Maître des âmes 29 : Négociation

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Ho ! Ho ! Ho !

Joyeux Noël à tous !


Fang resta impassible face à la question posée par le chef Han.

Est-ce qu’il avait tué Hong ?

Tout en regardant le chef Han droit dans les yeux et avec un air sérieux, Fang répondit simplement :

« Oui, c’est bien moi qui l’ai tué. »

« C’était donc bien toi… »

Han leva sa tête et se mit à regarder le plafond de la pièce d’un air absent, comme s’il était complètement perdu dans ses pensées. Pendant les événements au pied du pilier sacré et durant tout le trajet jusqu’ici, il n’avait eu de cesse de retourner la situation dans sa tête.

Quoi de plus normal ! Il n’y avait pas si longtemps de cela, Fang aurait été incapable d’accomplir une telle prouesse. Ce Fang qui était la risée de tous par son impuissance avait tué l’un des jeunes garçons les plus prometteurs de Mura !

Bien évidemment, Han avait entendu la rumeur sur ce qui s’était passé le jour du marché. Sans oublier l’étrange remarque de leur invité Rain avant son départ, quand celle-ci fit remarquer l’absence de Fang. Ceci lui avait mis la puce à l’oreille.

Cependant, voir c’est croire ! Ce n’est qu’au moment où il vit l’arcane que Fang utilisa pour échapper à Sung, qu’il fut totalement convaincu de la véracité des faits. Il se mit alors à réfléchir intensément sur la progression fulgurante du jeune garçon et finit par former une conclusion identique à celle de Shang. Un expert se cachait derrière lui !

Sachant cela, il ne pouvait évidemment pas laisser Sung, et encore moins Shang, régler cette situation. Il décida donc de s’occuper personnellement de la situation. Han posa sa main sur son front et fronça légèrement des sourcils avant de s’adresser de nouveau à Fang. Il sentait que tout ça n’allait pas être simple.

« En tuant Hong et en laissant son corps comme ça, tu me rends la tâche difficile… En tant que chef du village, je ne peux pas fermer les yeux sur un tel acte. »

Han prit une voix grave en disant cela, mais il remarqua que Fang ne semblait pas du tout inquiet. Avait-il des raisons d’être aussi confiant ?

« Est-ce que par hasard, ton maître serait encore dans les parages ? Si c’est le cas, j’aimerais l’inviter avec tout le respect qu’il mérite », questionna prudemment Han.

Si l’expert tapi dans l’ombre de Fang était toujours présent, ça expliquerait comment celui-ci pouvait conserver son calme en de telles circonstances.

« Maître ? »

Fang fut surpris mais ne montra aucun signe qui l’indiquait. Est-ce que par hasard le chef Han savait pour Shen ? Mais celui-ci s’adressa rapidement à lui pour lever ses doutes.

« Ne t’inquiètes pas petit. Il n’y a aucune chance que quelqu’un de son niveau puisse détecter ma présence. Avec tes récents progrès et les [huit pas de l’ombre] que tu as utilisé, il a dû en conclure que quelqu’un de puissant t’avait pris sous son aile. C’est une conclusion assez logique au final, et d’ailleurs, pas si loin de la vérité. »

Fang acquiesça en silence. Les paroles de Shen étaient justes. Après cet éclaircissement, une idée germa rapidement dans son esprit. Il se disait qu’il était peut-être possible d’exploiter ce « maître invisible » d’une façon ou d’une autre.

Cependant, il abandonna très vite cette idée. L’existence de Shen était déjà difficile à croire et tout aussi difficile à prouver. Outre le fait de partager ses connaissances et ses expériences, il n’y avait rien d’autre que Shen pouvait faire pour lui à l’heure actuelle. Il mit donc de côté la possibilité d’utiliser Shen comme moyen de pression, et décida de s’en tenir à son plan initial.

« Je suis navré, chef Han, mais mon maître est parti il y a peu. Peut-être reviendra-t-il un jour, qui sait ? »

Fang préféra clarifier ce point en premier, tout en laissant insinuer toutefois que ce mystérieux « maître » pouvait réapparaître un jour ou l’autre. S’il pouvait créer un petit avantage psychologique de cette manière, c’était toujours bon à prendre.

Han laissa échapper un faible soupir d’un air dépité. L’une des raisons pour lesquelles il avait pris Fang à part était pour obtenir une chance de prendre contact avec cet expert. Mais si celui-ci n’était déjà plus là, alors il n’y avait rien qu’il puisse faire de plus.

