Maître des âmes 15 : Bonne et mauvaise rencontre (5)

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Je n’ai pas menti en disant que ça ferait moins de temps à attendre avant le prochain chapitre. ^^

La situation s’est mise doucement en place avec les chapitres précédents. C’est comme un ballon qui gonfle petit à petit, et très bientôt… ça risque bien d’éclater !

Bref comme d’hab, enjoy.


Hong était en train de se jeter sur Fang comme une hyène affamée, sous les yeux ébahis de tous.

C’était tout particulièrement le cas pour les membres du village présents parmi la foule. Ils n’avaient encore jamais vu Hong se mettre dans de tels états auparavant.

Ils étaient choqués à la vue de l’expression de son visage qui s’approchait plus du démon que de l’humain. Et quand ils virent que la cible de Hong était Fang, ils abandonnèrent totalement l’idée d’aller à son secours, ou bien même de tenter de les stopper.

Qui était Hong ? Et qui était Fang ?

L’un était le fils du chef en second de Mura et au huitième niveau du stade humain à l’âge de 15 ans. Tandis que l’autre, lui, n’était qu’un enfant sans talent, bloqué au troisième niveau du stade humain, avec un père décédé et une mère malade.

L’un avait statut et talent, alors que l’autre n’était qu’un bon à rien sans avenir. Ils étaient comme l’ombre et la lumière, le feu et la glace, le ciel et la terre. Ils étaient diamétralement opposés.

Le choix n’était donc pas difficile pour les villageois de choisir quelle était l’attitude à adopter dans la situation actuelle.

Qui oserait offenser Hong ? Cela reviendrait aussi à offenser son père, Shang ! Ils n’allaient pas interférer au point de s’en prendre à Fang également, mais assister au passage à tabac de celui-ci par Hong ne leur faisaient ni chaud ni froid.

Bien au contraire, ils s’imaginaient déjà dans quel état Fang allait finir d’ici quelques secondes. Certains d’entre eux commençaient même à esquisser un sourire malsain à cette idée.

Alors que Hong n’était plus qu’à quelques mètres de Fang, il arma son bras, et lança un coup de poing en direction du visage toujours impassible de Fang.

Cette frappe n’avait rien à voir avec les coups que Hong avaient portés à Fang autrefois. Même s’il s’était énervé sur Fang par le passé, Hong n’avait jamais utiliser toute sa puissance sur celui-ci car son but était de le faire souffrir, et non de le tuer.

Mais ce n’était plus le cas à présent ! Sa colère était telle qu’il n’avait à présent plus aucune retenue. L’air déplacé par son mouvement semblait si effrayant pour les gens aux alentours, que ceux-ci se demandaient ce qu’il allait bien pouvoir subsister de Fang après cela.

La distance entre le poing de Hong et la joue de Fang se réduisait rapidement, et très vite, il ne restait plus que quelques centimètres avant l’impact. Mais le spectacle que tout le monde s’attendait à voir ne se réalisa pas.

Sous le regard confus de la foule, le corps qui était en train de voler dans les airs n’était pas celui de Fang. Mais c’était bel et bien celui de Hong !

Baaam !!

Après un vol plané de plusieurs mètres, Hong s’écrasa lourdement contre un mur un peu plus loin. Le mur ne supporta pas le choc et s’effondra alors en mille morceaux, dispersant par la même occasion des débris de pierre et de la poussière dans les environs.

L’impact semblait impressionnant, cependant Hong ne resta pas longtemps au sol et se releva immédiatement. Il n’avait pas subi de dégâts apparents, mais la confusion qui régnait dans son esprit était clairement visible sur son visage.

Ce n’était pas seulement lui. Tous les membres du village ayant assisté à la scène étaient eux aussi stupéfaits. Ils avaient tous la bouche grande ouverte, tandis que leurs yeux étaient sur le point de sortir de leurs orbites.

Si le choc ne les avait pas rendu muet, ils auraient demandé à leurs voisins les plus proches de les pincer très fort pour bien s’assurer qu’ils n’étaient pas en train de rêver.

La belle Rain avait également un air surpris. Mais très vite, une expression plus sérieuse se forma sur son visage, et elle se mit alors à observer Fang plus attentivement.

De son côté, Hong essayait d’analyser ce qui s’était produit. Mais c’était vain, sous la colère, il n’avait pas du tout prêté attention aux mouvements de Fang.

Tout ce dont il se rappelait, c’était qu’au moment où il croyait avoir touché Fang, il ne sentit aucune résistance à l’impact. À la place, c’était comme s’il avait eu l’impression de frapper dans le vide.

Puis l’instant d’après, avant qu’il ne puisse réaliser l’anormalité de la situation, le monde autour de lui s’était mis à tourner rapidement. Il s’était alors senti emporté dans les airs contre son gré, pour ensuite être propulsé droit vers le mur de pierre.

