JIM – Chapitre 27 : Explications de base

Auteur : Vhail
Check : La seule et unique Miss X


Salut à tous, voici le chapitre 27 de JIM, en même temps c’est marqué dans le titre donc vous le savez déjà. Bref, aucune récompense au sommet de la tour, c’est quand même décevant hein ? Mais est-ce qu’il n’y avait vraiment aucune récompense ? Je vous laisse le découvrir. À la prochaine.


 

[ALLO !!] hurla la voix de Faé dans la tête de Clément.

Il porta la main à sa tête pour se boucher les oreilles dans un réflexe inutile.

[Wow, calme-toi ! Pas la peine de hurler, je t’entends.]

[Oui mais ça fait pas loin d’une heure que tu es entré dans cette tour et que je ne peux plus te contacter. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?]

[J’ai dû affronter des mobs random pour monter dans la tour et là, je suis au dernier étage avec deux lolis endormies et aucune idée de ce que je dois faire.]

[Je pense que sortir serait une bonne idée dans un premier temps parce que l’îlot au grand complet est en train de s’effondrer sur lui-même en ce moment.]

[C’est une blague !?]

[Non, vraiment !]

[Merde !] jura-t-il pour lui-même.

« Et puis merde, je ne peux pas les laisser mourir comme ça. » dit-il en jetant un coup d’œil à Maé et Mia, toujours endormies.

Il se releva, lança un sort qui ouvrit un trou béant dans le mur et récupéra les deux sœurs en en prenant une sous chaque bras. Il courut puis sauta à travers la brèche et se rendit compte que le sol sous ses pieds commençait à partir en morceaux … vingt mètres plus bas.

« Lévitation. » incanta-t-il et sa chute ralentit pour lui permettre un atterrissage en douceur. Sans perdre un instant, il s’élança et se jeta à l’intérieur du vaisseau dont Faé avait ouvert la porte.

« Dégage nous de là en vitesse Faé. » lança-t-il en franchissant la porte.

« Reçu. »

Le vaisseau s’éloigna de la tour et sortit de la bulle d’atmosphère qui implosa quelques secondes plus tard, laissant un portail de sortie à la place.

« Merci Faé, bien joué. Je t’en dois une sur ce coup-là. » dit Clément.

« De rien, c’est normal. » Faé apparut devant lui. « Et elles vont dormir pendant combien de temps ? »

« Aucune idée. Je n’ai pas pris le temps de gérer les petits détails de mon sort en plein combat. »

Il récupéra les deux corps endormis, les emmena dans une chambre qu’il scella avec sa magie et plaça un annulateur pour contrecarrer leur magie afin qu’elles ne détruisent pas le vaisseau à leur réveil.

Il se dirigea vers la salle de pilotage et s’effondra dans le siège.

« On prend le portail de sortie ? » s’enquit Faé.

« Oui, ce n’est pas comme si nous avions le choix de toute façon. »

« Tu pourrais attendre que les deux soient réveillées pour leur poser des questions avant. »

« Je ne sais pas dans combien de temps mon sort va cesser de faire effet et on a rien à faire en attendant. »

« Tu n’es pas sensé gérer le cas d’Etna ? » demanda-t-elle innocemment.

Clément grimaça en s’imaginant la chose.

« Je préfèrerais le faire dans un autre endroit que le vaisseau. Elle risque d’être sacrément énervée et j’aimerais éviter qu’elle ne détruise le vaisseau. »

« Comme tu le sens mais j’ai comme l’impression que tu doutes de la solidité du vaisseau dont j’ai fait les plans. »

Clément décida d’ignorer la remarque. Les moteurs du vaisseau se remirent en marche et l’engin accéléra pour s’élancer dans le portail à une vitesse qui donnerait une crise cardiaque à presque tous les physiciens de la Terre.

« Faé, je te laisse le vaisseau. Je vais faire une petite sieste, les combats m’ont épuisé. » dit Clément.

Il s’appuya sur son siège et s’endormit rapidement. Il fut réveillé en sursaut et tomba du siège lorsqu’une alarme retentit quelques temps plus tard. Il se releva en prenant appuis sur le siège et interpella Faé.

« Ne me dis rien. Elles sont réveillées ? »

« Comment tu as deviné ? » demanda-t-elle innocemment.

Clément poussa un profond soupir et se dirigea vers la pièce où il les avait laissées. En ouvrant la porte, il se prit un oreiller en pleine tête.

