Maître des âmes 52 : Derniers préparatifs

Auteur : Nightgale
Check: Miss X & Nekoyashiki-san


(メ ̄▽ ̄)︻┳═一      ε=ε=ε=ε=┌(; ̄▽ ̄)┘

À la semaine prochaine, ha ha ha !

Enjoy.


Le ring où allait se dérouler la finale était le plus grand d’entre tous. Celui-ci était deux fois plus grand que les autres et était situé juste en face de la tribune où se trouvait tous les invités de marque.

La foule était plus survoltée que jamais tandis que Fang approchait lentement du lieu de la rencontre. Pour des raisons de sécurité, le public était davantage tenu à l’écart que pour les précédentes rencontres.

Alors qu’il était sur le point d’arriver, il aperçut Meimei qui se trouvait non loin du ring. Il s’apprêtait à lui faire signe quand celle-ci ferma ses yeux puis cria de toutes ses forces en serrant ses poings.

« Fang ! Bonne chance ! »

Fang fut étonné. Que quelqu’un d’aussi timide que Meimei s’exprime avec autant de vigueur en plein milieu de la foule était plus que surprenant. Ce geste lui avait apparemment demandé beaucoup d’efforts car son visage était tout rouge tandis qu’elle osait à peine rouvrir ses yeux.

En la voyant ainsi, il ne put s’empêcher d’éclater de rire. Après s’être calmé, il regarda Meimei droit dans les yeux et leva ensuite son poing vers le ciel pour montrer qu’il avait bien reçu son message.

En réponse à son geste, la foule se déchaîna de plus belle tandis que Meimei le regardait avec un sourire radieux. Il poursuivit ensuite son chemin. Mais avant même d’avoir la possibilité de monter sur le ring, un membre de la garde de Mura l’interpella.

« Candidat Fang, avant le combat nous allons faire une inspection pour vérifier que vous n’avez pas d’objets contraires au règlement sur vous. Ça ne durera pas longtemps. »

Fang était perplexe. Était-ce l’une des mesures dont le chef Han lui avait parlé un peu plus tôt ? Plus loin, il vit que Sung était lui aussi soumis au même traitement. Il accepta donc de subir cette inspection sans protester.

« Si vous voulez bien nous confier votre anneau interspatial. Il vous sera rendu à la fin de la compétition. Ce sont les ordres du chef Han. »

Fang se méfia quand l’homme lui demanda son anneau mais celui-ci déclara rapidement qu’il agissait sous les directives du chef Han. Fang porta malgré tout son regard vers Han qui était dans la tribune à la recherche d’une confirmation.

Celui-ci comprit les inquiétudes du jeune garçon et hocha légèrement la tête pour lui assurer qu’il n’y avait aucune inquiétude à avoir. Après s’être assuré que c’était bien Han qui était derrière tout ça, il remit son anneau sans résister. Un peu plus loin, Fang vit que Sung en avait fait de même lui aussi.

Cependant, il avait comme une sorte d’intuition. Alors qu’un deuxième garde examinait ses vêtements à la recherche d’objets dissimulés, il s’adressa à Shen.

« Shen, si tu veux bien… »

Shen savait ce que Fang voulait et s’exécuta aussitôt à la demande du jeune garçon. Il ne fallut pas longtemps à Fang pour ressentir cette sensation à présent familière. Il s’agissait de l’âme de Shen qui s’était propagée dans celle du jeune garçon.

C’était le dernier atout que qu’il possédait. Avec la présence de Shen dans son âme, Fang avait la possibilité d’augmenter temporairement sa perception de l’énergie. Il avait utilisé cette méthode à de nombreuses reprises pour pouvoir absorber l’âme des bêtes démoniaques durant son entraînement.

Bien que ça ne lui permettait pas de devenir plus fort, le fait d’être plus sensible aux fluctuations de l’énergie environnante était un avantage non négligeable pendant un affrontement.

Sung, qui était aux portes du stade guerrier, devait également avoir une bonne perception de l’énergie. Évidemment, ça n’égalait pas celle de quelqu’un qui était au stade guerrier. La sensibilité à l’énergie était une sorte de sixième sens indispensable à tout bon combattant. Grâce à cela, il était plus facile de ressentir et d’anticiper les mouvements de son adversaire.

« J’espère que ça durera suffisamment longtemps », pensait Fang.

Il ne pouvait conserver cet état que durant un temps limité. Le délai était d’ailleurs encore plus court lorsqu’il se battait. En vérité, c’était la première fois que Fang utilisait cette méthode durant un combat.

C’était un pari pour lui mais il n’avait pas d’autre choix. C’était la seule option pour pouvoir combler autant que possible la différence de force entre lui et Sung. Maintenant qu’il pouvait ressentir l’énergie avec davantage de clarté, il était capable de surveiller le garde même avec ses yeux fermés.