Même si il ne savait pas quel tour Fang avait utilisé, et aussi dur que c’était pour Hong de l’accepter, il devait admettre que Fang… n’était plus le même qu’avant ! En tout cas, il était à présent convaincu que les paroles de Dizz étaient véridiques.

Hong n’était pas stupide. Maintenant que son évaluation sur Fang avait changé, il se sentait à présent clairement menacé.

Il était bien conscient de ce qu’il avait fait subir à Fang durant toutes ces années. Il savait pertinemment que celui-ci ne lui pardonnerait pas, ni ne se soumettrait jamais face à lui.

Maintenant que les choses en étaient arrivées à ce point, et que le conflit entre eux était irrémédiable, une lueur glaciale apparut soudainement dans les yeux de Hong. Il prit alors fermement une décision.

D’une façon ou d’une autre, Fang… devait mourir !

Même si Hong était perdu dans ses réflexions, il n’oubliait cependant pas de rester sur ses gardes. Il ne lâchait pas Fang du regard un seul instant, prêt à réagir à tout imprévu.

De façon similaire, Fang observait Hong d’un air pensif. Il ne comprenait pas la soudaine et violente réaction de celui-ci. Même si Hong avait déjà perdu son sang-froid la dernière fois, il avait toujours suffisamment gardé le contrôle de lui-même pour éviter de le tuer.

Hong était sûrement conscient du statut qu’il avait. Il devait pourtant savoir qu’il ne pouvait pas se permettre de salir le prestige de sa famille et celui du village. C’était tout particulièrement vrai aujourd’hui, le jour du marché. S’en prendre à Fang devant autant de spectateurs était une mauvaise idée.

De plus, le coup qu’il venait de porter était clairement létal… pour l’ancien Fang tout du moins !

Alors que Fang réfléchissait à la raison qui avait pu provoquer une telle réaction de la part du jeune garçon, un début de réponse lui vint soudainement de façon inattendu, et ce, de la bouche même de Hong.

« Mademoiselle Rain, veuillez vous écarter je vous prie. Le garçon qui se trouve à côté de vous n’est qu’un déchet du village. Il ne mérite même pas de poser ses yeux sur vous. Je ne sais pas ce qu’il vous a dit, mais je vais veiller personnellement à ce qu’il ne vous importune plus, » dit Hong d’une voix suave en s’adressant à Rain.

La soudaine révélation sur les capacités de Fang avait ramené ses esprits à Hong.

Maintenant qu’il avait les idées claires, il remarqua dans son champ de vision de nombreux visages parmi la foule. Certains étaient bouche bée, tandis que d’autres le regardaient comme une bête de foire.

Il réalisa alors rapidement les conséquences de son acte impulsif, mais sa première priorité était de ne pas perdre la face devant sa chère et tendre Rain. Il comptait bien rendre la monnaie de sa pièce à Fang pour l’humiliation que celui-ci venait de lui faire subir, surtout que tout cela s’était produit devant elle.

Fang avait les yeux grands ouverts. Il jeta un bref coup d’oeil sur la fille à la bourse remplie d’or qui se trouvait à ses côtés.

Son nom était donc Rain. Son regard se reporta ensuite de nouveau sur Hong, et un sourire malicieux commença à faire son apparition sur ses lèvres.

Rain, quant à elle, était perplexe. Elle avait une vague idée de la relation qui existait entre les deux garçons après cet échange, et elle ne souhaitait pas envenimer les choses.

Elle était sur le point d’expliquer la situation à Hong quand Fang la devança. Celui-ci se tourna tout à coup vers elle et, avec des yeux aussi étincelants que des étoiles, commença à lui adresser la parole.

« Chère Mademoiselle, votre nom était donc Rain. Ce doit être le destin qui nous a réunis en ce lieu et en cet instant. À vrai dire, au moment où mes yeux se sont posés sur vous, je fus complètement séduit par votre grande beauté et votre charme sans pareille. Accepteriez-vous de m’épouser ? »

Quand Fang eut fini sa phrase, un silence s’installa immédiatement. Les réactions dues à la déclaration de Fang furent diverses et variées.

Les hommes parmi la foule regardaient Fang avec stupeur et respect, tandis que les femmes cachaient de larges sourires derrière leurs mains tout en rougissant légèrement. Tous étaient en admiration devant la bravoure et le culot de ce jeune garçon.

Rain, quant à elle, avait la bouche grande ouverte après l’annonce de Fang. Il en était de même pour Stelth non loin de là. Il y en avait même un qui était pris d’un violent fou rire, mais que personne à part Fang ne pouvait entendre. Il s’agissait bien sûr de Shen.

Mais la palme de la réaction la plus spectaculaire revenait à Hong. Quand il entendit les paroles de Fang, son visage était d’abord devenu blanc de stupeur, puis au bout de quelques secondes, vira au vert, et encore quelques instants plus tard, finit par tourner vers un rouge écarlate.

