Maître des âmes 38 : Pillage

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Episode dans la vie d’un auteur :

« Bon, qu’est-ce que je vais bien pouvoir écrire pour la suite de mon histoire ? »
5 minutes plus tard, ne trouvant aucune idée, je traîne sur internet.
*Soupir*
« La communauté light novel est encore si peu développé en france… Est-ce que je vais arriver quelque part avec ce que j’écris ? Ce serait trop cool si je pouvais vendre mes oeuvres à la japan expo un jour… »
*Nouveau soupir*
Et après cinq autres minutes perdu dans des fantasmes.
« Est-ce que la fille de l’autre jour va rappeler ? Mince, j’ai plus de coca. Je peux pas écrire sans ma dose de sucre… Zut, j’ai la flemme de sortir juste pour acheter du coca. »
*Enième soupir*

Clic sur la souris pour poster le chapitre de la semaine et s’en va acheter du coca tout en ruminant.


Une demi-heure avant que l’incendie dans la demeure de Shang ne se déclarent, des soldats s’agitaient dans les rues de Mura.

« Vite, c’est à la porte est ! On nous demande en renfort ! »

Alors que la garde de Mura se précipitait à l’est du village, une silhouette sortit silencieusement de l’ombre d’une ruelle.

« La première partie du plan est un succès. Espérons que la suite se passe aussi bien », dit le jeune garçon en poursuivant sa route.

Inutile de préciser que ce jeune homme était Fang. Il se déplaçait furtivement dans le quartier nord de Mura en prenant soin de ne pas attirer l’attention.

« Tu es sûr que cette bête démoniaque fera l’affaire ? » Demanda mentalement Fang tout en progressant.

« Aucun souci », lui assura Shen. « Les lézards rocheux sont beaucoup moins dangereux que la plupart des autres créatures mais leur défense est de première classe. Toi même tu as pu t’en apercevoir non ? »

Fang se remémora brièvement son affrontement avec un lézard rocheux. Même en utilisant les [milles ondes terrestres], il avait quasiment épuisé toutes ses réserves pour parvenir de justesse à terrasser la bête.

« Le lézard rocheux est assez coriace pour retenir la garde de Mura un moment. Il y a même une possibilité pour que Shang ou Han aient besoin d’intervenir personnellement », rajouta Shen.

« Espérons-le… Après tout le mal que je me suis donné pour attirer cette bête démoniaque jusqu’ici, j’espère bien que ce ne sera pas pour rien », dit Fang en soupirant.

Il ne se berçait pas d’illusions non plus. Si cet incident pouvait faire sortir Shang, ce serait l’idéal. Mais son objectif était tout d’abord d’éloigner le maximum de soldats hors du village pour accomplir sa besogne sans se faire remarquer.

Fang arriva finalement à destination. Devant lui se tenait la majestueuse demeure de Shang. La propriété était entourée par des murs de plusieurs mètres de hauteur mais cela ne posait aucun problème pour lui.

Une fois à l’intérieur, il commença à naviguer lentement à travers les couloirs avec tous ses sens à l’affût. Le calme et le silence régnaient en maîtres dans la grande demeure, comme il l’avait espéré.

Il avait choisi d’exécuter son plan en plein milieu de la nuit pour plus de discrétion et avait même utilisé une bête démoniaque en tant que leurre. Toutes ses précautions semblaient avoir porté leur fruit tandis qu’il circulait sans rencontrer qui que ce soit depuis déjà plusieurs minutes.

« Si je me trompe pas, je ne dois plus être très loin… »

Fang avait décidé de s’infiltrer dans la demeure de Shang pour une bonne raison : la réserve que leur famille possédait !

Alors qu’il réfléchissait au moyen de refaire le plein d’objets nécessaires pour optimiser son entraînement, Fang s’était rappelé des mots de Hong. Durant la nuit où il avait « pris soin » de lui, celui-ci avait révélé beaucoup de choses dans l’espoir que Fang l’épargne.

Bien que qu’il ait été sans pitié, il avait toutefois retenu les paroles de Hong sur la réserve familiale existant au sein de leur demeure. Celui-ci avait même approximativement décrit son emplacement. De plus, la clé qui en donnait l’accès était restée dans son anneau interspatial et avait donc fini par tomber dans les mains de Fang.

Avec tous ces éléments à disposition, il aurait été stupide de ne pas en profiter ! Ce qui avait naturellement mené aux événements actuels.

« Bingo ! Je crois bien que je suis au bon endroit ! »

Fang était dissimulé à l’angle d’un couloir. Plus loin, il pouvait voir deux grandes portes verrouillées par un énorme et solide cadenas. Deux gardes étaient également présents.

