Newsletter n°5 (juin 2016)

Salut à tous !!!

Vous êtes de plus en plus à vous abonner pour ne pas rater une seule sortie de chapitre, faut dire qu’il n’y a rien de pire que le suspens dans une série qu’on aime…
On a aussi passé les 100 000 pages vues! Vous savez c’est quoi le pire? C’est que presque la moitié ont été vues ce mois de mai 😉

Nouvelle newsletter !

D’abord, vous l’avez peut-être vu apparaître au fil des chapitres, on vous présente Ilanor !
Il y a quelques jours, on a eu une deuxième addition, on accueille aussi Kageboshi qui avait traduit le chapitre 2 de Slime il y a un moment déjà 😉

Tradition oblige, il a fallu qu’Ilanor passe par une séance de tortu— hum. Je veux dire de recherche intensive de surnom. Kageboshi y a échappé pour l’instant mais on vous tiendra au courant 😀

Pour ceux qui ne suivent plus, dans l’ordre d’apparition:

Soreyawari -> Sore / Wari
SamiHuunter -> Sami
Nekoyashiki-san -> Neko
[      ] -> …
TraducteurFou -> Ducky
Keyleth -> Fenrir
Kairos -> Weaver
Ilanor -> Faust
Kageboshi -> À suivre…

Ça devient de plus en plus n’importe quoi cette histoire…

Et sur ce, on enchaîne directement le PoPro (ou le Point sur les Projets) :


Le Popro (soit les quelques lignes que vous préfèreriez pouvoir passer ?) :

Vous l’avez vu ça a été un peu le bazar ce mois-ci… Mais on est pratiquement tous sortis d’affaire, donc on va doucement s’en remettre… Merci pour ceux qui nous ont fait des dons ! Votre soutien nous touche beaucoup donc évidemment, ils sont en suspens jusqu’à ce qu’on soit de retour dans les rails 😉

Aleeeuuurs, pas de nouveaux projets ce mois-ci, on n’est pas des machines 😛 mais une petite annonce après le Popro :

  • Death March continue sur sa lancée, pas de retards pour l’instant, en espérant que ça continue !! On a fini hier la grande relecture du volume 1, donc j’ai le plaisir de vous annoncer la sortie de la première compilation de chapitres ! Pour télécharger la version EPUB ou la PDF. Les liens seront aussi disponibles ce soir sur la page de Death March.
  • Réincarné en Oeuf de Dragon 52 vient de sortir, après une longue absence, on en voit de temps en temps apparaître, mais on devrait reprendre un bon rythme maintenant que les exams sont finis!
  • The New Gate, le Volume 1 est entièrement sorti ! La relecture de celui-ci a déjà commencé, donc attendez-vous à un epub et pdf dans pas trop longtemps. Le premier chapitre du volume 2 sortira (s’il est dans les temps) le 15 juin !
  • Galactic Dark Net a un léger retard, de 3-4 chapitres, mais on va motiver Ducky !
  • Dragon Maken War a 7-8 chapitres de retards, mais je m’y attelle maintenant que j’ai le temps, donc ça ne devrait pas tarder à se rattraper.
  • Concernant ma Réincarnation en Slime, ses chapitres sont toujours aussi attendus, pour l’instant ça se passe bien. Hâte que les aventures de notre jolie gelée bleue continuent !
  • Konjiki no Wordmaster, tient bien la route, Ilanor (ou Faust pour les intimes) a pris un certain nombre de chapitres en charge, donc je pense que ça devrait aller.
  • Kuzu to Kinka no Qualidea, n’a pas beaucoup avancé je l’avoue, mais c’est un LN terminé d’un seul tome, donc il sera rattrapé !
  • Evil God Average, Keyleth qui rend toujours ses chap à l’heure, pas d’inquiétude, et visiblement notre héroïne commence à s’habituer à sa condition un peu spéciale 😉

 

En récapitulatif (les titres en italiques sont ceux en retard qui peuvent donc sortir n’importe quand jusqu’à retour à la normale) :
LUNDI : Réincarné en Oeuf de Dragon et Dragon Maken War !
MARDI : Death March et Evil God Average !
MERCREDI : Réincarné en Oeuf de Dragon et Qualidea !
JEUDI : Galactic Dark Net et Evil God Average !
VENDREDI : Réincarné en Oeuf de Dragon et Dragon Maken War !
SAMEDI : Death March, Tensei Shittara Slime datta Ken et Konjiki no Wordmaster !
DIMANCHE : Réincarné en Oeuf de Dragon et Galactic Dark Net !

Et je m’arrête là pour le Popro.

Sur un autre sujet !

