Le Voyage de Moah – Chapitre 17

Auteur : Ben Ornau
Check : MissX


Merci à MissX pour le check du chapitre.
N’hésitez pas à laisser un commentaire.


Repas chaud

Pendant que je me rechargeais, les flammes créées par l’explosion s’étaient éteintes et la chaleur naturellement dégagée par la boule de feu s’était dissipée.

[DÉTECTION DE CHALEUR]
[DÉTECTION D’ÉNERGIE]

Je m’étais rapproché de la zone de l’explosion et je cherchais des indices sur mon adversaire et, grâce à mes détections, j’avais senti quelque chose d’intrigant. Un peu partout autour se trouvaient des morceaux de cristaux encore chauds et qui émettaient de l’énergie. À regarder de près, ils n’avaient pas la forme de cristaux et je ne mis pas longtemps à comprendre que c’était des morceaux du noyau de la boule de feu.

“Toi aussi tu as un noyau solide comme moi”

Je m’étais approché d’un des petit morceaux et l’absorbais dans mon corps. À son contact, mon corps avait fait un « pschit ! » étrange, le même genre de bruit qu’on entend quand une goutte tombe sur une surface chaude. La chaleur du morceau de noyau faisait fondre partiellement mon corps mais pas au point d’être vraiment dangereux. Et puis je ne ressentais pas la douleur même si je savais à quel point c’était chaud. J’aurais pu attendre que les morceaux refroidissent mais contrairement aux cristaux normaux, l’énergie du noyau s’échappait progressivement. J’avais peur que quand les morceaux de noyau seraient finalement froids, ils soient aussi vides de toute énergie.

[DISSOLUTION]

Contrairement à la fois avec le lézard, j’avais beaucoup moins hésité à utiliser la Dissolution sur mon adversaire. La première raison était évidemment que le corps de la sphère de feu n’était pas fait de chair et de sang donc déjà c’était moins dégoûtant à faire. L’autre raison était que j’en voulais aussi beaucoup plus à la sphère de feu même si je n’avais aucune preuve qu’elle soit la même que celle qui m’avait attaqué la première fois.

Le noyau se dissout progressivement et je n’avais pas appris grand chose de nouveau mais cela m’avait rappelé une chose que j’avais ressentie lors de ma première rencontre avec une boule de feu. À l’époque, j’avais eu le sentiment que l’énergie qui s’en dégageait avait une “couleur” différente. Pendant le combat je n’avais pas vraiment fait attention mais peut-être que le fait d’avoir utilisé Détection de chaleur en plus avait “parasité” Détection d’énergie. Sans compter bien sûr que j’étais en pleine lutte pour ma survie !

Le calme maintenant revenu et en utilisant seulement la Détection d’énergie, je pouvais nettement voir une différence entre l’énergie des cristaux et celle du noyau de la sphère. Si l’énergie des cristaux était « blanche » alors on pouvait dire que celle du noyau était plus « orangée ».

En absorbant un autre morceau, j’avais confirmé que cela avait un rapport avec le fait que son énergie était capable de créer des flammes.

“Intéressant … Il faudrait peut-être expérimenter un peu”

J’avais pris le plus gros morceau de noyau que j’avais pu trouver et l’avais absorbé dans mon corps. Il était encore plus chaud que les petits et une grande partie de mon corps était devenue molle et difficilement contrôlable sous les effets de la chaleur. J’avais pris quelques minutes pour m’habituer mais avais laissé le morceau où il était.

Comme je l’avais fait pour les cristaux, j’avais poussé mon propre noyau pour qu’il soit en contact avec le morceau de celui de mon adversaire vaincu. La réaction ne s’était pas fait attendre et contrairement à ma « chair » mon noyau ressentait la chaleur comme une douleur intense. Ça brûlait mais je tenais bon, la douleur devenait supportable au fil des secondes et la raison qui me faisait tenir est que je sentais l’énergie du noyau forçait les limites de mes propres réserves d’énergie.

Comme je l’avais fait avec les cristaux de la grotte, je pouvais utiliser cette méthode pour augmenter mes réserves d’énergie et peut-être, qui sait, obtenir les capacités de mon ennemi. Le flot d’énergie qui passait dans mon noyau créait des fissures mais je pouvais tenir.

