Maître des âmes 51 : L’heure précédant la finale

Auteur : Nightgale
Check: Miss X & Nekoyashiki-san


« Le premier pas vers la jouissance est la patience. »
Citation de Joseph Michel Antoine Servan ; Extrait d’un portefeuille (1807)

ε===(っ≧ω≦)っ

Enjoy.


« 9ème niveau du stade humain… »

Sung avait scrupuleusement observé le dernier affrontement de Fang. Il avait ainsi pu confirmer le véritable niveau de son ennemi.

Durant le dernier combat, il ne pensait pas que Fang ait dissimulé sa force, sinon il n’aurait pas eu autant de difficulté. Qui plus est, il n’aurait pas eu à révéler le coup qu’il avait utilisé à la toute fin.

« Cet arcane… Qu’est-ce que c’était ? »

Le coup qui avait terrassé Guin. L’attaque de Fang avait complètement surpassé celle de son adversaire. Il était évident que c’était dû à un arcane offensif extrêmement puissant.

« Un arcane de déplacement… et maintenant un arcane offensif, probablement au stade guerrier aussi. Avec ces deux éléments, Fang peut se battre d’égal à égal contre moi. »

C’était là son estimation. La situation était différente par rapport à Meimei qui possédait une puissance offensive limitée, offrant ainsi à Sung une certaine marge de manoeuvre.

« Avec Fang, si je n’y vais pas sérieusement dès le début, je risque de me faire avoir avant même de comprendre ce qui m’arrive. »

Plutôt que de se mettre en condition optimale, l’heure allouée avant la finale permettait surtout à Sung de calmer son esprit. La haine qu’il éprouvait contre Fang subsistait toujours en lui mais son précédent combat lui avait fait réaliser que sa rage avait offert bien trop d’opportunités à son adversaire.

S’il avait mené son combat avec un esprit serein, jamais Meimei n’aurait pu l’acculer à ce point. Il ne comptait pas réitérer la même erreur, surtout qu’il savait que Fang avait un don pour provoquer les gens.

« Fang… Je vais t’éliminer froidement et de façon impitoyable. Je vais venger la mort de Hong et prouver à tous qui est le plus fort dans Mura. »

Après avoir réaffirmé ses intentions, Sung replongea dans sa méditation en attendant que l’heure du combat final ne sonne.

____

« Pfiouu… »

Fang expira lentement. Avec l’âme de Shen liée à la sienne, une heure était plus que suffisant pour récupérer l’énergie qu’il avait dépensée.

Il ouvrit ensuite lentement ses yeux et observa les environs. Meimei n’était pas en vue et il restait encore un bon moment avant la finale. Il décida donc de poursuivre sa méditation en attendant le début des hostilités mais il s’arrêta brusquement quand il vit une silhouette familière apparaître non loin de là.

La personne se tenait immobile et ne semblait pas vouloir bouger de sa position. Fang se leva donc pour aller à sa rencontre.

La moitié de son visage était toujours recouverte de la même capuche mais il arrivait étrangement à se fondre dans la foule sans éveiller de soupçon.

En voyant Fang approcher, l’homme esquissa un sourire et prit la parole.

« Je ne voulais pas vous déranger alors je n’ai pas osé vous interpeller », expliqua l’homme.

« Je dois avouer que je ne m’attendais pas à vous voir aussi vite. Un problème ? »

« Non, non », s’empressa de répondre l’homme. « Bien au contraire, grâce à votre suggestion, tout se déroule encore mieux que je l’aurais cru. J’ai fini ma tâche alors je pensais en profiter pour vous faire un rapport de la situation. »

Fang fronça des sourcils. Il avait du mal à croire que cet homme avait une âme aussi charitable.

« Quel attention de votre part. Moi qui pensais que vous étiez venu m’observer avant la finale parce que vous aviez des doutes à mon sujet. »

«  »Ha ha ! Vous m’avez percé à jour. Vous n’êtes vraiment pas un garçon ordinaire, je me sens honteux », répondit l’homme tout en ricanant faiblement.

« Eh bien, vous n’avez pas à vous en faire. La situation est sous contrôle », répliqua fermement Fang.

« Hoho… Même si votre adversaire est Sung, vous restez aussi confiant ? »

Le regard de l’homme devint subitement acéré en posant cette question. Fang savait que celui-ci cherchait à le tester et, sans montrer aucun signe d’inquiétude, lui répondit :

« Tout ne s’est pas déroulé comme je l’avais prédit jusqu’ici ? Ceci dit, je ne peux pas vous empêcher de vous retirer maintenant. Si vous le faites cependant, votre part sera beaucoup moins grande… ça vous convient ? »

L’homme scruta l’expression de Fang un long moment avant d’éclater de rire une nouvelle fois.

