Maître des âmes 37 : Incendie

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Avec Fang, discrétion assurée… ou pas.

Enjoy.


Sung avançait sereinement un pas après l’autre. Après avoir vu la bête se relever, le silence était retombé à nouveau parmi les gardes de Mura. Tous observaient Sung avec attention en se demandant quel allait bien être son prochain mouvement.

Sung injecta de l’énergie naturelle dans l’anneau interspatial qu’il portait sur son doigt et une énorme épée en sortit. Une fois l’arme apparue, elle dégagea une puissante vague d’énergie qui fit frémir tous les personnes aux alentours.

« C-C’est Dent de Lion ! Maître Sung s’est finalement décidé à s’en servir ! » S’exclama Rao.

« Dent de Lion ? C’est le nom de l’épée de maître Sung, chef ? » Demanda un garde à proximité.

Rao hocha doucement la tête.

« C’est un artefact au stade humain de rang supérieur que nous avons obtenu par chance il y a longtemps. Il y a quelques mois, nous avons arrêté des bandits qui sévissaient dans la région. Parmi leur butin se trouvait cette épée, mais je pensais qu’elle serait en possession de maître Shang. Avec cette arme… maître Sung a de grandes chances de l’emporter ! » Expliqua Rao, excité.

Après avoir entendu les paroles de leur chef, tout le monde se mit à regarder avec ferveur l’énorme épée tenue par le jeune homme. Malgré sa taille, celui-ci ne semblait absolument pas gêné en la manipulant et l’agita plusieurs fois dans le vide avant de se reporter à nouveau sur la créature face à lui.

La tension était à son comble. Les deux adversaires se regardèrent un court instant droit dans les yeux. Sung fléchit ensuite légèrement ses genoux et se lança vers le lézard rocheux. La créature ne bougea pas d’un pouce. Quand Sung arriva à sa portée, elle fit un soudain bond en avant, la gueule grande ouverte, dans le but de dévorer sa proie.

Sung ne se laissa pas surprendre et esquiva l’attaque sans difficulté. Il brandit ensuite son épée et l’abaissa rapidement pour pourfendre son ennemi. Tandis que la lame s’abattait sur sa cible, on pouvait apercevoir une traînée d’énergie naturelle laissée sur son passage.

Slash !

La défense de la bête, jusque là impénétrable, finit par céder sous le coup. Un flot de sang vert avait fait son apparition et le lézard ne fit pas comme si de rien n’était cette fois. Tout en s’éloignant de Sung, il agita sa queue dans l’espoir de toucher son agresseur. Mais ce fut en vain, celui-ci évita habilement le coup et se mit hors de portée.

« Regardez ! La créature saigne ! »

« Maître Sung est le plus fort ! »

« Maître Sung ! »

« Maître Sung ! »

Les membres de la garde acclamaient bruyamment Sung. Quoi de plus normal après tout, la créature qui semblait invincible et qui avait fait tant de victimes parmi eux venait, pour la première fois, de subir des dégâts significatifs. Comment ne pouvaient-ils pas se réjouir ?

Sung n’était pas sourd à tout ce tapage et en ressentait de l’exaltation. Cependant, il gardait toujours la tête froide.

« Les informations que nous avons sur les lézard rocheux semblent être exactes. Bien que ces bêtes démoniaques aient une défense incomparable, leur mobilité et leurs capacités offensives sont par contre très limitées », récita-t-il.

En voyant le sang de la bête couler sur le sol, son envie meurtrière s’amplifia. Après tout ce qui s’était passé avec Fang, il avait depuis trop longtemps réfréner ses pulsions. L’heure était venue de se défouler !

Sung repartit à l’assaut. Il enchaînait rapidement les attaques les unes après les autres. Plus les secondes s’écoulaient et plus le corps de la créature était marqué par des blessures.

L’analyse de Sung était correcte. La vitesse du lézard était loin d’égaler celle de Sung et ses attaques consistaient seulement à utiliser sa mâchoire et sa queue pour affronter ses ennemis. Son atout principal restait sa peau incroyablement résistante qui lui permettait de prendre sa proie par surprise ou d’attendre que celle-ci s’épuise en attaquant vainement.

Cependant, cette méthode n’avait aucune emprise sur Sung ! Bien qu’il ne puisse pas l’achever rapidement, la puissance de son artefact était suffisante pour accumuler des dommages et par conséquent, arracher lentement la vie de la bête.