On a pour projet d’ouvrir en juillet une partie du site à des oeuvres originales, c’est-à-dire non traduites ! Donc avis à tous les écrivains en herbes qui désireraient se faire connaître, rejoignez les quelques auteurs amateurs qui ont déjà prévu de participer !

Le principe est archi simple, vous écrivez ce que vous voulez, je précise qu’il n’y a absolument AUCUNE obligation à faire de la fantasy, bien que ce soit le thème principal qui ressort dans nos traductions 😉
Vous sortez vos chapitres quand vous voulez, quand vous en avez le temps, et de la longueur que vous souhaitez, en bref, il n’y a aucune obligation, juste un désir de partager vos écrits ! Évidemment évitez d’être inactif pendant 6 mois x)

Donc pour ceux que ça intéresse, contactez-moi à soreyawari@yahoo.fr et commencez à vous préparer pour les premières sorties en juillet ! D’ailleurs pour ceux qui trouvent que juillet c’est trop proche, rien n’empêche de rejoindre le mouvement plus tard.

Tous nos check sont à votre disposition, pour les fautes d’orthographe, conjugaison et grammaire 😉

N’hésitez pas à m’envoyer un mail pour me poser des questions !



*Lieu inconnu, date inconnue, Soreyawari*

« Hum… Encore quelques minutes… »

Dis-je en entendant une voix s’élever à côté de moi.
Je dormais confortablement, qui vient donc troubler mon sommeil ?
Confortablement ? Attendez… Mon lit est dur… Non, c’est le sol ça.
Mais pourquoi est-ce que je ne dors pas dans mon lit ?
J’ai souvenir que nous étions partis en beuverie avec la guilde pour fêter l’arrivée de la liche… Mais j’ai un blanc à partir de mon 56e shot. Mais en général il me faut plus que ça pour sombrer, et il y a au moins une bonne âme parmi eux pour me ramener jusqu’à mon bureau…
Je rassemble mes esprits et ouvre les yeux.
Ça n’a rien changé. Il fait toujours aussi noir. Je suis aveugle ? Non, il semble qu’un tissu couvre mes yeux.
La situation est un peu trop inhabituelle à mon goût… Concentrons-nous.
Je suis étendue sur le ventre par terre. Les mains liées derrière mon dos.
On continue de me crier dessus.

« Debout P****** ! On a quelques questions à te poser ! »

Ah.
Oui, je me rends compte à nouveau que le réveil, c’est pas mon truc, il a fallu qu’on m’insulte pour que je me remémore ce qu’il s’est passé et pourquoi je suis là.

*La veille au soir, concours de shot*

« Cul sec ! Cul sec ! Cul sec ! »

Je m’enfile mon 51ème verre de rhum en même temps que Sami et Fenrir.
Oui bon, je sais ce que vous pensez, mais c’est pas tous les jours qu’il y a un jeune naïf qui vient rejoindre notre guilde de torturés… Attendez voir, mais c’est moi qui l’ai traîné hors des Enfers celui-là… Bon tant pis, ça se fête quand même.
Alors que ma vision se trouble, mes pensées s’embrument.
52ème shot.
Je me suis presque pris les pieds dans Ducky et Weaver… Depuis quand sont-ils étalés par terre ?
53ème shot.
Il-Il y a triche, Fenrir a une constitution pas humaine.
54ème shot.
Ah, enfin, Sami s’écroule, plus que le Loup et j’ai gagné.
55ème shot.
Ah bah en fait Sami est carrément mort, heureusement que Neko est là pour s’occuper de lui… Et Faust semble très intéressé par la façon dont Neko ressucite notre chasseur de dragon…
56ème shot.
Oulà, le monde tangue, peut-être que je devrais m’arrêter— VLAN !
La porte de l’auberge vole devant mes yeux. Elle vole… dans ma direction— BANG !
Ouch. Ça… fait… un peu… mal… quand même…

Alors que ma conscience s’éteint, j’entends [ ] crier:
« Noooon Master !! Lâchez-moi ! Laissez-moi aller les massacrer ! »

*Présent*

Ah… Ça explique le blanc temporaire malgré le fait que je n’avais pas atteint ma limite.
Alors, maintenant… Où suis-je ?
Ça doit être chez les Incinérateurs de Rêves et de Légendes. Il n’y a que eux pour venir nous attaquer, il faut dire qu’on commence à être assez connus…

« Oï tu m’écoutes ?
– Ta gu**le le chauve, je réfléchis.
– Que— Chauve !? »

Ah, enfin l’esprit assez clair pour faire une référence à un de nos mythes chéris. Mes yeux sont en effet toujours bandés.
Mais ma satisfaction n’est que de courte durée, une épaisse main vient empoigner mes cheveux, et mon corps raidi par mon sommeil sur le sol froid se soulève jusqu’à ce que mes pieds ne touchent plus le sol…
Ça fait un peu mal quand même.

