Maître des âmes 32 : Les uns après les autres

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Enjoy.


« M**de ! »

Fang avait beau courir comme s’il avait le feu aux fesses, cela n’empêchait pas la meute de loups enragés de s’approcher de lui, pas après pas.

« Je ne vais pas pouvoir les tenir à distance bien longtemps… Déjà qu’en tuer un était suffisamment difficile, s’ils se mettent à plusieurs sur moi… je n’ai aucune chance ! »

Fang était en train de se torturer l’esprit, mais il devait admettre qu’il était dans la pire situation possible… et il n’avait absolument aucune idée de comment s’en sortir !

« Shen ? Des solutions ? »

Bien qu’il était reluctant à dépendre de lui, Fang ne voyait pas d’autre choix que de chercher conseil auprès de Shen.

« … Cours, petit. Cours… » Lui répondit-il simplement.

« #@!%$ !!! »

Fang avait la furieuse envie de passer Shen à tabac s’il en avait la possibilité, mais tout ce qu’il pouvait faire, c’était lui lancer des injures.

Et tandis que les créatures s’approchaient au point qu’il pouvait presque sentir leurs regards qui transperçaient son dos, Fang arriva à proximité d’un dénivelé d’une hauteur de plusieurs dizaines de mètres.

« Haaah ! »

Sans hésiter un seul instant, il sauta dans le vide, en espérant que cela suffirait. Concentrant de l’énergie naturelle dans ses mains et ses pieds, il porta ensuite toute son attention vers l’arbre dans lequel il se dirigeait à toute vitesse.

Malgré le vent qui lui cinglait les yeux, avec ses prouesses physiques dues à son huitième niveau du stade humain, il agrippa rapidement la première branche à sa portée. Bien que l’arbre sur lequel il était tombé soit robuste, ainsi que toutes les branches qui le composaient, la première se brisa quand même en un instant.

Mais Fang avait clairement anticipé que cela ne suffirait pas et attrapa à toute allure branche après branche pour réduire l’impact de sa chute. Cela ne dura que quelques secondes avant qu’il ne puisse poser les deux pieds à terre, provoquant par la même occasion des fissures au sol dans un bruit fracassant.

« Ouf. Bon, je m’en sors pas mal. »

Fang s’était arrêté dans la position où il était, les genoux fléchis, avec ses mains posées sur ses cuisses, pour faire une analyse rapide de l’état de ses jambes. Après avoir constaté qu’il avait réussi à atterrir sans problème majeur, il jeta un oeil en hauteur pour observer la situation. Seulement, ce qu’il avait sous ses yeux ne lui plaisait guère.

Non loin d’être intimidés par une chute de plusieurs dizaines de mètres, la meute de loups se précipita également sans hésitation dans le vide. L’image d’une dizaine de loups bondissant dans les airs, tout en étant bercés par la lumière de la lune, aurait pu être un spectacle à couper le souffle, si celui-ci n’était pas aussi mortel !

« C’est pas vrai ! Mais ils ne me lâcheront donc jamais ?! »

Fang prit à nouveau la fuite, sans attendre que les bêtes finissent d’atterrir. Si celui-ci avait réussi à s’en sortir sans dégâts, alors il était certain que les loups survivraient également à leur chute, vu leur robustesse.

Et, en effet, Fang pouvait entendre derrière lui le bruit tonitruant des branches violemment arrachées, ainsi que le gémissement des créatures qui s’étaient lourdement écrasées au sol. Cependant, cela ne dura que de brefs instants, avant que la symphonie jouée par les hurlements de la meute ne reprenne.

« Retour à la case départ », dit-il en soupirant.

Des bêtes ordinaires auraient depuis longtemps abandonné, mais les bêtes démoniaques étaient clairement des créatures beaucoup plus déterminées qu’il ne l’avait imaginé.

« Aouuuh ! »

Fang sursauta légèrement en entendant ce cri, car celui-ci retentit sans prévenir de son flanc droit. Un loup démoniaque l’avait rattrapé, et il était en train de foncer droit vers lui !

« Zut ! »

Avec sa fourrure entièrement noire, c’était à peine si Fang l’avait remarqué. Si la créature n’avait pas stupidement hurlé, elle aurait pu le prendre par surprise avant même d’avoir eu le temps de réagir. Heureusement pour lui, cette petite providence laissa à Fang le temps de se préparer. Il fit un saut de côté pour prendre de la distance, et brandit l’épée qu’il tenait toujours dans sa main.

« GRAAAH !! »

Le loup bondit sur Fang sans une once de peur, mais celui-ci était bien préparé. Malgré que le premier combat contre un loup démoniaque ait été difficile, Fang avait eu un bon aperçu de leurs capacités, et il avait désormais développé une manière plus efficace de les affronter.

