Le Voyage de Moah – Chapitre 18

Auteur : Ben Ornau
Check : MissX


Le chapitre où ça roupille.


La marche des rêves

Le rêve que j’avais fait pendant mon Repos était assez étrange, mais pas étrange comme le sont les rêves d’habitude. D’ailleurs, comparé a un rêve normal, il était assez décevant de ce côté-là. Pas de clown à tête de cheval terrifiant ou de filles magnifiques sur une plage de sable fin. Bien sûr, à choisir, je préférerais les filles magnifiques mais un rêve angoissant aurait été moins bizarre que mon rêve actuel.

Je me trouvais dans un espace vide complètement immobile. Je ne pouvais pas voir mon corps ni le sentir mais j’étais tout de même pleinement conscient. J’avais déjà entendu parler des rêves lucides mais je n’étais pas sûr qu’ils ressemblent à ça. En face de moi se trouvaient deux escaliers qui montaient dans des directions différentes sans que je puisse en voir le bout. En observant autour de moi je constatais qu’il y avait un autre escalier derrière moi et je savais que c’était de par là que je venais.

L’un des deux escaliers qui grimpait dégageait une chaleur incroyable. À la surface des marches, on pouvait voir comme des petits mirages se former sous la chaleur. C’était comme observer du bitume sous un soleil d’été. La température dégagée par l’escalier était similaire à celle de la lave en fusion mais pourtant, elle ne me causait aucun mal.

L’autre escalier était différent, il ne dégageait rien de spécial et ressemblait beaucoup à celui que j’avais emprunté pour venir. En l’observant de plus près, les marches et la rambarde semblaient fait d’un patchwork de matériaux différents alors que “l’escalier brûlant” n’était fait que d’une seule matière, sombre et rougeoyante.

Je devais choisir entre les deux et mon choix allait déterminer mon avenir. Si je prenais “l’escalier brûlant” mon pouvoir et mon corps seraient liés à celui des flammes. Le feu n’aurait plus aucun effet sur moi et je pourrais le commander. Par contre si je prenais “l’escalier patchwork” je continuerais sur le chemin que j’empruntais déjà.

J’hésitais pendant un certain temps, pesant le pour et le contre.

Finalement je pris ma décision et posais mon pied sur la première marche de « l’escalier patchwork ». Au fur et à mesure de mon ascension, le rêve s’effaçait de plus en plus jusqu’à disparaître complètement.

Une fois sorti du Repos, je pris quelques secondes pour retrouver mes esprits et remettre de l’ordre dans mes idées.

Mini Blob a refusé d’évoluer en Mini Blob de feu

Quand je fus pleinement conscient d’être réveillé, ces mots apparurent dans mon esprit.

Il n’était pas très compliqué de deviner ce qu’il s’était passé, enfin presque. Contrairement à ce que je croyais le fait d’avoir absorbé l’énergie de la boule de feu avait bien eu un effet sur moi. Je n’avais pas développé de pouvoir de feu immédiatement après l’absorption de son énergie « orangée » mais j’avais eu la possibilité d’évoluer moi-même en une créature de feu.

Possibilité que je n’avais pas saisie. Une partie de moi regrettait un peu cette décision. L’insensibilité au feu était tentante surtout compte tenu de mon histoire et manipuler les flammes sonnait comme quelque chose d’étrangement attirant mais, malgré tout ça, j’étais sur d’avoir choisi en accord avec mes véritables désirs.

Malgré ce corps étrange que j’avais, au fond de moi j’étais toujours un humain et je n’étais pas sûr de vouloir faire une croix là-dessus. Quand j’avais découvert ma technique de Transformation une idée avait germé dans un coin de mon esprit, l’idée d’avoir à nouveau un corps digne de ce nom. L’évolution en “Mini Blob de feu” n’aurait pas annuler le don Transformation (j’en étais persuadé) mais mon énergie serait devenue du même genre que celle de la boule de feu et cela aurait influé sur mes transformations.

