JIM – Chapitre 21 : Nouvel ennemi ?

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Désolé pour le retard, je m’y suis pris un peu trop au dernier moment pour demander le check.


Clément était perdu dans ses pensées lorsqu’une alarme retentit dans la base.

« Qu’est-ce qu’il se passe Faé ? » demanda-t-il en espérant que ce ne soit pas encore une blague de la part de l’hologramme.

« Je viens de recevoir un, non deux signaux de détresse. »

Clément comprit immédiatement de qui ils venaient et Faé confirma ses craintes.

« Ils viennent de Alice et Zara qui sont toutes les deux à l’académie. »

« Et merde. Qu’est-ce qui va encore me tomber dessus ?» pesta-t-il. « Connecte le téléporteur avec celui d’Irène, j’y vais. »

Il se précipita pour récupérer sa cape qui lui permettait de masquer son visage, prit son katana, une paire de dagues et sur une impulsion, prit aussi la faux. Il traversa le téléporteur et apparut dans le bureau d’Irène qui était vide. Il referma le portail et se dirigea vers la fenêtre, le signal de détresse provenait de la cour de l’académie. En étant dans cette pièce, il se trouvait au dernier étage de l’académie et avait donc un point de vue imprenable sur la cour noire de monde, séparés en deux camps. D’un côté, les élèves de l’académie et de l’autre les assaillants. Les corps des gardes jonchaient le sol mais Clément ne pouvait pas dire s’ils étaient morts ou juste assommés.

Irène était en train de se battre contre plusieurs ennemis en même temps et au vu du nombre de corps à ses pieds, elle donnait du fil à retordre aux ennemis. D’autres assaillants se battaient contre certains élèves courageux mais la majorité des étudiants étaient trop effrayés par le nombre d’ennemis pour faire quoi que ce soit.

« Faé, il y a combien d’ennemis et surtout, est-ce qu’ils sont tous dans la cour en ce moment ? »

« Une bonne centaine d’ennemis dans la cour et une personne dans l’académie qui est en train de sortir en remontant du sous-sol. »

« Bien, virons la moitié de ces emmerdeurs dans un premier temps. »

Il ouvrit la fenêtre et un arc de lumière apparut dans sa main lorsqu’il incanta : « Arc de lumière ».

Il banda l’arc et commença à tirer. La bataille devint alors chaotique. Les assaillants tombaient un à un et Clément réussit à en mettre un bon tiers hors d’état de nuire avant qu’ils ne commencent à se protéger avec des boucliers.

« Tss, c’est pénible. » persifla-t-il en faisant disparaître son arc.

Il sauta de la fenêtre et atterrit dans la cour avec la même aisance que s’il venait de sauter du haut d’une chaise. Il dégaina son katana et se fraya un chemin à travers les ennemis jusqu’à rejoindre Irène.

« Dis-moi Irène. Ça ne serait pas un peu le bordel par ici ? Il se passe quoi ? »

« Si je le savais. On se fait attaquer, comme tu peux le voir. » répondit-elle en parant une attaque et en envoyant un de ses adversaire au tapis. « La vraie question c’est qu’est-ce que tu fais là toi ? »

« Zara et Alice m’ont envoyé un signal de détresse donc je suis venu. D’ailleurs, il faut que je les retrouve. » dit-il en parcourant le champ de bataille des yeux. « Tu vas pouvoir te débrouiller toute seule ? »

« Ça devrait aller, surtout maintenant que je sais que la rapière que tu m’as donné emmagasine l’électricité pour la relâcher après. Ça m’aurait été utile de le savoir sans avoir à le découvrir par moi-même. »

« Désolé, j’ai oublié, ça fait longtemps que je l’ai forgée. » Et il se dirigea en direction des deux signatures envoyées par les montres de Zara et Alice sans laisser le temps à Irène de répliquer. Il restait moins de la moitié des assaillants lorsqu’il les rejoignit.

« Vous ne pouviez pas vous débrouiller toutes seules ? » demanda-t-il ironique en envoyant voler un adversaire.