Swoooch !

Fang utilisa les [huit pas de l’ombre]. Répétant la même situation qu’avec le premier loup, il se déplaça légèrement sur le côté, puis visant la partie inférieure de la bête, il porta un coup décisif sur celle-ci.

« Aouuuhh… »

Le loup roula au sol après son assaut et ne se releva pas immédiatement. Fang, quant à lui, ne prit pas le temps de s’assurer de l’état dans lequel la bête se trouvait, et ne perdit pas plus de temps avant de courir à nouveau.

« Ce n’est pas aussi simple que je le pensais de viser précisément ses organes vitaux. Mais je l’ai bien eu celui-là ! S’il n’est pas mort, en tout cas, il n’est plus en état de me poursuivre. »

Fang était satisfait de savoir que sa seconde expérience contre un loup des ombres s’était mieux passée que la première. Cela lui avait permis de réaliser que, même si les bêtes démoniaques avaient des capacités physiques hors normes, après avoir percé à jour leurs schémas d’attaque et leurs points faibles, l’affrontement en devenait beaucoup plus facile.

C’était la différence avec des adversaires humains. Les bêtes démoniaques avaient une intelligence limitée, et attaquaient souvent de manière répétitive. Les humains, quant à eux, savaient s’adapter à une situation, et pouvaient varier leurs attaques de façon surprenante et imprévisible.

Cette révélation soudaine insuffla du courage à Fang, malgré la situation précaire dans laquelle il se trouvait toujours.

Il avait blessé avec succès un loup démoniaque sans grosse difficulté. Mais malheureusement, derrière lui, s’en trouvaient encore plus d’une dizaine tous plus affamés les uns que les autres.

La méthode que Fang avait établi pouvait se révéler très efficace s’il pouvait affronter ces loups en combat singulier. Mais dans le cas où il aurait à lutter contre plusieurs d’entre eux à la fois, il savait que même s’il pouvait en emporter un ou deux dans la tombe, ce qui l’attendait à la fin, c’était sa mort.

Mais les bêtes n’avaient pas l’intention de laisser Fang ruminer ses pensées. Au bout de seulement quelques secondes, l’ennemi s’était déjà approché de lui, et cette fois, ils étaient deux !

« Aoooouhh ! »

« Aouoouhh ! »

Fang était conscient que sans exécuter les [huit pas de l’ombre], sa vitesse était inférieure à eux. Rester le dos tourné ne faisait que réduire ses chances de survie. Il s’arrêta alors subitement et fit un demi-tour complet, les dents serrées, plus prêt que jamais à en découdre.

Le premier loup se jeta toutes dents dehors, mais Fang utilisa son arcane pour l’éviter, puis se précipita vers le second loup qui était un peu plus en retrait.

Swoooch !

Il évita de justesse le coup de griffe du deuxième loup et enchaîna avec un coup d’épée.

Slash !

Les conditions n’étaient pas idéales pour pouvoir porter un coup précis, il se contenta donc de viser la patte arrière de la bête.

« Aooouhh… »

La patte fut tranchée sous le coup de Fang, faisant tituber ainsi la créature dans un bain de sang. Avec un ennemi ayant perdu sa mobilité, il pouvait maintenant se concentrer sur le loup restant… mais les choses ne se passèrent pas comme prévu.

« Aoouuhh !!! »

Fang venait à peine de terminer son attaque, qu’un troisième loup surgit de l’obscurité. À la différence de son prédécesseur, celui-ci n’avait émis aucun hurlement jusqu’au tout dernier moment, et s’attaqua à Fang au moment où celui était le plus vulnérable.

« Espèce de… »

Il n’eut même pas le temps de finir son injure que la gueule de la bête était sur le point de se refermer sur lui. Cette fois-ci, il ne pouvait pas esquiver. Il y avait un léger temps de latence entre les utilisations des [huit pas de l’ombre].

Fang était encore en plein milieu de son exécution quand il avait attaqué. Il lui fallait donc encore une ou deux secondes pour pouvoir réutiliser son arcane à nouveau. Seulement, il n’avait pas anticipé qu’un autre loup surgirait à cet instant précis !

En désespoir de cause, Fang leva rapidement sa main gauche vers la mâchoire supérieure de la bête, tandis qu’il appuya de toutes ses forces avec son pied gauche sur sa mâchoire inférieure.

