JIM – Chapitre 28 : Premier contact

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Désolé pour ça.


 

La station spatiale était une station orbitale géostationnaire reliée à la planète par un long ascenseur spatial. Elle était organisée en une succession d’anneaux concentriques dont la superficie totale dépassait sans problèmes celle de la France. Le nombre de vaisseaux qui arrivaient et qui partaient était cependant relativement faible par rapport à la taille de la station.

Une fois que le vaisseau eut accosté au ponton, ils furent accueillis en descendant du vaisseau par un petit être qui ressemblait à un schtroumpf violet d’environ un mètre de haut.

« $§# ! » leur dit-il.

« Je vous demande pardon ? » répondit Clément.

« Je disais : bienvenu à Origin, la ville par laquelle transitent tous les mages multivers lors de leur premier voyage. Je suis Effir Morg’torg et je suis là pour vous guider lors de votre première visite. » répéta-t-il.

« Ah très bien. Heureux de faire votre connaissance. Je suis Clément Clerc. »

[Notification : la capacité Connaissance universelle des langues a pris en charge la compréhension de l’Asgurien. Vous pouvez désormais comprendre et parler cette langue.] résonna la voix de Faé dans sa tête en mode robotique.

Clément écouta l’annonce sans rien laisser paraître.

« Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire au bureau pour que vous puissiez vous enregistrer. Vous pourrez aussi dire quel sort vous réservez aux gardiens que vous avez battus. » dit-il en jetant un coup d’œil à Maé et Mia puis il partit en direction de l’autre extrémité du ponton.

Tous trois le suivirent sans un mot, Faé restant dans le vaisseau pour le garder tout en maintenant une connexion mentale avec Clément. Arrivé au bout du ponton, Effir entra dans une cabine aux parois intérieures blanches et attendit qu’ils fassent de même. Clément, Maé et Mia pénétrèrent dans la cabine puis la porte se referma pour se rouvrir moins de cinq secondes plus tard. Effir sortit sans perdre de temps suivi des trois autres.

Le décor extérieur avait complètement changé. Les pontons d’amarrage avaient laissé place à de nombreux bâtiments à 4 ou 5 étages pour la plupart, les plus hauts en étant munis d’une bonne dizaine. Clément n’eut pas le temps d’admirer l’architecture que leur guide était déjà loin. Il accéléra pour le rattraper et ne pas le perdre dans la foule. Foule composée de gens de toutes les couleurs et toutes les formes, humanoïdes ou non, qui paraissaient vivre en harmonie.

Ils avaient débouché sur une grande place, le téléporteur étant dans un coin avec de nombreux autres auprès desquels se pressaient de nombreuses personnes. En se frayant un chemin à travers cette foule, ils arrivèrent devant un grand bâtiment à plusieurs étages qui faisait toute la longueur de la place, soit approximativement 200 mètres de long.

« Nous y voilà, il s’agit du bâtiment administratif. Entrez dans le hall et le guichet que vous cherchez est un de ceux au fond de la salle. Si vous avez des questions, la personne qui s’occupera de votre inscription pourra y répondre. Je vous laisse maintenant, passez une bonne journée. » dit Effir sur le seuil du bâtiment.

« Merci beaucoup pour votre aide. » répondit Clément.

Ils regardèrent leur guide s’éloigner avant que Mia ne prenne la parole.

« Franchement, on aurait très bien pu te conduire jusqu’ici toutes les deux vu que c’est ici aussi que se passe l’enregistrement des Gardiens. »

« Qu’est-ce que tu veux, ce n’est pas comme si j’avais décidé de ça. » répliqua Clément en entrant dans le bâtiment.

Le hall d’entrée était immense et grouillait de monde, un vas et vient incessant de personnes portant des tas de documents et un brouhaha perpétuel.

« C’est effectivement assez animé ici. » dit Clément en se frayant un chemin au travers de ce magma de personnes.

Il réussit à atteindre un guichet sans trop de difficultés, suivi de près par les deux filles. La personne qui se tenait derrière le comptoir était une femme humanoïde à la peau bleu et blanche mouchetée de points bleus plus sombres. Elle ne possédait pas de nez mais avait une paire de ce qui semblait être des branchies dans le cou ainsi que deux antennes aux bouts luminescent au-dessus de la tête. Sa physionomie était celle de la grande majorité des personnes que Clément avait croisée jusqu’ici lors de ce court voyage au sein de la station.

