Maître des âmes 28 : Accusation

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Noel avant l’heure ?

Nan, juste votre dose hebdomadaire de MdA.

Enjoy et joyeuses fêtes.


Sung avait totalement perdu le contrôle de lui-même. Il n’avait plus qu’une pensée en tête : tuer Fang !

Tout le monde restait bouche bée, c’était la première fois qu’ils voyaient Sung dans un état pareil. En voyant son expression enragée, tous pensaient la même chose : c’était la fin pour Fang.

Même s’il avait réussi à tuer Hong d’une façon ou d’une autre, celui-ci était loin d’être comparable à son frère. Dans tout Mura, il n’y avait que son père Shang ou bien le chef Han qui lui étaient supérieurs. Les rumeurs disaient que même Rao, le meilleur combattant parmi la garde du village, avait perdu lors d’un combat d’entraînement avec Sung.

« Il a provoqué quelqu’un qu’il n’aurait pas dû. »

« Le pauvre, mourir si jeune… »

Tandis que les spectateurs s’attendaient tous à assister en direct à la mort de Fang, le principal concerné, quant à lui, restait immobile tout en conservant un léger sourire.

« Qu’est-ce que tu comptes faire ? Ce n’est pas un adversaire que tu peux affronter pour l’instant », demanda soudainement Shen.

Il pensait que Fang suivait un plan, mais il commençait à avoir de sérieux doutes vu la tournure que prenaient les événements.

« Hé hé… Il est clair que je ne peux pas le battre, cependant j’ai un bouclier parfait à ma disposition », répondit Fang d’un ton mystérieux.

Sung était maintenant à portée de frappe. Il était sur le point d’attaquer mais avant que celui-ci ne puisse faire quoique ce soit, Fang activa son arcane.

« [Huit pas de l’ombre] ! »

Il disparut alors sous les yeux de Sung. Cependant, celui-ci était loin d’être au même niveau que son défunt frère. Quand Fang avait utilisé son arcane, Hong avait été incapable de suivre son mouvement du regard. Mais ce n’était pas le cas pour Sung qui arrivait encore à percevoir ses mouvements, bien que faiblement.

Le fait de garder Fang dans son champ de vision délayait ses actions. Malgré cela, il ne lui fallut qu’un très court instant pour réajuster sa posture, avant de pouvoir engager à nouveau sa poursuite.

« Petit ! La différence entre vous deux ne peut pas être compensée seulement par les [huit pas de l’ombre] ! Il ne va pas tarder à te rattraper ! » S’exclama Shen.

Celui-ci était inquiet, dépendre uniquement de cet arcane pour essayer de pallier une telle différence de force était suicidaire. Il ne pensait pas que Fang ferait une telle erreur de jugement.

« … »

Fang resta silencieux et enchaîna les [huit pas de l’ombre] pour rester hors de portée de son adversaire. Une utilisation continue de cet arcane était éprouvante physiquement et elle augmentait aussi grandement sa consommation en énergie naturelle.

Heureusement pour lui, il n’avait pas besoin de continuer ainsi très longtemps. Alors que Sung gagnait lentement du terrain, Fang exécuta une dernière fois les [huit pas de l’ombre] pour aller se dissimuler… derrière le chef Han !

Sous la colère, toute l’attention de Sung s’était exclusivement portée sur Fang. En s’apercevant qu’il était sur le point de l’attraper, il se prépara sans plus attendre à attaquer de toutes ses forces. Peu importait ce qui se trouvait sur son chemin !

« Hmpf ! »

Après que Fang se soit glissé dans son dos, Han remarqua que Sung n’avait toujours aucune intention de s’arrêter. Il agita alors vivement son bras droit, et une puissante vague d’énergie naturelle alla à la rencontre de Sung.

« Argh ! »

Sous l’attaque du chef Han, Sung fut repoussé plusieurs mètres en arrière. Après avoir laissé une longue trace au sol de plusieurs mètres de longueur, Sung arriva finalement à reprendre ses appuis. Néanmoins, un petit filet de sang coulait désormais le long de ses lèvres, témoignant qu’il avait malgré tout reçu une blessure superficielle.

Surpris, il leva la tête. Quand il vit que la personne qui l’avait repoussé aussi aisément était le chef Han, Sung retrouva alors ses esprits. Il jeta ensuite un regard meurtrier vers Fang.

