JIM – Chapitre 6 : Discussion

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Levée de flag ou pas ? Découvrez-le dans ce chapitre.


À peine remis de sa surprise, Clément dut se jeter sur le côté pour éviter un tir de magie venu du plafond.

« Non mais qu’est-ce qui te prend Faé ? » hurla-t-il.

« Il y a une jeune femme nue devant toi. Tu devrais détourner les yeux par décence, tu n’as pas à voir ça. » répondit l’intéressée.

« C’est une raison pour vouloir me crever les yeux avec de la magie sérieusement ? Tu avais juste à le dire ou faire un camouflage, je ne sais pas moi, pas besoin d’être violente comme ça. »

« Bah, tu aurais juste eu à te soigner au pire. Pas besoin d’en faire tout un plat. » dit Faé dont l’hologramme regardait ailleurs d’un air innocent.

« Encore une fois, ce n’est pas une raison. » s’offusqua Clément en éteignant le début de feu sur le canapé.

Il attrapa une couverture et la tendit à la jeune Nephilim.

« Tenez, mettez-vous ça sur le dos avant que je ne me fasse brûler les yeux. »

Il jeta un regard noir à Faé qui faisait semblant de ne pas être concernée.

« Donc premièrement, les présentations. » dit-il une fois qu’elle fut couverte. « Je suis Clément Clerc et l’autre là-bas avec un air faussement innocent, c’est Faé. Comment vous vous appelez ? »

« Je m’appelle Alice O’Neil et tu peux me tutoyer. »

« Heu … Oui si tu veux. Pour répondre à la question que tu as posée avant que je ne me fasse agresser, tu es dans ma base d’opérations et je t’ai en quelque sorte sauvée. »

« Comment ça, en quelque sorte ? »

« Alors … comment l’expliquer … » dit Clément gêné.

« Si tu veux, j’ai tout filmé. Je peux lui montrer la vidéo. » intervint Faé.
« Oui, fais donc, c’est une bonne idée ça ! Je vais aller voir si je peux trouver des habits à lui prêter pendant ce temps. Reste là Alice et regarde ce que Faé va te montrer, ça répondra à ta question. Je reviens. »

Et, soulagé de ne pas à avoir à tout raconter, il quitta la pièce. Alice descendit de la table et s’installa sur le canapé.

« Tu veux du pop-corn ? » demanda Faé.

Alice ne prit même pas la peine de lui répondre et regarda la vidéo qui commençait.

Au moment où la vidéo se terminait, Clément revint dans la pièce avec des habits qu’il posa sur la table.

« Bon, je te laisse t’habiller, je vais faire du chocolat chaud pendant ce temps. Je répondrais à tes questions en revenant. »

« Comment as-tu pu savoir ma taille ? » demanda Alice suspicieuse.

Un cliquetis se fit entendre.

« Range ces armes tout de suite Faé. » ordonna-t-il en voyant les pistolets magiques sortir du plafond une nouvelle fois. « J’ai juste regardé la taille qui était marquée dans tes anciens vêtement qui sont inutilisables à cause du sang et des trous qu’il y a dedans. Je n’ai rien fait de mal. »

« Hum … » lâcha Faé qui semblait dépitée en rangeant les armes.

« Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que tu veux me tirer dessus à tout prix et que tu range ces pistolets à contre cœur ? »

« Je ne peux pas faire à contre cœur, je n’en ai pas. » dit Faé très terre à terre.
« C’est une expression, quoique les processeurs en ont bien des cœurs. » rétorqua Clément en rentrant dans son jeu.

« Pff. Je me défoulerai à ta prochaine session d’entraînement. »

« Mais qu’est-ce que je t’ai fait ? »

« Rien, juste une envie. »

« Sympa. »

Il fut interrompu par Alice.

« Est-ce que je pourrais me changer en paix ? » demanda-t-elle.

« J’y vais, j’y vais. » répondit Clément en sortant de la pièce pour aller préparer son chocolat.

Il revint cinq minutes plus tard avec deux tasses fumantes.

« Merci. » dit Alice. « Mais pourquoi elle n’en a pas elle ? » demanda-t-elle en jetant un regard à Faé.

« C’est un hologramme, elle est intangible. Elle ne peut ni boire, ni manger. »

« C’est triste. »

« Merci, ta sollicitude me touche mais ça ne me manque pas, sauf le jambon, et je n’en ai pas besoin. Surtout, j’évite les inconvénients qui vont avec. » répondit Faé.

« Bon, je suppose que tu as des tas de questions. On va essayer d’y répondre. » dit Clément à Alice.

« La première est : comment as-tu réussi à me blesser avec ton arme et pourquoi mon corps a-t-il disparu quand tu m’as touchée ? Et j’aimerais bien voir cette arme. »

« La dernière partie va être délicate étant donné que tu es devenu l’épée. » répondit Clément en se retenant de ne pas faire remarquer qu’il s’agissait de deux questions et pas d’une.