« Pour en revenir à tout à l’heure… la mort de Hong est si catastrophique que ça ? » Poursuivit Fang, sans tenir compte des états d’âme du chef Han.

« Que veux-tu dire par là ? » Demanda-t-il alors en fronçant les sourcils.

La question de Fang avait piqué sa curiosité.

« Pas grand chose, juste… »

Fang marqua une courte pause, ses prochaines paroles pourraient bien être décisives.

« Hong était le fils du chef en second Shang après tout. Avec sa mort, ça a dû refroidir les ardeurs de ceux qui croyaient que la faction de Shang était intouchable. »

Han écarquilla les yeux après ses mots. En effet, ces dernières années, Shang avait acquis de plus en plus d’influence dans le village. Celui-ci avait habilement manoeuvré dans l’ombre, à tel point que lorsqu’il s’aperçut finalement de ses intentions, il était déjà trop tard. Le contrôle de Shang était si étendu qu’il n’était plus possible à présent de s’en prendre à lui sans provoquer une émeute totale dans Mura.

Même si Han était le plus puissant pratiquant du village, Shang avait par contre de son côté la majorité des gardes de Mura. Aussi fort qu’il puisse être, il était impossible pour Han de faire face à autant de monde à lui seul, sans compter que la différence de force entre lui et Shang n’était pas si grande.

Dans le cas où il décidait d’en venir à un conflit direct, il était presque certain que c’était lui qui en ressortirait perdant. C’est pourquoi il avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour rallier le plus de monde possible à sa cause.

Mais malgré tous ses efforts, les partisans à la cause de Shang ne faisaient que croître jour après jour, le repoussant petit à petit dans ses derniers retranchements. L’existence du « maître » de Fang représentait pour lui une faible lueur d’espoir qui fut vite dissipée. Cependant les paroles du jeune garçon avaient rallumés une flamme en lui.

Fang examinait scrupuleusement les expressions du chef Han pour s’assurer qu’il avait toute son attention. Après avoir confirmé qu’il avait bien ferrer le poisson, il poursuivit son explication.

« Quelles que soient ses intentions, l’une des étapes de son plan est sûrement de dominer le tournoi à venir. Si quelqu’un de fidèle à sa cause venait à devenir le représentant du village, alors ce serait un grand pas pour Shang. »

« … »

Han était sans voix. La perspicacité de Fang l’avait laissée bouche bée.

« Hong était l’un des candidats favoris pour représenter le village. Maintenant qu’il est mort, tous les espoirs vont se porter essentiellement sur Sung… »

Après avoir fini sa phrase, il laissa retomber le silence, se contentant de regarder fixement son interlocuteur. Han commençait à avoir une vague idée de là où le jeune garçon voulait en venir et décida de jouer le jeu.

« Parmi la jeune génération de Mura, il n’y a personne qui puisse rivaliser avec Sung. Autant dire que la partie est déjà finie avant même d’avoir commencé », fit-il remarquer.

Fang sourit, Han n’était pas chef pour rien. Ils savaient tous les deux la direction que prenait cette conversation.

« Vu mon passé, je ne trouve aucun intérêt à représenter le village et à participer à ce tournoi. Cependant… »

« Est-ce que tu te sens capable de battre Sung ? »

Han savait que c’était le moment où Fang allait imposer ses conditions, mais il voulait toutefois s’assurer de ses chances et de sa détermination.

« C’est un adversaire difficile. Toutefois, il reste encore un peu de temps… Mais d’un autre côté, avez-vous un autre choix ? »

Han réalisa que Fang avait parfaitement raison ! Ce jeune homme représentait son meilleur et son seul choix. Il restait cependant sceptique et voulait s’assurer d’un détail avant de poursuivre cette conversation.

« Tu marques un point. Mais avant cela, si tu me le permets… »

Swooch !

Une bourrasque d’énergie naturelle émana soudainement de son corps sans qu’il n’ait eu besoin de bouger un pouce. Cette puissante vague alla percuter Fang de plein fouet, qui recula alors de plusieurs pas sous le choc.

Fang ne reçut aucun dommage, mais il tourna un regard incisif vers le chef Han. Celui-ci se contenta de sourire légèrement en réponse.

« Ne m’en veux pas. J’ai vu ton arcane tout à l’heure, mais je voulais m’assurer de ton niveau avant de continuer. Aussi incroyable que ça puisse paraître, tu es effectivement au huitième niveau du stade humain à présent. Très impressionnant », dit-il d’un ton sincère.