« Cette vermine ! Utiliser le chef Han comme bouclier, c’était un coup bas ! »

En constatant par quel moyen Fang avait pu échapper aux griffes de son ennemi, tout le monde avait des pensées plus ou moins similaires à ce sujet. Pendant que tous étaient ébahis par l’audace du jeune garçon, quelqu’un d’autre riait bruyamment à gorge déployée. Heureusement pour Sung, seul Fang était en mesure d’entendre ce rire.

« HA ! HA ! HA ! Excellent petit ! Je retire ce que j’ai dit. Regarde-moi la tête de Sung, ça n’a pas de prix. Ha ! Ha ! Ha ! »

Shen était pris d’un violent fou rire. Même s’il partageait son âme, ce n’était pas comme s’il pouvait lire les pensées de Fang. Shen s’émerveillait constamment devant l’ingéniosité du jeune garçon.

Maintenant qu’il s’était assuré que les actions de Fang étaient calculées, il avait hâte de voir comment les choses allaient se dérouler. Il s’efforça alors de réfréner son rire pour pouvoir observer plus attentivement la situation.

« Chef Han, je m’excuse pour mon impolitesse, j’avais perdu mon sang-froid », s’empressa de dire Sung.

Il reprit rapidement le contrôle de lui-même. Il savait qu’il ne pouvait pas agir aveuglément sous la présence du chef Han. S’il ne pouvait pas utiliser la force, il devait convaincre celui-ci d’une autre manière.

« Cependant… Fang est le principal suspect dans le meurtre de mon frère. En tant que membre de la famille de la victime, je demande à ce que Fang soit remis entre mes mains pour un interrogatoire. »

Même si l’expression de Sung avait repris un semblant de calme et qu’il parlait avec éloquence, la lueur qui subsistait encore dans ses yeux montrait bien ce qu’il adviendrait de Fang si celui-ci tombait entre ses griffes. Mais avant que le chef Han ne puisse prononcer un mot, c’est Fang qui prit l’initiative de la parole.

« Et est-ce que tu as des preuves que je suis le coupable ? » Demanda-t-il soudainement. « Avant même de poser des questions, tu t’es jeté sur moi avec la claire intention de me tuer… Tentative d’assassinat d’un membre du village devant témoin, agression envers le chef Han. Si quelqu’un a commis des crimes pour l’instant, c’est toi ! »

Fang ne perdait pas en termes d’éloquence également. Sung avait les yeux grands ouverts pendant son discours. Quand celui-ci en eut fini, il chercha à trouver matière à redire, mais il ne trouvait aucun mot.

Les arguments de Fang étaient sans faille, tandis que de son côté, ses précédentes actions lui avaient porté préjudice. Non seulement, il était difficile pour Sung de prendre le dessus dans ce débat, mais ces quelques paroles avaient suffi pour le couvrir de honte, qui plus est devant pareille audience.

Alors qu’il se torturait les méninges pour reprendre le dessus, il aperçut un objet familier dans les mains de Fang. Il resta un moment ébahi sous le choc, puis les flammes de la colère s’embrasèrent à nouveau de plus belle.

« FANG ! Tu portes sur ton doigt l’anneau interspatial de Hong ! Oses prétendre que tu n’as rien à voir là dedans maintenant ! » Hurla Sung.

Après cette accusation, tous les regards se portèrent naturellement sur le doigt où un simple anneau brillait de milles feux sous l’éclat du soleil. Loin d’essayer de le cacher, Fang leva sa main devant tout le monde, puis prit un air innocent.

« Un anneau interspatial ? Qu’est-ce qui te fait dire qu’il était à Hong ? J’ai simplement trouvé cette bague par terre en venant ici ce matin », répondit Fang avec un grand sourire.

En voyant ce sourire, Sung n’avait qu’une envie. C’était d’aller l’étriper sur le champ ! Il était clair que celui-ci se moquait ouvertement de lui. Sung arrivait même à entendre des ricanements provenant de la foule. Ses doigts s’enfonçaient tellement dans les paumes de ses mains qu’elles étaient sur le point de saigner.