Je demande:
« J’ai dormi combien de temps ?
– C’est moi qui pose les questions ! »
Vocifère l’homme qui me maltraite.

Mes oreilles résonnent. C’est franchement pas sympa de crier comme ça, entre gens civilisés on devrait pouvoir discuter sans hausser le ton…
Bon c’est pas tout ça, mais j’ai des mythes dont il faut que je m’occupe, et la paperasse ne va pas se remplir toute seule. Fini de jouer.
Un léger son s’échappe de mes lèvres. La mélodie prend peu à peu le contrôle de mon geôlier.
Mon bâton me manque, son absence me force à avoir recours au chant comme vecteur de magie.
Je suis reposée délicatement sur le sol et les grosses mains bourrues défont mes liens.
Mes poignets enfin libres, je retire le bandeau qui me couvrait les yeux, et me dirige sans attendre vers la sortie, le gros homme encore en transe me suivant comme un toutou.
Hm… Il a en effet une belle tignasse, décidément, pourquoi ne peut-on jamais tomber sur un chauve quand on est dans le noir ?
Je visite l’endroit où j’étais tenue “prisonnière”. C’est un genre de base militaire, mais il n’y a personne… étrange.
Pendant mon exploration, j’ai retrouvé mon bâton sur lequel était apposé un de ces sceaux qu’ils appellent “compliqués”. Un jeu d’enfant.
Maintenant armée, un rapide interrogatoire de ma nouvelle poupée.

DORMI UN MOIS ? Oulà, il faut rentrer tout de suite.
Je me concentre, rassemble ma magie, et après une dizaine de secondes, un portail s’ouvre devant moi. Il semble mener au néant, mais je m’engouffre dedans sans hésiter, suivie de mon inutile jouet.
Je réapparais en haut d’une tour de pierre.
Sans m’arrêter, je me dirige vers l’escalier, le descend et lance :
« Je suis rentrée ! Préparez-vous, on va avoir de la compagnie ! »



Sami:

Aaaargh

*tombe en poussière*



Salut les gens !!! Neko sur le pont ! (Oui, je l’aime mon bateau ! :p ) Deux nouveaux matelots nous ont rejoins ! ^^ Quoique un naufragé aux antécédents douteux ( :p 😉 ) et un passager qui s’est trouvé une vocation de marin serait plus correct ! ^^’ Ilanor alias Faust dont vous avez vu quelques publications déjà, et un mousse qui n’a encore pas de publications à son actif car arrivé à la fin du mois ! ^^ Ce mois-ci la guilde était sous le signe du mois du Chaos ! ^^ Mois pendant lequel les publications de chapitres sont aléatoires et la production de démons est doublée ! ^^ (l’enfer est plus facilement accessible 🙂 ) Sur ce, la grande bataille des [Chasseurs de Mythes] ! :

Nous sommes devant la guilde, le dos à la falaise, installés dans une tranchée et des armes à feu dans les mains. D’où viennent les armes feu ? D’une dimension parallèle ramenée par notre Maître de Guilde lors d’un de ses nombreux voyages !
Une technologie sans magie ! La première fois que j’ai vu ça je n’en ai pas cru mes yeux ! Le multivers est vraiment vaste… On est situé à un nœud dimensionnel, c’est pour ça que Sore peut ouvrir si facilement des portes pour d’autres dimensions, mais cela demande quand même une grande énergie et une grande compétence pour être à son niveau.
Mais le problème avec un nœud c’est que maintenant qu’IRL a trouvé notre base nous subissons un raid de plusieurs dimensions à la fois, alors que nous ignorons complètement où est leur nœud. Heureusement, Sore les avait vu venir, et avait lancé des préparations pour leur résister le temps que l’incantation pour transférer la guilde vers un nouveau nœud soit complète. Nos renforts sont vraiment inconcevables ! Le goût de notre Maîtresse pour les personnes étranges a atteint des sommets cette fois ! À mes côté se tiennent un homme en costume et lunettes d’argent dont la queue de loup remuante dépasse et dégage une soif de sang monstrueuse, et de l’autre un homme encapuchonné qui murmure des propos inquiétants :

« Si j’ai de la chance je trouverais parmi eux quelqu’un à mes goûts, et même si elle meurt je n’aurais qu’à lui demander de la ressusciter… »

