Isekai Nonbiri Nouka 1 : Désir d’être transféré dans un autre monde

Traducteur : Vhail

Adapt : Yurane
Check : Miss X


Nouveau novel Stop Surement un chapitre par semaine Stop Bonne lecture Stop


Mon nom est Machio Hiraku. Après avoir obtenu mon diplôme universitaire, j’ai commencé à m’épuiser au travail dans une black kigyō dans mes vingt ans et j’ai vécu à l’hôpital à partir de trente ans.

Sexe : Homme.

Age au moment de la mort : 39 ans.

Et maintenant, je rencontre un dieu.

« Me réincarner dans un monde différent ?

– Non, il s’agit d’une transition.

– Une transition ? Mais je pensais que j’étais mort.

– C’est vrai. C’est pourquoi je vais te faire revivre dans un autre monde.

– Heu, mon corps est …

– Je vais supprimer ta maladie et régénérer tes organes gâtés. Autrement, tu mourrais rapidement. Je te ferai aussi rajeunir un peu au passage.

– Merci.

– Pas la peine de me remercier. J’y gagnerai à t’envoyer dans un autre monde. Pour ainsi dire, tu seras ressuscité dans un autre monde pour ma convenance.

– Effectivement. Donc, est-ce que j’aurai quelque chose à faire là-bas ?

– Non, vis juste. Profite paisiblement de ta seconde vie.

– Vraiment ?

– … As-tu de plaintes à formuler ?

– Non.

– Si obéissant. Mais … es-tu vraiment d’accord avec ça ?

– Oui. J’ai vécu dans un lit d’hôpital pendant près de dix ans sans pouvoir bouger. Il n’y a rien à redire sur le faire de rajeunir et de retrouver un corps sain.

– C’est ainsi ? … Ah … c’est que … je n’ai pas d’excuse pour te forcer à faire comme cela m’arrange donc je vais t’accorder ce que tu souhaites.

– Ce que je souhaite ?

– Tout juste. Par exemple … je peux te donner une compétence spéciale ou un destin avec uniquement des rencontres positives.

– Alors donnez-moi un corps qui ne peut pas tomber malade s’il vous plaît.

– … Un corps qui ne peut pas tomber malade ?

– Oui. J’ai souffert de ma maladie. Si possible, j’aimerais ne pas expérimenter ce genre de souffrance à nouveau.

– Tr-très bien. Je comprends. Donc un corps qui ne tombe pas malade, je vais te donner « Corps Sain ».

– Merci.

– Je vais t’en demander un autre.

– Hein ? Mais …

– Nomme le juste.

– Hum … Alors pouvez-vous faire en sorte que je puisse vivre dans une zone peu peuplée, si possible ?

– Un endroit sans habitants ?

– Oui. En fait… quand mes parents sont morts, beaucoup de personnes se sont présentées comme étant de la famille… Et même dans l’entreprise où j’ai travaillé… C’est pourquoi… je fais peu confiance aux humains… enfin, c’est pas tout à fait juste. Peut-être que j’ai simplement un problème de communication avec les autres. C’est quelque chose sur laquelle je dois travailler, mais c’est encore un peu tôt pour moi…

– C’est pourquoi un endroit sans personne ? Je comprends. Je vais le prendre en compte en choisissant l’endroit où je vais te transférer.

– Merci.

– Ça ne me dérange pas s’il y en a un autre.

– Hein ?

– Annonce le juste.

– Hum … Voyons voir. Oh, c’est vrai. Assurez-vous que je puisse comprendre la langue du monde dans lequel je vais.

– C’était déjà prévu. Tu seras capable de parler avec les humains lambda. C’est un peu comme un pack de débutant.

– D-d’accord.

– Aller, donne-moi ton vœu rapidement.

– Même si vous dites ça … J’ai été cloué dans un lit d’hôpital pendant longtemps donc je suis déjà heureux de pouvoir bouger librement. Ce que je souhaitais le plus est devenu réalité.

– Alors, c’est ça. Y a-t-il quelque chose que tu veux faire ? Ta destination est un monde d’épées et de magie comme il est courant dans les jeux que tu connais. Veux-tu devenir le plus grand aventurier de ce monde ? Veux-tu devenir un mage avec l’aptitude la plus rare ? Ou simplement veux-tu être roi quelque part ?

