EGA 2.SS03 — Promenade avec un certain animal et sa propriétaire


Traducteur : Ethan Nakamura


Et voici une autre mésaventure aventure de notre héroïne, je tiens toutefois à rappeler qu’il est fortement conseillé de s’adresser à des pilotes lorsque l’on veut aller se promener dans le ciel, si vous aller dans un cumulonimbus, faudra pas vous plaindre des secousses, et accessoirement de faire attention à ce qu’il y a en dessous, si vous pouviez m’épargner, se serait bien.


Après le défi…

Monstre : un terme utilisé pour désigner les êtres vivants possédant une certaine quantité de mana. 
Cependant, à proprement parler, cette définition n’était pas exacte. La première raison est que les humains et les démons possèdent du mana mais ne sont pas inclus en tant que monstres. La seconde est que les golems, les morts-vivants et d’autres créatures non vivantes sont généralement inclus en tant que monstres. 
Tous les êtres qui causent des dommages à l’homme et aux démons sont étiquetés « monstres » – c’est probablement la meilleure façon de décrire la situation.

Cependant, même s’il s’agit d’êtres redoutables qui causent des torts, bien que quelques monstres puissent constituer une menace en apparaissant près des villes ou des villages, la plupart des gens ne sont pas habitué à les voir. Les golems et les morts-vivants n’apparaissent que dans des endroits spécifiques, comme les donjons ou les ruines, tandis que les autres monstres particulièrement puissants ont une tendance à vivre dans des endroits éloignés de la civilisation et ne bougeaient que rarement. Bien sûr, ces monstres ne cherchent pas à éviter la civilisation humaine, mais plutôt des lieux éloignés du territoire des autres monstres.

À l’exception de certains aventuriers, les êtres qui viennent à l’esprit en entendant le terme « monstre » sont les gobelins, les kobolds ou encore les orques. Cependant, du point de vue des gens normaux qui ont vécu toute leur vie en ville, ils ont rarement vu des monstres, et en ont parfois seulement entendu parler d’eux. 
Toutefois, pour ces personnes, les monstres particulièrement puissants étaient des créatures qui existaient uniquement dans les contes folkloriques, les légendes et les contes de fées. 
Bien évidemment, ces personnes ont également compris que de telles créatures existaient dans le monde. 
Cependant, ces créatures n’apparaissent presque jamais dans leur « monde ». Elles vivent la quasi-totalité de leur temps dans leur dimension personnelle. À cause de ça…

« C-, c-, c’est-, C’EST UN DRAGONNNNNNNN !?
— COUREZ ! COUUUUREEEZZ !!
— NOOOONNNN !!”

…si un dragon devait apparaître dans les cieux au-dessus d’eux, il était naturel que la panique s’ensuive.

◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Tout a commencé ce matin.

Après le petit-déjeuner, Sophia, la déesse de la lumière, assista à un étrange spectacle pendant son séjour au temple du dieu maléfique. 
C’était la figure du Dieu pervers Anri préparant de la nourriture. Eh oui c’est vrai. 
Tena étant partie avec l’Anri humaine, le Dieu du Mal devait faire son travail à sa place. Pour commencer, ce n’était pas qu’elle ne savait pas cuisiner à cause d’un manque quelconque de compétences, mais plutôt qu’elle ne pouvait pas tenir un couteau de cuisine à cause de sa malédiction. Maintenant qu’elle avait surmonté la malédiction, rien ne l’empêchait de cuisiner. 
Avoir la « capacité savoir cuisiner » et la « capacité de bien cuisiner » sont deux choses totalement différentes, mais pour son honneur, mieux vaut en rester ici.

Ce qui était étrange n’était pas la cuisine en soi, mais la nourriture qu’Anri était en train de cuisiner – apparemment des sandwichs – et le fait qu’elle les avait ensuite mis dans un panier. 
Elle avait déjà déjeuné, alors ce qu’elle préparait était pour le déjeuner. Cuire les aliments pour le déjeuner puis les placer dans un panier alors qu’il n’y a qu’à terminer les restes du petit-déjeuner. On ne pouvait que penser que…

« Umm… Anri ? Pour préparer votre nourriture comme ça, avez-vous l’intention d’aller quelque part ? »

Demanda Sophia en pensant que c’était impossible. 
Elle ne pouvait s’empêcher de penser que c’était incroyable. Après tout, à la connaissance de Sophia, le dieu nouveau venu, aux cheveux noirs et sans expression, était quelqu’un qui ne sortait jamais, même pas une fois par an. Un hikikomori complet. 
Avec une telle personne qui fait quelque chose pour se préparer à sortir, l’anomalie de la situation n’a même pas besoin d’être soulevée.