Celui avec la soif de sang est Fenrir, la bête divine dévoreuse de dieux, et l’autre s’appelle Faust, une ancienne Liche toute droit sortie des enfers par Sore qui est à présent de chair et de sang après son séjour. Quand je lui est demandé comment elle l’avait récupérée elle m’a répondu en souriant :

« C’est le mois du Chaos en ce moment, la frontière entre les dimensions est plus faible, et ça vaut aussi pour les portes de l’enfer. La relique démoniaque que j’ai rechargée la dernière fois m’a donné des informations sur cette liche. »

[Lecture de Reliques], une bien étrange compétence unique de notre chef qui lui permet de consulter la mémoire d’un objet. Elle aurait vu la liche se faire torturer dans ces mémoires peu plaisantes. La troisième personne arrivée à peu près en même temps que Fenrir, beaucoup plus normale, est un alchimiste du nom de… BOUM !!!!!!
La terre tremble, un déluge de feu vient de percuter ma barrière, mes shikigamis tiennent le coup, Fenrir se transforme en loup géant, sa forme originelle, et se jette sur l’ennemi pour détruire un tank; Weaver l’alchimiste-marionnettiste envoie ses golems en avant faucher les fantassins adverses équipés d’armures, d’épées et de boucliers; tandis que Faust draine les mages de leur mana, les transformant en momies desséchées qui tombent en poussière.
Au milieu de la mêlée se trouve Sami qui brandit son épée et taille les ennemis en pièces sur son chemin, tandis qu’une ombre flashe entre les soldats qui s’envolent dans son sillage pour révéler à l’autre bout la vue incongrue d’une Maid un balai en main, [ ].
Pendant que Weaver nous donne des potions de soins et de mana avec ses golems-oiseaux, je maintiens le Kekkai en prononçant une incantation continue une main devant moi tandis que de l’autre j’envoie des grenades et invoque des morts-vivants dans ce charnier de temps en temps; du coin de l’oeil je vois que Ducky a fini d’assembler sa tour gatling mobile, et qu’elle commence à réduire en charpie les pauvres soldats qui auraient eu la chance de survivre au massacre assez longtemps pour nous approcher. L’assemblage fini il sort un fusil étrange et tire sur les chefs de pelotons qui…
se transforment en moutons qui se font dévorer en une bouchée par Fenrir qui continue son carnage.
Tout au long de la bataille on pouvait entendre Soreyawari incanter tout en renvoyant une partie de la magie de l’ennemi sans incantation, d’un simple revers de la main, et Faust de son côté faisait tomber une pluie de grêle et d’éclairs entre les drains de mana.
Mais malgré toute cette puissance, les ennemis arrivent inlassablement, encore et encore, comme une marée sans fin. Et alors que la ligne de front commençait à faiblir et que mon kekkai se fissurait, nous entendîmes ce que nous attendions tous :

« Tout le monde se replie ! Le transfert va commencer dans cinq secondes ! »

Entendant cela, la Maid apparaît dans l’ombre de Sore, et Fenrir bondit vers nous en attrapant dans sa gueule Sami au passage, tout cela en deux secondes. Pendant que tout le monde se replie, les golems et les morts-vivants tiennent le front deux secondes… Une seconde plus tard ils arrivent à portée de la gatling et mon kekkai se brise, mes shikigamis sont rappelés de force. Nous disparaissons dans un flash de lumière au moment où ils arrivent juste devant nous.

« Juste à temps ! », dis-je en m’écroulant par terre suite à mon kekkai brisé.

‘Vu tout le boulot que Weaver à fait ce coup-ci je vais essayer de lui donner un sourire chaleureux quand on va l’envoyer sur le front en éclaireur pour trouver des Mythes et un nœud où installer un bunker qu’on va relier à la base.’

Ah ! Merde, Sami est encore mort, commençons la résurrection… (foutus [Inferno] perdus ! ^^’)

Fini la bataille ! J’espère que ça vous a plu, et à toi [      ] ! ^^
Amicalement vôtre, 😉
Nekoyashiki-san



[      ]:

« Aaaah ! Ils se montrent enfin ! Tant mieux, mes lames commençaient à rouiller. » En face de moi, une marée noire d’ennemis se dresse. « Alors c’est eux, les Incinérateurs de Rêves et de Légendes… » Mes compagnons sont plus bas, nettement plus avancés que moi, ils se préparent tous, ce combat risque d’être sanglant. Vêtu de ma tenue de maid version printemps-été 2018, je me prépare à mon tour, à foncer au milieu des ennemis rutilants.

