JIM – Chapitre 50 : Premières complications d’entrée de jeu

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Et salut. Voici le nouvel arc qui commence bien, enfin pas pour Clément mais bon hein, c’est le lot de tous les personnages principaux de ce genre de récit. Bonne lecture et à la semaine prochaine si tout va bien, sinon à dans deux semaines.


 

Clément était en train de ramper dans un conduit d’aération sur un vaisseau inconnu avec à son bord des personnes/êtres qui ne lui voulaient pas que des bonnes choses. Il pestait contre Faé et son interprétation très terre à terre de ses demandes tout en cherchant un moyen de se sortir de ce pétrin sans faire exploser tout ce beau monde et ajouter de nombreux noms, qu’il ne connaissait pas, à une liste déjà bien trop longue à son goût.

Revenons quelques heures plus tôt

Le vaisseau de Clément décolla quelques instants après ceux de Maé et Etna, traçant son chemin vers sa nouvelle destination à travers l’espace sombre devant lui. Lorsqu’il fut à une distance respectable de la station, un trou noir s’ouvrit spontanément devant eux et le vaisseau s’engouffra dedans. Ces trous noirs spontanés étaient en fait ouverts par un dispositif magique qui lisait les ordres de missions de la guilde des personnes dans les vaisseaux. Pour ceux qui ne possédaient pas et ne voulaient pas prendre de mission, la solution classique consistant à trouver un trou noir naturel était toujours envisageable.

Le passage au travers de l’ogre cosmique artificiel se révéla bien moins mouvementé que le premier trajet que Clément et Faé avaient effectué. L’univers dans lequel ils débouchèrent n’était pas celui où se déroulait leur mission et ils devaient effectuer un autre saut avant d’arriver à destination. Aussi, le voyage leur prendrait encore une bonne semaine le temps de se rendre à leur porte d’entrée dans l’univers ciblé. Clément laissa le vaisseau en pilotage automatique et demanda à Faé de vérifier qu’ils ne rentrent en collision avec un quelconque objet qui trainerait dans le coin en étant soumis aux lois de la physique de cet univers.

Il se dirigea vers la cuisine et se prépara à manger tout en sortant l’ordre de mission pour enfin prendre connaissance de son contenu. Le papier contenait peu d’informations autres que le lieu d’exécution et la rémunération. Il le posa à plat sur la table et une image holographique d’un employé de la guilde apparut, commençant à donner des détails sur la mission. Celle-ci consistait à mettre fin aux activités criminelles d’un cartel de drogue qui faisait des ravages avec sa marchandise aux quatre coins du multivers.

La drogue était principalement consommée par des personnes possédant une forme de magie puisque les non-mages mourraient instantanément s’ils en consommaient. Le processus de synthèse du composé était inconnu mais quelques enquêtes préliminaires avaient permis de déterminer que l’organisation s’était débarrassée de toutes ses concurrentes sur la planète et avait regroupé ses activités dans une seule ville que ses membres géraient d’une main de fer et avaient fortifié pour prévenir toute tentative d’attaque.

L’hologramme se dissipa alors que Clément finissait de manger sans donner plus de détails sur l’environnement de la planète ou la situation précise sur place. Heureusement pour lui, Faé avait récupéré les données sur l’environnement de la planète, sa géologie et autres informations structurelles intéressantes et utiles. Elle apparut en face de lui et s’assit sur la banquette de l’autre côté de la table.

« Alors, est-ce que tu peux me réexpliquer cette histoire d’écoulement du temps différent ? » lui demanda-t-il.

« Le fait est que la planète est en orbite sur l’horizon du trou noir par lequel nous allons accéder à l’univers où elle se trouve. Ce qui fait que sa gravité est plus élevée et influe sur l’écoulement du temps. De ce fait, quatre mois pour toi sur la planète vont correspondre à quatre ans et demi dans le reste du multivers. »

« L’avantage c’est que les autres auront plus de temps que moi pour progresser et du coup elles pourront rattraper la différence de puissance et de niveau avec moi. »

« Surtout en prenant en compte le fait que la planète où se rendent Etna et Exrine à un écoulement du temps inverse, il s’écoule deux fois moins vite sur la planète qu’ailleurs et ce ne sera pas de trop pour qu’elles fassent tout dans le laps de temps dont elles disposent. » renchérit Faé.

« J’espère qu’elles vont en profiter et ne pas tirer au flanc. » dit-il en plaisantant. « Remarque que avec les recrues qu’elles doivent convaincre, ça ne va pas être de tout repos. Mais sinon, tu as d’autres informations sur la planète ou pas ?»

« Pas particulièrement, l’atmosphère te sera respirable et tu devrais pouvoir te trouver sans problème de la nourriture qui ne te sera pas toxique. Et puis bon, le reste, tu le découvriras sur place. Si je te dis tout, c’est un peu comme si tu copiais toutes les capacités que tu voulais pour te sortir de toutes les situations compliquées. » ironisa Faé.

