JIM – Chapitre 29 : Révélations

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Et tout de suite, la suite de votre histoire après une courte page de pub… pas du tout.


Le hurlement de douleur, de terreur et de désespoir mêlés de Faé résonna dans la tête de Clément, le faisant chanceler et l’obligeant à s’appuyer contre le montant de la porte du hall. Au même moment, des flashs mémoriels dont il devinait aisément la provenance assaillirent son esprit.

L’attaque d’un vaisseau, un homme et une femme qui se battent pour protéger le spectateur de la scène. La défaite puis le noir. Une prison avec une voix maternelle rassurante par-dessus les cris. Une salle d’opération. Le métal froid des liens et une douleur indescriptible puis plus rien.

« Ça va mon gars ? » demanda l’homme dont Clément avait croisé le regard.

Ses quatre compagnons s’étaient arrêtés un peu plus loin dans le hall et semblaient l’attendre. Les personnes qui entraient et sortaient du bâtiment évitaient soigneusement de s’approcher trop près d’eux.

Clément haletait et cherchait à reprendre son souffle sans répondre. Une fois qu’il y fut parvenu, il se redressa et regarda l’homme qui lui avait parlé.

« Oui ça va merci. Juste une crise passagère, j’ai l’habitude ne vous inquiétez pas. J’irai beaucoup mieux d’ici 5 minutes. »

L’homme en face de lui avait une carrure imposante et dégageait un charisme fort . En étant un peu sensible à la magie, n’importe qui aurait pu dire que l’homme était très puissant.

« Vous êtes sûr que ça va aller ? » demanda-t-il de nouveau.

« Oui merci, je vais me débrouiller. » répondit Clément en le saluant et en sortant pour rejoindre Maé et Mia qui l’attendaient un peu plus loin. « Bonne journée. »

« Bonne journée à vous aussi. » répondit l’homme avant de rejoindre ses compagnons.

[Étrange ce garçon. Il m’avait l’air nouveau mais mon instinct me dit d’être prudent. Il vaudrait mieux le garder à l’œil, il voyage avec deux Gardiennes quand même. Intéressant.] songea-t-il alors qu’un sourire d’excitation se dessinait sur son visage.

« Qu’est-ce qui te fait sourire Noa ? » lui demanda la seule femme du groupe.

Les fines lignes plus sombres que le reste de sa peau qui couraient sur son visage, ses bras et ses jambes trahissaient le fait qu’elle était un androïde. Elle n’en restait pas moins magnifique et les hommes présents avaient bien du mal à ne pas la fixer du regard, ainsi que quelques femmes aussi.

« Rien Camille. Juste un certain intérêt pour le type qu’on vient de croiser. » répondit Noa en passant à côté d’elle pour se diriger vers les guichets.

La dénommée Camille leva un sourcil interrogateur et tourna son regard vers Clément qui s’éloignait dans la foule dehors. Elle le regarda disparaître puis tourna les talons pour rejoindre le reste de son groupe.

« Il t’est arrivé quoi là-bas ? » demanda Mia en tapant du pied, montrant son agacement d’avoir dû l’attendre.

« Je n’en sais franchement rien, un petit malaise. » répondit-il évasif.

« Mouais. » lâcha-t-elle peu convaincue mais elle n’insista pas. « Bref, allons-y pour cette mission. » s’exclama-t-elle.

« Il faut juste que je passe récupérer Faé dans le vaisseau avant, elle pourrait nous être d’une aide précieuse. Il faut se rendre où pour la mission ? » demanda-t-il.

« Il faut descendre sur la planète donc tu nous rejoins à l’ascenseur quand tu seras prêt. » lui répondit Maé.

« Ça me va. Allez-y, je vous y retrouverai là-bas. » dit-il et il se dirigea vers les téléporteur de l’autre côté de la place sans leur laisser le temps d’ajouter quoi que ce soit.

Quatre minutes plus tard, il était revenu au vaisseau et entrait dedans. Sans hésiter il se dirigea vers le poste de contrôle et tenta d’ouvrir la porte qui refusa d’obtempérer.

« Ouvre la porte Faé, je sais que tu es là. » dit-il assez fort pour qu’elle l’entende à travers la paroi.

Il avait essayé de la contacter par télépathie mais elle avait refusé tout contact. Sa demande ne reçut aucune réponse.

« Faé ?? » demanda-t-il de nouveau.

Toujours aucune réponse.

Clément soupira, se frotta la tête en s’appuyant dos contre la paroi puis se laissa glisser jusqu’à être assis par terre.

« Tu sais, si tu n’ouvres pas, je vais juste me téléporter à l’intérieur. » dit-il pour la prévenir.

Toutefois, il ne mit pas ses paroles à exécution et attendit qu’elle daigne réagir.