Mon épée courte (en forme de balai offerte par Neko), est sortie. Alors qu’un nuage noir passe devant le soleil, je m’élance dans la plaine. Ma lame touche, érafle, transperce, tranche une nuée d’ennemis. Je croise au milieu de la mêlée, Sami, il a l’air de bien s’en sortir. Alors qu’un ennemi passe dans son dos, je lance une dague vers Sami, elle lui rase l’oreille et touche entre les deux yeux l’assassin. « Merci, je t’en dois une ! » Avec pour seule réponse un sourire j’esquive tant bien que mal les attaques ennemies, elles se font de plus en plus nombreuses. J’augmente ma vitesse de déplacement en tranchant ma tenue et en ne gardant que le juste nécessaire pour que cette NL reste accessible au public (z’avez vu, jpense à vous :3). Ma vitesse s’accroit, mais les attaques ennemies aussi. Alors qu’une boule de feu me fonce droit dessus, un des familiers de Weaver s’interpose et prend la boule de feu à ma place. Suivi de cela, Fenrir déclenche un rugissement qui repousse et surprend tous les combattants. Je profite de la confusion, pour continuer mon chemin, tandis que Neko et mon Master me boostent grâce à leurs sorts respectifs.

Au cœur de la mêlée, quelques soldats se relèvent. Un rire démoniaque me parvient entre les tintements de mes armes, Neko. Suivi de ça, l’énergie vitale des soldats semble absorbée « Ça doit être la Liche… Il est vraiment effrayant celui-là… » Sami me suit de près. Accompagné de Fenrir et des familiers de Weaver nous avançons à travers la marée humaine. Master, Neko, Ducky et Faust couvrent nos arrières et s’occupent du transfert. Alors qu’un sort de tornade me balaye et me fait chuter, je me rappelle les mots de Master : « [ ] ton rôle est de t’approcher au maximum et d’assassiner leur chef. Je te fais confiance là-dessus. Tu as carte blanche. » Je me relève difficilement, épaulé par Sami. « Weaver, il fait un temps magnifique n’est-ce pas ? » En guise de réponse, un hochement de tête. Je prends appui sur Fenrir, et saute le plus haut possible. Une fois au point culminant de mon saut, un des familiers volants de Weaver m’attrape au passage. Dès lors, une pluie de projectiles et de sorts s’abat sur moi. Le familier, de l’envergure d’un aigle est assez large pour me permettre de poser mes pieds dessus, à l’image d’un surf.

Soudain, une figure métallisée apparaît loin devant moi au bout de la plaine. « J’arrive ! ». Grâce à la couverture de Weaver, Fenrir et Ducky je peux avancer de quelques mètres supplémentaires. Mais 10 mètres plus loin, l’oiseau reçoit une flèche. Je prends immédiatement appui et resaute le plus haut possible.
Distance à la cible : 75 mètres. Une nuée d’ennemis m’attend en bas. Les familiers oiseaux de Weaver me protègent tels des boucliers. Je saisis l’arme à ma cuisse. « Neko m’a dit de l’utiliser en cas d’extrême nécessité, mais heureusement que j’ai pu trouver ces armes sans magie dans une ancienne ruine. » Je dégaine mon Beretta. « 75 mètres, hein ? 75% de chances de se rater, n’est-ce pas ? » Dans mon élan, la gâchette cède, 3 fois. La balle touche le chef mais ne le tue pas, il tombe au sol, les soldats les plus proches se mettent en sorte à m’empêcher de le toucher.

Je suis tiré vers l’arrière. Master a donc réussi à faire le transfert… Étant son serviteur, le sort utilisé me ramène à ses côtés. Quand j’arrive tout le monde est groupé, prêt à partir. Alors que le transfert commence, je chuchote à Master « Je n’en ai pas terminé ici. » Et je sors du transfert au dernier moment. Je suis sur la falaise, seul. Je ris, je ris à n’en plus pouvoir. Tant de victimes, tant de sang, tant de morts à venir.

Et, une fois de plus je m’élance au sein de la bataille, seul.



