Les Inquiétudes de Tilea 00 – Prologue

Traducteur & Adapt : Keyleth
Check : Miss X


Uoooooon ! Et voilà ! Je posterais aussi le chapitre 1 juste après. Pour rappel cette histoire ne sort que toutes les deux semaines (c’est frustrant, oui je sais).  Une fois que j’aurais fini Evil God Average, cette histoire deviendra mon projet principal. Mais il reste encore une… trentaine (?) de chapitre d’EGA avant ça. 


« Tilea, trois riz cantonais s’il te plait.

– Ça vieeeent ! »

Je reçois la commande et me dirige vers la cuisine, où je sors mon couteau favori, parfaitement entretenu. C’est simplement un couteau en fer forgé, mais j’en suis fière. Je l’utilise pour couper en morceaux des légumes ressemblant à de l’échalote, de la laitue, et des carottes. Puis je mets de l’huile dans une casserole, et je mélange le riz et des oeufs avec les légumes, et je mets sur le feu. Les flammes sont hautes et l’astuce c’est de bien faire sauter le contenu de la casserole pour pas que ça brûle. Après avoir ajouté les épices secrètes pour le goût, je termine mon riz cantonais du monde parallèle.

Je peux sentir les délicieux parfums. Tout chaud et tout juste terminé, je l’amène au client.

« Merci d’avoir attendu.

– Oh ! L’odeur est appétissante ! »

Le client commence à manger avec entrain.

« Ah, ah, ch’est bon, mais ch’est chaud. »

Il dévore la nourriture bruyamment, et l’assiette est vidée en un instant.

« C’était génial. Aujourd’hui encore c’était délicieux Tilea-chan.

– Merci, comme à chaque fois. »

Je m’incline poliment, et ramasse l’assiette complètement vide. (ndt :du riz servi en assiette ? Le riz, c’est dans un bol, sinon c’est galère avec les baguettes…Ah mais c’est un monde parallèle médiéval européen, ils doivent utiliser des fourchettes, ou à la cuillère).

Fiou, aujourd’hui aussi j’ai travaillé dur, huh.

Voir les clients dévorer les plats qui m’ont demandé tant d’effort à cuisiner me rend tellement heureuse que c’est presque trop. Rien ne donne plus de joie que d’être un cuisinier.
On peut dire que je vis ma vie pleinement tous les jours. Ça me fait me rendre compte à quel point j’étais inutile dans mon ancienne vie.

J’ai des souvenirs de ma vie précédente. Comme on dit dans certains milieux japonais, je suis un réincarné. Je m’appelais Shioda Tetsuya, un homme japonais né dans une famille extrêmement normale. Mais comme souvent avec les réincarnés, je vivais malheureux, et je suis mort dans le désespoir à 33 ans, sans emploi et toujours puceau.

De plus, je souffrais du “Syndrome du Collégien” : la Chuunibyou. C’était difficile d’être avec moi. J’ai toujours pensé que j’étais spécial ; que j’avais des pouvoirs, et qu’on m’avait confié une mission. Donc évidemment, je n’ai jamais étudié avec sérieux pour mes exams, ni travaillé pour payer ma nourriture. Je regardais de haut ceux qui travaillaient dur.

Comme on pouvait s’y attendre, j’étais harcelé à l’école, et j’ai arrêté d’y aller. Et par la suite, je n’ai jamais pu obtenir d’emploi. J’ai fini par être abandonné par mes parents, et c’est en ayant à demi laissé tomber que je me suis fait renverser par un camion et que je suis mort (ndt : ce camion, “truck-san”, est un tueur en série… La plupart des protagonistes de nouvelles de réincarnation sont tués par un camion… Je soupçonne Vhail d’en être responsable/ndc: il faut bien faire marcher le business des réincarnés voyons~).
Même renversé, je croyais partiellement qu’en tant qu’être spécial, la mort n’avait pas de prise sur moi. On ne pouvait vraiment plus rien pour moi. C’est seulement à l’hôpital, un pied dans la tombe, que j’ai ouvert les yeux et compris mes erreurs.

Je n’étais pas spécial. Je me servais de cette excuse pour m’enfuir dès que les choses devenaient difficiles. Je voulais revenir en arrière et recommencer.

Et cette fois-ci, vivre sans regrets.

Avec ces sentiments forts, ma conscience s’est évanouie…

Et quand je me suis réveillé, j’étais devenu un bébé.

Eh ? Huh ? Qu’est-ce que c’est que ça ?

…n’a pas été ma première pensée.

Comme j’étais un chuunibyou, je passais mon temps à lire toutes sortes de manga et de romans, donc j’ai pu immédiatement comprendre ce qu’il se passait (ndt : moi aussi je fais ça, mais je suis pas chuuni… juste légèrement otaku…/ndc: ça c’est la phase de déni ^^). Je suis de nouveau né, avec les souvenirs de mon ancienne vie.

Quel développement incroyablement chuuni-esque !

Et en bonus, je me trouve même dans un monde de fantasy, avec épées et magie. Mais malgré ça, je ne me pensais plus comme spécial. Si c’était un roman, je serais né avec des pouvoirs surpuissants, ou un harem, ou des conneries du genre, mais la réalité n’est pas aussi douce. Dans ma vie précédente, c’est ce type de vanité qui m’a conduit à avoir autant de problèmes.

Dieu (ndt : comprenez par là “entité mystique toute puissante”, pas forcément le dieu chrétien) m’a donné une seconde chance (ndt : jouez à destin pour changer de vie…)

Je me suis promis que cette fois-ci, je vivrai avec sérieux.

Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “Les Inquiétudes de Tilea 00 – Prologue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s