« Sérieusement !? » s’exclama-t-il alors que l’objet tombait à terre avec un bruit mou. « Vous n’avez rien trouv… »

Un deuxième projectile vint interrompre sa phrase.

« Oh !! C’est pas bientôt fini ?? » cria-t-il.

« Laisse-nous sortir ! » ordonna Mia.

« Je n’ai pas trop envie que vous détruisiez mon vaisseau. »

« Ramène-nous chez nous ! » ordonna-t-elle de nouveau devant ce refus en tapant du pied par terre produisant un bruit métallique.

« Si par ‘chez nous’ tu entends l’espèce de tour dans laquelle on s’est battu alors ça risque d’être compliqué. Elle s’est autodétruite lorsque le combat s’est terminé. »

Sa remarque fut suivie d’un silence.

« On-on va faire quoi Mia ? » demanda Maé qui était restée en retrait jusqu’à présent.

« Je n’en sais rien sœurette. Je suppose que nous allons finir en esclaves nous aussi. » émit Mia comme hypothèse en posant un regard lourd de sens sur Clément.
Maé frissonna en entendant les paroles de sa sœur.

« Tiens c’est une bonne idée ça … » dit Clément en se frottant le menton pensif.

Les deux filles se raidirent.

« Nan mais sérieusement, vous me prenez pour un barbare ou quoi ? C’est quoi votre problème ? Pourquoi je voudrais faire de vous mes esclaves ? C’est immoral comme pratique. » dit-il énervé.

« Tss… On sait très bien que c’est ce qui arrive à tous les Gardiens qui se font battre. C’est le destin qui nous attend…comme pour nos parents. » dit Mia dont la voix était teintée de tristesse et dont la force diminuait de plus en plus vers la fin de la phrase.

Un silence pesant tomba sur la pièce, entrecoupé par les brefs sanglots ponctuels de Maé. Cet instant mélodramatique fut interrompu lorsque le ventre de cette dernière émit un gargouillis sonore. Clément éclata de rire en entendant ça et fit un geste de la main qui annula le sceau ainsi que l’annulateur de magie.

« Allez, suivez-moi. Je ne vais pas vous laisser mourir de faim. » dit-il en s’éloignant dans la coursive.

Les deux filles passèrent la tête par l’encadrement de la porte et le voyant s’éloigner de plus en plus, elles sortirent et le suivirent. Elles le retrouvèrent dans la cuisine du vaisseau où il avait commencé à préparer un repas.

« Installez-vous, ne vous gênez pas. » leur dit-il alors qu’elles hésitaient sur le seuil de la pièce.

Elles entrèrent et s’installèrent à la table qui trônait au milieu de la pièce, devant les assiettes qu’il venait juste de poser. Il fit le repas, leur servit et se prépara un café en attendant qu’elles soient rassasiées.

« Je sens que tu veux nous poser des questions. » dit finalement Mia en repoussant son assiette et en fixant Clément.

« Ce qui m’intrigue le plus, c’est cette histoire de Gardien et le fait que vous me paraissez sacrement jeunes pour être à un poste qui semble aussi important. » répondit l’intéressé en posant sa tasse pour se concentrer sur les explications.

« On a 231 ans quand même. » répondit Maé avant que ça sœur n’ait le temps de répondre.

Clément les regarda tour à tour pour voir si elle disait la vérité mais Mia ne semblait pas vouloir contredire sa sœur.

« En même temps, nous sommes de la race des Ouroboros. Tu t’attendais à quoi ? Nous sommes encore en pleine puberté. » demanda Mia.

« Heu … rien en particulier. Je ne savais même pas que vous n’étiez pas humaines. » répondit Clément.

Toutes les deux le regardèrent comme s’il s’était subitement transformé en alien plein de tentacules.

« Quoi ?? » s’exclamèrent-elles en même temps.

« Tu as quand même vu qu’on avait une forme de serpent ? » demanda Mia abasourdie.

« Oui et ? »

« Et tu n’as pas fait le rapprochement ? »

« Ben…non. Vous auriez très bien pu être humaines et avoir un pouvoir de métamorphose. Dans mon univers, les ouroboros font partie de la mythologie et du folklore. »

Les deux filles restèrent de nouveau bouche bée.