« L’arme est faite de mithril et de soul steal. Quand elle t’a touchée, ton âme a fusionné avec l’arme et donc logiquement, ton ancien corps a disparu. Est-ce qu’on peut considérer ça comme une preuve que les personnes rousses ont une âme ? Vaste question ouverte. En tout cas, il semble que tu puisses alterner entre la forme d’arme et une apparence se rapprochant de ton ancien corps bien que je ne sache pas ce qui déclenche la transformation. » compléta Faé.

Clément jeta un regard désabusé à Faé.

« Il faudra aussi que tu arrêtes de faire des réflexion de ce genre. Tu n’as absolument aucun filtre entre ton cerveau et ce que tu dis Faé ? Et ne me réponds pas qu’en temps qu’hologramme, tu ne peux pas avoir de filtre ni de cerveau. » l’arrêta Clément voyant qu’elle allait rétorquer. « J’espère que tu ne te formaliseras pas de sa remarque. » dit-il à Alice.

« C’est bon, pas de soucis. Mais que se passerait-il si je voulais séparer mon âme de l’épée ? » demanda-t-elle après avoir encaissé le choc de cette révélation.
« Tu mourrais. » répondit Faé pragmatique.

« Pour le tact, on repassera. » soupira Clément en se prenant la tête entre les mains.

« Je ne maîtrise pas encore ça, effectivement peut-être dans un futur proche. » confirma-t-elle.

« Pareil pour le second degré. Alice, je suis désolé qu’elle t’apprenne la nouvelle de manière aussi crue. » s’excusa Clément.

« Au moins, je suis encore en vie. Merci de m’avoir en quelque sorte sauvée. » répondit-elle avec un sourire mi-figue mi-raisin. « Mais comment un humain a-t-il pu vaincre aussi facilement un ange de deuxième rang ? » répondit-elle avec un sourire mi-figue mi-raisin.

« Je n’ai pas trouvé ça si facile. C’est élevé rang 2 ? Je ne sais pas, je ne connais pas le système de classement en vigueur chez les anges. »

« Les anges sont classés du rang 10 au rang 1, le 1 étant le plus élevé. Au-dessus, il n’y a que les archanges qui sont classés avec un nombre d’étoile, plus ce nombre est élevé, plus l’archange est fort. Donc oui, rang 2 c’est plutôt fort. »

« Ben je l’ai vaincu avec ma magie en l’énervant bien avant pour qu’il commette des erreurs mais j’ai quand même eu du mal à le battre. » expliqua Clément.

« En même temps, tu ne disposais pas de toute ta puissance vu que tu avais commencé la construction du vaisseau juste avant. J’estime que tu devais être à 50 pourcent de tes capacités au début du combat. » intervint Faé.

« QUOI !! Tu n’étais même pas à fond en plus !? » s’exclama Alice.

« C’est vrai que c’est encore plus humiliant pour lui. » dit Clément pensif.

« Attends, tu te rends compte que tu as au moins la puissance d’un archange 1 étoile si tu es à fond ! Il existe très peu d’humains aussi forts que ça ! »

« Cool, comme ça je vais pouvoir te protéger le temps que tu récupères et bientôt mener à bien mon autre objectif. C’est une bonne nouvelle ça ! » se réjouit-il

« Tu es inconscient ! Si tu veux me protéger, tu vas te faire attaquer tout le temps par des forces célestes. Pour ta puissance ou pour m’avoir sauvée, surtout la combinaison des deux. »

« Et bien qu’ils viennent ! Ça me fera de l’entrainement. »

« Tu es la personne la plus inconsciente que j’ai jamais croisée. »

« À mon tour les questions. Est-ce que tu possèdes de la magie et peux-tu encore t’en servir ? »

« Je peux faire de la magie démoniaque et angélique et en ce qui concerne son utilisation, il semble que je le puisse toujours. » dit-elle en faisant apparaître une sphère de lumière dans sa main.

« Parfait. Du coup, on verra demain pour tes capacités et comment tu peux faire pour te transformer en arme. Il faudra aussi aller t’acheter des vêtements et trouver un moyen pour que tu ne te retrouve pas nue après chaque transformation. Je te laisse le lit dans la chambre, première à gauche dans le couloir. Moi je vais rester ici dormir sur le canapé dans la bibliothèque. »

« Encore merci de m’avoir secourue. » dit Alice en quittant la pièce.

Une fois qu’elle fut sortie, Clément dit à Faé :

« Faé, commence les recherches sur le lieu de détention de la magicienne multivers s’il te plait. Trouve tout ce que tu peux. »

« Pas de soucis. » répondit l’intéressée.

[Je pense que je me suis fait une alliée de choix.] se dit-il avant de s’endormir.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “JIM – Chapitre 6 : Discussion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s