Hello ! Ici Miza !
Miza de retour ? Yeah !… Maybe ? (ーー;)
Miza IRL est très très méchant !!!! (ToT)
Du coup qu’est-ce que Miza a à dire pour son retard ? (* ̄m ̄)
Miza très grande faute, Ô Miza très grande faute. m(_ _)m
Miza fera de son mieux pour rattraper le retard de Miza. ( ゚ Д゚)

Sinon, Miza voulait traduire une nouvelle novel. Schling schling épée contre épée !
Mais Miza n’a déjà pas eu le temps de faire les anciennes… Donc Miza fera pour la prochaine fois !
Peut être avec des flags mortels se levant partout ? Ou alors elle aussi décalée à la prochaine fois ?
Hum Miza ne sait pas trop, Miza a envie de prendre des vacances pour faire tout ça.
(*´▽`*)

Pour sûr les Histoires de Miza seront de retour le mois prochain ! Plein d’histoires à Miza !
Un petit William par-ci par-là maybe ? Une Anne nouvelle ? Une petite Yuki ?
Miza verra ! ヽ(´ー`)┌

Hey hey ! Maintenant on est 9 ! Comme dans…. Huh Miza ne sait pas.(>_<)
Mais 9 c’est sympa !( ´∀`)

Miza de retour ! Yeahhhhhhhhhhh (≧∇≦)/

Traducteur de Miza (NEW):
TraducteurFou rattrapera son retard sur GDN, Qualidea, DMW ce mois-ci. Il voulait lancer une autre série traduite pour juin c’est décalée pour juillet. Il voulait aussi en faire une nouvelle en juillet, elle est décalée pour août, probablement.
Il publiera en fin-juin ou début-juillet deux, peut être trois de ses créations. La suite après réécriture de ‘William l’épopée’ et deux inconnues, dont les héroïnes s’appellent respectivement Anne et Yuki.. (SPOIL FUCKING SPOIL ! Ah ah ah le trad est un troll) au bataillon. D’ailleurs TraducteurFou a plein, mais vraiment plein de trucs à écrire. Une raison de son retard en plus de son IRL. Et il est pas très sain, un coup il joue avec des wyvernes, d’autre avec une drôle de relation avec un MC et sa demi-soeur, voir carrément sa soeur…. Comment ça je spoile tout ? Naaannnn. Un peu ? C’est que 6 parmi 22 histoires en stocks de toute façon…. (DAT SPOIL, SERIOUSLY !)



Plop tout le monde ! Ici Keyleth/Fenrir. Ça fait déjà plus d’un mois que je travaille sur ce site… Le temps passe vite ! Un mois que je traduis pour vous Evil God Average, un mois que j’adapte Réincarné en Œuf de Dragon et Konjiki no Wordmaster ! Et pendant ce temps notre “famille” s’est encore aggrandie…Kairos sur Slime, et Ilanor sur Konjiki. Je l’ai déjà dit le mois dernier, mais n’hésitez pas à vous essayer à la traduction, c’est fun ! (ou à l’adapt, ou au check. On a besoin de checkeurs).

Sinon, que dire d’autre. Ah oui, je vais probablement me lancer dans l’écriture d’une histoire que j’avais en tête depuis un moment, mais il est possible que je décide de mettre des passages 18+. Auquel cas, ces passages seront des chapitre bonus qui ne seront pas postés ici. Parce qu’on essaie d’être tout public (?)

Sinon, comme Ilanor à repris Konjiki, je suis à la recherche d’un bon novel à traduire, fini de préférence, avec des chapitres courts (entre Dragon’s Egg et Evil God Average), et dont la langue d’origine est le japonais. Si vous avez des suggestions, mettez-les en commentaires du prochain chapitre de EGA.

Que la Force en équilibre soit avec vous.

Ahah ! J’ai enfin réussi ! J’ai appris une nouvelle compétence ! L’art de la métamorphose. Je vais enfin pouvoir interagir correctement avec les autres chasseurs.

Bon, prenons l’apparence d’un homme. Adulte, cheveux noirs, yeux noirs, moustache noire, grand, musclé… Zut, je n’arrive pas à faire disparaître mes oreilles de loup et ma queue… Et mes ongles ont l’air plutôt acérés. Je les essaie sur un arbre à côté de moi. L’arbre tombe, le tronc coupé en deux. Eh bien, je ne m’attendais pas à ça…

J’utilise la magie pour me faire des vêtements. Chapeau haut-de-forme pour cacher mes oreilles, costume 3 pièces pour la classe, des bottes de cuir aux pieds pour le côté pratique. Bon, il me faut quand même cacher ma queue. Un long manteau devrait faire l’affaire. Me voilà paré.

Je me regarde dans la rivière. Mon reflet déformé par le courant m’indique qu’il me manque quelque chose. Hum… Mes yeux. Ils vont faire peur aux humains. Ils sont si faibles. Des lunettes enchantées, rondes et en argent vont me permettre de les approcher. Je retourne au bâtiment de la guilde.



Bonjour ! ici Kairos. Je vais vous faire le rapport du mois.

Voyant que je me suis intégré assez vite, la Guild Master me prend à part dans le plus grand secret, du moins c’est ce que je pensais. Elle me fait signe de me taire et me demande de la suivre.

