Alezander’s Extended Universe, Issue #33

Auteur : TheLordGio
Check : Kama-chan


TheLordGio“Yo ! J’espère que vous passez de bonnes vacances, en tout cas moi je me repose bien tranquillement.
J’ai enfin mis la Demo mon Album-concept sur Soundcloud. Ensuite…
je lis Ready Player One c’est vraiment stylé comme roman. voilà !”


 

 “Presque toujours, la responsabilité confère à l’homme de la grandeur.”

¤  Stefan Zweig

 Alezander toucha de sa main gauche le ciel bleu clair, et il marcha lentement en direction du premier nuage venu. Ce magnifique ciel bleu était solide, froid et la sensation à son toucher était métallique…

“Un ciel factice…” s’interrogea l’immortel. “Vé ! Je suis déjà venu ici ?”

“Affirmatif !”

“Tu ne me balances pas une page de mon Agenda ?”

“…”

“Vé ?”

  L’homme lézard regarda au loin, sur le Terrain de Golf, et il aperçut deux silhouettes. Il fit signe à Alezander de regarder. Ils avançaient dans leur direction. Si le ciel était factice, le terrain de golf, quant à lui, était bien réel. L’herbe était particulièrement verte et au loin, on pouvait y apercevoir une petite forêt.

Mais d’où provenait la lumière ? Un soleil artificiel ? Non. Il s’agissait de LED à lumière naturelle. Une invention qui mettra plus de vingt ans plus tard à arriver pour le reste de la population.

Ils arrivèrent juste devant les deux silhouettes. Il s’agissait d’un homme et d’une femme. L’homme était en smoking noir. Il portait une chemise grise et avait un mouchoir noir à carreaux gris qui sortait de la poche de sa veste. Il tenait un parapluie dans sa main droite.

Quant à la femme, elle portait une magnifique jupe noire et un tailleur blanc. Elle avait de magnifiques cheveux noirs remontés en chignon. Elle tenait à la main une valise métallique.

Ils portaient tous les deux des lunettes noires.

C’était bien évidemment William Mulder et Barbara Gotham.

“Mr SEPTEMBER, comment allez-vous ?” demanda William. “Hm… Je vois que Mr JULY est encore parmis nous… c’est bien dommage !”

“Vé ! Alezander ! Vous êtes en retard.” cria Barbara.

“Oui ! Désolés. Alezander a eu un petit problème de changement de personnalité mais…”

“Vé ? C’est qui eux ?”

“Attendez Vé ! Ne me dites pas qu’il est amnésique ?lança William. “Je mettrais ma main à couper que vous jouez la comédie, Alezander !”

Alezander fouilla dans son Agenda. “Ha j’ai trouvé, Mr FEBRUARY et Miss MAY. Hm… d’après ce que j’ai écrit, ton prédécesseur était bien meilleur que toi… par contre Miss MAY, enfin Barbara, est vraiment une femme compétente et elle vient d’une autre planète. Intéressant.”

William tenta de se calmer.

“Bill !” commença Vé. “Si Alezander a des trous de mémoire, je pense que tu devrais le laisser tranquille. Vous devriez remettre vos conflits à plus tard.”

“Très bien Vé !”

“Bon ! Le Président nous attend.” annonça Barbara. “Il est au 23ème trou avec Ordre Kalabralax.”

Le 23ème trou était à l’autre bout du Terrain de Golf, tout près d’un petit lac. On entendait au loin les oiseaux roucouler, mais il s’agissait en réalité d’un enregistrement sonore pour avoir une vraie ambiance de golf paisible. Car nous étions à cent cinquante mètre de profondeur, dans le désert du Nevada, au beau milieu de la Zone 51.

  Harry S. Truman n’était pas très grand. Il avait son fameux smoking

gris foncé, une chemise blanche et sa cravate qui avait pour motif un mur de brique. Il portait ces fameuses lunettes rondes.

Juste devant lui se tenait Ordre Kalabralax, l’Empereur Suprême de l’une des races les plus puissantes de toute la galaxie. Il faisait plus d’un mètre quatre-vingt dix et portait une longue tunique rouge avec des bordures dorées. Ses yeux étaient longilignes et remplis d’un noir obscur, on ne pouvait y voir aucune émotion.