Il restait immobile, mais son corps se mit à trembler comme s’il avait contracté une étrange maladie. Du sang coulait actuellement de sa bouche car il était en train de se mordre violemment les lèvres.

Passé le coup de la surprise, et à la vue de Hong, Rain comprit que Fang avait dit cela dans l’unique intention de le provoquer. Elle se dépêcha alors de lui répondre en espérant calmer l’incendie qui s’était déclaré.

« Je suis désolée. Je ne suis nullement intéressée par une relation de la sorte avec qui que ce soit pour le moment », répondit-elle de façon ferme et définitive.

Malheureusement pour elle, Fang n’avait pas l’intention d’en rester là.

« Mais maintenant, vous ne pouvez plus quitter mon esprit ! Vous allez continuer à m’obséder jour et nuit ! Même si vous me refusez, je suis prêt à vous suivre où que vous alliez, jour et nuit, jusqu’à que vous m’acceptiez ! » S’exclama Fang, un air torturé sur son visage.

Les femmes présentes dans la foule prirent une grande inspiration à l’écoute de ses mots. Elles avaient l’impression de voir se dérouler sous leurs yeux une scène tout droit sortie d’un roman d’amour.

« Mais… » poursuivit Fang.

Des larmes se mirent alors à couler de ses yeux, et l’expression sur son visage était capable d’attrister même les âmes les plus joyeuses.

« Je sais que je ne peux pas vous forcer à m’aimer. Et même si cela m’attriste, je suis prêt à renoncer à vous. Seulement… »

Il porta alors son regard sur l’objet dans la main de Rain.

« Tout ce que je demande, c’est la boîte que vous avez acheté un peu plus tôt. En fait, c’était un cadeau que je comptais offrir à ma mère malade. Si vous me demandez de renoncer à mon amour pour vous, laissez-moi au moins rendre heureuse la deuxième femme que j’aime le plus au monde ! »

Rain eut presque envie d’en cracher du sang quand Fang finit sa phrase. Quel charlatan !

Depuis le début, il n’avait toujours pas oublié cette boîte ! Pire encore, tout le monde à présent regardait Rain avec tellement d’ardeur que si elle osait refuser, elle passerait pour une personne cruelle et sans coeur.

Rain se sentait mal à l’aise par rapport à cette situation. Au début, elle était amusée par l’attitude de Fang. Mais maintenant, l’envie de lui donner une bonne correction commençait à faire lentement surface.

Tout le monde avait les yeux rivés sur Fang et Rain, attendant impatiemment le dénouement de cette histoire. C’est alors qu’un hurlement retentit violemment non loin de là, ramenant l’attention générale sur la personne à l’origine de ce cri. C’était Hong.

Si Hong avait perdu le contrôle tout à l’heure, ce n’était rien comparé à ce qu’il ressentait actuellement. Toute son attention était désormais entièrement sur Fang. La foule, son statut et même Rain, plus rien n’importait pour lui tandis qu’il se lançait de nouveau sur Fang.

Cette fois, il allait le tuer, le déchiqueter en morceau petit à petit, lui faire subir mille et une souffrances, jusqu’à ce qu’il supplie de lui même de l’achever ! Et il était prêt à massacrer… tous ceux qui se mettraient en travers de son chemin !

Fang cherchait juste à profiter de la situation pour humilier Hong davantage. Cependant, la tournure des événements ne lui déplaisait pas.

« Si Hong vient à moi avec l’intention de me tuer, je n’ai aucune raison de me retenir moi non plus », pensa-t-il tout en allant à la rencontre de Hong.

Les deux garçons furent bientôt à portée de frappe l’un de l’autre. Une expression sauvage habitait leurs visages tandis que leur envie de tuer respective émanait de chaque pore de leur peau.

Mais au moment où ils étaient sur le point d’échanger leur premier coup, une puissante bourrasque remplie d’énergie naturelle s’interposa entre les deux, les projetant en arrière de plusieurs pas.

Fang stabilisa ses appuis, puis se tourna vers la personne à l’origine de cette interférence.

Son expression s’obscurcit alors rapidement. Une dizaine de mètres plus loin, se tenait un jeune homme avec un air à la fois élégant et féroce.

Fang n’eut aucun mal à reconnaître l’identité du nouveau venu. Il s’agissait du génie le plus prometteur de Mura et le grand frère de Hong : Sung !

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Maître des âmes 15 : Bonne et mauvaise rencontre (5)

  1. Merci pour ce chapitre! Je viens seulement de commencer ton WN et je l’ai lu d’une traite sans m’arrêter! Il est vraiment bien écrit et prenant, une très belle découverte, je suis complètement fan!!! Vivement la suite et bon courage!!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s