« Je n’ai rencontré personne jusqu’ici, et il y a maintenant deux gardes devant une salle fermée avec un cadenas. Pas le temps d’hésiter… c’est parti ! »

Fang n’avait pas le loisir de douter. Il ne savait pas combien de temps la bête démoniaque allait pouvoir tenir. Il ne voulait pas se retrouver avec toute la garde de Mura à ses trousses si par malheur il venait à se faire repérer. Sachant que le temps était compté, il s’élança alors à toute vitesse le long du couloir.

Les deux gardes étaient restés devant la pièce pour la protéger depuis le début de la soirée et n’étaient naturellement pas au courant de ce qui se tramait à l’extérieur. Ils étaient si relâchés qu’ils ne remarquèrent même pas l’ombre qui fonçait droit sur eux.

C’était compréhensible de leur part après tout, cela faisait depuis des années qu’ils surveillaient cette pièce et aucun incident n’avait eu lieu jusqu’ici. Peu de personnes avaient connaissance de cet endroit, et la chose la plus importante était celle-ci : Qui était assez fou pour voler le chef en second Shang dans sa propre demeure ?

Malheureusement pour eux, ce soir était le soir où une telle personne était apparue. Avant qu’ils n’aient eu le temps de réagir, une épée fendit les airs avant de transpercer le crâne d’un garde, le tuant instantanément.

L’autre garde était complètement impuissant en voyant son collègue mort au sol. Avant même qu’il ne puisse réaliser ce qui s’était passé, et sans avoir la possibilité d’émettre le moindre son, une ombre se glissa dans son dos. La dernière chose qu’il ressentit de son vivant était une paire de mains empoignant sa tête avant que la mort ne l’emporte.

Tout s’était passé en un instant et deux corps inertes gisaient désormais au sol. Fang s’avança lentement vers le garde avec l’épée plantée dans sa tête pour la récupérer.

« Impressionnant ! Tu les as tués sans aucune hésitation. »

Shen était à la fois étonné et satisfait. Hong avait été la toute première victime de Fang. Il craignait que celui-ci ne soit encore affecté par cet événement et qu’il hésite à tuer d’autres personnes. Shen n’était pas un saint. Il savait pertinemment que dans ce monde, c’était tuer ou être tué !

La route qui attendait Fang allait être pavée de cadavres qu’il le veuille ou non. Il voulait s’assurer que le jeune garçon avait bien accepté cette réalité et celui-ci lui avait brillamment répondu.

« Honnêtement, j’aurais peut-être eu des remords si ça avait été quelqu’un d’autre mais là… » Répondit calmement Fang.

Il désigna ensuite du doigt le garde à ses pieds.

« Lui, je l’ai déjà vu extorqué des villageois en douce. Il a même dépouillé une pauvre grand-mère qui voulait juste acheter un cadeau pour son petit-fils », expliqua Fang.

Il tourna ensuite son regard vers l’autre garde qui avait sa tête tordue à l’envers.

« Quant à lui, c’était le garde qui m’avait passé à tabac simplement parce qu’il avait eu une sale journée. »

« … »

Shen resta silencieux tandis que Fang rangeait l’épée dans son anneau interspatial, puis il en sortit un autre objet. Il fixa du regard la clé qu’il tenait en main et se mit à sourire.

« Hong, encore merci du cadeau. »

Il pénétra ensuite dans la pièce sans difficulté. Une fois à l’intérieur, il alluma rapidement les torches présentes et son sourire ne fit que s’agrandir en constatant ce qu’il avait sous les yeux.

Des pilules, une variété d’herbes, et toutes sortes d’objets que Fang ne connaissait pas étaient entreposés dans la pièce. Il en tremblait presque sous l’excitation mais garda la tête froide. Il savait qu’il ne devait pas perdre de temps. Plus vite il accomplirait sa tâche et moins d’imprévus il risquait de subir.

Il décida de se focaliser en premier sur ce dont il avait le plus besoin, des herbes et des pilules pour soigner ses blessures et récupérer de l’énergie. Fang était loin de connaître tous les objets dans la pièce, mais c’est là que les connaissances de Shen devenaient précieuses.

En suivant ses instructions, il prit rapidement tout ce qui lui était nécessaire en un minimum de temps et sans se poser de questions. Avec Shen à ses côtés, Fang pouvait librement mettre tout ce qu’il lui fallait dans son anneau sans même avoir besoin de vérifier, si bien qu’il ne lui fallut à peine quelques minutes pour refaire tout son stock.

Parmi tous les objets présents se trouvaient aussi des pilules chargées d’énergie naturelle pour renforcer son âme plus rapidement. Fang fut tout d’abord tenté, mais Shen le dissuada d’en consommer.