Fang fronçait des sourcils, il ne se sentait pas particulièrement flatté par ses paroles.

« Shen, tu sais ce qu’il m’a fait ? »

« Rien de bien particulier. En fait, il est difficile de déterminer le niveau de quelqu’un avant que celui-ci n’ait atteint le stade guerrier. Une fois arrivé à ce stade, à moins de le cacher, on peut percevoir les émanations d’énergie naturelle émises par un pratiquant possèdant un niveau similaire. Han t’a envoyé une vague d’énergie naturelle, et a observé ta résistance face à l’impact, pour pouvoir se faire une idée de ton niveau. Il n’y avait aucune mauvaise intention dans son geste », expliqua-t-il à Fang.

Ce n’est qu’après avoir reçu la confirmation de Shen que Fang relâcha finalement sa garde. Même s’il était en position de force, il n’avait cependant pas oublié que le chef Han était beaucoup plus puissant que lui. Si l’envie lui en prenait, il pourrait mettre fin à sa vie en un instant et sans le moindre effort.

« Maintenant que vous êtes satisfait, peut-on passer à la suite ? » Demanda Fang avec un visage impassible.

Han fut étonné que le garçon ait pu conserver un tel sang-froid après son geste. Toutefois sa surprise ne dura pas longtemps. Après tout, tuer Hong, utiliser sa dépouille et ridiculiser Sung en public, tout ça demandait un culot monstrueux. Sans parler de l’attitude presque insolente que celui-ci montrait face à lui, le chef de Mura. S’il n’était pas convaincu que Fang possédait un mental d’acier, il l’aurait certainement pris pour un fou.

« Je devais m’assurer que tu ais bien le potentiel pour défier Sung… Maintenant, quelles sont tes conditions ? »

Comme s’il avait attendu ce moment depuis longtemps, Fang répondit presque immédiatement.

« C’est très simple. Je veux que vous assuriez la protection et le bien-être de ma mère. Aussi, je veux que nous ayons un endroit décent où habiter ainsi que le nécessaire pour vivre confortablement. C’est tout. »

Han ouvrit grand ses yeux. Son visage exprimait clairement son étonnement alors qu’il écoutait les demandes de Fang.

« Je ne vois aucun problème à répondre à tes exigences mais… c’est vraiment tout ce que tu souhaites ? »

« Oui », répondit fermement le jeune garçon.

S’il avait fait tout ce remue-ménage au départ, c’était dans un premier temps pour effrayer les gens qui tenteraient de s’en prendre à lui en se servant de sa mère. Mais cette précaution ne lui suffisait pas. C’est dans cet optique qu’il décida de tirer parti de la situation pour extorquer une promesse de protection de la part du chef Han.

Avec ces deux mesures, il pouvait à présent se concentrer pleinement sur son entraînement sans avoir à craindre pour la sécurité de sa mère. Bien entendu, pour bénéficier de cette protection à long terme, le chef Han devait rester au pouvoir. C’est pourquoi Fang devait absolument l’emporter lors de son futur affrontement contre Sung !

Arcanes ? Ressources ? Comparé à Shen, Mura était loin de pouvoir lui fournir ce dont il avait besoin. Il n’avait donc pas à se soucier de ce côté là.

« Si vous voulez bien m’excuser chef Han, je suis pressé par le temps. Je vais donc prendre congé à présent » dit-il alors en le saluant poliment.

Les détails étant réglés. Fang était maintenant pressé de retourner s’entraîner. Il s’apprêtait alors à partir quand Shen l’interrompit subitement.

« Attends un peu petit ! J’aimerais que tu demandes quelque chose pour moi. »

Fang était étonné. C’était la première fois que Shen lui faisait une telle requête. Après avoir attentivement écouté sa demande, Fang se tourna une nouvelle fois vers Han, qui était toujours patiemment assis.

« Tu as encore besoin de quelque chose ? » Demanda-t-il en souriant.

« Oui, juste une dernière chose… Vous auriez une bibliothèque par hasard ? »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Maître des âmes 29 : Négociation

  1. J’ai commencé le chapitre 1 tout a l’heure, le titre m’inspirais pas vraiment confiance, mais le résumé avait l’air sympa… Et voila ou j’en suis 😀 Vraiment super vivement la suite ! (Et vu que sa a l’air d’etre une tradition sur ce site, car je suis nouveau, Merci pour le chapitre ;D)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s