Ordure et Pièce d’Or de Qualidea Vol.1 Chap.1-3: Yuu

Traducteur : TraducteurFou
Adapt & Check: Soreyawari


Version anglaise.


 

Le vestiaire des filles après la gym vint à la vie comme une rizière après une averse de pluie. Il y avait difficilement la place pour respirer, non seulement à cause de l’odeur des parfums et de la poudre qui imprégnait la pièce, mais aussi à cause de toutes les bouteilles d’eau gazeuse et serviettes trempées de transpiration jetées partout. Pendant ce temps, les bavardages refusaient simplement de diminuer – un croassement là, un croassement ici, presque comme un chœur de grenouilles.

Pas que nous ayons la moindre idée à quoi ressemblait le bruit des grenouilles. En ces jours et époque, un bon nombre de lycéens vivant en ville n’avaient probablement jamais vu une grenouille en chair et en os.

Ainsi, je pris la liberté d’utiliser mon imagination. Dissimulant mon corps derrière une porte de casier ouverte, je baignais dans cet amusant exercice silencieux.

Grenouilles enlevant une couche à la fois.

Grenouilles se pulvérisant du déodorant.

Grenouilles discutant d’amour avec leurs amies.

À chaque fois que je remplaçais mes camarades par des grenouilles, le vestiaire devenait une scène assez comique. Croa croa croa. Cela me faisait toujours sourire.

Je suis assez certaine que dans le monde des rizières, une grenouille se débrouillant d’elle-même pour vous éviter ne sera pas une source d’ennui. Les grenouilles sont obtuses. Les grenouilles sont fortes. Les grenouilles sont libres. Tous les humains devraient devenir des grenouilles.

Si la Terre était un village d’une centaine de grenouilles, il n’y aurait pas de grenouilles avec une admiration malsaine envers les cygnes. Sans aucun doute elles ne remarqueraient jamais leurs propres imperfections et ainsi vivraient en paix pour l’éternité.

Dans ma paume, je serrai une petite fleur blanche, dont j’ignorais le nom. Je ne crois pas que cette fleur avait jamais considéré devenir autre chose qu’une fleur jusqu’au jour où je l’ai cueillie. Cela devait certainement être la définition du bonheur.

Un soupir s’échappa de ma bouche, spontanément.

Je contemplais à travers la fenêtre, des nuages dans le ciel en forme de spirales enroulées, comme un présage d’avertissement d’un tremblement de terre. Effrayée, je ravalai le soupir qui venait de s’enfuir de ma gorge.

Il y avait des gens là-bas qui qualifieraient cela de fruits d’une logique tordue. Quand on voyait tout comme un présage, rien n’avait de sens. Les gens qui croyaient que les déchets étaient des têtes de citrouilles ou identiques à des légumes, par exemple.

Oui, c’était comme ça.

Mais c’était la logique d’une personne avec une forte volonté. Il n’y aucun péché dans une délicieuse citrouille.

Dans ce monde, les gens étaient en quelque sorte plus lâche. À moins que quelqu’un ne les ai poussés, ils ne bougeraient pas d’un pouce.

Comme moi, d’ailleurs.

Présages et divination pouvaient juste être un catalyseur pour les gens sans courage. Prophéties et révélations écrites étaient passées de générations en générations précisément parce qu’elles offraient une voie pour les gens dans le doute. Je me demandais si c’était vraiment une mauvaise chose de s’accrocher à une sorte d’invisible destin.

« Oui, non, oui, non, oui, non, oui… » Je murmurais tandis que je détachais les pétales de ma fleur.

Évidemment, je me cachais dans l’ombre du casier en faisant cela. J’étais bien consciente que la divination via une fleur était dépassée pour les gens de mon âge. Je pouvais facilement imaginer comment je serais traitée si mes camarades me découvraient dans une situation si précaire.

« Oui….. »

Le dernier pétale restant se plissa dans ma paume. D’une certaine façon, il ressemblait au visage souriant de Misa face à moi. Mon angélique petite sœur. À chaque fois que je pensais à elle, j’avais envie de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour elle.

Encouragée par ce pétale, je touchai mon smartphone et ouvris la messagerie.

Maria-san, j’ai une faveur à te demander….

À partir de maintenant, je vais devoir interagir avec un individu vraiment effrayant.

Afin de récupérer quelque chose qui m’a été volé si injustement — quelque chose de très précieux.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Ordure et Pièce d’Or de Qualidea Vol.1 Chap.1-3: Yuu

    1. J’ai mis les liens.
      La suite sera dans le même ton. Ah! La taille des parties sont très très random, mais généralement un chapitre(ensemble des parties) de qualidea est plutôt conséquent. Environ 3-4 chapitres de Dragon Maken War (le Ch5 fait 6-7 chapitres de DMW…).
      Pas encore au niveau de The New Gate heureusement ^^

      J'aime

  1. Merci pour le nouveau LN, le début est intéressant (mais il me fait penser à My Teen Romantic Comedy SNAFU). J’ai hâte de voir la suite, et comment ça va se développer!

    J'aime

    1. Hum, bien vu. C’est vrai que ça ressemble légèrement au niveau de l’état d’esprit du protagoniste mâle. Mais à part un soupçon de ressemblance c’est totalement différent.
      La ressemblance est surtout due au fait qu’un des auteurs de ce qualidea est l’auteur de My Teen Romantic Comedy SNAFU. Donc le style d’écriture ressemble aussi.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s