Elle m’emmène dans une pièce assez mal éclairée.
C’est l’armurerie. Il y a des caisses, des épées, des dagues, des lances, des flèches et des carquois, des sabres de cavalerie, quelques pistolets (magiques ou normaux d’après les faibles lueurs qu’ils peuvent émettre), des boucliers, des uniformes, divers outils… J’ai même aperçu des kunai et des shurikens sur une étagère ! On se croirait au musée de l’armée.
Perplexe, je la suis en silence. Je ne comprends vraiment pas. Qu’est-ce qu’un érudit comme moi, tout sauf taillé pour la violence, peut bien faire ici ? Qu’est-ce que le tissage d’une histoire a à faire avec l’armurerie ?
Au passage, Dame Soreyawari (c’est ainsi que je l’appelle à cause de son air digne) choisit un uniforme militaire plutôt classe. Il ressemble à celui d’un général, je crois. Même le képi est là ! Pensive, elle parcourt les étagères de son regard. Elle sélectionne un pistolet à munitions solides, des jumelles, prend un sabre et un masque à gaz. Elle se décide sur le plastron d’une armure lourde en acier et continue à avancer, sans me regarder.
De plus en plus mal à l’aise, je marche d’un pas hésitant.
L’uniforme sous le bras, le képi sur la tête, le pistolet à la main et le masque à la ceinture, ma supérieure prend des munitions. Elle recharge l’arme à feu d’une main experte et le pointe sur moi avec un air joueur. Elle me fait un clin d’oeil et joue avec : elle dit “bang” et rit joyeusement, la manche de son furisode cachant ses dents blanches.

Nous avançons jusqu’à une autre pièce, plus petite, où m’attendent Neko-senpai et Sami avec un air grave, une chaise et une unique lampe au plafond. La salle est plutôt sombre, ses murs sont nus, la peinture y est écaillée. Neko a les mains derrière le dos et Sami me scrute. C’est suspect.

Soudain, Neko sort son bâton, caché derrière son dos, et me sourit. Je me retourne. Dame Soreyawari me sourit aussi mais d’un air glacial. Elle se tient devant l’encadrement de la porte, empêchant toute possibilité de fuite. Me mordant la lèvre, je me tourne vers Neko. Il me dit :
« Weaver, tout va bien se passer. Ne résiste pas ou tu te feras mal. Écoute-nous ou on devra utiliser la force ». Sur ces paroles, Sami se tient derrière moi et m’empoigne par les aisselles. Quand s’est-il déplacé ? Quelle vitesse !

Je ne dis rien pendant un moment et les autres non plus.
[ ], la maid au nom imprononçable, sort de l’ombre et déclare : « Il n’a pas l’air coopératif. » « Je suis d’accord », poursuit la Guild Master.
Vous ne comprenez pas, je pense, je suis juste complètement perdu. Et, Neko m’assome.

Je me réveille : je suis assis sur la chaise, les mains et les pieds ligotés. Qu’est-ce que… ?
La cheffe se tient devant moi. Elle me dit d’un air calme : « Weaver, tu es réveillé. J’ai une mission pour toi. Tu seras notre éclaireur et notre chercheur de Mythes sur le front, en avant-garde dans le Nord. Tu auras le devoir sacré de récupérer, défendre et transporter les mythes et légendes que tu découvriras là-bas afin de les amener dans notre bibliothèque. Tu devras aussi cartographier ces contrées inconnues, et si possible ramener des trésors et des ressources. La caisse doit se renflouer un peu.
Tu auras les fonds et le matériel nécessaire pour cette tâche, affirme Neko.
Bien sûr, puisque tu es tout frêle, on t’enverra d’abord dans un camp d’entraînement militaire pour te faire des muscles, ajoute Sami d’un air narquois, toujours en ne me laissant pas prendre la parole. »
Il ment, cette certitude s’enracine dans mon esprit très vite. Il n’a pas du tout l’air sérieux quand il dit ça. La maid-ninja n’est pas là. Où…?
« Tu auras à ta disposition un hélico avec soute, équipé de trois tourelles gatling et un lance missile. Cinq mercenaires, dont le pilote, t’accompagneront. Tu t’occuperas toi-même de l’achat des munitions. Ce sera tout, termina Soreyawari. »

Ma conscience retourne au néant.

