RTW Chapitre 77 – La Montagne Sacrée (Partie III)

Traducteur : JetonS

Adapt : Saulot
Check : Saulot & Naos


 

rtw

 

Le sang de Flore se gela à cette scène horrible.

A sa gauche, deux ombres émergèrent du noir. Elles étaient imposantes et possédaient une apparence complètement différente des bêtes démoniaques ordinaires. Flore remarqua que leur apparence était similaire aux créatures humanoïdes sur le dos des loups hybrides. Leur corps était deux fois plus large que celui des humains ordinaires. Au lieu de porter une armure comme les humains, les silhouettes portaient des habits faits d’un matériau inconnu – non, ‘habits’ n’était pas le bon mot, on aurait dit des peaux d’animaux attachés à leur corps, leur figure était imposante.

Mais la caractéristique la plus hors du commun était les crânes qui leur faisaient office de casque. Il s’agissait clairement de crâne de bêtes démoniaques, ils avaient l’air malveillant et mauvais. Les yeux cristallins rouge foncé ressortaient de leur orbite. Un morceau de peau était attaché à leur tête, recouvrant le crâne de la bête démoniaque. L’une des créatures avait toujours des lances attachées sur la selle de sa monture tandis que l’autre portait une sorte de gant. Du point de vue de Flore, ils semblaient avoir trois doigts.

Soudainement, un mot traversa l’esprit de Flore : « Des démons ! »

« Attaquez l’ennemi ! » Cara fut la première à attaquer, son cri perçant attira l’attention des Sorcières qui arrêtèrent de regarder stupidement l’ennemi. Pierre s’abaissa et plaça une main sur le sol, créant ainsi un marécage avec la fonte de la neige. La contre-attaque était brillante, les bêtes démoniaques devant elles pouvaient habituellement voler pour s’éloigner du marécage créé, mais pas ces deux-là. Leurs ailes avaient été coupées et la selle tenue par les démons était attachée sur leurs os. Les bêtes ne pouvaient plus voler, elles devaient traverser le marécage, ce qui donna aux autres Sorcières le temps de réagir.

Mais les règles n’étaient pas les mêmes partout. Les démons foncèrent dans le marécage en utilisant l’élan des bêtes, ils sautèrent du dos des monstres, traversant tout le marécage et atterrissant derrière Pierre, l’endroit où les non-combattantes étaient stationnées.

« Eparpillez-vous vite ! » Cria Flore en vain. Le démon au gant à trois doigts commença le carnage. Son agilité contredisait sa carrure. La Sorcière près du point d’atterrissage du démon n’eut pas le temps de réagir que le démon brisa sa tête d’un coup de poing. Lorsqu’elles commencèrent à réagir, deux autres soeurs avaient déjà le cou brisé, et toutes s’enfuirent dans la panique. Seule Shino se tenait debout. Bien qu’elle n’eût pas de quoi répliquer aux attaques, elle n’avait pas choisi la fuite comme toutes les autres. Elle sortit l’arbalète dans son dos, visa et tira sur l’ennemi. Mais le démon réagit trop vite, il fit un pas de côté et frappa dans la poitrine de Shino. Le coup était très puissant et la petite fille vola comme une marionnette à qui on aurait coupé les fils. Son corps rebondit plusieurs fois avant de s’écraser sur le sol. Du sang sortit constamment de sa bouche et elle rendit finalement l’âme.

Le démon à la lance quant à lui, se retourna et marcha en direction de la Pierre à bout de nerf. Il leva sa lance et la visa, mais au moment où il s’apprêtait à décocher son coup, une flamme explosa devant lui. Paprika avait visé l’entrejambe, après avoir repoussé la première attaque, elle prit Pierre et courut avec elle. Le démon essaya de les rattraper mais fut arrêté par un mur de vignes noires.

Flore avait épuisé presque toute sa magie sur le sol. Elle laissa les graines germer puis les transforma en vignes rampant doucement en direction des démons. A ce moment, Cara cria ‘Douleur’ et libéra deux serpents qui mordirent les bras du démon. Quand le démon se débarrassa enfin des serpents de Cara, il sentit soudainement des picotements aux pieds. Il baissa les yeux et vit des vignes lui étreindre le pied. Les vignes reculèrent d’un coup et le démon perdit l’équilibre.

« Courez, courez, mes sœurs, courez ! » Cria Flore d’une voix tremblante et apeurée. « Vite, que tout le monde s’échappe ! Eloignez-vous vite de ces horribles monstres ! Ce sont les sources du mal décrite dans les Anciens Livres ! Ils viennent tout droit des portes de l’Enfer ! »

Le venin des serpents semblait inefficace contre les démons. Quand le démon au gant vit les tourments de son compagnon à la lance, il essaya frénétiquement de se libérer des vignes qui retenaient son corps. Le démon à la lance se mit dans une posture de lancer. Son bras gonfla rapidement. La peau déjà mince du démon s’amincit encore plus, les vaisseaux sanguins du démon et les os devinrent clairement visibles.

