JIM – Chapitre 43 : Psychologie

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Pouet, voila, à la semaine prochaine.


 

En sortant de la taverne, Clément se dirigea vers le téléporteur le plus proche afin de se rendre à la guilde pour l’inscription d’Exrine. Il en trouva un dans une rue proche et s’engouffra dedans en sélectionnant sa destination.

Deux secondes plus tard, les portes de l’appareil se rouvrirent et il en sortit pour constater qu’il se trouvait sur les quais de la station et non à l’endroit où il voulait se rendre initialement.

[C’est quoi ce cirque encore !] pesta-t-il avant de se dire que finalement, ce n’était pas plus mal et qu’il allait pouvoir débloquer Faé, toujours cloîtrée dans le vaisseau.

Il se dirigea vers l’endroit où il avait laissé le vaisseau en arrivant à la station et s’en approcha. Il posa sa main sur la coque et ses empreintes ainsi que sa magie furent scannées.

[Désactivation du verrouillage absolu confirmé.] dit la voix de Faé robot dans sa tête.

[Vivement que tu retrouves ton état normal parce que cette voix commence à me taper sur les nerfs.] pensa Clément irrité.

Il tenta d’établir la connexion mentale avec Faé mais celle-ci la refusa instantanément. Il ouvrit la porte et pénétra dans le vaisseau pour se retrouver nez à nez avec un hologramme qui l’attaqua immédiatement.

Il esquiva l’attaque et, usant de son sort de renforcement physique, il volatilisa son ennemi en un seul coup de poing.

[Je comprends ce qu’il ressent à tout régler en un coup.] songea-t-il.

« Qu’est-ce que c’est ce bordel ? Faé, si c’est toi qui fais ça, ça va mal finir. Je sais que j’aurais dû te prévenir au sujet de cette mesure mais tu aurais trouvé le moyen de la contourner et j’ai fait ça pour te protéger. » expliqua-t-il, sa voix se réverbérant dans les coursives du vaisseau.

Cependant, aucune réponse ne parvint à ses oreilles et cela même après plusieurs minutes d’attente.

[Oh je sens que ça ne va pas être une partie de plaisir cette affaire.]

Il se concentra afin d’essayer de sentir la présence de Faé et trouva celle-ci dans la salle d’entraînement du vaisseau. Il ouvrit la porte du sas dans lequel il s’était fait attaqué et fut accueilli par trois nouveaux ennemis.

Il les élimina sans perdre de temps et continua de se frayer un chemin jusqu’à sa destination.

[C’est bien beau d’étendre le programme d’entraînement à tout le vaisseau mais ils sont un peu faiblards là quand même. Je crains le pire avec cette histoire.]

Les ennemis se présentaient les uns après les autres sans lui poser de difficultés insurmontables uniquement avec le renforcement physique. Il arriva finalement devant la porte de la salle d’entraînement qu’il poussa sans hésitation. Le spectacle qu’il trouva devant lui le laissa sans voix.

L’hologramme de Faé flottait à mi-hauteur au milieu de la salle, auréolé d’un fin voile brumeux. Elle releva la tête et Clément constata que ses yeux étaient entièrement blancs avec une larme qui coula le long de sa joue, se détacha et tomba vers le sol en se désintégrant en une myriade de pixel avant de le toucher.

« Faé ? » demanda Clément sur un ton légèrement inquiet.

Sa compagne ne répondit pas et un trait de magie partit de sa main, forçant Clément à lever un bouclier.

[Depuis quand elle peut utiliser la magie ?] s’étonna-t-il.

Il fut interrompu dans ses pensées par une deuxième attaque qui fissura sa protection.

[De mieux en mieux, en plus elle peut calibrer sa puissance comme l’algorithme d’entraînement.]

Il tenta une attaque mais sa magie passa au travers de l’hologramme sans lui faire le moindre dégât.

[Forcément, j’aurais dû m’en douter. Ça va être d’un pénible cette affaire.]

Il s’assit en tailleur en face de Faé et incanta.

« Je suis celui qui protège la vie. Protecteur des opprimés et de ceux dans le besoin. Que les éléments m’aident dans ma tâche. Protection universelle. »

Alors que les derniers mots sortaient de sa bouche, une sphère transparente se matérialisa autour de lui puis se mit à tourner sur elle-même, changeant de sens de rotation afin de dévier les tirs de magie lancés par l’hologramme.

Clément ferma les yeux et fit le vide dans son esprit avant de le projeter directement en direction de celui de Faé. Il se retrouva sur une terre désolée au centre de laquelle se trouvait une forteresse dont les murailles s’élevaient haut dans le ciel.