Si le garde qui s’était adressé à lui en premier était un homme du chef Han, ce n’était apparemment pas le cas pour celui qui était en train de le fouiller. Le premier garde ne l’avait pas dit à voix haute mais le regard qu’il lui avait lancé était plus que parlant.

Han avait mis en place cette procédure pour éviter que Sung ne triche. Cependant, il semblait bien que Shang redoutait que Fang en fasse de même. Celui-ci avait donc réussi à glisser un de ces hommes pour éviter ce scénario.

Fang ne remarqua rien de suspect dans l’attitude du garde qui l’inspectait. Il décida alors de projeter son attention sur Sung.

« Hum ? »

Grâce à sa perception améliorée, Fang détecta un mouvement étrange de la part du garde qui fouillait Sung. Curieux, il se concentra davantage pour essayer de découvrir de quoi il en retournait.

« … »

Fang était pensif. Il hésita un moment pour savoir s’il devait dénoncer Sung ou non, mais décida finalement de garder le silence.

« Si c’est à ça que tu veux jouer… » Murmura-t-il en formant un léger sourire sur ses lèvres.

Une fois l’inspection terminée, les deux combattants montèrent enfin sur le ring. Sous les bruits incessants de la foule, Fang et Sung se retrouvaient maintenant face à face. Seuls quelques mètres les séparaient désormais. Entre eux se tenait la personne qui allait être l’arbitre pour cette finale. Il s’agissait du chef de la garde de Mura en personne, Rao.

« Je serai l’arbitre de cette rencontre. Le début de la rencontre aura lieu une fois que le chef Han aura prononcé son discours », expliqua-t-il aux deux garçons.

Sans prêter la moindre attention aux paroles de Rao, Fang se tourna vers Sung et commença à lui adresser la parole.

« Sung, si on m’avait dit dans le passé que le jour viendrait où je t’affronterais durant la finale du tournoi de Mura, je n’y aurais jamais cru. Ah ! Au fait, toutes mes excuses pour ne pas avoir assisté aux funérailles de Hong. C’est que j’étais un peu occupé à m’entrainer… J’espère que tu ne m’en veux pas. »

Rao resta bouche bée en écoutant Fang parler. Ce garçon avait vraiment une langue de vipère !

Bien que ses paroles soient venimeuses, on aurait dit que son visage reflétait un semblant de sincérité. Si Rao n’avait pas une vague idée de la situation actuelle, il aurait pu croire que Fang avait vraiment des remords.

Il jeta alors un oeil inquiet vers Sung, redoutant que celui-ci ne se jette tout à coup sur son adversaire avant même que la rencontre ne commence. Mais à sa grande surprise, Sung garda une expression impassible tandis qu’il prit à son tour la parole.

« Utilises ta bouche tant que tu le peux encore car bientôt, tu ne seras plus capable de parler », répliqua froidement Sung.

Fang fronça légèrement des sourcils en constatant le manque de réaction de la part de son ennemi. Il avait espéré pouvoir le déstabiliser un peu, voire même l’énerver dans la mesure du possible.

Si, comme durant son combat contre Meimei, sa colère prenait encore une fois le dessus, cela aurait permis à Fang de lire plus facilement ses mouvements, augmentant ainsi ses chances de victoires.

« Il s’est préparé mentalement à ce que je vois… Bah, j’aurai essayé en tout cas. »

Voyant que sa provocation n’avait eu aucun effet, Fang n’insista pas davantage et se contenta de soutenir le regard meurtrier que Sung lui portait avec un faible sourire.

____

Alors qu’il regardait les deux garçons prêts à se sauter à la gorge à tout instant, Rao soupira en son for intérieur. En tant que chef de la garde de Mura, le rôle d’arbitre n’était pas censé lui revenir à l’origine.

Seulement le niveau des concurrents pour ce tournoi avait surpassé toutes les attentes. Fang et Sung, le potentiel de ces deux garçons était tel que Rao était le seul qualifié pour pouvoir arbitrer leur rencontre d’assez près sans risquer d’éventuelles blessures.

« Qu’est-ce que je fais là… »

Peu avant la rencontre, le chef Han l’avait fait appeler pour lui faire assumer le rôle d’arbitre. Sous la présence du chef Han ainsi que celle du chef en second Shang, Rao fut ordonné de juger cette rencontre dans la plus grande impartialité.

Rao se sentait pris entre le marteau et l’enclume. Il n’était pas très intelligent, mais il avait clairement ressenti que quelque chose d’étrange se passait entre Han et Shang avec ce tournoi. Il ne voulait en aucun cas être impliqué là-dedans.

