Maître des âmes 62 : Menace

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Bien qu’un peu en retard, le voilà.

Enjoy !


 

« Attention ! »

C’est ce que voulait crier la plupart des gens mais l’action fut si soudaine que leur avertissement resta coincé dans leur gorge.

Swooch !

Le coup de Borgr était beaucoup plus puissant que celui qui avait terrassé Paki. Son mouvement créa une bourrasque de vent et d’énergie naturelle qui fit reculer de plusieurs pas en arrière Meimei et Guin, ainsi qu’une petite partie de la foule à proximité.

C’était un simple geste, sans aucune arcane derrière. Mais ce simple coup de la part d’un pratiquant au stade guerrier était suffisant pour blesser grièvement, voire même tuer, quelqu’un au stade humain.

Beaucoup s’attendaient à voir Fang finir dans le même état que Paki. Seulement, à leur grande surprise, ils ne virent cette fois-ci aucun corps s’envoler dans les airs. Au contraire, sous les yeux ébahis de la foule, Fang n’était même plus devant Borgr. Il avait complètement disparu !

« Que ? »

Borgr fut aussi étonné que les autres. Cependant, il tourna rapidement sa tête vers la droite. La foule, qui était concentrée sur les gestes de Borgr, porta elle aussi le regard vers l’endroit qu’il fixait. C’est alors avec stupéfaction qu’elle s’aperçut que Fang se trouvait là-bas !

« Qu’est-ce qui s’est passé ? »

« Comment il est arrivé là ? »

Pendant que les spectateurs se posaient ces questions, seules deux personnes avaient pu voir clairement ce qui s’était passé. La première était Borgr, quant à la seconde c’était Sung. Cependant, des deux, c’était Sung qui était actuellement le plus choqué. Il avait compris ce qui s’était passé mais il refusait de croire ce qu’il avait vu.

« L’arcane de déplacement de Fang… les [huit pas de l’ombre]. »

Sung avait été un témoin direct de l’efficacité de cet arcane. Si ce n’était que ça, il n’était pas vraiment surpris. Cependant, un autre point avait attiré son attention.

« Sa vitesse de déplacement est plus rapide que lors de notre combat. Il n’y a qu’une seule explication à ça… »

Sung ne voulait pas admettre la conclusion à laquelle il était parvenu.

« Fang… Ce salaud a déjà atteint le 10ème niveau du stade humain ! »

Après avoir réalisé ce fait, Sung ne put s’empêcher de serrer les dents sous la frustration. Borgr l’avait dépassé en atteignant le stade guerrier avant lui et voilà que maintenant, Fang était arrivé au même niveau que lui !

Sa fierté venait de prendre un grand coup tandis qu’il jetait des regards noirs en direction des deux garçons.

____

Sans être conscient des sentiments de Sung, Fang et Borgr se jaugeaient silencieusement du regard. C’était surtout le cas pour Borgr qui ne s’attendait pas du tout à ce que son adversaire puisse éviter son coup.

« Il n’émet pas de fluctuations de quelqu’un qui a atteint le stade guerrier. Une telle vitesse ne peut provenir que d’une arcane. »

Borgr analysa brièvement la situation et durcit son regard avant de reprendre la parole.

« Tu te débrouilles pas mal pour un avorton. Toi, c’est quoi ton nom ? » Demanda-t-il en pointant le jeune garçon du doigt.

« … Fang », répondit-il alors simplement.

« Je vois. Tu n’es pas aussi mauvais que je le pensais. Mais ne fais pas le fier juste parce que tu as évité une seule attaque ! Voyons voir si tu pourras éviter la prochaine ! »

Borgr n’avait pas l’intention d’en rester là. Si Fang n’était pas au stade guerrier alors il n’avait rien à craindre de lui. Les fluctuations d’énergie autour de son corps redoublèrent alors d’intensité. La foule sentit aussitôt ce changement et commença à paniquer. Borgr allait attaquer sérieusement à présent !

Bien déterminé à atteindre son adversaire, c’est sans retenue que Borgr s’élança ensuite en avant. Tel un ouragan enragé, il fonçait droit devant sans que personne ne puisse réagir. Mais loin d’exprimer de la peur ou même une once d’inquiétude, Fang se contenta de regarder l’énorme garçon qui approchait de lui avec un sourire.

« J’ai gagné suffisamment de temps. Les voilà enfin ! »

Fang n’avait pas sous-estimé son adversaire un seul instant. Au moment où celui-ci avait montré de l’hostilité à son égard, il avait demandé à Shen de diffuser son âme dans la sienne afin d’augmenter sa perception de l’énergie.

Grâce à ça, il avait pu anticiper le coup de Borgr et l’éviter. De plus, ses sens exacerbés avaient aussi détecté l’approche des personnes capables de mettre un terme à cette situation.

« Ça suffit maintenant ! »

Ce cri résonna comme un coup de tonnerre. Une vague d’énergie naturelle traversa alors la foule pour aller s’écraser sur Borgr qui s’arrêta net en rentrant en contact avec. Tout d’abord ébahie, la foule réalisa rapidement qui était capable d’un tel exploit et se tourna immédiatement vers lui.

