RTW Chapitre 78 – Accompagnement

Traducteur : JetonS

Adapt : Saulot
Check : Saulot


Salut à tous ! L’objectif des 30€ a été atteint sur mon Patreon, merci beaucoup aux donateurs, les chapitres réguliers montent à 3 par semaine dès le début du mois prochain 😉 Merci encore


rtw

 

Wendy ouvrit ses yeux et découvrit un plafond inconnu au-dessus d’elle. Le plafond était fait de briques grises et quelques toiles d’araignées se trouvaient entre les poutres en bois. Il y avait aussi un chandelier non allumé. Doucement, la scène passa de floue à claire, elle put finalement observer les moindres détails.

 

Ce n’est pas un toit en pierre froid ou une tente serrée, pensa-t-elle, ah oui, il y a un mois, nous avons dû partir de l’Association de Coopération entre Sorcières. Qui sait, peut-être que sous la guidance de Cara, elles ont déjà trouvé la Montagne Sacrée ?

Elle prit une profonde inspiration. L’air n’était pas aussi propre et frais que dans une cave, mais l’air chaud et l’atmosphère douillette la rendirent bien confortable. Son corps était couvert d’une soie douce et veloutée, elle était sur un matelas fait de plusieurs couches de couvertures de coton. Quand elle s’appuyait dessus, elle s’enfonçait légèrement. Même si elle s’étirait tout le corps, ses orteils ne s’exposeraient pas.

Elle se sentait un peu coupable de ne rien faire d’autre que d’être allongée sur le lit. Elle n’était restée ici que deux semaines, mais son cœur était en paix ici, un sentiment qu’elle n’avait pas ressenti depuis longtemps.

Dans le château, peu importe combien il était tard, personne ne la dérangeait. Par exemple, actuellement. Wendy tourna sa tête et regarda hors de la fenêtre. Le ciel était encore gris mais il faisait jour. Il devait être aux alentours de dix heures. Durant ces dernières années de vagabondage, elle n’avait jamais pu dormir tranquillement. Elle se réveillait au moindre bruit, elle devait préparer la nourriture pour le reste de la journée avant que le soleil ne se lève. Elle vivait constamment dans la peur que l’Eglise ne découvre leur location. Personne ne pouvait non plus garantir leur survie durant la prochaine Morsure Démoniaque.

Même durant leur marche à travers les Montagnes Impraticables, elle s’occupait tout le temps des corvées. Elle aidait à sécher la nourriture ou les herbes, elle lavait les vêtements des autres sœurs, ou bien elle nettoyait le campement …

Mais malgré tout, les corvées ne dérangeaient pas Wendy. Chaque fois qu’elle voyait le sourire de ses soeurs, elle se sentait joyeuse. Mais maintenant qu’elle connaissait le confort d’une vie paresseuse, elle découvrit qu’elle ne pouvait pas résister à une telle vie.

Non, je ne dois pas paresser encore plus. Elle se claqua les joues pour se motiver à sortir du lit. Après tout, quand elle vivait au couvent de l’Eglise, les religieuses l’avertissaient souvent que les paresseux ne recevaient pas la bénédiction et la protection de Dieu.

Un peu plus et j’irai au jardin pour m’entrainer à contrôler mon vent. Chaque fois qu’elle se remémorait les requêtes du Prince, elle ne pouvait s’empêcher de rigoler. Quelles demandes étranges et excentriques. La première fois qu’elle lui montra son pouvoir, il lui dit qu’il espérait pouvoir faire souffler le vent à une dizaine de mètres. Cependant, il n’existait pas de pouvoir magique capable d’opérer à une telle distance. Quand elle lui répondit qu’elle en était incapable, il ne s’énerva pas. Ou plutôt, il revint à la charge avec d’autres idées étranges, elle devait se tenir sur un plateau et utiliser son pouvoir pour monter et descendre. Quand Wendy essaya, elle découvrit que ce qu’il demandait était possible. Son Altesse Royale était très satisfait, en dehors de lui demander de s’entrainer plus, il lui demanda aussi si elle avait peur de l’altitude.

Exactement comme la description de Nightingale, Roland Wimbledon est une personne élusive, mais est aussi un prince qui se soucie profondément de nous, les Sorcières. Wendy soupira gentiment. Il existe réellement un Prince qui ne haït pas les Sorcières ! Honorable Mentor, vous aviez tort !

 

Elle s’habilla avec les habits de Son Altesse, la partie autour de sa poitrine était un peu serrée – cependant, Wendy s’était déjà habituée à ces habits étranges, elle voulait trouver une aiguille pour changer sa taille, mais avant de pouvoir mettre en œuvre ses pensées, quelqu’un frappa à sa porte.

« Entrez, » dit Wendy.