Il avait toujours été un homme simple. Même si celui-ci n’était pas un fervent partisan de Shang, il était toutefois reconnaissant envers lui pour la chance qui lui avait été offerte. Cela lui avait permis après de nombreuses années de dur labeur d’atteindre la prestigieuse position de chef de la garde de Mura.

Rao avait toujours ressenti de la fierté pour le chemin qu’il avait parcouru. Mais maintenant, sa position était devenue un gros fardeau sur sa conscience. En tant que chef de la garde de Mura, il avait vu, entendu, et fait des choses que la plupart des villageois ignoraient.

Il était parfaitement conscient de la nature de Shang. Si ça ne tenait qu’à lui, il préférerait travailler avec le chef Han dont il connaissait la bonté. Mais les méthodes de Shang étaient cruelles et celui-ci ne tolérait pas la trahison.

Contraint et forcé, Rao n’avait eu d’autre choix que de se plier aux exigences de Shang ainsi qu’aux caprices de ses deux fils, Sung et Hong. Est-ce qu’il en était arrivé jusque là pour devenir le larbin de personnes plus jeunes et plus talentueuses que lui ? Alors que cette pensée le harcelait, un jeune garçon fit son apparition.

Rao ne le connaissait même pas. Arrivant soudainement comme un fantôme et se déchainant comme une tempête, les actions de ce garçon dénommé Fang bouleversèrent Mura dans son ensemble en un rien de temps.

Après une succession d’événements aussi spectaculaires qu’imprévisibles, ce fameux Fang se tenait à présent sur la dernière scène de la compétition. Face à lui, se trouvait un autre garçon dont le talent avait longtemps prédestiné à un avenir plus grand que ce que ce village avait à offrir, Sung.

Rao était à la fois émerveillé et mélancolique à l’idée que ces deux jeunes hommes, dont l’âge additionné n’égalait même pas le sien, étaient probablement déjà plus forts que lui.

Même si c’était à contre-coeur qu’il avait été assigné en tant qu’arbitre pour la finale, ce sentiment fut vite remplacé par l’excitation de pouvoir assister aux premières loges au combat entre ces deux jeunes talents.

Il jeta un bref regard sur Fang, puis sur Sung. Il n’était pas au courant de tous les détails mais il était conscient que les enjeux de ce combat étaient bien plus grands qu’il n’y paraissait. Cependant, tout cela importait peu pour lui en ce moment !

Il n’avait que faire des manigances du chef Han ou de Shang, ni de la place que Fang et Sung avaient dans tout ça. On lui avait demandé d’arbitrer en toute impartialité et c’est ce qu’il comptait bien faire !

En ce moment, il n’y avait plus qu’une pensée dans son esprit : Fang ? Ou bien Sung ? Qui était le plus fort des deux ?

____

L’excitation de Rao était partagée par l’ensemble du public. Une fois les deux combattants sur le ring, tout le monde se tut subitement. Sans que personne ne se passe le mot, le silence tomba et tous les regards se portèrent naturellement vers la tribune. Il était de coutume que le chef Han fasse un discours avant le début de la dernière rencontre.

En constatant la réaction de la foule et son expression signalant qu’elle ne pouvait plus attendre, Han sourit intérieurement. Il se leva ensuite pour prendre la parole.

« Chers spectateurs, chères spectatrices, après une longue compétition et des combats incessants, nous voilà aux portes du combat final. Comme vous le savez, ce tournoi a pour but premier de trouver et de sélectionner des talents prometteurs pour participer au grand rassemblement des villages. »

Han prit une courte pause et balaya la foule du regard avant de s’arrêter finalement sur Fang et Sung en contre-bas.

« Cette année a été le théâtre de nombreuses surprises. Le niveau de la compétition était à un niveau jamais atteint auparavant. Je dois avouer qu’il n’y a pas de plus grande joie pour moi que de voir que l’avenir de Mura possède autant de potentiel », poursuivit Han avec un grand sourire. « Tellement de jeunes talents… Et je pense que personne ne me contredira en disant que les deux jeunes hommes qui sont devant vous sont les meilleurs parmi les meilleurs ! »

« Oooohhhh ! »

« Fang ! Fang ! Fang ! »

« Sung ! Sung ! Sung ! »

La foule se déchaîna suite aux paroles de Han. Les supporteurs de chaque concurrent ne se privèrent pas pour encourager leur favori.

« Je pense qu’il n’y a rien d’autre à ajouter. Je ne pense pas non plus me tromper en affirmant que ce combat sera l’une des finales… Non ! La meilleure des finales depuis la création de ce tournoi ! Sans plus attendre, chef Rao, si vous le voulez bien ! »

Rao acquiesça en hochant la tête. Il jeta un dernier coup d’oeil aux deux combattants avant de s’exclamer de toutes ses forces :

« La finale du tournoi de Mura ! Fang contre Sung ! Commencez ! »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Maître des âmes 52 : Derniers préparatifs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s