« Bref, passons. » dit Mia en retrouvant sa contenance. « Tu veux savoir ce qu’on sait au sujet des gardiens, c’est ça ? »

Clément opina du chef.

« Bon alors, les gardiens sont choisis pour servir de testeurs pour les mages multivers. Nous testons la force de ceux qui veulent voyager dans le multivers pour la première fois. Ce test sert à déterminer si le mage risque de se faire tuer à la moindre occasion ou s’il va pouvoir survivre. En fait, le vrai test consiste juste à pousser la porte de la tour dans laquelle nous étions. C’est un système très ancien qui permet de mesurer la force physique et magique de celui qui essaye de l’ouvrir. Si tu avais essayé de passer la porte sans y parvenir, tu aurais tout simplement été renvoyé dans ton univers.

Mais à quoi servent les étages vas-tu me demander. En fait, c’est une évaluation. Les mages multivers peuvent obtenir des accréditations en fonction du résultat du test. Ces accréditations permettent d’accéder à différents univers. Plus tu vas loin dans le test plus le niveau d’accréditation que tu es susceptible d’obtenir est élevé et plus la dangerosité des univers que tu pourras visiter sera élevée en conséquence. En gros, vu que tu nous as battues, tu pourras obtenir les accréditations de plus haut niveau possible en arrivant pour la première fois dans le multivers. En théorie, vu qu’il faut remplir d’autres critères mais passons, tu auras les autres explications à ton inscription au registre. Est-ce que ça répond à tes interrogations ? » demanda Mia après son monologue en reprenant son souffle.

« En partie. Mais ça ne me dit toujours pas pourquoi vous aviez peur que je vous réduise en esclavage. » fit remarquer Clément.

Cette fois ce fut Maé qui répondit à sa question.

« Nos parents étaient les précédents gardiens du passage par lequel tu es passé. Un soir, ils ne sont pas rentrés après une de leur mission. En entrant dans le hall du bureau du registre pour nous renseigner, nous avons vu un homme à un des guichets tenant nos parents enchaînés à ses pieds et cela ne semblait choquer personne. Nous avons donc préféré nous cacher en attendant qu’il parte puis nous sommes allées parler à la personne au guichet. Elle nous a expliqué que c’était normal, qu’il avait parfaitement le droit et que maintenant, c’était à notre tour de prendre leur place. Depuis ce jour, nous craignons que quelqu’un nous batte et nous transforme en esclaves. »

« Ça se tient. Enfin bon, je ne ferai pas ça. Je peux vous déposer où vous voulez et vous pourrez vivre votre vie comme bon vous semble. »

« Trop aimable. » railla Mia.

« Tu ne voudrais pas nous aider à sauver nos parents s’il te plait ? On peut même te payer s’il le faut. » demanda Maé d’une petite voix.

Clément soupira.

« Je ne sais pas franchement. Je ne veux pas de votre argent, gardez-le. Je ne suis même pas inscrit à ce soi-disant registre donc si je mets le bordel à peine arrivé, je vais m’attirer un max d’ennuis. Je vais y réfléchir mais je préfère ne rien vous promettre. » répondit-il.

Maé fit une moue déçue.

« Clément, on arrive au bout du portail. » se fit entendre la voix de Faé à travers un haut-parleur.

Il se dirigea vers le poste de commande pour voir ce qu’il se passait. Le vaisseau sortit du tunnel, qui se referma immédiatement après, et s’approcha d’une planète non loin de là.

La planète était semblable à la Terre en taille mais comportait des zones dont le climat différait de manière radicale. Une zone parcourue de rivières de lave côtoyait une jungle luxuriante elle-même bordée par un désert. Ce patchwork de climats formait un ensemble très coloré.

« Impressionnant n’est-ce pas ? » dit Mia devant l’air ébahi de Clément.

Soudain, le vaisseau subit un à-coup et changea de trajectoire.

« Faé, il se passe quoi là ? »

« Je n’ai plus le contrôle du vaisseau. Nous sommes tractés vers la station spatiale un peu plus loin. »

« Ne t’inquiète pas, c’est de là que sont gérés les déplacements dans les différents univers et c’est là que se trouve le bureau d’enregistrement. Tu vas voir, c’est très…comment dire…vivant. » lui expliqua Maé.

Clément se résigna à laisser faire et quelques minutes plus tard, le vaisseau accosta à un ponton de la station.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “JIM – Chapitre 27 : Explications de base

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s