« Σαλυτ Χηλο⎡, ⎜α φαισαιτ λονγτεμπσ ! » (Salut Chloé ça faisait longtemps !) dit Maé à la jeune femme.

« Τιεντ, Μα⎡, Μια, ϖουσ αλλεζ βιεν ? » (Tiens, Maé, Mia, vous allez bien ?) demanda la dénommée Chloé.

« Ουι βιεν σ⎦ρ. Ον χ∍εστ φαιτεσ βαττρε παρ χε μεχ παρ χοντρε. » (Oui bien sûr. On s’est fait battre par ce mec par contre.) répondit Mia.

Son interlocutrice porta son regard sur Clément et le dévisagea d’un air suspicieux. Celui-ci écoutait la conversation sans rien comprendre.

[Notification : prise en charge du Xénorien terminée, langue apprise.] entendit-il dans sa tête alors qu’il comprenait enfin la teneur de la conversation précédent.

[Ce n’est pas trop tôt.] pensa-t-il.

[Un sarcasme ?] demanda Faé.

[Exactement.]

« Ιλ νε μ∍α πασ λ∍αιρ βιεν φορτ πουρταντ. » (Il ne m’a pas l’air bien fort pourtant.) dit-elle aux deux filles après l’avoir jaugé du regard.

« ςουσ ϖουσλεζ ϖ⎡ριφιερ παρ ϖουσ μ⎢με ? » (Vous voulez vérifier par vous-même ?) demanda l’intéressé sachant fort bien qu’elle pensait qu’il ne comprenait pas la langue.

Sa supposition fut confirmée par le regard surpris qui apparut sur le visage de Chloé, surprise visible chez Maé et Mia aussi.

« Vous parlez notre langue ? » demanda-t-elle étonné.

« Non je balance juste des mots au pif en priant pour que ça ait du sens. » railla-t-il.

« C’est bien ce qu’il me semblait, il est hautement improbable que vous compreniez ce que je suis en train de dire. »

« Effectivement, et c’est encore plus improbable que dire des mots aléatoires dans une langue qui m’est inconnue forme des phrases cohérentes et de surcroît réponde exactement aux questions que vous me posez. »

« En effet … Est-ce que vous ne seriez pas en train de vous moquez de moi par hasard ? »

« En même temps vous posez des questions quelque peu stupides, c’est très tentant. »

« Passons sur le fait que vous me semblez être quelqu’un de particulièrement désagréable. Vous êtes là pour vous enregistrer c’est ça ? » demanda-t-elle en reprenant son sérieux professionnel.

« Exactement. »

« Pas de sarcasme cette fois ? »

« Non, la question était plutôt légitime cette fois. Je suppose que vous n’êtes pas la seule à travailler ici donc mon inscription aurait pu avoir été effectuée par quelqu’un d’autre et de surcroît, je présume que ces guichets ne servent pas qu’aux inscriptions. Donc la question avait du sens donc pas de sarcasme. »

« Je commence à cerner le genre de personne que vous êtes. »

« Vous en êtes bien sûre ? »

« Bon arrêtons de perdre du temps. Il me faut votre nom, prénom, âge, univers d’origine et classe de la magie multivers. » finit-elle par dire en ouvrant un formulaire sur un écran holographique.

Clément remplit les trois premières catégories sans problème mais marqua un temps d’arrêt pour les deux dernières.

« Navré mais je vais devoir quérir votre aide pour les deux dernières catégories. »

Chloé se pencha sous son bureau pour fouiller dans un tiroir et récupéra une plaquette métallique d’une trentaine de centimètres de côté qu’elle posa sur le comptoir devant lui.

« Posez votre main à plat dessus, ça vous donnera les informations manquantes. » lui dit-elle.

Il s’exécuta et quelques secondes plus tard, la plaquette afficha les résultats manquants.

⌠Univers : 1.0
Classe de magie multivers : Blanc
Niveau de dangerosité de la magie multivers : 0⌡

Les informations s’affichèrent alors dans le formulaire, la classe étant marquée par B-0.