Après plusieurs minutes de silence, la porte s’ouvrit enfin. Il entra et trouva l’hologramme de Faé assit par terre, prostré contre le mur, la tête entre les mains et les genoux relevés au niveau du menton. Il s’assit sur le sol, jambes croisées, en face d’elle et attendit qu’elle se mette à parler.

« Je t’ai menti. » commença-t-elle sans relever la tête, sa voix laissant transparaître de la peur et de la tristesse. « Je ne suis pas celle qui devrait être présente pour te conseiller. Je suis une âme vagabonde qui a été absorbée lorsque tu as acquis ta magie et qui a fusionné avec ce qui devait te servir d’aide. Au début, je ne me souvenais de rien et ne pouvais ressentir aucune émotion mais ces dernières sont revenues petit à petit à force de te côtoyer, de parler avec toi et de voir le monde à travers tes yeux. Mes souvenirs sont quand même restés inaccessibles.

Lorsque mes émotions ont commencé à revenir, j’ai eu peur de ta réaction et je ne t’ai rien dit en continuant à jouer les robots sans âme. Mais quand tu as croisé le regard de cet homme, des souvenirs et les émotions liées à eux m’ont assaillie et tu les as ressentis toi aussi. »

« Est-ce que tu as d’autres souvenirs qui sont revenus ? » demanda Clément qui l’avait écouté sans dire un mot.

Elle secoua la tête négativement.

« C’est dommage, enfin bon, on n’y peut rien. » dit-il en se relevant. « Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ça va être un nid à problèmes cette histoire. Enfin bon, tant qu’on ne possède pas d’autres informations, on ne peut pas faire grand-chose. Dis le moi si d’autres souvenirs te reviennent et que je n’en ai pas connaissance. Allez relève toi, les deux serpents nous attendent pour une mission. On règle ça en vitesse et on essayera d’en apprendre plus sur ton passé une fois fini. » lui dit-il pour l’encourager à se ressaisir.

« Tu ne m’en veux pas ? » demanda-t-elle en relevant la tête.

« Franchement, je ne sais pas comment j’aurais réagi si j’avais été à ta place. En plus ce n’est pas comme si le fait de m’avoir caché ça, m’avait causé du tort ou aux personnes auxquelles je tiens donc je n’ai pas de raisons de t’en vouloir. Ce qui est fait est fait, aucun de nous ne peut revenir en arrière pour changer le cours des choses. »

« Merci. » dit-elle d’une petite voix.

« Pas besoin de ça, tu m’aide bien suffisamment pour que je fasse de même lorsque tu en as besoin. Je vais récupérer des armes et je t’attends dehors. » rétorqua-t-il en sortant de la pièce.

Il ne vit pas le regard plein de reconnaissance de Faé mais sentit grâce à leur lien mental qu’elle allait mieux. Il alla récupérer son katana, une paire de dague et la faux qui emprisonnait Etna et qu’il rechignait à laisser sans surveillance trop longtemps puis sortit attendre Faé en jouant avec les deux petits disques qu’il avait récupérés en plus.

[On ne sait jamais.] se dit-il en les rangeant dans sa poche.

Un drone sortit du vaisseau, suivi d’un autre minuscule qui permettait à Faé de matérialiser son hologramme. Le drone le plus gros s’accrocha dans son dos puis il verrouilla le vaisseau.

« Bien, allons rejoindre les deux autres. » dit-il.

Ils se dirigèrent vers les téléporteurs au bout de la jetée et se retrouvèrent rapidement à l’endroit où s’effectuait l’embarquement pour l’ascenseur devant laquelle les attendaient Maé et Mia.

« C’est bon, on peut y aller ? Tu as sacrément pris ton temps, dis donc. » lui reprocha Mia qui semblait particulièrement agacée. « C’est énervant de devoir attendre sans rien faire. »

« Arrête Mia, je sais très bien que c’est la boutique de glace qui te nargue depuis tout à l’heure et que tu n’as pas d’argent pour t’en acheter une qui t’énerve. » rétorqua sa sœur.

« C’est pas vrai ! » s’offusqua l’intéressée.

Clément regarda la scène avec amusement et pendant qu’elles se chamaillaient, il alla acheter deux glaces pour les calmer.

« Tu as de l’argent valable ici sur toi ? » demanda Mia en acceptant la glace sans se faire prier.

« Bizarrement, l’or est une monnaie assez universelle. » répondit-il. « On y va ? Vous me direz les détails de la mission dans l’ascenseur que je ne sois pas paumé. »

Les deux filles acquiescèrent la bouche pleine et tous les quatre entrèrent dans l’ascenseur pour entamer leur descente vers la planète.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “JIM – Chapitre 29 : Révélations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s