Au début, les soldats encouragaient Sung à pleins poumons. Mais au fil du temps, ils se turent lentement les uns après les autres. Certains commençaient même à regarder Sung d’un air effrayé.

« HAHAHAHAHA ! »

Le sol était recouvert du sang de la créature mais c’était loin d’être la fin. En tant que bête démoniaque, sa vitalité exceptionnelle ne lui laissait pas le loisir de mourir aussi facilement. Le lézard ne cherchait même plus à riposter. Il continuait à subir les assauts incessants de Sung tandis que celui-ci riait frénétiquement.

Ses yeux étaient injectés de sang et son visage révélait une expression diabolique tandis que du sang volait dans tous les sens à chacun de ses coups. Tous les spectateurs présents en avaient des sueurs froides. Ce n’était plus un combat, mais un massacre à sens unique. Certains commençaient même à en avoir des frissons tandis les cris indescriptibles de la créature résonnaient dans leurs oreilles.

Sans prêter aucune attention aux réactions autour de lui, Sung était pris dans sa transe. Dans sa tête, des images de son frère torturé et de Fang en train de le narguer tournoyaient sans cesse. À travers ses yeux, ce n’était pas une bête démoniaque qu’il voyait, mais Fang !

À chaque coup infligé et à chaque goutte de sang versé, il ne pouvait s’empêcher d’imaginer le visage de Fang déformé par la douleur et la terreur. Tout ce que son frère Hong avait subi, il comptait bien le rendre au centuple !

Sung sauta ensuite haut dans les airs et pointa l’épée vers le ciel de ses deux mains. La lame se mit alors à s’illuminer d’un éclat aveuglant et l’énergie naturelle présente dans l’atmosphère se mit à se distordre autour de lui.

« C-Chef, qu’est-ce qui se passe ? » Demanda l’un des soldats à Rao.

« Ce qui fait la rareté de cet artefact n’est pas qu’il soit au rang supérieur du stade humain… C’est le fait qu’à l’intérieur se trouve un arcane inné, utilisable seulement en le manipulant. C’est de cet arcane que cet artefact a eu le surnom de Dent de Lion. Tout le monde ! Au sol ! Maître Sung est sur le point d’en finir ! » Hurla Rao.

Après avoir entendu l’avertissement de leur chef, tout le monde se jeta de suite à terre, sans pour autant s’empêcher de jeter un oeil en l’air pour voir l’arcane qui allait bientôt se manifester.

Sung plongea vers le sol à toute allure. Il abaissa ensuite son épée et l’énorme énergie émise par la lame pris la forme d’une tête de lion. Cette manifestation d’énergie n’était pas très nette, il était cependant facile de ressentir toute la férocité qui se cachait derrière.

« Le [rugissement du lion] ! »

BOOOUM !

L’impact fut bien plus violent que lorsque Sung avait utilisé le [poing du géant] un peu plus tôt. Le souffle de l’explosion envoya valser les soldats à proximité, tandis qu’un deuxième nuage de poussière bien plus gros que le précédent s’éleva dans les airs, engloutissant toute la zone en un instant.

Il fallut naturellement plus de temps pour que l’horizon se dégage. Le silence après l’impact perdura un moment, jusqu’à l’instant où tout le monde put finalement apercevoir l’énorme cratère formé dans le sol.

Les plus courageux d’entre eux s’approchèrent lentement des abords et virent Sung debout. En dessous de lui ne subsistait plus qu’une mare de sang, de chair et d’organes éparpillés, à tel point qu’il était impossible de se faire une idée de l’apparence d’origine de la créature.

« La bête démoniaque est vaincue ! »

« Maître Sung a vaincu le monstre ! »

La nouvelle se répandit comme une traînée de poudre parmi les soldats. De son côté, Sung ressortait paisiblement du cratère qu’il avait créé après avoir rangé son artefact dans son anneau interspatial.

« Maître Sung, c’était brillant ! Une impressionnante démonstration de votre puissance ! »

Rao se dépêcha d’aller à la rencontre de Sung pour le féliciter.

« Ce n’est rien du tout, chef de garde Rao. La menace est éliminée, c’est tout ce qui compte », répondit-il simplement.