« Que ce soit l’anneau de Hong ou pas, nous en déciderons après en avoir vérifier le contenu. S’il s’avère que c’est effectivement le cas, tu devras nous donner plus de détails sur les circonstances dans lesquels tu as obtenu cet objet. »

Shang s’interposa soudainement dans cette joute verbale pour porter secours à son fils, qui était sur le point d’imploser.

Toujours souriant, Fang ne répliqua pas immédiatement cette fois, et se contenta d’échanger un long regard avec le chef Han. Comme si les deux avaient discuté par la pensée durant ce court instant de silence, le chef Han, qui n’avait alors pas encore prononcé un mot jusqu’ici, s’avança et prit la parole.

« Shang, pour le moment tout ce que nous avons concernant la mort de Hong, ce sont des suppositions. »

Han porta alors son regard sur le drap qui recouvrait toujours le cadavre de Hong.

« Je pense que le plus important pour toi est de t’occuper de la dépouille de ton fils et de lui accorder des funérailles décentes. Quant à l’enquête, pour des raisons d’impartialité, c’est moi qui m’en chargerais. »

En écoutant ses paroles, Shang voulut ajouter quelque chose, mais Han ne lui en laissa pas le temps.

« Je vais également m’occuper d’interroger le jeune Fang personnellement. Bien sûr, je tirerai un trait sur les actions de Sung, et les mettrai sur le compte du décès de son frère. »

Après avoir entendu sa décision, Shang ravala ses paroles dans sa gorge. Le message était clair : s’il insistait davantage, c’était Sung qui risquait d’en subir les conséquences.

« Je m’en remets à votre jugement, chef Han », répondit-il tout en le saluant, avant de se tourner vers Rao. « Amenez le corps de Hong avec le plus grand soin jusqu’à ma demeure et commencez les préparatifs pour son enterrement ! »

« À vos ordres ! » Rao, en bon soldat, ne posa pas de questions et se dépêcha d’exécuter sa tâche.

Shang s’approcha ensuite lentement de Sung et lui posa la main sur l’épaule pour le calmer.

« Sois patient. L’heure de la vengeance viendra inévitablement », murmura-t-il à l’égard de son fils.

Bien que son visage montrait sa lutte interne pour ne pas succomber à la rage, Sung se retourna finalement pour s’en aller. Avant de partir, il n’oublia pas de lancer un dernier regard venimeux à Fang, avant de quitter finalement la scène.

La tension dans l’air était maintenant redescendue et la foule commençait à s’éparpiller pour retourner à leurs occupations. Cependant, au pied du pilier sacré, deux personnes étaient encore présentes. Fang était toujours aux côtés du chef Han. La crise avec Shang et Sung était terminée, mais il savait que ce n’était pas encore fini.

« Suis-moi », dit simplement Han, tandis qu’il se mit à marcher.

Fang lui emboîta le pas aussitôt. Ils quittèrent la zone du pilier sacré pour se diriger tranquillement vers la partie nord du village. Sur la route, les villageois témoins de la scène les regardaient avancer avec des regards à la fois furtifs et indiscrets. Le bruit de leurs commérages résonnait sur leur passage comme un bourdonnement constant.

Cependant, Fang ne se souciait guère de tous ces bruits de fond. Le spectacle d’aujourd’hui avait un but bien précis, et plus la rumeur se répandait, mieux c’était pour lui. Malgré que le premier acte était terminé, il conservait sa vigilance intacte tandis que le deuxième acte était sur le point de débuter.

Après quelques minutes d’une marche silencieuse, ils arrivèrent enfin à destination. Fang l’avait déjà vue de loin, et aujourd’hui allait être la première fois qu’il y rentrait : la demeure du chef Han.

Cela va sans dire, mais cette demeure était la plus grande dans tout Mura. Comme on pouvait s’y attendre, les gardes et les servants postés à l’intérieur se dépêchèrent de se pencher en avant pour montrer leur respect dès que le chef Han fit son apparition.

Alors qu’ils progressaient au sein de la demeure, Fang regardait tout autour de lui d’un oeil curieux. Il avait passé toute son enfance dans une modeste maison en pierre avec le strict minimum nécessaire pour vivre. C’était donc la première fois qu’il faisait face à un tel luxe et il commença rapidement à imaginer la vie que sa mère pourrait mener si elle avait la chance de vivre dans un tel environnement.