« Vous avez réussi à les battre avec une classe pareille ? » s’exclama Chloé choquée.

« Oui pourquoi ? Je ne vois pas où est le problème. » dit-il avant de remarquer le regard ébahi de Maé et Mia.

« Le niveau de dangerosité permet de déterminer les dégâts qu’il est possible de causer en utilisant la capacité. L’échelle va de 0 à 10, 10 représentant un risque de destruction d’un ou plusieurs univers. La classe correspond à l’usage que vous pouvez en faire.

Rouge : offensif
Violet : défensif
Vert : soutient
Jaune : contrôle
Noir : hybride de 2 à 4 des précédents
Blanc : inclassable car souvent inutile.

Généralement les magies de classe noire sont les plus dangereuses et les plus polyvalentes alors que les blanches ne servent à rien et ne sont pas dangereuses. Et le moins que l’on puisse dire c’est que notre système a classé votre magie en B-0 donc ne représentant pas de danger. » expliqua Chloé.

Tout en parlant, elle avait enregistré le fichier d’inscription après avoir rempli une dernière case et avait récupéré une carte sortie d’une imprimante 3D qu’elle lui tendit.

« Je m’y attendais un peu à vrai dire. » dit-il en récupérant la carte. « L’important ce n’est pas la puissance mais l’usage que j’en fais. Et dites-moi, qu’est-ce que signifie ‘rang : chasseur 3’ ? » demanda-t-il après avoir jeté un coup d’œil à la carte.

« C’est votre rang dans l’organisation. Il est déterminé uniquement grâce à l’étage que vous avez défait dans la tour et peut évoluer en fonction des missions que vous réussissez. L’étage 1 correspond à Vagabond, le 2 à Novice, le 3 à Initié, 4 pour Maître et 5 pour chasseur. Grâce aux missions vous pouvez monter jusqu’au niveau Gardien. Chaque rang comporte 3 niveaux, le 3 étant le plus bas. À votre inscription vous êtes obligatoirement au niveau le plus bas de votre rang. » répondit Chloé en montrant quelques schéma pour illustrer ses propos.

« D’accord. Donc j’aurais pu tomber contre des mages multivers en tant que gardien dans la tour ? »

« Oui, d’ailleurs ça a été le cas. » dit-elle en fusillant Maé et Mia du regard qui essayaient de prendre un air détaché. « Même si ces deux pestes se sont bien gardées de nous faire savoir qu’elles possédaient une magie multivers. Allez hop, remplissez le fichier d’enregistrement vous aussi. » leur ordonna-t-elle.

Elles tentèrent vainement de protester mais Chloé se montra intransigeante et elles furent obligées de s’exécuter.

« Voici vos cartes. Votre rang de Gardien vous est laissé, vous avez de la chance que le chef soit gentil. Vous êtes de classe N3-4. »

« N3 ? » s’étonna Mia.

« Oui, votre magie est en mix de magie offensive, défensive et de contrôle, d’où le 3 attaché au N. » répondit Chloé.

Elle se tourna alors vers Clément et son regard se durcit, le faisant se demander jusqu’à quel point elle pouvait le durcir.

« Maintenant il faut que vous décidiez ce que vous faites des deux Gardiennes que vous avez vaincues. »

Maé se mit à trembler légèrement en entendant ces mots.

« J’ai quoi comme option ? » demanda-t-il.

« Tout ce à quoi vous pouvez penser. »

« Ah ! » Il se tourna vers Maé et Mia. « Vous voulez faire quoi ? J’aurais besoin de guides vu que je ne connais absolument pas comment fonctionne les choses ici. Ça vous branche ? » leur demanda-t-il.

« Tu es vraiment sûr que tu veux nous laisser libres ? » demanda Mia une fois la surprise de la question passée.

« Vous êtes sûr de votre décision ? Vous ne pourrez plus faire marche arrière après ça. » le prévint Chloé.

