PC#1 – Chapitre 6 : Chaos

Le choc de l’atterrissage les avait rendu inconscientes, toutes deux sur le sol, l’une à côté de l’autre.

Lorsque Pelagia ouvrit les yeux, elle ne vit que les ténèbres. Devant, derrière, droite, gauche, au dessus et en dessous, tout était noir mais pourtant elle pouvait parfaitement voir son corps. Alors qu’elle se demandait se qui se passait, un homme apparut soudainement devant elle.

L’homme en question était plus grand qu’elle d’une tête, et vêtu complètement de noir.

Son physique était ni trop musclé ni trop fin, son visage était soigné et doux, ses yeux eux,  étaient noir et contenaient des ténèbres plus sombre que les abysses elles mêmes et donnaient à Pelagia l’impression que son âme se faisait transpercé et instinctivement elle ressentit de la peur.

“Allons allons Pelagia, n’ait pas peur, je ne vais pas te faire de mal tu sais.”

— Qu- Qui êtes vous ? Comment connaissez vous mon nom ? Et ou somme nous ?

— Que de questions, je me demande ce que je devrais répondre, hum…ah je sais! Je m’appelle…ah, c’est vrai je n’ai pas de nom. Hum…appelle moi Chaos.

— …Chaos ?

— Oui! Restons simple! Pour répondre à ta deuxième question, et bien, c’est moi qui t’ai donné ton nom alors il serait étrange que je ne le connaisse pas, tu ne pense pas ?

— Hein ? Mais c’est ma mère qui a trouvé mon nom…qu’est-ce que vous racontez ?

— Je ne mens pas tu sais, c’est peut être Mariam qui a décidé de l’appeler ainsi mais c’est moi qui le lui est proposé. Ta mère était une grande femme, tout à fait charmante, l’une de mes plus belle rencontre…enfin bon je m’éloigne du sujet ! L’endroit où nous trouvons, et bien…c’est nul part !

— Nul…part ?

— Oui ! Cette endroit n’est pas réel. Ton corps est actuellement dans la faille, inconscient. J’ ai appeler ton esprit ici, tu peux penser que c’est comme un rêve lucide mais j’existe et ce que je te dit est vrai.

— Je ne comprend pas vraiment…

— D’accord! Alors vois cela comme un parloir télépathique où ton esprit et le mien son connecté et où nos corps sont juste des illusions.

— Ah! C’est mieux maintenant!

— Bien ! Et maintenant passons à la raison de ta présence ici, et bien en fait, il n’y en a pas vraiment.

— Quoi?

— Oui, tu vois tu est ici juste parce que j’ai décidé d’enfin réveiller les pouvoirs qui sommeillent en toi et je me disais que ce serait un peu mieux de te prévenir, c’est tout.

— Des pouvoirs? Mais de quoi-

— Ne t’inquiète pas, ce n’est rien, c’est juste que ta condition physique va un peu changé et ta magie aussi. Oups le temps est venue, à la prochaine fois !

— Mais att-”

Et sur ses mots, le dénommé Chaos disparut soudainement avant qu’elle ne sente sa conscience disparaître pour ensuite resurgir d’un coup.

Elle ouvrit les yeux et se releva pour retomber immédiatement. Elle avait perdu l’équilibre et se retrouva à quatre pattes.

“Mais qu’est-ce qu’il se passe ?” se demanda-t-elle.

C’est alors qu’elle remarqua que sa poitrine était plus lourde que d’habitude et jeta alors un regard. Ce qu’elle vit alors la choqua énormément. Ses vêtements était en lambeaux, déchirer par son propre corps qui avait subi une croissance subite. Ses doigts étaient plus longs et fins de même pour ses bras, sa poitrine était deux fois plus importante, sa taille encore plus fine et ses jambes parfaitement taillé. Elle ne reconnaissait plus son propre corps.

Elle s’assit et commença à observer plus en profondeur, elle avait grandit et son corps était devenue encore plus parfait qu’il ne l’était auparavant, toutes ses courbes étaient plus raffinée et sa peau plus douce et soyeuse et alors qu’elle s’émerveillait devant sa propre beauté elle remarqua une sensation étrange entre ses cuisses.

Afin de voir se qu’il en était elle se déshabilla tout en faisant attention à ses alentours.

Cette acte l’embrassait et ses joues rougirent mais elle le fit et put voir avec horreur ce qui provoquait son malaise.

“KYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA”

Elle hurla !

“NON NON NOOOOOOOOOOOOOOON !!! Pourquoi est-ce que j’ai cette chose ? Impossible, impossible, c’est impossible !!!”

Et oui, cette chose qui désespérait autant cette princesse et qui avait poussé juste au dessus de son jardin secret était un pénis !

Malheureusement, ses cris ont réveillé la prêtresse-guerrière qui, libéré du contrôle de Pelagia, se leva en vitesse et fit face à la princesse mais son son mouvement brusque acheva son armure craquelé qui céda et se brisa net laissant la jeune femme nue.

“KYYYYYAAAAAAAAAAAAAA”

Remarquant sa nudité et s’accroupit et cachant son corps avec ses bras et jambes.

Après un moment, elle reprit son calme et regarda en direction de Pelagia et vit la chose qui pendait entre ses jambes.

“T- tu- pourquoi est-ce que tu as cette chose grossière ? Demanda la guerrière les joue rouge.

— Ne me demande pas, je ne sais pas! Ne regarde pas !” répondit la princesse avant de s’accroupir elle aussi.

Les deux se fixait du regard sans un mots et un silence lourd s’installa entre les deux.

Pelagia réfléchissait vite dans l’espoir de trouver une solution à cette situation.

Tout d’abord il faut que je reprenne le contrôle de cette humaine mais… je n’ai pas assez de mana pour utiliser cette magie.

Qu’est-ce que père disait déjà ?…Ah oui! “Il faut parfois inflige des dégât physique afin de briser le mental de l’ennemis”…Oh je vois…il faut donc que je fasse cela- mais utiliser cette chose…je me demande si c’est possible…je vais devoir essay-non! Je vais le faire !

Elle se leva et s’approcha de son ennemie.

Devant l’approche soudaine de la démone, la prêtresse et se releva et se mit en position défensive. Elle savait que sans son armure et son arme elle ne pouvait compter que sur sa force physique, ce qui était à son avantage dans un combat rapproché mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter du temps qui avait passé depuis leur chute. La princesse avait-elle récupéré assez de mana pour l’affronter ?

Alors qu’elle portait toute son attention sur les mouvements de Pelagia, le pénis de cette dernière était en pleine vue et ne put s’empêcher de détourner le regard.

“Cache donc cette chose horribl-KYA!”

La princesse avait prévue la réaction de la prêtresse et au moment où cette dernière avait détourner le regard et s’était jeté sur elle et dès qu’elle entra en contact avec elle, elle utilisa le peu de mana qu’elle avait pu récupéré et lança un sort d’excitement.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s