Soul Olympia Burst: Chapitre 4

Auteur : Griffpm
Check : Yurane


New style, enjoy!
Laissez des commentaires SVP! Et gros merci pour Yurane ainsi qu’un petit pour Sami!


[ Gamin ! Devient mon disciple !] déclara le spectre d’un air solennel.

[ D’accord !] accepta le garçon sans hésiter.

La vitesse à laquelle Huo Long avait répondu déstabilisa le fantôme. Il ne s’attendait pas à recevoir une réponse positive sans avoir à argumenter. Il oublia rapidement son dépit au profit d’une curiosité grandissante vis-à-vis des raisons du jeune homme.

[ Pourquoi acceptes-tu aussi facilement ? Tu devrais te poser des questions.]

Long le regarda dans les yeux et expliqua avec mélancolie.

[ Je me dois de protéger Yu’er mais mes méridiens sont restés bloqués à ma naissance et viennent, pour une raison qui m’échappe, de s’ouvrirent. Ils m’ont empêché de cultiver l’énergie interne durant les seize dernière années, ce qui me fait dix ans de retard par rapport aux autres. Ainsi donc, j’ai besoins d’un maître capable de pallier mon retard.]

Il se stoppa un court instant. La tristesse disparut et le respect prit place.

[ Vous êtes de toute évidence un puissant de l’époque perdue et mon époque n’est que ruine comparée à votre temps glorieux. Quelques soient vos enseignements, ils seront équivalent, si ce n’est supérieurs à ceux des grandes sectes.]

Après cette explication, il afficha un air solennel, déposa sa soeur sur le sol à côté de lui puis se prosterna au sol devant l’ancien.

[ Je m’appelle Huo Long. Si l’ancien est capable de me donner le pouvoir que je désirs, je m’engage à réaliser votre souhait !]

Le vieil homme, entendant ces paroles, devenait de plus en plus étonné.

[ Bien ! Ahahah, tu es vraiment spécial gamin, tu identifies mes origines et tu devines mes intentions.
Honnêtement, je ne pensais pas qu’un gamin comme toi serait aussi intelligent. Je pensais devoir te forcer un peu mais… je ne pensais pas que ce serait toi qui me percerais à jour.
Ce vieil homme s’appel Shou Weilong, tu peux désormais m’appeler Maître !]

Shou Weilong agita la main et un anneau sortit de la pierre recouvrant le tombeau et flotta doucement jusqu’à Long pour atterrir dans la main de celui-ci qui venait juste de l’ouvrir.
L’anneau était fait dans un métal noir inconnu et était recouvert de symboles anciens et mystérieux.

[ Maître ?] demanda-t-il perplexe.

[ Cet anneau sert de réceptacle pour mon âme. Du moment qu’il est en contact avec toi, je pourrais absorber un peu de ton énergie pour me sustenter. De plus, c’est un artefact de stockage inter-spatial.]

Long n’en crut pas ses oreilles. Les artefacts de stockage inter-spatial qu’il connaissait étaient des petites bourses qui s’attachaient à la ceinture; jamais il n’avait entendu parler de ce genre d’artefact prenant une autre forme. Il faut savoir que ces objets sont fabriqués par des artisans maîtres spirituels et contiennent une dimension artificielle en leur sein dans laquelle leur propriétaire peuvent stocker tout objet pour autant que cela reste dans la capacité de ladite dimension. La capacité de stockage dépend de la qualité des matières premières et des compétences de l’artisan qui crée l’objet.

Shou Weilong demanda à Long de mettre l’anneau à son doigt et de prendre Yuhua dans ses bras avant de se positionner à l’intérieur du cercle runique se trouvant derrière le cercueil de pierre.
Long s’exécuta, il prit délicatement sa sœur dans ses bras et se positionna à l’endroit indiqué. Autour de lui, des runes et autres symboles inconnus formaient deux cercles de tailles différentes avec le plus petit à l’intérieur du plus grand.
Le premier faisait environ 3 mètres de diamètre pour une épaisseur des écritures formant celui-ci d’à peu près dix centimètres. Le second, lui, faisait 10 mètres de diamètre.
Les deux cercles étaient inscrits dans la roche et avaient été gravés avec une telle précision et dextérité que le tout semblait intacte malgré les siècles passés.

Le garçon fixa intensément les symboles jusqu’à ce qu’il fût aveuglé par une lumière qui en sortait et qui gagnait en intensité à chaque instant.
Lorsque la lumière se dissipa, il se trouvait à l’endroit exact où il était précédemment tombé, les pieds au bord de la falaise, le vide devant lui.
Reconnaissant les lieux, la panique s’empara de lui le faisant se retourner en vitesse pour observer les alentours et ce qu’il vit le pétrifia.
Devant lui se trouvait le dragon qui les avait attaqués, effondré sur le sol. Son corps ne présentait plus aucun signe de vie.

[ Mais qu’est-ce que…] murmura-t-il sous le choc et c’est à ce moment là que Shou Weilong réapparu à ses cotés et le rassura en lui confirmant la mort du dragon.
Naturellement, le jeune homme était curieux de savoir ce qui était arrivé après sa chute mais son nouveau maître fut incapable de lui donner une réponse satisfaisante. Toutefois, à la vue de ce cadavre, il s’essaya à des hypothèses.

Il lui expliqua que lors de sa chute, le dragon avait dû lui envoyer une attaque énergétique de grande intensité qui aurait miraculeusement été absorbée par le coeur spirituel qu’il avait sur lui, rendant ainsi le cristal instable et l’aurait fait exploser. Le pouvoir de purification contenu dans le noyau aurait alors infiltré son corps, purifiant tout sur son passage, notamment ses méridiens mais aussi son sang, ses os, ses organes et sa peau.
La violence de l’explosion et l’effet guérisseur de la lumière, toutes deux dans son corps, l’avaient tempéré, le rendant ainsi plus fort et plus résistant. De plus, ils lui avaient permis d’absorber de l’énergie naturelle lui permettant d’atteindre le neuvième niveau du domaine d’origine.
Ce qui était arrivé à Long relevait du miracle. Le disciple avalait les dires de son maître, convaincu par ses explications. Cependant, le spectre, lui, regardait d’un air sévère la dépouille du dragon.

Sur consigne de son maître, Long posa sa main qui portait l’anneau inter-spatial sur le cadavre de la créature qui fut alors stocké et lorsque le disciple demanda à son maître la capacité de l’anneau, ce dernier répondit avec un léger sourire, une trace d’arrogance et de fierté : [Un dixième de ce monde !] mais ce n’est pas ce qui choqua le plus le jeune garçon, non. Le plus surprenant était la révélation de Shou Weilong sur le dragon, la créature aurait été d’un rang 5 !

Les Bêtes spirituelles sont catégorisées en rang, de 1 à 8, 1 étant le plus faible et 8 le plus fort. Si une bête spirituelle de rang 1 demande 10 hommes de rang disciple totalement armées, alors une bête de rang 5 demanderait une armée mille fois plus conséquente afin de la tuer. Cependant, même dans ces conditions, la victoire ne serait pas assurée et l’armée se retrouverait décimée à plus de 90%. Qu’une telle créature soit morte, alors que son corps ne présentait aucune blessure apparente, était plus que mystérieux…

Lorsque Long eut fini de digérer toutes ses nouvelles informations, il se tourna précipitamment vers le sud après s’être remémoré une chose.

[Le village…]

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “Soul Olympia Burst: Chapitre 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s