– Ahaha, non. Tout ceci est trop de responsabilités pour moi … Je sais. Il y a quelque chose que je voulais faire si mon corps pouvait se mouvoir. C’est cela.
– Vraiment. Dis-le.

– De l’agriculture.

– …

– Lorsque j’étais enfant, je me souviens toujours d’avoir eu une houe lors d’une formation sur le terrain. J’étais intéressé pour je ne sais quelle raison. C’est pourquoi je voudrais faire de l’agriculture.

– Vraiment ? L’agriculture …

– Ce n’est pas possible ?

– Ce n’est pas impossible. Bien que ce ne soit pas impossible, ton vœu est hors de ma juridiction. Patiente une minute.

– D’accord. »

Pendant que je patientais, le Dieu en face de moi sortit quelque chose qui ressemblait à un vieux téléphone portable et commença à parler avec quelqu’un.

Je pouvais entendre des mots mais je n’en comprenais absolument pas le sens.
Etait-ce un langage différent ? Mais il semblait que la personne avec qui il discutait était très excitée.

« Désolé pour l’attente. Laisse-moi te donner ceci. »

Ayant dit cela, il me tendit une houe. Le manche était en bois, seul l’embout était en fer.

« C’est un Outil d’agriculture multifonction.

– Multifonction ? Il est vrai que la houe est excellente mais ce n’est pas exagéré de dire que c’est un outil d’agriculture multifonction ?

– Il ressemble actuellement à une houe car son possesseur l’imagine ainsi, mais il peut se transformer selon l’usage voulu.

– Se transformer ?

– Exact. Par exemple, pense qu’il va être une faucille… il va se transformer en faucille. Tu peux aussi l’utiliser comme une scie, un marteau, un pied de biche, et une pelle.

– Oh.

– De plus, c’est pour ton usage unique. Il sera toujours à tes côtés. Même si tu le lance, il reviendra.

– Très pratique.

– Au passage, tu peux le stocker dans ton corps donc tu n’as pas besoin de te soucier de trouver un endroit où le ranger. Tu peux le ranger et le sortir à ta convenance. Essaye. »

Comme il me l’avait été dit, je mis l’outil d’agriculture multifonction dans mon corps et essayais de le sortir.

« Impressionnant.

– Prends en bien soin.

– Oui, j’en prendrai soin.

– … Maintenant, il est temps d’y aller. Tu es prêt ?

– C’est bon. Merci pour tout.

– M-hm, alors reste en bonne santé. »

Alors que j’écoutais ces mots, j’eus l’impression que mon corps fondait. Et avant que je le remarque, j’étais dans une forêt.

Je vérifiais l’état de mon corps. Je pouvais … bouger librement. Je ne ressentais pas de douleur. J’étais en bonne santé. Même s’il n’y avait pas de miroir, je savais que j’étais devenu plus jeune en voyant mes mains et mes pieds. Début de la vingtaine ? Non, fin de l’adolescence ? Peu importe, il n’y a pas de problèmes.

Passons aux vêtements… Je portais des vêtements auxquels je n’étais pas familier. Je ressemblais à un villageois des jeux de fantaisie avec ma veste et mon pantalon rugueux. Mon sous-vêtement était un slip relié par une ficelle. Peu importe, c’est une bonne chose de ne pas être mort. Je me demandais s’il s’agissait de l’un de ces packs de débutant dont le Dieu m’a parlé.

Ensuite, je sortis l’outil d’agriculture multifonction. Une houe apparut dans le creux de ma main.

Merci Dieu.

En parlant de ça, je n’avais pas demandé le nom du Dieu. Je ne savais même pas à qui adresser mes prières. Enfin, c’était le sentiment de gratitude qui était important. Alors, je me levais et regardais autour de moi.

Il s’agissait une forêt.

Peu importe la direction dans laquelle je regardais, tout ce que je voyais n’était que forêt.

J’espérais être transféré dans un endroit avec peu de gens… mais n’était-ce pas plutôt un lieu complètement désert ?


Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

16 commentaires sur “Isekai Nonbiri Nouka 1 : Désir d’être transféré dans un autre monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s