Soul Olympia Burst: Chapitre 10

Auteur : Griffpm
Check : Yurane


Bonjour tout le monde ! Je sais, je suis encore en retard et je m’en excuse. Le chapitre 11 se verra accompagner du second chapitre bonus. Sur ce, bonne lecture !


 

Cela faisait presque 30 minutes que Long avait commencé à raffiner et il en était à son troisième essais.
En effet, il avait déjà échoué deux fois. La première fois, il n’avait pas pris en compte le changement de densité du ginseng une fois la couche extérieure passée et n’avait pas changé la température adéquatement ce qui conduisit à un ginseng cramé. Lors de son second essais, il avait presque réussi mais lorsque qu’il laissa l’excitation s’emparer de lui, il perdit le contrôle de ses flammes, brûlant ainsi la pauvre plante.

Cette fois-ci, malgré la pression des échecs précédents, il était sur la bonne voie alors qu’il ne lui restait plus que quelques petites minutes.
Il avait concentré tous ses sens sur le chaudron en face de lui, oubliant tout le reste, ne prétendant pas attention à ce qui se passait autour de lui comme si rien d’autre n’existait en ce monde.

A côté de lui, Shou Weilong commenta :
[On dirait qu’il va réussir cette fois !]

[Dites-moi, s’il réussit vraiment…. êtes-vous capable de faire de lui un alchimiste accomplit en moins d’une semaine ?] demanda la jeune fille en se tournant vers le spectre.

[Une semaine ? Je me demande bien pourquoi cette question ?] questionna-t-il en arquant un sourcil.

[…Dans huit jours mon destin sera scellé.] avoua-t-elle, l’air triste.

[Que veux-tu dire par là ?]

[Mon village est composé principalement de familles d’alchimiste dont la mienne. Dans notre village et ceux alentours, le meilleur alchimiste devient chef du village et cette position est tenue par ma famille depuis la création du village. Malheureusement, je suis l’unique enfant de mon père, l’actuel chef et d’après les règles du village, étant une femme je ne peux pratiquer l’alchimie. Afin d’avoir un successeur, mon père a décidé d’organiser un tournoi le jour de mes 16 ans et le gagnant deviendra mon mari et rentrera dans la famille.]

[Oh ! Et cela te déranges énormément je suppose.]

[Pas vraiment… je comprends la décision de mon père mais c’est les participants que je déteste.]

[A ce point ?]

[Oui ! Normalement les autres familles n’enverraient que leurs seconds et autres fils se marier dans d’autres familles cependant, mon physique est attirant et certains bâtards ont l’intention de se marier avec moi et d’utiliser les ressources de ma famille afin de s’améliorer et devenir le nouveau chef avec leur famille. De plus, ces enfoirés sont des coureurs de jupon irrécupérables, ils ne me voient que comme un objet à posséder.]

[Et donc tu voudrais que Long gagne la compétition ? Pourtant il ne vient pas de ton village.]

[Père a déclaré que n’importe quel homme ayant moins de 20 ans peut participer, même les étrangers. De plus, s’il gagne je pourrais le suivre et quitter le village.] révéla-t-elle en regardant de nouveau Paul alors qu’il respirait de plus en plus fort, sa transpiration ayant déjà détrempé le sol où il se tenait.

[Et quel niveau doit-il avoir afin de gagner ?]

[Rang 3 au minimum !]

[Ohoh- Être au rang 3 avant l’âge de 20 ans est assez talentueux. Je ne pensais pas qu’il y aurait ce genre de génie dans un endroit aussi reculé.]

[Ils sont peut-être talentueux mais pas autant. Ils se servent des ressources de leurs familles pour avancer rapidement mais leurs bases sont fragiles.]
Athéna avait dit ces mots avec dégoût, il était clair qu’elle détestait les personnes dont elle parlait.

[Je vois.] répondit le fantôme en acquiesçant de la tête. [Mais dites-moi, jeune fille, avec ce que vous voyez actuellement… que pensez-vous de lui, en tant qu’alchimiste ?]

[Et bien… on pourrait penser qu’il est de rang 2 mais au vu de votre discussions précédente je sais que c’est sa première fois.
Même si le talent peut compensé l’expérience, à ce niveau là c’est impossible. Pour arriver à contrôler sa flamme aussi bien… il doit avoir cultiver son art spirituel au rang 3 peut-être même au rang 4.] théorise-t-elle.

[Ce n’est pas le cas ! Ce garçon, il n’a pas cultiver son pouvoir mental.]

La révélation choqua grandement Athena.

Il faut savoir que le pouvoir mentale d’une personne augmente avec l’expérience mais pour l’utiliser il faut qu’elle ait atteint un certain niveau. Malheureusement, cette énergie est très volatile et donc immensément difficile à contrôler et est impossible à augmenter à partir d’un certain seuil. Afin de remédier à cela, les arts spirituels ont été créé. Sous les effets de ces arts, l’énergie spirituelle peut être cultivée sans fin et contrôlée avec plus de facilité.
Ainsi donc les alchimistes relient sur leur art spirituel afin de contrôler leurs flammes, les ingrédients et donner la forme à leurs pilules.
D’après Athéna, Long aurait cultivé un de ces arts jusqu’au rang 3 car c’est généralement le cas pour les alchimistes qui réussissent à raffiner un ginseng centenaire.
Ce que implique la révélation de Shou Weilong, est que Paul avait réussi naturellement à cultiver son énergie mentale et était capable de la contrôler avec suffisamment d’adresse pour ne pas s’être évanouie, non pas après son premiers essaie mais à son troisième.
Peu importe son talent, si on n’utilise pas d’art spirituel, on perd une grande quantité d’énergie durant son utilisation, ainsi donc, Paul qui effectue une tâche digne de quelqu’un au troisième rang spirituel, utilise au moins dix fois plus d’énergie. Cela veut dire que son énergie mentale est égale voire supérieure à quelqu’un au rang 5. Pour lui qui n’a que seize ans c’est du jamais vu.

[Donc s’il venait à maîtriser un art spirituel dans la semaine qui vient, il pourra facilement devenir alchimiste de rang 3 ?] demanda la jeune fille avec anticipation.

[En théorie oui, mais, ce n’est pas aussi simple-]

[J’ai réussi !]

Alors qu’il tentait d’expliquer le degré de complexité de la tâche, un cris de joie retentit.
Paul avait finalement réussi à ramener le ginseng rouge centenaire. Le produit avait maintenant la forme d’une fine poudre blanche, telle de la neige, qu’il se dépêcha de ranger dans un flacon de jade préparé au préalable par son maître avant d’aller le voir, son corps recouvert de sueur.

[Maître ! Dépêchez-vous de préparer le remède.] le pressa-t-il.

[Hum ?]

[Pas la peine de faire semblant, je vous ai entendu discuter.]

[Ah- Bien !]

Sous les consignes de Shou Weilong, Paul utilisa un mortier et un pilon sur les plantes qui avaient été sorties ultérieurement jusqu’à ce qu’il obtienne un mélange homogène puis il y mélangea la poudre et de l’eau et mélangez vigoureusement jusqu’à obtenir une sorte de pâte gluante qu’il appliqua entièrement sur la blessure d’Athéna.

[Wouah~ ça fait du bien… mais pourquoi est-ce que cela ressemble à de la cire d’épilation ?]

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s