Le Héros et la fille du Marais 1

Traducteur: TraducteurFou

Check: Keyleth


Premier chapitre de cette nouvelle série!!


 

Il y avait un marais localisé au centre de la forêt où, même dans l’après-midi, les gens pouvaient entendre les cris d’un hibou ; même durant le jour, aucun rayon de soleil n’était capable de pénétrer la sombre et mystérieuse atmosphère entourant la forêt. Il était craint par les villageois comme le  »Marais d’où les monstres viennent », ce marais était un lieu que les gens approchaient rarement.

Bien, duh

Un marais sinistre comme ça donnait juste une atmosphère étrange. En plus, avant même d’entrer dans le marécage, la forêt environnante était incroyablement luxuriante et dense. Sans se soucier de quel temps il faisait, la lumière n’entrait jamais. De fait, c’était comme si la forêt entière rejetait les rayons du Soleil. Localisé derrière une ville extravagante

Mais, je sais.

Dans cette forêt qui était derrière la ville familière où j’étais née et avais grandi. Dans le marais que les gens craignaient et n’approchaient jamais était actuellement…

L’emplacement parfait pour pêcher.

★ ☆ ★

 »Je l’ai attrapé ! Mon troisième ! »

Tenant ma canne pêche faite maison dans une de mes mains et le poisson tout juste attrapé de l’autre, je serrai le poing en signe de victoire. (ndt: https://en.wikipedia.org/wiki/Guts_Ishimatsu#The_Guts-Pose)

Actuellement, dans ce marais, vous pouviez attraper de bons poissons. Les poissons étaient colorés avec certains étant légèrement bleu, rose et même jaune fluorescent. Même si la couleur des poissons était tape-à-l’oeil, pour des poissons vivant dans un marais, ils n’avaient pas une odeur de boue et avaient un goût incroyablement délicieux. Vous ne pouviez pas vous arrêter après en avoir mangé un morceau ! Vous ne pouviez pas stopper ! Comme les Calbee ! (ndt: Marque de chips)

En plus de cela, quand je les ramenais au marché de la ville, les poissons se vendaient très bien. Bien qu’ils aient une apparence colorée, leur goût était addictif, me permettant de les vendre à un prix élevé. Ce n’était pas un simple hobby, pêcher était un passe-temps avec des bénéfices pratiques qui me permettaient de gagner ma vie.

Pêcher était amusant ! Vendre les poissons était profitable !

C’était comme faire d’une pierre deux coups. Quel métier et loisir profondément satisfaisant ! Je reconnais que pêcher était un passe-temps inhabituel pour une jeune fille de 18 ans. Mais, de ce que j’avais entendu de mes amies féminines en ville, les loisirs populaires pour elles étaient la fabrication de dentelle et la broderie. Pour quelqu’un comme moi qui n’était pas bonne avec les ouvrages petits et compliqués comme ceux-là, ces passe-temps étaient impossibles. Plutôt que la dentelle, ce me convenait mieux de tricoter une natte. À cause de ma nature et de mon manque d’amis qui partageaient les mêmes intérêts que moi, j’allais toujours pêcher seule.

Actuellement, c’était aussi un secret pour mes amis que j’allais dans ce marais. Tous mes amis croyaient que je pêchais dans la rivière qui coule vers sud-ouest de la ville.

Pour certaines raisons, ce marais était craint depuis toujours par les gens de la ville. Bon, en considérant la localisation, je suppose que c’était normal.

Mais, depuis un jeune âge, j’étais toujours venue jouer ici. Secrètement, avec le but d’explorer seule, j’étais venue ici souvent. C’est pourquoi, quand ils disaient  »C’est effrayant » ou  »Les monstres vont apparaître », ça n’entrait pas vraiment dans ma tête. En fait, je n’avais aussi jamais vu un monstre.

Tout ce qu’il avait ici c’était un marais inquiétant. Vu que j’allais à ce marais depuis toute jeune, même son atmosphère sombre et dense me semblait réconfortante et relaxante. Cette obscure et épaisse atmosphère, cela allait de soi que c’était une atmosphère revigorante.

Avec les vers de terre que j’avais déterrés ce matin, je lançais avec enthousiasme l’hameçon de ma canne à pêche.

★ ☆ ★

Aujourd’hui était une grosse prise. Uheehee.
Satisfaite avec ma pêche, je me dirigeais vers la maison avec les poissons que j’avais attrapés. Tandis que j’étais en route, je notais que la ville était remplie avec plus de gens et était plus bruyante que d’habitude.

Qu’est-ce que c’est que cette foule.

Puisqu’il y avait plus de personnes que d’habitude, les éviter tout en marchant était très difficile. Tandis que je me posais la question au sujet de l’étrangeté de la foule, je heurtai un groupe de jeunes filles de la ville plein d’entrain.

 »Dépêchez, dépêchez ! Ils sont presque là ! »

 »Juste un coup d’oeil est bon, je dois voir ! Yuusha-sama ! »

Il semblait qu’un héros et son groupe arrivaient.

Pour expliquer simplement, il y avait plusieurs personnes dans le monde appelées héros. Tout le monde ne pouvait pas devenir un héros. Si le Palais Royal ne vous reconnaissez pas comme héros, vous ne pouviez pas vous appeler héros.

Je me demandais, si au Palais Royal, il y avait un examen pour Héros ?
Vu que je ne m‘y intéressais aucunement, je ne savais pas vraiment. Dans tous les cas, les héros approuvés partaient former un groupe et travaillaient dur en se battant contre les monstres pour le bien de la paix mondiale, je pense. Et, il y avait un système de rangs pour ces héros.

Par exemple,

Rang S Héros Excellent
Rang A Héros Plutôt Bon
Rang B Héros Moyen
Rang C Héros Débutant
Rang D Héros Autoproclamé

… est la façon dont je désigne de façon privée les rangs, si vous voulez bien m’excuser. Dans tous les cas, il y avait un système de rangs. Je ne connais pas les détails des rangs, mais les héros de rang D étaient les plus nombreux.
…Au fait, étaient-ils même des héros !?
Aussi, juste avoir l’autorisation d’être un héros était un grand fait, à mon avis, mais il y avait des héros qui allaient encore plus loin et étaient désignés comme rang SS. Wow.

Jetant des regards en coin aux gens qui couraient vers l’entrée de la ville, je brisais la vague humaine et me dirigea vers ma maison.

Juste un regard ?

Pas moyen, pas moyen. Je n’avais pas ce genre de comportement. Plutôt que ça, je devais me dépêcher et examiner ces poissons que j’avais attrapés ! La fraîcheur était le point le plus important pour les poissons attrapés. Avec cette pensée, je me dirigeais en urgence vers la maison.

 

Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s