« Il semblerait que je puisse toujours utiliser la magie ici. » dit-il en faisant apparaître une flamme dans sa main.

Il s’approcha de la double porte colossale qui, surprenamment, s’ouvrit d’elle-même afin de le laisser passer. Il la franchit prudemment et s’avança dans la ville. Les bâtiments étaient en ruine et un silence de mort pesait en ce lieu.

Les rires d’une petite fille attirèrent son attention. Clément tourna son regard dans cette direction pour voir la fille, ressemblant à Faé en plus jeune, sauter dans les bras de deux adultes qui devaient être ses parents avant que tous trois ne disparaissent en une brume noire soufflée par le vent.

Ci et là, en progressant dans la ville, Clément voyait des scènes de la vie passée de Faé se jouer sous ses yeux. Il remarqua alors, au cœur de la cité, une sorte de palais se dressant sur une colline surplombée par des nuages d’orage menaçants.

Il s’y précipita et, de nouveau, les portes s’ouvrirent comme s’il était attendu. Il s’avança dans le couloir qui s’offrait à lui et parvint à une grande salle vide de tout mobilier excepté deux choses.

La première, une grande cage au centre de la pièce dans laquelle se trouvait une forme prostrée au sol et un trône sur lequel était assise une personne dont il ne pouvait distinguer les traits.

« Je t’attendais. » clama la personne assise sur le trône en se levant.

Clément put constater qu’il s’agissait de Faé mais dans une version démoniaque, entièrement habillée en noir.

« Faé, ça faisait longtemps, quoique pas tant que ça. » dit-il.

« En effet, je … » commença son interlocutrice.

« Ce n’est pas à toi que je parle. » l’interrompit Clément en se rapprochant de la cage. « Je suis venu te sortir de là. » continua-t-il.

« Tu ne pourras pas la libérer si facilement, elle est ma pris… » reprit l’autre de nouveau mais elle ne put terminer sa phrase lorsque Clément attrapa les barreaux à pleines mains et les écarta sans problèmes.

Il entra dans la cage et récupéra, dans ses bras, Faé qui était restée sans réaction puis ressortit. La version démoniaque de Faé resta immobile, interloquée par ce qu’elle pensait impossible.

« Arrête de m’ignorer. Je suis la maîtresse de ces lieux. » commença-t-elle à s’énerver.

« Tu n’es rien. » répondit Clément.

« Qu’est-ce que tu dis !!? »

« Tu n’es rien, tu n’existes pas, tu n’es qu’une création sans âme et sans volonté. Tu ne maitrise pas ta destinée et tu n’existes pas. » assena Clément.

L’autre pâlissait de plus en plus à chaque mot qu’il prononçait et s’effondra sur le sol alors que son existence s’effaçait.

[Tss, vouloir jouer au méchant et ne même pas tenir la pression psychologique. Encore plus inutile que ce que je pensais.] songea Clément en sortant de la pièce avec Faé dans les bras.

A mesure qu’il avançait dans la ville, celle-ci se transformait comme si elle reprenait vie. Il posa Faé à terre près d’une fontaine avant de reculer de quelques pas.

« On se retrouve dehors. » dit-il avec un sourire avant de disparaître.

Il rouvrit les yeux et constata que le barrage de magie qu’émettait l’hologramme s’était arrêté. Il désactiva alors sa protection et se releva pour s’approcher de l’hologramme donc les yeux avaient repris leur couleur habituelle.

Elle le regarda avec des yeux penauds.

« Tu m’as encore sauvée. » dit-elle.

« C’est normal entre amis de se serrer les coude. » répondit-il. « Mais, c’est toi qui m’as fait venir ici n’est-ce pas? »

« Ton verrouillage n’est pas si absolu que ça il faut croire. » dit-elle en souriant. « Et pirater le réseau de téléporteurs non plus. »

« Beau boulot. » félicita-t-il en tentant une nouvelle connexion mentale avec Faé qu’elle accepta sans hésiter. [Ça fait plaisir de te retrouver.]

[Plaisir partagé.] lui répondit-elle mentalement.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “JIM – Chapitre 43 : Psychologie

  1. Il nous balance une Faé démoniaque et il la démolis en 5secondes, l’auteur est bizarre non ?
    Une 2eme Faé va peut-être apparaitre ou on va découvrir un pouvoir a Faé peut-être O_O

    J'aime

  2. Merci pour le chapitre. La pauvre elle doit sûrement être triste c’est l’original (je crois ?) et on l’oublie et quand elle fait une apparition pour montrer qu’elle est la on l’envoie bouller .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s