« Ils sont un peu nombreux au cas où tu ne l’aurais pas remarqué. Alice ne voulait pas te prévenir sauf que quand les gardes se sont fait maîtriser facilement, elle a vite changé d’avis. »

« Je te signale que tu peux maîtriser le temps mais que tu voulais quand même l’appeler direct. » reprocha l’intéressée.

« C’est limité l’utilisation de mon pouvoir, je ne peux déjà plus l’utiliser. »

« Dites donc vous deux, concentrez-vous sur le combat ou vous allez être blessées. » les rappela à l’ordre Clément.

« Copie mon pouvoir. » lâcha Zara.

« Hein ? Tu es sûre de toi ? » demanda-t-il étonné.

« Oui, ne discute pas et fais-le avant que je ne change d’avis. »

« Ok comme tu veux. » dit-il.

[Faé, copie la capacité de Zara.]

[Voulez-vous obtenir la compétence de magie multivers {Maîtrise du Temps} ?]

[Oui dépêche-toi !]

[Capacité copiée et maîtrisée.]

« C’est fait, testons donc. » dit-il à voix haute.

Il leva la main comme il avait vu Zara faire et relâcha son pouvoir. Tous les ennemis dans un rayon de 10 mètres furent pris dans le sort et se figèrent. Zara et Alice restèrent bouche bée.

« C’est quoi ce délire ? Pourquoi est-ce que c’est bien plus fort avec toi qu’avec moi ? » demanda Zara avec une pointe de jalousie dans la voix.

« Sûrement une question de différence de puissance. Je t’avais prévenue. Endormez-les avant que je ne les libère du sort. »

Les deux filles lancèrent des sorts de sommeil sur tous les ennemis immobilisés et Clément annula le sort. Tous les ennemis tombèrent endormis. Il ne restait plus qu’une dizaine d’ennemis lorsqu’une femme dans la trentaine sortit de l’académie.

« Tient, mes sbires ne se sont pas occupés de vous ? Tant mieux, ça en fera plus pour moi. » dit-elle en passant la langue sur ses lèvres avec un regard de prédateur.

La femme était une blonde aux traits fins et avait un oeil vert tandis que l’autre était doré. Sa silhouette était élancée avec des vêtements moulants qui laissaient peu de place à l’imagination.

« Dégage Etna, je suppose que tu as eu ce que tu voulais donc pars juste et ne reviens pas. » dit une voix visiblement énervée.

La dénommée Etna se tourna vers le propriétaire de la voix qui venait de l’interpeller.

« Néphariel voyons, je sais bien que tu es enchanté de me revoir mon chou. Pourquoi es-tu aussi froid ? Tu vas briser mon petit cœur fragile. » dit-elle avec une moue de dépit très exagérée.

« Je ne serais jamais heureux de te voir. Tu es un condensé de ce que je déteste le plus. »

« Allez, ne sois pas si méchant. Viens avec moi et … »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase. Un rayon de magie la cueillit au thorax et l’envoya voler dans le hall de l’académie par lequel elle était arrivée. Clément s’approcha de l’archange.

« Elle parlait beaucoup trop, c’était énervant. Et j’ai supposé que c’était la chef des assaillants donc bon, pourquoi on laisserait le chef des méchants faire son speech ? C’est stupide je trouve. » demanda-t-il en voyant le visage surpris de Néphariel.

« Effectivement mais elle va être énervée là et ce n’est pas bon signe. J’ai peut-être omis de te parler du groupe qu’on a éradiqué avec l’aide des démons avant d’entrer en guerre avec eux. » ajouta l’archange en se tapotant le menton du doigt.

« Qui ça ? »

« Les dragons… »

« Ah … Effectivement. C’est mauvais à ce point ? » demanda Clément en fixant l’entrée de l’académie avec un regard à moitié inquiet.

« Si ce n’était que ça. C’est une métis entre une démone et un dragon. Son nom est Etna Crow. »

« Je vois. » soupira Clément.

Ils fixèrent tous deux l’entrée dans l’attente de ce qu’il allait survenir. Leur attente ne fut pas longue et un hurlement qui n’avait rien d’humain fut entendu par toutes les personnes présentes.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

10 commentaires sur “JIM – Chapitre 21 : Nouvel ennemi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s