« Mn, je vais sortir un peu. Je serai de retour avant ce soir. Je t’ai préparé des sandwichs pour le déjeuner, alors tu pourras les manger. »

En l’écoutant, elle suivit le regard d’Anri et trouva d’autres sandwiches posés sur une assiette. C’était pour 2 personnes. Probablement pour Sophia et Anbaal. 
Sophia et Anbaal étaient tous deux des religieux et s’appuyaient donc sur la foi au lieu de nourriture pour se nourrir, de même qu’Anri.
Pour eux,  manger de la nourriture n’était rien d’autre que du plaisir, mais il va sans dire qu’Anri s’était naturellement habituée aux habitudes d’un être humain, même Sophia et Anbaal prenaient presque toujours trois repas par jour pendant leur séjour au Temple.

« Bien merci pour ça, mais où vas-tu ?
—Je n’ai pas encore décidé. Juste aller faire un tour, après tout.
—Je vois. »

Anri répondit qu’elle partait sans aucun objectif en tête, mais comme il était plus sain de faire une promenade que de continuer à se cloitrer au temple, Sophia montra également son accord. 
En tant que Dieu du Mal qui jetait toutes les créatures du pays dans un abîme de peur, il n’y avait probablement pas de plus grande nuisance que de flâner sur un coup de tête, mais Sophia pensait qu’Anri était désormais habituée à ses yeux et à son aura et que ça fera probablement l’affaire en quelque sorte.

Toutefois, après avoir entendu la phrase suivante d’Anri, la suggestion auquel elle avait réfléchi lui parut incroyablement naïve

 « Eh bien, je m’en vais maintenant. C’est l’heure de la promenade de Vnee.
—… Hah? W-, attends, arrête-toi là !? »

Sophia s’immobilisa à cause de ses paroles inattendues, et plus vite qu’elle ne put s’en remettre, ordonna de s’arrêter. Cependant c’était déjà trop tard, Anri avait touché le panier à sandwich ainsi qu’un autre panier plusieurs fois plus grand, avant de se téléporter.

« Par « promenade » … elle voulait dire Black Dragon Vardneel … à la place ? »

Le murmure de Sophia résonna dans la pièce vide.

« … Elle ne prévoit quand même pas de faire sortir ce dragon noir ? »

Encore hébétée, Sophia continua de murmurer, mais personne n’était là pour lui répondre.

Ainsi, en raison de cet évènement, la supposée gardienne de la race humaine manqua l’occasion d’arrêter la tragédie ; l’animal le plus puissant et le plus méchant du monde ai sortie à l’air libre.

◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Un corps massif de plus de 20 mètres a dansé dans les airs comme s’il séparait le ciel bleu clair en deux. 
Les battements de ses ailes étaient puissants et la force de propulsion explosive donnait lieu à des vitesses incroyables. 
Même si tout allait bien du fait qu’il était très haut, s’il avait volé près de la surface, la seule pression du vent aurait probablement tout emporté sur son passage.

Le Dragon Noir Vardneel. 
Le dragon le plus méchant, censé apporter la calamité au monde, profitait du ciel pour la première fois depuis longtemps. 
Depuis qu’il avait été convoqué comme Boss d’un étage, il n’avait pas été autorisé à sortir même une seule fois et passait le clair de son temps en prison dans la petite pièce exiguë. Cela a probablement rendu son sentiment de liberté encore plus grand.

“GUOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHH !!!”

Le rugissement qu’il laissa éclater dans sa joie sonna comme un joyeux chant de liberté. Cependant, quant à savoir s’il était vraiment libre ou pas, la réponse était bien sûr qu’il ne l’était pas. 
La maîtresse qu’il craignait le plus au monde était présent sur son dos, donc c’était encore loin de la liberté.

