Le Héros et la Fille du Marais 2

Traducteur: TraducteurFou
Check: Keyleth


 

Faisons aussi d’aujourd’hui une heureuse frénésie de pêche~♪

Tandis que je tenais ma canne à pêche d’une main et me dépêchais vers le marais, je fredonnais ma douce mélodie.
Hier, la ville entière était en fête avec une ambiance de  »Bienvenue Héros ». À cause de cela, la ville elle-même était bien plus vivante que d’habitude, et les poissons que j’avais attrapés c’étaient très bien vendus. C’était vraiment  »Yuusha-sama »-sama. D’après les rumeurs le héros et son groupe allaient rester en ville un peu plus longtemps. De toute façon, allons pêcher aujourd’hui aussi et ensuite vendre le lot ! Actuellement c’était le moment idéal pour les profits ! Avec ma canne à pêche dans la main, je m’enfonçai avec enthousiasme plus profondément dans la forêt.

Puis , fredonnant pendant que je m’avançais dans les tréfonds de la forêt, mes environs se mirent à briller et la forêt entière fut couverte de lumière. Au même moment, une large explosion résonna dans toute la forêt. Suite au bruit et à l’onde de choc, je tombai sur mes fesses de surprise.

Quoi ?! Qu’est ce qui se passait ?

Les oiseaux qui étaient restés sur les arbres s’envolèrent tous en même temps, créant une atmosphère bizarre. D’après ces signes, il y avait définitivement eu une grosse explosion quelque part.
Mais où ?

Honnêtement, j’étais effrayé. Mais je devais m’en assurer…. !
D’une façon ou d’une autre je réussis à me redresser sur mes jambes tremblantes, et je me dirigeai vers le lieu d’où provenait l’explosion, vers où se trouvait le marais.

★☆

Parce que je n’avais pas réalisé que je marchais à toute vitesse, je commençai à avoir le souffle saccadé. Même si mon cœur battait la chamade, je devais m’en assurer avant de rentrer à la maison.

Passant au travers des arbres, je finis par arriver à ma destination. Dès que j’y parvins, je ressentis une sensation de mal-être.

Là, se tenait le magnifique et beau groupe du héros.

Pour—pourquoi ? Pourquoi ces gens étaient là ?

Tandis que mes yeux s’écarquillaient pendant que je m’interrogeais, le magnifique et beau groupe du héros sembla noter ma présence. Mettant ma question de côté, le plus beau gars dans le groupe commença à se diriger vers moi.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Es-tu perdu ? Ce marais est dangereux donc c’est mieux si tu ne t’en approches pas. »

Non non non, plutôt, vous êtes bien plus dangereux non ?

C’était le marais qu’on trouvait au plus profond de la forêt où les monstres étaient censés habiter, vous savez ?
Un lieu où les gens viennent rarement, le parfait lieu de pê… non non, un lieu dangereux, vous savez ?

Tandis que je regardais la belle personne m’approchant et me parlant, je réalisai.
Derrière cette personne qui m’approchait, le marais habituel avait… Mon lieu de pêche avait… Mon lieu de repos, le marais, avait…

Disparu.

Puisque, oui il y avait des débris et un trou géant avec de la fumée qui en sortait qui montraient que l’explosion avait soufflé le marais.

Frappée de stupeur, je regardai l’endroit où le marais avait été. L’origine du sentiment de mal-être que j’avais ressenti auparavant venait de là !

« L-l…le…le mar… Le marais est… »

Avec un doigt tremblant, je pointai vers le trou géant où fut une fois le marais, essayant désespérément de former des mots.
Le bel homme hocha de la tête avec une expression humble et dit :

« Le marais d’ici est un endroit dangereux où les monstres se rassemblent donc nous avons reçu une requête du maire de la ville. Nous avons annihilé le marais. »

« Ho…. »

Incapable subitement de répondre, j’ai été frappé avec le coup final.

« Mais, il y a plus de soucis à se faire désormais. Nous avons complètement détruit le marais. »

Comme s’il essayait de me rassurer, le magnifique homme parla avec des gentils mots et fit un sourire étincelant. Voyant ce sourire, je :

« Comment allez-vous compenser pour ça—— !? Mon coin de pêche—– ! Ma place de relaxation et de loisir est——– ! Ma source de revenus—— ! »

Juste comme ça, en suivant mes sentiments balbutiants et saisissant le moment, je le condamnai.

★☆★

« En d’autres mots, vous dîtes que vous venez souvent dans ce marais ? »

Tout en hochant de la tête et pleurant, je parlai à propos de la situation avec un des membres du groupe, une sorte de mage, un homme portant une robe noire.

« Oui ! Je n’ai jamais vu une seule fois un monstre, donc le maire doit avoir mal compris quelque chose ! »

Peut-être submergé par mon énergie, il ne répondit pas et m’observa silencieusement.