« Arrgh ! »

Mais le loup démoniaque avait une force terrifiante. Malgré les efforts de Fang, l’un de ses crocs s’enfonça tout de même dans son épaule gauche. Il n’allait pas pouvoir tenir bien longtemps comme ça. Profitant de la position dans laquelle il était, Fang se dépêcha d’enfoncer son épée avec son bras droit de libre, et enfonça la lame dans la bouche de la bête jusqu’à ce qu’elle passe à travers son crâne.

Le loup n’eut même pas la liberté d’exprimer sa douleur que ses yeux perdirent toute trace de vie. Fang retira alors rapidement la lame, puis se tourna vers le tout premier loup, qui avait profité de ce laps de temps pour bondir à nouveau sur lui.

Fang avait perdu trop de temps avec le loup précédent, si bien que son ennemi était maintenant trop proche pour pouvoir l’esquiver avec son arcane. Ignorant la douleur de son épaule blessée, il leva son épée à l’horizontale de ses deux mains pour parer les griffes de la bête.

Clang !

Il réussit à empêcher le coup de la créature de l’atteindre. Seulement, il n’avait pas la force de lutter contre la charge de l’ennemi. Fang fut projeté violemment au sol avec tout le poids du loup sur lui.

« Gaaah ! »

La terre en dessous de Fang se fissura sous l’impact. Avec le poids de la bête qui devait facilement peser plusieurs centaines de kilos, et combiné à la vitesse de sa charge, les dégâts infligés par cette attaque n’étaient pas négligeables.

Luttant contre la douleur lancinante dans son dos, Fang concentra autant d’énergie naturelle que possible dans sa jambe droite, avant de la lancer de toutes ses forces dans l’estomac de la bête. Dans le même temps, le loup s’était penché en avant dans le but de le dévorer, ce qui facilita l’effet levier de sa frappe, lui permettant ainsi de l’envoyer valser hors de portée.

Il avait mal, mais ce n’était pas le moment de se morfondre au sol. Fang se leva rapidement, bien que péniblement. Evidemment, le loup qu’il avait projeté n’avait reçu aucun dommage significatif et s’était aussi relevé sans problème.

« Huff, huff… »

Fang avait le souffle court. Il était également blessé et fatigué. Par chance, après s’être fait projeté, avec un loup mort et un autre estropié non loin de là, il semblerait que même la bête commençait à se méfier de sa proie.

« Grr… »

Il tournait lentement autour de sa cible, révélant ses crocs par la même occasion. Fang espérait avoir le temps de récupérer davantage, mais de nombreux bruits se firent entendre très rapidement.

« Aoooouuuhh ! »

« Aoooouuuhh ! »

« Aoooouuuhh ! »

En l’espace d’un instant, et les uns après les autres, des loups des ombres surgirent de l’obscurité tels des spectres des ténèbres. Ils rejoignirent alors leur congénère dans sa démarche, puis formèrent très vite un cercle, avec en son centre, leur succulente proie, Fang !

« Ha ha ha… »

Fang riait faiblement. La situation était désespérée pour lui, cependant, il n’était pas question pour lui d’abandonner aussi facilement ! Il tournait lentement sur lui-même, regardant chaque loup droit dans leurs yeux jaunâtres, cherchant constamment le moyen de s’en sortir.

Il n’avait toutefois pas beaucoup d’options. Il devait prendre l’initiative afin de créer une ouverture, puis utiliser les [huit pas de l’ombre] pour percer leur encerclement. Cette étape était réalisable, mais le problème était après.

Déjà que tout à l’heure, malgré tous ses efforts, il n’avait pas réussi à échapper à ses poursuivants, maintenant il était en plus blessé et loin d’être au mieux de sa forme.

Même s’il n’avait pas encore de solution concrète, Fang serra les dents et se prépara mentalement à se lancer à corps perdu. Peu importe ce qui l’attendait, il se démènerait jusqu’à son dernier souffle pour s’en sortir.

Mais alors qu’il était sur le point de se mettre en mouvement, un puissant hurlement se fit entendre.

« GGRAAOH !!! »

Ce n’était pas un hurlement de loup. La voix était si puissante que Fang sentit ses organes vibrer. Le silence retomba un court instant, puis la terre se mit à trembler dans un rythme régulier. Fang regarda au loin et aperçut une ombre immense qui se rapprochait. Quelque soit cette chose, elle était énorme !

« Grr… »

« Grr… »

« Grr… »

Les loups oublièrent Fang de suite pour se concentrer sur le nouveau venu. Leur instinct leur dictait que la chose qui était en train d’arriver était extrêmement dangereuse !

Et tandis que la meute de loup était sur ses gardes, les yeux de Fang, eux, s’illuminaient.

« La situation est devenue encore plus critique… mais c’est peut-être là ma seule chance de pouvoir m’en sortir ! »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Maître des âmes 32 : Les uns après les autres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s