« Ha ha ! Puisque vous semblez aussi sûr, autant poursuivre jusqu’au bout ! Bien, ce serait dangereux de nous voir ensemble plus longtemps. Sur ce, que la déesse de la victoire puisse vous sourire. »

L’homme disparut ensuite au milieu de la foule sur ces paroles. Fang le regarda s’en aller avec un air pensif. Il avait fait appel aux services de cet homme avant le tournoi et d’après ses dires, son plan avait correctement fonctionné jusqu’ici.

Fang laissa échapper un sourire en pensant au moment où il reverrait cet homme pour récolter le fruit de ses efforts.

« Plus qu’un combat… »

Il restait encore une vingtaine de minutes avant la confrontation.

____

« Vainqueur, Fang ! »

Ce n’est qu’après avoir entendu la déclaration de l’arbitre que Han fut finalement rassuré. Bien que Guin se soit révélé être un adversaire formidable, Fang avait quand même réussi à remporter la victoire.

« Le moment est enfin arrivé. »

La conclusion de cet affrontement dans l’ombre avec Shang allait prendre un tournant décisif avec la finale. Durant toute la durée de la compétition, il avait sans cesse négocier avec les différents représentants des villages annexes pour les rallier à sa cause.

Comme ses sources l’avaient confirmé, un bon nombre d’entre eux penchait davantage en faveur de Shang. Mais l’être humain était une créature fébrile. Shang avait beau avoir agrandi son influence durant ces dernières années, l’autorité de Han était encore bien présente.

La situation actuelle allait en faveur du parti de Shang, mais la différence était minime. Le moindre résultat inattendu pouvait changer la donne dans l’autre sens. Entre les deux factions existantes, il y avait encore beaucoup de personnes qui n’appartenaient à aucun camp.

Le plan de Han, tout comme celui de Shang, était d’utiliser le tournoi comme une démonstration de force pour convaincre les indécis. La loi du plus fort était une règle d’or dans ce monde et il était donc naturel de vouloir faire partie du camp qui possédait les plus puissants combattants.

Les représentants des villages annexes observaient la situation depuis des années. Ce n’était à présent plus un secret pour personne que la puissance militaire de Shang égalait celle du chef Han.

Dans ces conditions, quel allait être le facteur décisif entre les deux ?

Chaque représentant en était arrivé à la même conclusion : la jeune génération ! Celui qui s’appropriera les meilleurs talents obtiendra un avantage décisif.

Avec cet objectif en tête, deux groupes avaient été formés à l’insu de la majorité des gens. Le premier, composé de Paki, Myk, Guin et Sung représentait Shang tandis que le deuxième, avec Meimei et Fang soutenait le chef Han.

En tout cas, c’était ce que Han avait réussi à leur faire croire. Il n’avait pas l’intention d’impliquer Meimei dans cette lutte au pouvoir. Quant à Fang… c’était un cas à part.

Celui-ci ne se souciait pas vraiment de qui serait aux commandes de Mura. Seulement, les circonstances lui avaient attiré l’hostilité de Shang.

En y repensant, Han avait presque envie de remercier Hong pour avoir créé ce conflit irrémédiable avec Fang, obligeant ainsi le jeune garçon à se battre pour lui.

Han avait fait un pari risqué en se reposant sur Fang, mais jusqu’à présent les résultats avaient dépassé ses espérances. Le jeune garçon avait enfin obtenu sa place en finale et était sur le point d’affronter Sung. De plus, son parcours avait fait une forte impression en battant de manière aussi spectaculaire les protégés de Shang.

Il va sans dire que ces victoires avaient fortement influencé les membres présents dans la tribune, permettant ainsi à Han de regagner son prestige.

« C’est maintenant que tout va se jouer. »

À l’approche de la dernière rencontre, Han ne voulait pas que d’autres imprévus se produisent comme lors du combat avec Meimei. Il prit donc autant de disposition que possible pour que Shang ne puisse pas truquer l’affrontement à venir.

Et alors que l’heure de la rencontre approchait à grands pas, Han remarqua que Fang ne semblait rien faire de particulier. Il décida donc de discuter un peu avec lui.

« Fang… Tu es prêt ? » Demanda-t-il au jeune garçon en s’approchant.

« Aussi prêt que possible », répondit tranquillement Fang.

« J’ai fait tout mon possible pour que Shang ne puisse pas interférer durant ton combat. Je me suis assuré que l’arbitre serait impartial et j’ai augmenté la surveillance sur ses hommes. Seulement… »

Malgré ces paroles, il subsistait un doute dans la voix de Han.