« Non mais sérieusement, c’est si rare que ça que des gens qui battent des Gardiens les laissent libres ? »

« Oui plutôt, en même temps c’est pas souvent que des Gardiens sont battus dans un premier temps. »

« Vous avez vraiment un problème d’éthique ici. »

« Ce n’est pas une question d’éthique puisque c’est légal. »

« Et bien vous m’emmerdez avec votre loi à la con, je trouve ça barbare comme pratique de réduire quelqu’un en esclavage. » répondit Clément qui commençait à sérieusement perdre son calme.

« Bien alors je note. Vous rendez leur liberté aux deux Gardiennes que vous avez battues. » confirma Chloé.

« Non non non, vous avez mal compris. Je ne leur ai jamais pris leur liberté dans un premier temps. »

[Et les enfermer dans une cabine du vaisseau ?] intervint Faé dans sa tête.

[C’est pas pareil, d’une, elles étaient endormies, de deux, elles risquaient de mourir et de trois, je ne voulais pas qu’elles le détruisent le vaisseau. Enfin pas dans cet ordre, et je les ai laissées faire ce qu’elles voulaient une fois qu’elles se sont réveillées.]

[Mais oui c’est ça.]

[Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi quand même ?]

Il ne reçut pas de réponse.

« Bon et bien je note que vous leur laissez leur liberté dans ce cas. » dit-elle.

« Comment peut-on te remercier ? » demanda Maé.

« Je n’ai pas besoin que vous me remercier. Si vous y tenez vraiment, servez-moi de guide et trouvez une mission qui serait faisable par nous trois. » répondit-il.

« À vos ordres. » dit Maé en faisant un salut militaire et en entraînant sa sœur vers l’endroit où étaient rassemblées les demandes de mission.

[Tu veux que je lance Ce projet vu que tu sembles l’avoir commencé de ton propre chef ?] entendit-il Faé lui demander.

[Non c’est bon. Je suppose que tu as trouvé quelque chose à faire pour t’occuper. Désolé de ne pas avoir pu t’amener.] lui répondit-il de la même manière.

[Pas grave. Scanner le réseau de cet endroit est très instructif.] lui dit-elle.

[Ça ne m’étonne pas de toi. Je viendrai te chercher quand on commencera notre première mission.]

[D’accord. Je vais continuer à récolter des informations en attendant.] dit-elle avant de couper la communication.

[Elle laisse de plus en plus transparaître d’émotions dans sa voix. Elle fait des progrès.] pensa-t-il.

« Merci de ne pas les avoir réduites en esclavage. Ça fait longtemps que je les connais et vu ce qui est arrivé à leurs parents, elles craignaient que ce jour arrive. » lui dit Chloé.

« Ça ne se fait plus l’esclavage dans mon univers depuis longtemps. »

« Ce n’est pas la cas partout. »

« Il n’y a pas moyen de rendre leur liberté aux esclaves ? » demanda-t-il.
« Vous ne voulez quand même pas… »

« Allez savoir. »

« Il vous faudrait battre leur propriétaire. » expliqua-t-elle.

« Je vois. Merci pour l’information mais gardez ça pour vous. Je ne voudrais pas leur créer de faux espoirs. » demanda-t-il.

« Bien sûr, je comprends. » répondit-elle en voyant les deux filles revenir.

« C’est bon, on a récupéré une mission. Amène-toi. » lui lança Mia en agitant un bout de papier.

« J’arrive. » dit-il. Il se retourna vers Chloé. « Merci pour votre aide. » lui dit-il en la saluant.

« Tout le plaisir était pour moi. » répondit-elle.

Clément se dirigea vers la sortie pour rejoindre Maé et Mia qui étaient déjà arrivées sur le perron du bâtiment. Au moment de sortir, il s’écarta pour laisser entrer un groupe de cinq personnes qui arrivait. Son regard croisa celui de la dernière personne du groupe et un hurlement retentit alors dans sa tête.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “JIM – Chapitre 28 : Premier contact

  1. Je viens capter que maintenant, enfaite il y en a plein qui peuvent traverser les univers O_O
    Ta de la chance s’il libérer pas les filles on t’aurait balancer Vhail è_é
    La nouvelle saison est bien sinon ^^

    J'aime

  2. comme toujours tu te devait de mètre un terme au chapitre juste au bon moment.
    hein vhail?

    Enfin bref merci pour le chapitre. Lady X ❤ du bon travail comme toujours
    continuer^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s