Un peu plus loin se tenait le chef Han, ses bras croisés derrière son dos. Bien que légèrement en retrait, Shang était également présent. Les spectateurs laissèrent échapper un soupir de soulagement en constatant l’arrivée de ces deux personnes. Avec eux dans les parages, Borgr ne pouvait plus agir impunément.

Han balaya brièvement la scène du regard et imagina facilement ce qui s’était passé en posant ses yeux sur le garçon massif qui était en train de se gratter la tête avec un air faussement innocent.

« Jeune maître Borgr, je vois que vous êtes au coeur de tout ce remue-ménage. Quant bien même vous avez atteint le stade guerrier, ça ne vous permet pas de faire comme bon vous semble ici. »

Étant lui aussi au stade guerrier, Han remarqua aussitôt le niveau de Borgr. Bien que le ton de sa voix pouvait paraître calme, intérieurement, il était choqué.

« Stade guerrier ?! Gedo a préparé un puissant représentant en vue du grand rassemblement. Est-ce que Mura arrivera à arracher la victoire cette fois-ci ? »

Pendant que Han essayait de calculer les chances de victoire du village, Eul intervint pour faire baisser la tension qui s’était une nouvelle fois installée.

« Maître Han ! Je vois que maître Shang est aussi présent ! Tout ça n’est qu’un malentendu. Ce n’est qu’une petite altercation entre deux jeunes garçons. Ils ont tendance à être impulsifs à cet âge, vous savez ? De plus, maître Borgr a du mal à se retenir vu qu’il vient tout juste de passer au stade guerrier. J’espère que vous saurez le pardonner », expliqua-t-il d’une voix mielleuse.

Eul s’apprêtait à poursuivre quand l’expression glaciale de Han l’arrêta dans son élan. Voyant que continuer ainsi ne ferait qu’aggraver les choses, il décida finalement de ne pas prononcer un mot de plus.

Han se rapprocha ensuite lentement de Borgr. Quant à Shang, il était resté silencieux mais son étonnement était tout aussi grand que celui de Han quand il découvrit le niveau de Borgr. Il alla discrètement aux côtés de Sung et les deux chuchotèrent des paroles inaudibles tandis que Han avançait pas après pas.

Tout en s’approchant, Han tourna brièvement son regard vers l’autre garçon non loin de là. Il avait remarqué Fang depuis longtemps mais décida de l’ignorer pour le moment.

« Ce garçon a un don pour envenimer les choses. Mieux vaut l’ignorer pour éviter que les choses ne dégénèrent. »

De son côté, Borgr restait bien sagement immobile. Il réprima l’énergie qui émanait de son corps et attendit tranquillement que Han vienne à lui. La foule serra des dents en voyant Borgr se comporter ainsi. Cette attitude montrait clairement le manque de respect qu’il avait à l’égard de leur chef.

« Je vous ai vu de mes propres yeux vous en prendre à un membre de Mura. Tous les gens ici présents sont également témoins. De plus, votre envie de tuer était bien réelle. Qui sait ce qui se serait passé si je n’étais pas intervenu ? Jeune maître Borgr, avez-vous quelque chose à dire pour votre défense ? » Demanda alors froidement Han.

« Non, c’est comme Eul l’a dit. Je me suis un peu laissé emporter. Ha ha ! »

On ne pouvait même pas ressentir une once de regret dans les paroles de Borgr.

« Très bien, dans ce cas…. »

Sans terminer sa phrase, Han envoya son poing droit vers l’estomac du garçon mais s’arrêta à quelques centimètres de son corps.

« Arrrrgggh ! »

Borgr recula de plusieurs pas en arrière sous l’effet de l’onde de choc. Il sentit le goût du sang remonter dans sa bouche et s’aperçut qu’un léger filet coulait à présent le long de ses lèvres.

« Jeune maître ! »

Eul se précipita alors aux côtés de Borgr et celui-ci lui répondit avec un sourire forcé.

« Ce n’est rien, Eul. »

Han observa le garçon d’un regard foudroyant et attendit quelques secondes pour ensuite reprendre la parole.

« Si vous n’étiez pas le fils du chef de Gedo, je ne me serais pas contenté d’une punition aussi légère. Disparaissez maintenant ! »

Suite à ces paroles, Borgr fit la grimace un bref instant. Cependant, bien que l’envie l’en démangeait, il décida de ne pas répondre.

« Le chef de Mura… Il possède une force qui convient à son titre », pensa-t-il en scrutant l’homme qui se tenait face à lui.

Eul, quant à lui, se dépêcha de saluer Han.

« Je vous remercie pour votre clémence, chef Han. Jeune maître, il serait préférable que nous partions sans plus tarder. »

Eul pressa Borgr de s’en aller au plus vite. Il craignait que plus longtemps ils resteraient, plus grandes seraient les chances que son jeune maître ne finisse par provoquer le courroux du chef Han pour de bon. Celui-ci hocha légèrement sa tête en réponse à la suggestion d’Eul. Cependant, avant de se mettre en mouvement, il se tourna une nouvelle fois vers Fang.