Un bruit de pales en rotation et des chocs me réveillent. J’ai un sacré mal de crâne. Je suis étendu sur un banc dans une soute. Quatre hommes menaçants jouent aux cartes en riant, assis sur des caisses. Ils ne font pas attention à moi. L’un d’eux, se tourne vers moi, l’air jovial et une casquette de sergent instructeur sur la tête : « Le boss est réveillé. Général, bienvenue. On va bientôt atterrir. »
Quoi ? Il m’a appelé Général ? Je n’ai malheureusement pas le temps de m’étonner plus que ça : une légère secousse agite la soute et le vrombissement des moteurs s’évanouit peu à peu. La porte arrière s’ouvre en s’étalant au sol. Aussitôt, un air chaud s’engouffre à l’intérieur. L’homme qui m’a parlé va chercher quelque chose dans un coin et me balance un sac en cuir sur les genoux. Je le fouille : ce sont les objets que Dame Soreyawari avait choisis dans l’armurerie. Je le prends et me dirige vers la sortie : du sable à perte de vue.

Le désespoir me gagne et je jure de toutes mes forces : « MEEEEEERDE ! »

Et c’est ainsi que débuta la galère dans laquelle je m’étais fourré jusqu’au cou, avec le devoir supplémentaire de traduire l’histoire nébuleuse d’un slime pendant mes heures de sommeil et pour mission de rentrer avec des mythes sous le bras.
Moi, un pauvre érudit, sur un champ de bataille, tissant des histoires une arme à la main et une pioche dans l’autre.



Ilanor (Faust):

Appelé par une étrange personne, Soreyawari, la curiosité l’emporte et je m’aventure dans l’endroit inconnu qu’elle me décrit. Me faisant miroiter des légendes et des mots que je ne connaissais pas, elle me donne une adresse…
« Si tu trouves quelque chose qui te plaît, nous t’accueillerons bien, Ilanor, ne t’inquiète pas… »

Ca y est, c’est enfin l’entrée dans le bâtiment tout neuf des Chasseurs de Mythes, je découvre une scène plutôt rare : quelqu’un se suicide, un autre se cache dans l’obscurité en murmurant de manière plutôt pas rassurante, et une maid auréolée est à genoux à droite de Sore…

« Je devrais pouvoir m’amuser un peu par ici… » Me dis-je avec un sourire en coin.

Hélas, il n’a pas fallu longtemps pour que la guilde IRL décide de s’attaquer à ma pauvre personne sans défense : quelques jours à peine après cet heureux évènement la voilà qui met son affreux plan à exécution et m’emporte dans les profondeurs d’un sous-sol, me fournissant papier et crayon, exigeant que je lui fournisse des informations que je n’ai pas… Après des jours et des jours de souffrances, de tortures et de désespoir, je finis par être libéré : me voilà meurtri, mais plein d’espoir devant tous ces mythes qui m’attendent et que je compte explorer jusqu’au dernier !

L’IRL m’a soutiré tellement d’informations qu’il lui faudra quelques mois avant de finir de séparer le faux du vrai. Tant de temps qu’elle me laisse pour me préparer ! Lorsqu’elle reviendra, je serais prêt, armé de plein de légendes oubliées ! Et pour cela, il ne me reste qu’à partir en exploration dans les tréfonds de la bibliothèque des Chasseurs de Mythes, et de sortir de la poussière le maximum de passionnants mythes ! (De préférence avec l’aide des quelques personnes que j’ai pu entrevoir avant mon agression, il me faut des gens pour porter tous ces lourds parchemins…)

Et oui, un nouveau de plus, démarché par la Guild Master ! (Que je n’appellerai pas Master…) Recruté il y a quelques 2 semaines, j’ai immédiatement décidé de vol… partager avec Keyleth l’extraction des mythes du Maître des mots, au rythme tranquille d’une légende par semaine, qui pourrait s’accélérer après le reflux de la menace de la guilde IRL. Je farfouille cependant dans les profondeurs des donjons pour trouver d’autres légendes qui me passionneraient !

(Pose un parchemin à l’endroit où Wari est sensée venir le chercher et en prend un autre.)



Voilà qui conclut cette Newsletter n°5 !

Merci d’avoir lu jusqu’au bout 😉 et on vous souhaite comme toujours une bonne lecture !

La Guilde des Chasseurs de Mythes : Soreyawari & Co

Publicités

22 commentaires sur “Newsletter n°5 (juin 2016)

    1. Et ça risque de pas s’arranger si on a de plus en plus de membres ! ^^
      On pourrait finir avec une News Letter plus longue qu’un chapitre de DE ! 😄
      En fait c’est déjà le cas ! ^^’ 5774 contre 1317 pour DE et 7508 pour TNG chapitre 1 ! ^^
      Soit 3/4 d’un TNG cette News Letter ! 😄
      YAY on est dingues et vous super patients ! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s