Selon lui, ces pilules étaient un mélange de différents éléments qui permettaient certes de renforcer l’âme de ceux qui en prenaient. Cependant, en contrepartie, cela créait des impuretés dans l’âme.

Non seulement ces impuretés étaient difficiles à faire disparaître mais elles affectaient également le potentiel d’un pratiquant. Pour des combattants au même niveau, un des facteurs essentiels qui faisait la différence entre eux était la qualité de l’énergie dans leur âme. Ce détail prenait d’ailleurs de plus en plus d’importance en atteignant les stades supérieurs.

Avec la méthode de manipulation d’âmes que Shen lui avait enseignée, Fang disposait d’un moyen pour renforcer son âme rapidement tout en conservant une pureté maximale. Il n’y avait pas mieux pour poser des bases solides et durables.

Fang faisait totalement confiance à Shen sur ce point, et abandonna aussitôt l’idée de consommer de telles pilules. Tant qu’il suivrait les directives de Shen, il n’aurait pas besoin d’utiliser les mêmes méthodes que les autres pour devenir plus fort !

Fang avait désormais accompli son objectif principal. Il injecta son énergie dans son anneau et constata qu’il restait encore de l’espace. Il jeta alors un oeil autour de lui avec un grand sourire.

« Tant qu’il reste de la place de libre, pourquoi je me gênerais ! »

Il demanda ensuite à Shen de lui montrer les objets qui semblaient avoir le plus de valeur et continua de se servir. Son anneau atteint très vite sa capacité maximale mais malgré tout, il restait encore tout un tas d’objets dans la pièce.

« Dommage qu’il n’y ait pas au moins un autre anneau interspatial dans le tas, j’aurais vraiment aimé tout prendre », se lamenta Fang.

« Ne sois pas si avide ! La récolte est déjà suffisante. Il est plus que temps de partir », suggéra Shen.

« Tu as raison. Mais avant ça, il me reste encore une dernière chose à faire. »

Fang fit alors apparaître deux énormes jarres de son anneau. Shen se demandait bien ce que contenaient ces jarres. Sur le chemin, le jeune garçon avait dérobé ces deux jarres dans une boutique. Quand Shen lui avait demandé ce qu’il comptait en faire, celui-ci était resté mystérieux, se contentant juste de sourire.

Fang avait actuellement le même sourire qu’à ce moment. Shen reconnaissait ce sourire chez le jeune garçon, et cela ne signifiait rien de bon… pour ses ennemis en tout cas ! Après qu’il ait enlevé les couvercles recouvrant ces jarres, Shen put enfin en identifier leur contenu.

« C’est… de l’huile !? »

« Hé hé hé ! Exact ! » S’exclama Fang.

N’aimant pas le gaspillage, Fang remplit de nouveaux objets le vide créé dans son anneau par les jarres. Ensuite, il commença à déverser l’huile dans toute la pièce. Le sol, les murs, il alla même en mettre en dehors de la pièce, tout le long du couloir, jusqu’à ce que les jarres soient totalement vides.

« Tu… tu… »

Shen n’arrivait pas à trouver les mots.

« Puisque je peux pas prendre ce qui reste, je vois pas pourquoi j’aurais besoin de leur laisser quoique ce soit. Sung et Shang… tous les moyens sont bons pour les affaiblir. »

Il retira une torche qui illuminait le couloir et la jeta ensuite au sol. Baignés dans l’huile, le couloir et la réserve s’enflammèrent instantanément. Fang ne s’attarda pas un instant de plus devant ce spectacle et utilisa les [huit pas de l’ombre] pour partir au plus vite.

Son plan avait marché à merveille. Avec l’apparition de la bête démoniaque puis avec cet incendie, c’est sans aucun problème que Fang quitta le village par l’accès nord en toute discrétion.

Une fois suffisamment éloigné, il s’arrêta un instant pour regarder Mura. Une fumée noire et épaisse s’élevait dans les airs et certaines flammes étaient même visibles même de là où il se trouvait. La lueur de l’incendie se reflétait dans ses yeux tandis qu’il conservait son sourire diabolique.

« Alors Shen, qu’est-ce que tu en dis ? C’était une bonne soirée, non ? »

Shen était sans voix. Il ne savait pas s’il devait rire ou pleurer.

« Ce… ce gamin est un vrai démon ! »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

11 commentaires sur “Maître des âmes 38 : Pillage

    1. Les traductions disponibles effleurent à peine la surface de tous les light novels qui existent pour l’instant.

      Et je parle même pas d’un light novel purement écrit par un français.

      C’est pour ça que je dis que la communauté light novel en france a encore du chemin à faire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s