« Toi ! Vu ton niveau, tu es surement un représentant de Mura pour le grand rassemblement. Si tu tiens à la vie, tu ferais mieux d’abandonner et de fuir aussi loin que possible parce que si je te revois là-bas, je te promets que je m’occuperai personnellement de toi. »

En entendant ces menaces, les gens autour éprouvèrent de la pitié pour Fang qui avait attiré les foudres de Borgr. Mais contrairement aux attentes de la foule qui s’attendait à voir le jeune garçon submergé par la peur, celui-ci répondit avec un sourire.

« Tu gagnerais franchement en popularité avec les filles si tu faisais une diète. Penses-y pour la prochaine fois. »

« Espèce de… »

Borgr voulait se jeter immédiatement sur ce petit insolent à nouveau mais la pression invisible exercée par Han l’empêcha d’assouvir cette pulsion. Contraint et forcé, c’est avec une expression à glacer le sang qu’il se détourna de Fang pour s’en aller. Toutefois, avant de partir, ses yeux se posèrent un court instant sur Meimei, qui fit alors instinctivement un pas en arrière.

« Maître… »

Après que Eul ait insisté une dernière fois, les deux hommes disparurent finalement au plus grand soulagement de tous. Han ne les quitta pas des yeux un seul instant et continua de regarder dans la direction où ils étaient partis avec un air renfrogné.

« Le stade guerrier… »

Il n’avait toujours pas digéré le fait que Borgr ait pu atteindre ce niveau. Instinctivement, il se tourna vers Fang qui se trouvait à côté.

« Ce sera un combat difficile pour Fang. Mais il reste encore un peu de temps ! Avec lui, ce n’est pas complètement impossible ! » Pensa Han avec une lueur d’espoir dans les yeux.

Grâce à son énergie, Han avait pu ressentir à distance l’attaque de Borgr. De plus, il avait aussi perçu l’esquive exécutée par Fang. C’est alors qu’il avait réalisé avec stupeur que, pendant le cours laps de temps où ils ne s’étaient pas vus, Fang était passé au 10ème niveau du stade humain !

Han ne pouvait pas s’expliquer comment le jeune garçon arrivait à progresser aussi vite et il s’en moquait d’ailleurs. Tant que cela leur donnait une chance de remporter la compétition à venir, peu importaient les méthodes que celui-ci utilisait.

« Borgr vient tout juste d’atteindre le stade guerrier. D’ici leur confrontation, il aura le temps de stabiliser sa condition et sera encore plus fort qu’aujourd’hui. Est-ce que Fang arrivera à combler le fossé entre eux ? »

Han leva alors les yeux vers le ciel. Il ne pouvait qu’espérer que les choses tournent pour le meilleur et que le potentiel imprévisible du jeune garçon le surprenne une fois de plus.

____

« Enfoiré, enfoiré, enfoiré ! »

Boom !

À quelques centaines de mètres de Mura, un tronc d’arbre tournoyait dans les airs tandis que Borgr relâchait toute la frustration qu’il contenait depuis un moment.

« Il s’est moqué de mon ventre ! DE MON VENTRE ! Je ne peux pas attendre jusqu’au rassemblement… Il faut que je me défoule sur quelque chose ! »

Eul se contenta de rester légèrement à l’écart sans rien dire. Il savait que dans ce genre de situation, il valait mieux laisser son jeune maître seul.

« Oui… Oui ! »

Les yeux de Borgr s’illuminèrent tout à coup, comme s’il avait eu une soudaine révélation.

« Cette fille… Je vais me défouler sur cette fille. Hé hé hé ! Elle est sûrement vierge… exactement comme je les aime. »

« Maître, d’après ce que j’ai vu, elle fait partie du convoi de Mura pour le grand rassemblement. Elle doit avoir une importance non négligeable pour Mura, je crains que mettre la main dessus soit difficile… »

Voyant où son jeune maître voulait en venir, Eul tenta de le dissuader mais ce fut malheureusement en vain.

« Je m’en moque ! Débrouille-toi comme tu veux ! Il me faut cette fille à mon tableau de chasse ! Seulement après ça, je pourrai avoir l’esprit tranquille pour la compétition ! » S’exclama Borgr avec ses yeux injectés de sang.

Eul laissa échapper un long soupir. Il n’y avait rien à faire quand Borgr était dans cet état-là. Il pourrait même en souffrir, voire mourir, s’il n’arrivait pas à satisfaire les désirs de son jeune maître. Tel était le genre de personne qu’il avait à servir. Il leva alors sa tête en direction du ciel et se demanda ce qu’il avait bien pu faire pour mériter cette position.

« Bon, comment je vais m’y prendre maintenant ? »

À cette pensée, il soupira une fois de plus.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Maître des âmes 62 : Menace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s