« Mais, même si c’est que vous dîtes… »

En se grattant le visage, l’homme ressemblant à un mage dit :

« De fait, nous avons reçu cette requête basée sur un témoignage… »

Contournant le gentil grand frère ressemblant à un mage qui commençait à donner une explication, le bel homme de tout à l’heure s’avança. Avec ses cheveux dorés et ses yeux verts, ses mouvements étaient en quelque sorte élégants et, doucement, comme s’il essayait de me raisonner, il commença à parler.

« Nous avons été réclamé par le maire. Dans ce marais réside une terrifiante fille du marais. »

« Fille du marais ? »

« Oui, une fille du marais. »

« ……..Je ne l’ai jamais vu. »

Depuis que j’étais née, je ne l’ai jamais vu une seule fois dans ce familier et habituel marais.

« D’après le maire, elle aime la pluie et apparaît quand il pleut. Quelques jours avant, de l’extrémité du marais, un voyageur a vu la danse folle de la fille rouge du marais. »

« Huh ? Rouge…. fille… ? »

« Oui. Il y a une semaine, il l’a aperçue, rouge de la tête aux pieds, intentionnellement dansant follement comme si elle sacrifiait son âme aux démons. »

…. il y a une semaine…

J’ai eu un flash-back d’un certain moment.
Oui, c’était il y a une semaine, durant un jour où il y avait un fin crachin de pluie. Je ne pouvais pas supporter de rester enfermé chez moi, donc je suis allé dans le marais pêché. Et là, j’ai obtenu une plus grosse prise que ce que j’avais pensé avoir, donc inondée de joie et d’excitation, j’ai célébré seule.

Alors que je portais ma… rouge… longuement adorée cape de pluie.

« La vision de son torse très tordu en arrière tout en faisant une danse maléfique était une vision d’un épouvantable monstre, avait-il dit… »

Chaque fois que j’attrapais beaucoup de poissons, je dansais follement ma ‘Danse de la Grosse Prise’, un nom que j’avais arbitrairement décidé dès que je mettais ma canne à pêche entre deux arbres et que je dansais un limbo frénétique. (ndt : Limbo)

Je me demande s’ils parlait de moi quand je portais ma cape de pluie rouge et que je dansais intensivement le limbo… Au sujet de cette fille du marais….

« En plus de cela, les habitants de la ville trouvent habituellement le marais flippant, et l’évitent, donc nous avons saisi l’opportunité de l’éliminer. »

Hey, tu viens juste de dire sans aucun soucis ‘nous l’avons éliminé’ mais qu’est-ce que je vais faire maintenant que vous me l’avez si brutalement volé ?

Totalement choquée, je m’assis sur le sol tandis que les membres troublés du groupe du héros m’entouraient. Tandis que j’étais assise sur le sol, pleurant toutes les larmes de mon corps, le magnifique homme aux cheveux d’or de plus tôt s’agenouilla et me regarda avec une expression embarrassée.

Puis :

« Je suis désolé. Je ne pensais pas que ça allait vous faire autant de mal. Du point de vue des habitants de la ville, c’était un marais effrayant mais, pour toi, ça a dû être un lieu important. Pour moi avoir annihilé cet endroit… »

Comme je le pensais, celui qui a détruit cet endroit était toi… !
Tu es le coupable principal !

« Moi, Rufus Gran, m’excuse et je vais faire de mon mieux me faire amende honorable. Je le jure par mon titre de héros. »
Héros ? Qu’est-ce que ? Encore plus, Rufus Gran ?

Il me semblait que j’avais entendu ce nom quelque part avant, je réfléchis frénétiquement à ce sujet.
Rufus Gran…
Gran.. ?
Gran…. !?
Comme le puzzle dans mon esprit se résolvait de lui-même, je ressentis le besoin de hurler.
Gran était le nom du pays voisin. Dans le pays de Gran, le troisième prince, je crois, était un héros…. Sans oublier que même parmi les héros, il était un rang SS avec des compétences prééminentes.
Je repensai aux rumeurs de la ville.

Même dans une forêt sombre, ses cheveux d’or brillaient comme bénis par la lumière. Ses yeux semblaient exprimer la fraîcheur du feuillage vert des arbres avec une teinte de bleu. Grand et musclé, il avait un corps bien proportionné sans excès de muscles ou de gras. Même s’il était un prince, pour le salut de la paix humaine, il était devenu un héros ; une personne très charitable et bénévole.

En ville, sa ‘figurine héroïque’ était top 1 dans les ventes !
Chaque année, dans le classement ‘Le héros dont je souhaite qu’il m’embrasse’, il était numéro 1 !

Mais, pour moi maintenant :

Cela. N’avait. Aucune. Importance !!

« Débile—- ! Sécurises et assures ma vie quotidienne à partir de maintenant— ! Comment vas-tu faire pour réparer tout ça !? Abruti—- ! Bon à rien ! Le nombril de ta mère dépasse— ! » (ndt : En gros c’est une insulte d’enfants, qui vise le héros et sa mère.
La première phrase avant les insultes peut sous-entendre qu’elle demande au prince de l’épouser.
)

Avec un regard rempli d’autorité, je regardais la personne en face de moi et hurlais.
Tout en pensant que c’était une ligne très enfantine.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s