« Flore, fais attention ! » Cria Pierre en réutilisant sa magie de boue, cette fois, elle visa aux pieds des démons. Le démon avait déjà commencé à tirer quand son pied s’enfonça dans le sol. Il n’avait pas le temps de réagir. Suite à cette attaque inattendue, le démon perdit son équilibre et la lance qui quittait déjà sa main changea de trajectoire au dernier moment, s’empalant dans le sol juste devant les pieds de Flore. Des sueurs froides parcoururent le dos de Flore.

Le bras se dégonfla rapidement après le lancer, ressemblant maintenant à un arbre desséché.

Le démon ne pouvait apparemment pas lancer des projectiles en continu, Flore jugea qu’il était le meilleur moment pour s’enfuir. D’autres Sorcières remarquèrent aussi sa condition, notamment Pierre et Paprika. Le démon au gant était toujours retenu par les vignes sur le sol, elles coururent en direction de Cara qui ne pouvait pas bouger. Elles voulaient l’emmener avec elles. Flore, qui regardait en direction du démon au gant, découvrit qu’il n’essayait plus de se libérer. Il s’était tourné vers les trois Sorcières avec les deux bras tendus vers elles.

Que fait-il ? Arrête !

« Non – » Flore n’eut pas la chance de prévenir les autres quand une lumière bleue sortit des mains du démon. Un éclair fendit l’air, se courbant et touchant les trois sœurs. Des rayons bleus dansèrent autour des trois Sorcières, émettant des bruits typiques de foudre. De la fumée blanche commença à s’élever de leurs corps convulsant. Les corps prirent feu instantanément.

L’attaque semblait avoir consommé beaucoup d’énergie. Le démon commença à respirer bruyamment et ne bougea plus. La magie de Flore commençait aussi à atteindre ses limites, les vignes commencèrent à flétrir, il ne restait plus que des feuilles mortes.

Flore ne pensait plus qu’une seule chose, maintenant, tout est fini. Les cris désespérés de Cara semblaient s’éloigner de plus en plus jusqu’à ce que toute force quittât son corps, elle finit par tomber sur le sol.

Après un moment de repos, le démon au gant s’était déjà relevé de la neige et commençait à marcher en direction de Cara qui était toute paniquée, cette fois ci, personne ne pouvait l’arrêter. Quand il arriva à ses côtés, le démon au gant saisit la gorge de Cara et commença à l’étrangler. Cara se débattit désespérément et essaya de se libérer des doigts du démon, mais devant sa puissance monstrueuse, ses efforts étaient inutiles. Durant son combat désespéré, Cara sortit ses serpents de nouveau, attaquant les bras et la nuque de l’ennemi. Cependant, le démon semblait inaffecté et continua à resserrer sa main sur son cou.

A cet instant, quelque chose d’inattendu se produisit. Sous les attaques féroces des serpents magiques, la peau du démon s’arracha enfin. Immédiatement, de la fumée rouge sortit de la fracture, enveloppant le démon et Cara. Le démon lâcha un cri terrifiant, et sous la fumée rouge, sa peau commença à suppurer, exposant tendons et os. Le démon au gant lâcha Cara et essaya de reboucher la blessure, essayant de retenir la fumée. Mais son action était vaine, son corps commença à trembler incontrôlablement, et il tomba sur le sol pour ne jamais se relever.

A cette vue, l’autre démon dont le corps était à moitié enfoncé dans le marécage relâcha un cri de détresse. Flore n’avait jamais rien entendu de tel, le rugissement était aigu et terne, perçant les tympans.

Mais le cri de l’ennemi ne provoqua pas la fuite de Flore. Elle n’avait que la victoire dans ses yeux.

Elle se mordit les lèvres et essaya de rassembler toute sa force pour se relever. Quand elle se leva finalement, elle prit l’arbalète de Shino, remit une flèche et visa le dernier démon. Le démon avait clairement compris ce que Flore essayait de faire et commença à agiter ses mains frénétiquement, mais dans un marécage, plus il se débattait, plus il s’enfonçait. Le démon essaya de se protéger les parties vulnérables mais au final, tout était vain.

Pour mes défuntes sœurs, Flore tira sur la gâchette et la flèche vola.

La flèche d’arbalète perça son cou, relâchant encore une fois la fumée rouge de la blessure. Une fois la fumée dissipée, sa tête tomba finalement au sol.

Elle avait tué un démon.

Elle laissa tomber l’arbalète, Flore se retourna et vit le corps de plus de dix de ses sœurs qui avaient perdu leur vie. Touchée par la tristesse, Flore se mit à genoux et laissa ses larmes couler à flot.

 

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “RTW Chapitre 77 – La Montagne Sacrée (Partie III)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s