Les deux espèces étaient séparées par un drapeau triangulaire dont le centre était marqué d’un : 23th

“Mr Truman…” dit Ordre en coupant le silence. Il avait un magnifique timbre de voix, qui était totalement en accord avec sa prestance royale. “En tant que Président de la plus grande nation de votre planète, vous parlerez au nom de toute votre espèce. Chacun de vos mots aura son importance, sachez-le.

Vous nous mettez dans une situation vraiment complexe et je n’aime pas avoir à faire ce genre de choses. La dernière fois que j’ai dû agir contre le protocole intergalactique, ça m’a coûté énormément de mon précieux temps, Mr Truman.”

“Vous pouvez m’appeler Harry…” rétorqua, en souriant, le Président.

“Comme il vous plaira, Harry. La dernière que je suis venu sur votre misérable planète, c’était  à cause d’une prolifération de pouvoirs étranges. C’était inédit. Les autres planètes étaient stupéfaites. Mais pas moi, Harry, pas moi…

Je pouvais entrevoir la fin de notre espèce. La fin de toutes les espèces…

J’ai donc pris une armée d’avocat. Les meilleurs, vous savez, pour passer outre le protocole car vous, les terriens, êtes protégés par le traité Z-00. Mais ils ont réussi à trouver une faille dans le traité. J’ai donc pris la liberté de m’occuper de votre espèce personnellement…”

Alezander, Vé, Barbara et William arrivèrent devant Harry Truman et Ordre Kalabralax.

“Hey Harry !” cria Alezander.

“Un peu de tenue.” dit William.

Ordre regarda les nouveaux venus.

“Alezander ! Vé ! Vous êtes encore en vie. Quelle fâcheuse nouvelle… “

“De même !” répondit l’immortel.

Harry fit signe à Alezander de se calmer. Ordre regarda ensuite Barbara Gotham.

“Princesse…” Il fit la révérence.

“Veuillez ne pas m’adresser la parole ! Merci !” répondit Barbara.

“Continuez Empereur Suprême.” dit calmement Harry.

“Merci… J’avais donc pris la responsabilité de faire table rase de votre dégénérescence génétique. Et comment vous avez appelé ça… Je me marre toujours en l’entendant : LE DÉLUGE !” Il regarda Alezander et Vé. “Mais certaines espèces du passé ont survécu…

  Mais cette fois vous n’aurez pas la chance d’avoir la famille Léanne de votre côté. Aujourd’hui, c’est différent. C’est personnel. Un de mes fils a été tué dans l’une de vos villes de sauvages.

J’ai mûri. Je ne suis plus un Empereur Guerrier, mais un Empereur Suprême, et j’ai des principes. Mes avocats sont actuellement en train de régler les derniers détails. Mais pour le moment, j’aimerais vous laissez une chance, infime soit-elle, de gérer la situation. Je n’ai moi-même aucune idée de ce que mon fils faisait sur votre misérable planète. Nous sommes donc actuellement obligés de coopérer.”

“C’est très généreux de votre part…” répondit Harry.

“Deux semaines terriennes. Voilà mon délai.”

Toute l’équipe n’en crut pas ses oreilles.

“Deux semaines !” lança William.

“Oui ! Deux semaines terriennes…” la voix de l’Empereur Suprême résonna dans tout le Terrain de Golf.

“Avons-nous le droit d’osculter le corps de votre fils ?” demanda Alezander.

“Le corps de mon fils devra être emmené dans mon vaisseau immédiatement. Il est donc hors de question que vous touchiez à un seul cheveu de sa dépouille.”

“Dans ce cas, il sera compliqué de retrouver les coupables…” dit Harry Truman “Même si nous avons déjà quelque pistes.”

Ordre Kalabralax tendit sa main longiligne à Harry, ils se serrèrent la main et il disparut.

“Un Hologramme ?” s’interrogea Vé.

“Messieurs. Mademoiselle.” Harry se rapprocha de son équipe.

“Mr JANUARY.” dit William.

“Harry !” lança Alezander.

“Monsieur.” dit Vé

“Mr Truman ! lança Barbara.

Harry continua : “Deux semaines, c’est très court. Je tiens à ce que vous coopériez dans les meilleurs conditions. Bill et Alezander, essayez de mettre vos querelles de côté… Tous les habitants de cette planète comptent sur vous.

Et prenez ça…”

Le Président Truman tendit une cassette à Bill Mulder, l’homme au parapluie.

“Lisez-la uniquement dans l’hélicoptère.”

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Un commentaire sur “Alezander’s Extended Universe, Issue #33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s