« C’est étrangement énervant de t’entendre dire ça. A moins que ce qui me dérange soit que tu ais raison. » s’amusa-t-il.

Un choc sur la coque fit alors trembler le vaisseau et manqua de l’envoyer goûter la froideur du sol métallique de la cuisine.

« Faé, il me semblait t’avoir demander d’éviter les obstacles sur notre route. » reprocha-t-il à sa camarade.

« Non, tu m’as demandé d’éviter les obstacles soumis contre leur gré aux lois de la physique d’ici et qui, par conséquent, ne pourraient pas nous éviter de leur plein gré. » se justifia-t-elle.

« Et donc ? »

« Là il s’agissait d’un vaisseau spatial qui aurait pu nous éviter de lui même et pas d’un météore qui n’a pas de volonté propre. »

Sa justification laissa Clément ébahi pendant un court instant. Il ferma les yeux, se pinça l’arête du nez entre deux doigts et poussa un long soupir.

« Je pense que tu peux faire demi-tour pour qu’au moins on puisse leur porter secours. » dit-il finalement.

« Je ne suis pas certaine que porter secours à une bouillie atomique informe soit d’une très grande efficacité. » rétorqua Faé.

« Est-ce que tu ne pourrais pas faire des efforts de temps en temps pour ne pas créer de catastrophes ? » demanda Clément de plus en plus désespéré.

A chaque fois qu’il croyait que Faé faisait des progrès, il constatait qu’elle faisait quelque chose de pire après. Comme si elle se forçait à faire des choses stupides et à mal interpréter ce qu’il lui demandait.

« Si tu veux mon avis, c’est quand même de leur faute. C’est eux qui nous suivent depuis que nous sommes arrivés dans cet univers et ils n’avaient qu’à pas placer volontairement leur vaisseau sur la trajectoire du nôtre dans l’espoir futil et enfantin de nous arrêter. »

« Récapitulons juste pour être sûr que j’ai bien compris ce qu’il se passe. » reprit Clément en essayant de se poser au calme. « Si j’ai bien compris, plusieurs vaisseaux nous ont pris en chasse quand nous sommes arrivés dans cet univers. »

Faé acquiesça.

« Notre vaisseau a pulvérisé l’un des leurs lors d’une collision et ils sont toujours en train de nous poursuivre. »

Nouvelle confirmation.

« C’est quand même pas croyable. Dès que je vais quelque part, j’ai des ennuis qui me tombent sur la tête. C’est pas possible d’avoir une malchance pareille. »

« En plus, pour une fois que tu ne te jette pas volontairement à la rencontre des problèmes, c’est pas de chance. » renchérit Faé.

« Est-ce qu’on ne pourrait pas essayer de les contacter pour savoir ce qu’ils veulent bien que je doute que ce qui est arrivé à leurs amis les mettent dans de bonnes dispositions pour nous écouter. »

« Si tu veux mon avis, c’est juste des pirates de l’espace. » intervint Faé en coupant court aux réflexion faites à haute voix de Clément.

« Et qu’est-ce qui te fait dire ça ? »

« Ils nous ont contactés pour nous demander de leur remettre toute notre marchandise sans opposer de résistance mais comme nous ne sommes pas à bord d’un vaisseau marchand, j’ai pensé qu’il était préférable de juste les ignorer et de continuer notre route. » révéla-t-elle en passant en même temps le message des soi-disant pirates.

Alors que Faé était en train de donner ses explications, Clément sentit que le vaisseau commençait à ralentir peu à peu. Il se dirigea sans plus attendre vers le poste de commandement du vaisseau afin de découvrir ce qu’il se passait. Les vaisseaux qui les poursuivaient avaient lancé des grappins qui s’étaient accrochés à la coque sans la transpercer et ils opposaient maintenant une poussée inverse à celle du vaisseau de Clément et Faé dans l’espoir de faire surchauffer le moteur et de le stopper.

« Ils sont quand même vachement plus tenaces que tout à l’heure. J’arrivais à en distancer une partie avant que l’autre ne vienne s’exploser en face de nous. J’aurais pu l’éviter facilement mais c’est quand même de sa faute. » bougonna Faé.

« Ah parce qu’en plus tu aurais réussi à l’éviter si tu l’avais voulu ? De mieux en mieux cette histoire. Prépare le téléporteur, je vais aller saboter leurs moteurs histoire qu’ils nous fichent la paix. Et ne te loupe pas sur les réglages, je n’ai pas spécialement envie de me retrouver à flotter dans le vide de l’espace comme une grosse andouille à cause d’une erreur de manipulation. Et pas de réflexion sur l’andouille s’il te plait, sinon ça va m’agacer encore plus que je ne le suis déjà. » dit-il rapidement avant qu’elle n’ait eu le temps de réagir.

Il se dirigea rapidement vers l’armurerie pour récupérer son katana puis se rendit à la salle du téléporteur afin de tenter de rattrapper les âneries de Faé.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “JIM – Chapitre 50 : Premières complications d’entrée de jeu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s