Le Voyage de Moah – Chapitre 12

Auteur : Ben Ornau
Check : MissX



Merci à la mésestimé MissX pour ses checks que je valorise beaucoup et qui me permettent de publier des chapitres dans un français correct. La qualité de mon écriture est ce qu’elle est et j’apprécie qu’elle m’aide au niveau linguistique sans chercher à imposer ses opinions ou goûts en matière d’écriture et de narration.

Après plus de 15 chapitres relue par elle cela méritait bien un peu plus qu’un simple merci. Sans plus de cérémonie le chapitre de la victoire sur le lézard.


Premier sang

La victoire était mienne mais j’étais à cours d’énergie et j’ignorais si le lézard était vraiment seul. Il y avait une petite salle pas loin et je me glissais à l’intérieur pour me reposer un peu et régénérer les parties déchirées de mon corps. Je me cachais dans un coin et profitais de la paix qui s’y trouvait.

[RENOUVELLEMENT D’ÉNERGIE]

Tout en rechargeant mon énergie, je restais attentif à ce qui m’entourait. L’euphorie de la victoire et la peur de la faiblesse de mon état faisait un cocktail d’émotions étrange qui ne m’aidait pas à retrouver mon calme. Rien ni personne ne semblait arriver dans le couloir et je commençais enfin à me détendre un peu et à retrouver une tranquillité d’esprit.

[REPOS]

Le don Projectile d’énergie a évolué

Mon Repos avait duré une dizaine de minutes et la première chose qui m’apparut à l’esprit en sortant de ma somnolence fut l’évolution de mon don. J’aurais bien voulu le tester mais plutôt que de passer du temps ici, je voulais continuer ma progression, ma victoire avait gonflé ma motivation à sortir d’ici plus que jamais.

Avant de s’emporter, la première chose à faire était d’en apprendre plus sur le lézard que j’avais vaincu plus tôt. Il n’avait rien à voir avec la boule de feu d’avant donc l’endroit où je me trouvais devait avoir différentes sortes de créatures.

La dépouille de mon ennemi se trouvait là où je l’avais laissée et je m’approchais pour l’examiner.

[DÉTECTION D’ÉNERGIE]
[DÉTECTION DE CHALEUR]

Maintenant que je n’étais plus dans le feu de l’action, j’allais peut-être pouvoir percevoir des choses que je n’avais pas senties plus tôt.

Le corps était froid ce qui n’avait rien de bizarre vu qu’il était mort. Je n’y connaissais pas grand chose en cadavre mais le fait qu’il soit froid après seulement 20 minutes me semblait étrange. Les lézards de mon monde étaient des créatures à sang-froid donc il était possible que ce soit pareil ici… de plus, cela expliquerait aussi pourquoi je n’avais pas senti sa présence de loin malgré ma technique.

Pendant que l’on s’affrontait, j’avais ressenti une faible énergie venant de la créature mais plus maintenant. Peut-être que les êtres vivants émettent naturellement de l’énergie aussi faible soit elle?

Mon inspection de la dépouille était assez limitée par l’absence de “sens classique” mais, grâce à Détection d’énergie, je sentais quelque chose au niveau de la tête. De la bouche de la créature tombait un liquide dont s’échappait un peu d’énergie. C’était ce que le lézard m’avait craché dessus pendant notre combat et j’avais maintenant l’occasion d’en apprendre un peu plus.

Bien qu’un peu dégouté par l’idée, j’avais une capacité qui me permettrait d’analyser la substance. La survie étant plus importante que de ne pas froisser ma sensibilité, je me décidais et récupérais un peu de la salive de la créature dans mon corps, assez pour remplir un dé à coudre. Cela formait comme une petite bulle dans mon corps. C’était un peu dégoûtant mais j’essayais de ne pas y penser.

[DISSOLUTION]

La salive se désagrégeait doucement et, au fur à mesure, plusieurs informations m’apparurent. La salive contenait un paralysant assez faible qui passait dans les muscles par contact avec la peau. La créature avait donc essayé de me paralyser avant de m’attaquer directement! Ce n’était pas une mauvaise technique mais malheureusement, je ne possédais ni muscle ni système sanguin donc cela n’avait pas d’effet sur moi. Le paralysant n’était sûrement pas assez puissant pour paralyser complètement quelqu’un mais le ralentir ou l’handicaper offrait un avantage surtout pour une créature aussi vive.

En poussant plus loin mon inspection, je compris aussi que les crocs de la créature contenait le même paralysant. Je voulus tenter l’expérience de prendre un peu de paralysant pour le mettre en contact avec mon noyau mais rien ne se passa. Ni paralysie ni nouvelles capacités.

Si je voulais vraiment en apprendre plus sur le créature je n’avais pas le choix il fallait que j’utilise Dissolution sur elle aussi. Je n’en avais pas spécialement envie mais ma survie passait avant tout et faire la fine bouche était un luxe que je ne pouvais pas me permettre. Il y avait quelques bouts de chair détachés du corps dû à l’explosion de mon Projectile d’énergie et je les gobais dans mon corps.

[DISSOLUTION]

Les petits bout de corps fondirent et de nouvelles informations naquirent dans mon esprit. Je n’appris pas grand chose de nouveau par rapport à ce que j’avais déduis mais j’eus la confirmation que le lézard était un prédateur au sang froid. La qualité d’analyse de Dissolution était trop faible donc j’allais devoir pallier avec la quantité. Ce qui ne m’enchantait pas beaucoup parce que ça voulait dire plus de morceaux de cadavre à ingérer. Résolu, j’absorbais un nouveau morceau de feu mon ennemi.

Cette fois-ci, j’appris que le lézard avait un sens du goût très développé et, un peu comme les serpents de mon monde, il pouvait repérer sa victime en tirant la langue pour capter les phéromones dans l’air. Plus important, je compris aussi qu’il était plus facile d’extraire des infos du sang que de la chair de la créature. C’était peut-être un peu glauque mais c’était une bonne chose parce que je n’avais aucune idée de comment dépecer ce genre d’animal sans outils et il était trop gros pour que je le dissolve entièrement dans mon corps.

Absorber le sang qui avait coulé n’était pas évident mais, au bout d’un moment, j’avais trouvé une technique.

La première étape était de creuser mon corps à un endroit et ensuite de refermer ce creux par les côtés en emprisonnant de l’air à l’intérieur, cela formait un petite bulle dans mon corps.

La seconde étape était de trouver un peu de sang qui avait coulé de la créature et de relâcher la poche d’air à l’intérieur de cette flaque. En se vidant, la poche créait un appel d’air et le sang remontait de lui-même dans la poche.

J’étais assez fier de moi et fus soulagé qu’aucune capacité Succion ou autre ne soit apparue dans mon esprit.

[DISSOLUTION]

Lézard de pierre :
Le Lézard de pierre est un ovipare naît sous l’influence de l’énergie de la terre.
Il vit dans les endroits sombre et frais où ils chassent en profitant d’un paralysant musculaire qu’il sécrète naturellement.

Je savais aussi grâce à la Dissolution que hormis son sens du goût particulier, le reste des sens du Lézard de pierre étaient faibles. En vérité, je savais soudain énormément de choses sur le lézard de pierre de la même manière que j’avais appris des choses sur les cristaux d’énergie et comment ils étaient créés.

La comparaison entre les deux me donnait une idée mais pour que cela marche il allait me falloir plus d’informations. Ça allait retarder la reprise de mon périple vers l’extérieur mais si j’avais raison ça en valait la peine.

J’avais encore une capacité à utiliser.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant


Le chapitre suivant est en avance sur mon site, enjoy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s