Réincarné en Œuf de Dragon 12 : Suite de l’histoire d’une certaine fille (Point de vue de Miria)

Traduction : SamiHuunter
Adapt & Check : Soreyawari


Dernier chapitre de la semaine !

Pas d’inquiètude les enfants, on revient demain pour le prochain chapitre de Réincarné en Œuf de Dragon !

Yeaay ! j’ai réussi à traduire ce chapitre en moins d’une heure (en 57 minutes précisément) ! Ce qui me fait un nouveau record ! 😉

Sur ce, je vous laisse avec notre petit dra… euh… jeune fille !
Bonne lecture !


 

Alors que je me réveille, je ne suis pas dans la forêt mais sur un lit.
La seule vraie magicienne blanche de ce village qui est aussi mon maître, Marielle, se tient à côté de moi.

Même si Marielle est une senior, elle a l’air plus jeune que moi.
Il semble qu’elle ait du sang d’elfe en elle, et son vieillissement en est ralenti.

Mais par moment, on peut douter du fait qu’elle soit vraiment une senior, comme là, alors que je la vois me fixer intensément avec des yeux brillants alors que ses belles tresses rousses se balancent.

« Vraiment, c’est choquant ! Je me demande ce que Douz a dit pour te provoquer à ce point ! »

Même si Marielle qui m’a vue me réveiller est visiblement rassurée et sourit, elle se crispe à nouveau quand je m’écrie d’une voix forte.

« Qu’en est-il de D-Douz et Granz ! » (ndt : pour ceux qui auraient oublié, Douz c’est le connard le mec avec l’épée qui avait attaqué notre MC dans le chapitre 6. Granz, je suppose que c’est le vieux magicien. Ces noms sont bizarre quand même, et dans cette version, ils appellent Douz : Dawes, à vous de voir lequel vous préférez)

Le haut de mon corps que j’ai presque relevé est arrêté par Marielle qui presse sa main sur mon front.

« … Granz est mort. Son corps a été découvert dans la forêt. Vraiment, aller chercher un Dragon de Pierre, cet idiot !
– Granz est… hmmm, alors Douz est…
– Son corps n’a pas été retrouvé. Cependant, au vu de la situation, il est sans doute valable de penser qu’il a été dévoré » (ndt : bien fait, enflure !)

… Je suis la seule à avoir survécu.
Plus, j’aurais dû essayer de les arrêter mieux que ça.
Le monstre le plus fort des environs est le Dragon de Pierre, c’est un fait notoire dans ce village.

Marielle laisse un souffle lui échapper en regardant les larmes qui coulent sur mon visage, elle pose une main sur mon épaule après cela.

« … Même s’il n’y a que Miria qui est saine et sauve, c’est déjà bien. »

Tout en tenant ma tête entre mes mains, je me souviens lentement des évènements dans la forêt.

Douz était la personne la plus forte dans ce village.
Même si son caractère faisait un peu peur et qu’il s’énervait facilement, c’était celui qui contribuait le plus à repousser les monstres qui se rapprochent du village.
Sur cet aspect, tout le monde avait confiance en lui.

Cependant, il y a quelques années, il était parti chasser et s’était retrouvé devant le Dragon de Pierre, et il avait eu les yeux plus gros que le ventre. Et parce qu’il s’était échappé en abandonnant ses camarades, il a souvent été critiqué.
Il y avait déjà de nombreuses situation où il s’était attiré l’hostilité des autres à cause de son caractère d’origine.
Il y avait bien sûr des critiques du côté de l’entourage des personnes décédés, mais il semble que des personnes malveillantes qui en voulaient à Douz avaient permis à la rumeur de se propager encore plus.
Mais c’était lui qui avait la meilleure performance dans le village en termes de faits d’armes.
C’était, jusqu’à il y a peu, devenu un frein aux rumeurs et peu de personnes disaient des choses à voix haute.

Cependant, l’autre jour, un voyageur auto-proclamé épéiste est apparu au village. (ndt : épéiste = swordsman, épéiste est le mot qui se rapproche le plus, même si c’est pas comme ça qu’on retrouve le mot dans les RPG, c’est plutôt guerrier normalement… mais bon, je garde épéiste pour l’instant.)

« Bien que je n’ai pas d’argent, j’ai de la viande et de la fourrure des monstres chassés dans la forêt. Donnez-moi un lit et un repas. »

Parmi celles-ci, il y avait également de la viande de Dragon de Pierre.

La comparaison engendrée avait fourni aux gens une chance de sortir de l’ombre pour se moquer ouvertement de Douz, et c’était devenu une bagarre entre Douz et le voyageur dans le bar.
Il en résulta que Douz avait dit [Si c’est le moi actuel, je peux le vaincre] dans un échange verbal d’insultes, et il avait demandé leur coopération à Granz, qui était un ancien explorateur installé dans le village, et à Marielle qui peut utiliser la magie de soin. Marielle ayant refusé, Douz avait tourné son regard vers moi, qui était son apprentie.

Même si je ne voulais pas le suivre, j’ai fini par les accompagner, à moitié menacée quand il avait dit [Je vais y aller même si tu ne nous accompagne pas. Dans ce cas, Granz et moi allons peut-être mourir].
Granz avait semblé ne pas apprécier la situation non plus. Dans sa position d’ancien explorateur, ça devait être difficile de refuser.
Douz était quelqu’un de doué quand il s’agissait d’attaquer le point faible de quelqu’un. (ndt : ouais, un connard quoi :3 )

Nous avons trouvé un dragon de pierre considérablement petit dans la forêt… et puis… au final, c’était quand même au-dessus de nos compétences……

M’aurait-il laissée partir ?
Non… en y repensant, j’ai la sensation d’avoir été aidée par quelqu’un.

« Euh, erm… La personne qui m’a aidée était…
– Tu parles d’Olas ? Quand tu as été attaquée par le monstre qui est venu au village, Olas avec son arc…
– N-non… Um, la personne qui m’a portée depuis la forêt…
– Une telle personne ne devrait pas exister. Cette nuit, personne n’est parti seul dans les profondeurs de la forêt, et il n’y a aucune raison de rester muet sur ce sujet non plus ? Tu ne t’es pas enfuie par toi-même ? »

Marielle a jugé qu’il était impossible que quelqu’un m’ait aidée.
Cependant, je peux affirmer avec conviction qu’il y avait sans aucun doute quelqu’un.
Me portant sur son dos, quelqu’un qui essayait désespérément d’échapper à un groupe de monstre…
…Était-ce vraiment une personne ?

« Peut-être que tu l’as rêvé ?
– Ce-ce n’est pas comme ça ! Je n’aurais absolument pas été capable de m’échapper si j’étais seule…
– Miria, tu est encore désorientée. Attends un moment, je vais réchauffer la soupe de poulet faite ce matin. Bois d’abord ça et prends quelques nutriments. Après ça, j’écouterais avec attention ton histoire.
– J’en suis sûre… Je… »

La sensation du dos de quelqu’un qui me portait.
Bien qu’elle soit d’un amateur et faible, la magie de récupération était chaleureuse.
Et c’est léger, mais mes mains, mes jambes et mon corps se souviennent de l’existence de quelqu’un qui m’a sauvée.

« Serait-il possible que, ce dragon… »

Miria regarda par la fenêtre en parlant.
Bien sûr, il n’y a aucune chance qu’elle trouve la silhouette de ce dragon.

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

3 commentaires sur “Réincarné en Œuf de Dragon 12 : Suite de l’histoire d’une certaine fille (Point de vue de Miria)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s