Malgré son attitude nonchalante, Sung s’enivrait toutefois de cette atmosphère. Tous les membres de la garde de Mura le regardaient avec des yeux remplis de vénération. Il avait même pu relâcher une partie de la rage qu’il avait gardé profondément en lui. Cet événement avait réduit la pression qui pesait sur lui. Avec son état d’esprit actuel, il lui était désormais peut-être possible de tenter de passer au stade suivant !

« Le destin a fait venir cette bête démoniaque jusqu’ici pour me libérer d’une partie de mes démons et me permettre de reprendre mon chemin vers le sommet », pensait Sung.

Mais alors qu’il se réjouissait de ses futures perspectives, la voix d’un soldat le ramena brutalement à la réalité.

« Hé, là-bas ! Regardez ! Qu’est-ce que c’est ? » Dit le soldat tout en pointant le doigt.

En entendant ces paroles, tout le monde tourna instinctivement la tête dans la direction indiquée. C’est alors avec surprise qu’ils virent une longue colonne de fumée noire en train de s’élever haut dans les cieux.

« De la fumée… Un incendie !? » S’écria un membre de la garde.

« Cette direction… Il n’y a aucun doute, ça vient du village ! » Rajouta un autre soldat.

« Qu’une vingtaine d’hommes reste ici pour s’occuper des restes et des blessés ! Les autres, suivez-moi ! » Ordonna rapidement Rao.

Les soldats se mirent aussitôt en mouvement sur les ordres de leur chef tandis que Sung s’était déjà lancé en direction de Mura. Il ne savait pas pourquoi mais dès l’instant où il avait aperçu cette fumée, un mauvais pressentiment l’avait soudainement envahi.

Lui-même ne comprenait pas pourquoi il ressentait cela et cette désagréable sensation ne faisait que se renforcer au fur et à mesure qu’il se rapprochait de sa source. En seulement quelques minutes, il était déjà en train de se déplacer dans les rues de Mura. Une fois plus près, c’est avec effroi qu’il détermina que l’incendie provenait de la partie nord du village.

Il ne mit pas longtemps avant d’arriver à destination et son pressentiment fut confirmé. La demeure de son père Shang, l’endroit où il avait vécu et grandi, était actuellement en proie aux flammes ! Sung resta un moment sous le choc à cette vue.

« C-Comment… Pourquoi ? » Murmura-t-il, abasourdi.

C’est alors qu’il remarqua son père un peu plus loin qui était en train de prendre en main la situation.

« Amenez le plus d’eau possible ! Dépêchez-vous ! Et enlevez au plus vite tout ce qui peut prendre feu ! » Hurlait-il frénétiquement.

« Père ! » Cria Sung tout en se rapprochant de lui.

« Sung ? Où étais-tu passé ? Il n’y avait personne dans ton pavillon », demanda-t-il.

« À vrai dire… »

Sung expliqua brièvement ce qui s’était passé avec l’apparition de la bête démoniaque et le combat qui en avait suivi. En écoutant son récit, Shang fronça des sourcils, l’air pensif.

« … et en voyant la fumée, je me suis précipité ici. Le reste de la garde ne devrait pas tarder à arriver pour nous aider à contenir l’incendie. Mais père, que s’est-il passé ? Comment un incendie d’une telle ampleur a pu se déclarer aussi facilement ? »

Shang serra violemment ses poings et émit inconsciemment une impulsion d’énergie naturelle. Sung recula instinctivement d’un pas. Il savait que bien que le visage de son père restait impassible, il était en fait furieux en son for intérieur.

« Sung, tu crois vraiment qu’un tel incendie soit purement accidentel ? »

« Père, vous voulez dire… »

« D’abord une bête démoniaque apparaît, ça je veux bien le croire. Mais qu’un tel incendie se déclenche avec un timing aussi parfait, c’est trop gros pour n’être qu’une simple coïncidence. Et puis… »

« Il y a encore quelque chose ? »

Shang serra alors ses dents tandis que ses yeux reflétaient une lueur meurtrière.

« La partie de la demeure qui a brûlé… C’est là où se trouve notre réserve familiale ! » S’exclama Shang. « Il est clair que nous sommes la cible de quelqu’un ! »

Sung resta bouche bée devant cette révélation. Qui serait assez fou pour faire une chose pareille ?

Mais étrangement, tandis qu’il essayait de déterminer le coupable, l’image d’une certaine personne en train de le narguer constamment avec un sourire sournois lui vint tout à coup à l’esprit.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Maître des âmes 37 : Incendie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s