Nightingale ouvrit la porte et entra. Wendy fut un peu surprise, mais elle sourit et dit, « Est-ce que Son Altesse Royale est encore au lit ? Sinon, tu ne devrais pas voir le temps libre de venir me visiter. »

« De quoi tu parles ? Je ne suis pas à ses côtés toute la journée, » dit Nightingale, embarrassée. Elle montra son panier, « Je t’ai apporté ton petit déjeuner. »

D’habitude, les servantes étaient responsables de la livraison du petit déjeuner. De plus, la nuit, Nightingale accompagnait souvent le Prince pour discuter, il était dur de la voir. Wendy sourit du fond du cœur, Je viens de me lever, mais elle me livre déjà la nourriture, elle est déjà entrée discrètement dans ma chambre plusieurs fois.

 

« Bon, de quoi il s’agit ? » Demanda Wendy en prenant un sandwich au fromage dans le panier avant de l’insérer dans sa bouche.

« Euh … » Nightingale alla aux côtés de Wendy et s’assit sur le lit, « Aujourd’hui, ce … jour pour Nana est arrivé. »

Wendy ne savait pas quoi dire. C’était la première fois que Nana se faisait mordre par le Démon, ce ne serait pas aussi violent que le jour du Baptême, mais elle ne pouvait pas garantir sa sécurité. Plus elles étaient jeunes, plus elles étaient sensibles à la douleur. Wendy mit le panier sur la table de nuit et alla aux côtés de Nightingale, caressant ses épaules pour la conforter. Elle lui dit, « Son Altesse a dit que si nous relâchons notre magie chaque jour, nous pourrons minimiser notre souffrance. »

« Mais ce ne sont que des spéculations, » contredit Nightingale.

« Peut-être, mais son hypothèse est plausible, » répondit Wendy, « Anna a réussi à survivre à ce jour. Et pourtant, c’était la Morsure Démoniaque la plus difficile à surmonter, c’était son Baptême. Mais elle n’a même pas souffert. Tu l’as vu de tes propres yeux, » elle marqua une pause et demanda, « Où est Nana ? »

« En ce moment, elle est au Centre Médical. » A ce sujet, la bouche de Nightingale s’ouvrit doucement, « J’ai entendu dire que son père, Sir Pyne a acheté énormément de lièvres des chasseurs. Ces lièvres ont été envoyés au Centre Médical pour qu’elle puisse s’exercer jusqu’à demain. »

« Son père est gentil, » s’exclama Wendy d’une voix envieuse, « Je ne me rappelle pas de mon enfance … C’est étrange, mes souvenirs sont comme une feuille blanche. Je n’ai pas de père, pas de mère, la première chose dont je me souvienne, est mon arrivée au couvent. »

« Il semble que je sois un peu plus chanceuse que toi, » la taquina Nightingale.

« Oui, tu es vraiment chanceuse. » Wendy s’assit près de Nightingale et la prit dans ses bras. Elle lui quémanda, « Es-tu nerveuse ? »

« … » Pendant un moment, Nightingale garda le silence, mais elle finit par hocher de la tête gentiment.

Wendy croyait savoir pourquoi elle était aussi tendue. Aujourd’hui n’était pas crucial que pour Nana, c’était aussi le jour qui pouvait devenir le tournant de l’histoire des Sorcières. Si Nana survivait sans morsure, les Sorcières pourraient laisser derrière elles l’ombre des serviteurs du Diable. Border Town deviendrait alors cette Montagne Sacrée tant recherchée. Peut-être qu’un jour, toutes les Sorcières se réuniront ici. Elles vivront une vie normale non différent des gens ordinaires, sans besoin de vagabonder pour fuir à la chasse aux Sorcières de l’Eglise.

« Pas besoin de t’inquiéter, nous n’avons qu’à flemmarder toute la journée pour accompagner Nana. »

« Flemmar … der ? » Nightingale fixa bizarrement Wendy.

“Oui bon, qui t’a dit de m’annoncer ces nouvelles aussi tôt ? Maintenant je suis aussi nerveuse, » dit simplement Wendy. « Je n’ai plus l’esprit à m’entrainer, nous pouvons utiliser ce temps libre pour visiter Nana. C’était écrit dans le contrat je crois. Un truc appelé congé payé. »

……

Après le diner, la chambre de Nana fut remplie de personnes – Anna, Eclaire, Nightingale, Wendy, et naturellement le père de Nana et Roland. Se préparant pour la bataille, le visage de Nana était plein de doutes, « Euh … Je vais mourir ? »

« Bien sûr que non ! » Tous secouèrent la tête.

« C’est ta première fois, la Morsure Démoniaque ne sera pas très forte, » Wendy prit sa main et parla pour la rassurer, « Concentre-toi sur tenir bon. »

« Ça fait mal, tu vas me briser les doigts ! » Sir Pyne prit la main de sa fille, « Tu es devenue très forte depuis que tu as intégré le Centre Médical, en tant que ton père, je suis très fier de toi. » La petite fille hocha la tête, laissant son regard se balader dans la foule avant de s’arrêter sur Anna, qui s’avança et lui baisa le front, « Tu vas survivre, d’accord ? »

« Oui. »

 

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “RTW Chapitre 78 – Accompagnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s