Quand il avait été convoqué pour la première fois, il s’était effondré devant l’aura d’Anri et à cause de sa terreur, il se laissait tomber à terre, mais maintenant, il se rapprochait de jour en jour à cause de sa formation, et il avait maintenant cessé de courir vers le mur quand il voyait la voyait. 
Néanmoins, si vous deviez demander si sa peur avait complètement disparu, alors la réponse est non. 
La terreur instinctive qu’il ressentait à cause de l’aura de sa maîtresse n’avait pas disparu. Bien qu’il ne soit pas particulièrement intelligent, il savait instinctivement à quel point il était dangereux de mettre en colère sa maîtresse. 
À cause de cela, bien qu’il se réjouisse de sa liberté, il a pris soin de voler pour que le sentiment de rouler sur son dos soit confortable.

Mais malgré sa peur, pour le dire simplement, avec son désir de liberté, il ne s’en souciait même pas.

“Si… si froid…”

La jeune fille à la robe noire sur son dos frissonna alors qu’elle s’accrochait désespérément à son dos. 
Aussi prudente qu’elle fût pour éviter de la secouer accidentellement, étant donné l’altitude et la vitesse, la sensation de se tenir dans le dos était déjà aussi mauvaise que l’on pouvait se l’imaginer. 
Et naturellement, parce que, même si la haute altitude signifie que la température est basse, elle est en outre exposée à la pression intense du vent provoquée par sa vitesse de vol. 
Comme les dieux avaient une bonne endurance, elle était capable de le supporter, mais si elle avait été humaine, il n’aurait pas été étrange pour elle d’être morte congelé.
Aussi, contrairement au dos d’un cheval, le large dos du dragon ne permettait pas de chevaucher. Elle ne pouvait donc que s’accrocher ou elle pouvait et au moment où sa main glisserait, elle chuterait, tête la première, sur le sol.

“J’-, j’aurais juste dû ne pas faire ça … ”

Même si elle regrettait maintenant sa promenade, il était bien trop tard. 
Elle avait envisagé un agréable voyage dans le ciel, mais la réalité était différente. Le chemin pour devenir un cavalier dragon était très sévère. 
En plus, bien qu’elle a assez de pouvoir pour facilement résoudre les problèmes lié au froid et au vent, Anri n’a toujours pas expérimentée en tant que divin, l’idée d’utiliser une Autorité dans cette situation, mais ce ne lui est pas encore venue à l’esprit.

« Dépêchons-nous et trouvons une plaine où atterrir. »

Le plan de départ était de trouver une vaste plaine quelque part et de s’offrir à manger. 
Elle avait préparé sa propre portion de sandwichs et elle avait aussi le déjeuner de Vardneel dans un panier plus large… Bien qu’elle n’en ait ni l’un ni l’autre sur elle, étant donné qu’elles les avaient stockés dans sa boite à objet. Cependant, à l’heure actuelle, elle ne se souciait guère de son déjeuner et son seul désir d’atterrir était tout ce à quoi elle pouvait penser. 
En conséquence, quel que soit le type de problème qui se passait en dessous d’elle, elle n’y avait pas pensé une seule seconde.
Et à ce moment précis, le fait que les habitants d’une ville soient paniqués à cause d’un Dragon Noir était quelque chose qu’elle n’avait aucun moyen de savoir.

« Ah … »

Avec le vent qui soufflait dans ses yeux, il était difficile de voir, mais au moment où elle vit une large plaine dans la limite de sa vision, Anri remercia Dieu de son aide. Malgré le fait qu’elle soit une divine elle-même. 
Tapotant sur le dos du dragon noir auquel elle s’accrochait, elle lui donna des instructions sur l’endroit où elle devait atterrir.

« Là-bas. Terre là-bas.
—Gourou ? »

Le dragon noir peu intelligent ne pouvait naturellement pas comprendre ses paroles, mais malgré tout, il semblait comprendre l’intention d’Anri et, après s’être tourné vers les plaines herbeuses, il baissa son altitude et sa vitesse pour commencer à atterrir. 
Maintenant qu’ils se dirigeaient vers le sol et que le vent et le froid se retiraient, Anri laissa échapper un soupir de soulagement.

Le fait qu’elle ait à subir le même sort pour rentrer chez elle était une chose dont elle ne s’aperçut qu’après avoir terminé ses sandwichs.

Et profitant de l’occasion pour le mentionner, le fait que plus de souffrances l’attendaient sous la forme de conférences de Sophia, chose à laquelle elle ne s’était pas attendue à l’époque.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “EGA 2.SS03 — Promenade avec un certain animal et sa propriétaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s