« Ce vase a l’air de coûter cher… Je me demande combien je pourrais le revendre ? »

Tandis qu’ils poursuivaient leur route au travers de longs couloirs, Fang fut de nombreuses fois tenté de glisser discrètement quelques objets dans son tout nouvel anneau interspatial. Cependant, bien que la tentation fut grande, ce qu’il avait à faire aujourd’hui était d’une importance capitale. Il était donc mal avisé de se mettre le chef Han à dos pour des broutilles.

Il laissa alors échapper un faible soupir de résignation. Malgré tout, cela ne l’empêchait pas de continuer à regarder les objets qui l’entouraient tout en se demandant bien les bénéfices qu’il pourrait en obtenir. C’est en continuant à observer ainsi ses environs que quelque chose finit par attirer son attention du coin de l’oeil.

En y regardant de plus près, il vit un bout de tête qui dépassait de l’angle du couloir qu’ils venaient de passer. Lorsque Fang se concentra davantage pour y voir plus clair, il arriva à distinguer de façon plus visible ce qui s’y cachait.

Il vit alors le visage d’une jeune fille. À vue d’oeil, elle devait avoir environ le même âge que lui. Son visage était simple mais charmant. De toutes les filles du village, c’était sûrement la plus jolie que Fang ait jamais vu.

Bien évidemment, la différence était incomparable si on prenait pour référence le charme qui émanait de quelqu’un comme Rain. Cependant, il se dégageait d’elle une impression similaire à un petit animal sans défense qu’on aurait envie de protéger et de serrer fort dans ses bras.

Dans la mesure où Fang était capable de l’apercevoir, il était donc tout à fait naturel pour elle de le voir également. À l’instant où leurs regards se croisèrent, ses oreilles se mirent subitement à rougir d’un rouge vif écarlate.

Elle se retourna alors subitement et fila à toute vitesse dans la direction opposée. Mais au bout de seulement quelques pas, elle s’emmêla les pieds et tomba la tête la première au sol, sans même avoir eu le temps de se rattraper avec ses mains.

« Pff. »

Fang pouffa de rire. La fille se releva et tourna sa tête vers lui, son nez rouge et avec les larmes aux yeux. En voyant la réaction du garçon, elle trembla légèrement avant de repartir de plus belle, cette fois sans trébucher. Elle disparut ensuite rapidement hors de vue.

« Je me demande qui était cette fille ? Une servante ? En tout cas, elle était sacrément mignonne… » Pensait Fang.

« On dirait que tu as atteint cet âge, petit. Si tu veux mon avis, d’ici quelques années, elle ne sera pas mal du tout. Tu devrais te dépêcher de la prendre avant que d’autre ne le fasse », suggéra Shen avec un ton amusé.

« Tais-toi un peu », rétorqua sèchement Fang.

S’ensuivit un long monologue de Shen sur son expérience dans les relations avec les membres du sexe opposé. Fang se contenta de faire la sourde oreille aux propos de Shen durant tout le trajet. Heureusement pour lui, au bout quelques minutes, ils arrivèrent enfin à destination.

Ils étaient apparemment dans la pièce qui servait de bureau au chef Han. Celui-ci alla s’installer sur son fauteuil avant de reporter son attention sur le jeune garçon. À l’opposé, Fang se contenta de rester debout, face à Han, tout en soutenant son regard. Seul un simple bureau en bois séparait les deux personnes.

Han scruta Fang d’un oeil perçant, puis laissa finalement échapper un faible soupir avant de poser cette question.

« Fang, je vais aller droit au but. As-tu tué Hong ? »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Maître des âmes 28 : Accusation

  1. ce garçon est vraiment intéressant!
    je me demande quelle peut bien être la deuxième partie de son plan ?!
    mais il ne vas pas juste répondre « oui » au chef Han quand même ^^’ ( même si ce serait drôle de le voir jouer la carte de la franchise!!! )
    en tout cas merci pour le chapitre , j’ai hâte de lire la suite ! ^^

    J'aime

  2. Merci pour le chapitre! C’est sûr que ce serait drôle de jouer la carte de la franchise en lui répondant simplement « oui », j’ai vraiment hâte de lire la suite!
    Au cher père noël, j’aimerais tellement avoir un nouveau chapitre pour noël!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s