J’avais répété l’opération sur tous les morceaux que j’avais pu récupérer mais le temps avait joué contre moi. Le noyau brisé avait rapidement perdu son énergie et m’avait fait regretter de ne pas avoir tenté l’expérience plus tôt. Je me rassurais tout de même en me disant que si j’avais fait la même chose avec des morceaux plus chauds, je n’aurais pas pu tenir à leurs contacts.

J’avais fini d’absorber le noyau brisé et je m’étais rapproché d’autre cristaux pour laisser mon corps récupérer tranquillement. Les fissures de mon noyau se résorbaient en puisant dans mes nouvelles réserves tandis que le reste de mon corps reprenait sa forme normale.

Résistance à la chaleur a progressé

Peut-être que j’aurais dû laisser mon corps se régénérer entre chaque absorption du noyau brisé. J’aurais pu bénéficier à chaque fois d’une amélioration progressive de ma Résistance à la chaleur qui aurait rendu l’expérience moins douloureuse d’une absorption à l’autre au lieu de me faire progresser en une fois. Le souci était que la régénération prenait du temps et en agissant de la sorte l’énergie qui se trouvait dans le noyau brisé se serait échappée encore plus que cette fois-là.

« Raaahhh ! Ça m’énerve ! »

Bon rien ne servait de se torturer avec le passé. J’avais augmenté mes réserves d’énergie d’un petit quart par rapport à avant et j’avais augmenté ma Résistance à la chaleur. Probablement pas assez pour résister à une vraie flamme mais sûrement suffisamment pour ne pas fondre comme un marshmallow au barbecue.

J’essayais de rester positif sur les résultats mais une partie de moi était un peu déçue de ne pas avoir reçu de nouvelles capacités. Je m’étais laissé à fantasmer pouvoir lancer des boules de feu a tout va mais, visiblement, cela n’avait pas marché. Il y avait encore sûrement des éléments qui m’échappaient notamment cette histoire de « couleur » des énergies. Mon énergie d’ailleurs était du même genre que celle des cristaux, blanche.

Malgré un petit sentiment de déception, les bénéfices étaient à la hauteur et, non seulement, j’avais réussi à vaincre la boule de feu mais je savais comment me battre contre elle à l’avenir. J’étais gagnant sur toute la ligne.

[TRANSFORMATION] [PETIT LÉZARD]

En me transformant, je me fis la réflexion que je n’avais pas non plus obtenu le poison paralysant du lézard même après avoir complété la transformation. Ma capacité devait avoir une certaine limite et je pense qu’elle était beaucoup plus une imitation extérieure plutôt qu’une transformation totale. Par exemple, même sous ma forme de lézard, je pouvais encore sentir la présence de mon noyau à l’emplacement où devrait se trouver le cœur du lézard. Je n’avais pas vraiment osé vérifier mais je pense que c’était pareil pour les organes internes du lézard. Je copiais l’apparence du lézard mais pas sa physiologie exacte ce qui expliquait pourquoi j’étais incapable de sécréter le paralysant naturel du reptile.

Une autre chose à noter est que même si j’avais appris beaucoup de choses en utilisant la Dissolution sur le noyau brisé, j’étais incapable de me transformer en sphère de feu. Ce n’était pas par manque d’informations, je crois, mais il y avait quelque chose dans la nature de la créature que je ne pouvais imiter.

Pendant que je pensais à tout ça, je me mis à escalader l’endroit par lequel j’étais venu. Normalement mon plan était d’explorer le passage à l’autre bout de la pièce mais absorber l’énergie de mon ennemi était une procédure éprouvante. Je ressentais ce que j’avais envie d’appeler des crampes au cerveau et le seul moyen de dissiper cette sensation était le repos. C’est pour cette raison que j’étais remonté vers le passage, j’espérais trouver un petit espace entre les rochers où je pourrais me cacher et me reposer tranquillement.

Je n’eus pas à chercher longtemps et me glissais dans un creux entouré de rochers stables et annulais ma transformation.

[REPOS]

Pour la première fois depuis que j’étais dans ce monde, mon Repos fut accompagné d’un rêve. Un rêve bizarre mais un rêve quand même …


Chapitre précédent < Sommaire > Chapitre suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s