« Les choses qu’il peut faire sont limitées mais impossible de savoir jusqu’où il peut aller… je suppose », ajouta Fang.

« C’est à peu près ça. Je suis désolé de ne pas pouvoir en faire plus. »

Han observa brièvement Fang. Celui-ci avait le regard vif et un air déterminé. Han était rassuré de voir que le jeune homme sur lequel il avait placé tant d’espoir restait aussi calme malgré l’enjeu qui pesait.

« Fang, je sais que c’est un peu tôt pour le dire mais je tenais à te remerci… »

« C’est inutile », interrompit soudainement Fang. Il regarda ensuite Han droit dans les yeux avant de reprendre.

« Je tiens à vous rappeler que si je fais ça, ce n’est pas pour vous, ni pour Mura. Vous avez ma collaboration tant que vous pouvez assurer la sécurité et le bien-être de ma mère. »

« C’est… »

Han ne savait pas quoi répondre et baissa faiblement ses épaules avec un air résigné. On aurait dit qu’il avait pris plusieurs années en l’espace d’un instant.

« Je ne vais pas te déranger plus longtemps. Bonne chance pour la finale. »

Et sans prononcer un mot de plus, Han s’en alla.

____

Alors qu’il regardait le chef Han s’éloigner, Shen prit la parole.

« Tu n’as pas été un peu dur avec lui ? Han ne semble pas être une mauvaise personne », fit-il remarquer.

Fang secoua légèrement sa tête après cette remarque.

« Tu as raison. Rien qu’à voir comment il traite Meimei, je sais que ce n’est pas une mauvaise personne. Je me souviens aussi que le chef Han m’avait donné une pilule pour mes blessures après avoir été passé à tabac par Hong. Cependant… »

Il serra ses poings avant de poursuivre.

« Je n’ai pas non plus oublié toutes ces années où ma mère et moi avons été ignorés. Je sais que tous les villageois ne sont pas forcément bons et mauvais. Au fond, c’est la loi du plus fort qui règne dans ce monde, et ma mère et moi étions au plus bas de la chaîne », dit Fang avec un regard triste.

« Et maintenant que je suis assez fort ? Le chef Han me fait des faveurs et la foule acclame mon nom comme un héros. Ces mêmes personnes qui me considéraient comme un insecte me vénèrent presque comme un dieu à présent. Ce n’est pas pathétique ? »

Fang ricana faiblement face à cette ironie.

« Je suis devenu ce que Mura a fait de moi. Même si les gens autour de moi ont de bonnes intentions, ma confiance ne peut pas être si facilement gagnée. »

Les seules personnes à qui Fang offrirait sa vie sans hésitation étaient Ping et sa mère.

Son meilleur ami était mort et il ne lui restait désormais plus qu’une seule personne pour qui il était prêt à tout sacrifier. Du point de vue de Fang, le reste du monde représentait un ennemi potentiel.

« … »

Shen écouta attentivement Fang sans l’interrompre. C’était naturel d’avoir une telle vision du monde après ce que celui-ci avait vécu. Mais même si l’enfance de Fang était loin d’être idyllique, Shen pensait cependant que ça lui avait forgé la bonne mentalité pour pouvoir survivre dans ce monde.

Shen était quelqu’un de très puissant par le passé. Il savait donc parfaitement combien le monde était cruel pour ceux qui n’avaient pas suffisamment de force. Il était impossible d’atteindre les plus hautes sphères sans se salir les mains d’une façon ou d’une autre, et pour ça, un mental d’acier était une qualité indispensable.

« Ce petit a de bonnes dispositions pour accomplir de grandes choses. Reste à savoir si le destin lui sera favorable. »

Il avait vu une multitude de talents durant sa vie, et bon nombre d’entre eux avaient péri de manière cruelle et injuste. Le talent et le mental étaient bien sûr nécessaires mais avoir de la chance était également un facteur indéniable.

Sa rencontre avec Fang faisait partie de ce facteur. Mais est-ce que cela suffira à ce jeune garçon pour atteindre son but ?

« Candidat Fang, c’est l’heure ! Si vous voulez bien vous diriger vers la plateforme principale. »

Interrompant Shen dans sa réflexion, quelqu’un annonça à Fang que l’heure de la rencontre finale était enfin arrivée.

« Fuuh… Huuuh… Bon ! »

Après avoir respiré un bon coup, une lueur s’alluma dans les yeux de Fang. Il se leva ensuite lentement et avança avec une expression aussi sereine que déterminée.

« Allons-y ! »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Maître des âmes 51 : L’heure précédant la finale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s