Si je ne pouvais pas me transformer en boule de feu actuellement, c’était parce que mon énergie était restée “blanche” et ça marchait dans les deux sens. Si je trouvais le moyen de me transformer en humain mais que j’avais accepté de devenir une créature de feu alors l’humain dans lequel je me transformerais ressemblerait sûrement à un homme couvert de flammes, ce qui sonnait pas si bien que ça (même si je devenais ami avec une femme invisible, un homme élastique et un homme brique, ça n’avait pas l’air d’un plan fantastique).

« Inutile d’avoir des regrets. » Me dis-je en sortant de ma cachette.

Je traversais la salle où j’avais rencontré la boule de feu et me tenais sur l’embrasure de la salle en guettant les alentours.

[DÉTECTION D’ÉNERGIE]
[DÉTECTION DE CHALEUR]

Avec ma rencontre avec la boule de feu, mes deux détections avaient progressé. Je n’étais pas sûr de si c’était le fait d’avoir absorbé son noyau ou l’expérience d’une situation potentiellement mortelle mais pour le moment ce n’était pas important.

Il y avait plusieurs chemins qui s’offraient devant moi. L’un d’eux semblait descendre donc je me concentrais sur les trois autres. Ils avaient l’air identiques et je finis par me décider en prenant celui de gauche sans me retourner.

Après une centaine de mètres, je me retrouvais dans un cul de sac. L’effondrement qui me barrait la route ne pouvait pas être contourné et je ne sentais rien de l’autre côté. Déçu, je fis demi-tour en repassant par les pièces que j’avais empruntées pour arriver jusque-là. L’endroit était désert et, si les salles que je traversais étaient toutes différentes, je n’avais aucune idée d’à quoi elles avaient pu servir. Beaucoup des éboulements n’étaient pas récents vu la quantité de poussière sur eux mais l’obscurité ne me donnait pas beaucoup plus d’éléments.

Une fois revenu à l’intersection, je n’hésitais pas et pris le chemin juste après. Cela ne servait à rien de débattre sur le chemin à prendre quand on avance à tâtons.

Après quelques minutes à avancer sur ce chemin, ma Perception d’énergie tomba sur quelque chose devant moi. C’était trop loin pour que je puisse voir quelque chose avec ma mauvaise vue mais je faisais confiance à mes capacités.

[DÉTECTION D’ÉNERGIE]

Pour éviter que mes deux dons se parasitent, j’avais décidé de les activer l’un après l’autre quand je tombais sur quelque chose de suspect. De cette manière, je pouvais tirer le meilleur des deux.

Ce que je percevais était faible, plus faible qu’un simple cristal par exemple mais cela bougeait. Il y avait plusieurs sources d’énergie et elles n’avaient pas l’air de se diriger vers moi. Une ou deux étaient un peu plus fortes que le reste mais restaient plutôt faibles.

[DÉTECTION DE CHALEUR]

La présence de ce que j’avais détecté était encore plus difficile à percevoir avec la Détection de chaleur mais j’avais senti leur présence tout de même. Cela confirmait que ce n’était pas des cristaux vu que les cristaux ne dégageaient pas de chaleur donc c’était sans doute des créatures.

Prenant en compte tout cela, j’en étais arrivé à la conclusion qu’un peu plus loin devaient se trouver un groupe de créatures à sang froid. Sûrement du même genre que le lézard que j’avais affronté plus tôt. Je n’étais pas spécialement pressé d’en affronter un nouveau et encore moins toute une tripoté comme ici. Les lézards étaient au moins 8 si je me fiais à ma Détection d’énergie ce qui en faisait 8 de trop.

Je ne m’étais pas fait prier et avais fait demi-tour sans attendre. Ils ne m’avaient pas repéré et c’était très bien comme ça.

Quand je fus à nouveau à l’intersection, je pris le dernier chemin sans avoir honte de me presser. Même avec mon arme secrète, je n’aurais jamais pu vaincre autant de lézards.


Chapitre précédent < Sommaire > Chapitre suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s