Death March 6-16 : Le Peuple du Territoire du Baron Muno (7)

Traducteur : HarkenEliwood
Adapt : Nekoyashiki-san / Soreyawari
Check : MissX


Yo~ Wari desu ! Vacannnnnces !
Ça faisait longtemps… Fichtre… Du coup bonne lecture ?
Un Slime devrait pas trop tarder 😉


Ici Satou. Durant mon enfance, je ne pouvais pas m’empêcher de trouver mystérieux qu’un aimant flotte face à un autre de la même polarité. Comme les tours de magie étaient populaires à l’époque, j’ai cru pendant un certain temps que l’aimant flottant était magique.
Dans un autre monde, un aimant pourrait être considéré comme une pierre magique.


L’intérieur du chariot qui d’habitude est plutôt spacieux, est maintenant plein de bagages.

J’ai mis en place ce subterfuge afin d’empêcher qu’Hayuna et l’homme ne deviennent suspicieux. J’ai disposé des ustensiles de cuisine, des boîtes et des tonneaux contenant 2 jours de nourriture dans le chariot. Les empêcher de s’effondrer a été difficile.
À ce moment-là, je me suis senti reconnaissant d’avoir la [Boîte à Objets].

Évidemment, je me suis assuré de laisser assez d’espace pour les gens. Mia se plaint que c’est « serré », mais je trouve que c’est encore assez spacieux par rapport à un chariot normal.

Comme on pouvait s’y attendre, même l’indifférente Mia a demandé « D’où as-tu sorti tout ça ? », je lui ai donc montré un sac magique [Sac à Trente Places]. Mis à part Mia qui nous quittera quand on sera arrivé à la forêt de Bornéan, ça ne me dérange pas de parler aux autres de mon [Inventaire], mais j’aimerais éviter une situation où les filles seraient kidnappées ou blessées à cause de rumeurs qui se seraient répandues, je préférerais que les problèmes me tombent dessus. Évidemment, je ne pense pas qu’elles répandront la rumeur, mais quelqu’un pourrait les entendre en parler.
Il serait plus sûr de garder ça secret jusqu’à ce que chacune soit assez forte pour se défendre même si elles s’attirent des ennuis.

Ainsi, si c’est le sac magique [Sac à Trente Places], alors ce sera l’objet qui sera ciblé, et même s’il est volé, ce ne sera pas particulièrement gênant.

« Devrions-nous les réveiller bientôt ?
– Laissons-les tranquilles jusqu’à la prochaine halte. Si ces types sont bizarres, nous les ferons descendre avant d’arriver à la ville de Muno.
– Ok. »

Pour le moment, nous n’allons pas rencontrer de voleurs ou de bêtes sauvages, alors je laisse la conduite à Lulu. Liza s’entraîne à l’équitation. Mia est à ses côtés, elle lui enseigne comment manœuvrer un cheval. Naturellement, Liza monte le cheval avec une selle.

« Master, je veux toucher les joues de ce jeune organisme. Je demande la permission.
– Ne touche pas au bébé.
– Je demande une reconsidération, Master. »
(ndt : Nana utilise « Master » au lieu de « Goshujin-sama » qui veut dire “Maître”.)

Nana demande tout en gardant ses yeux rivés sur le bébé, mais c’est NG (No Good) de toucher le bébé sans la permission des parents.
Quand je l’ai interdit, elle a brusquement tourné son visage vers moi afin de protester.
Son mouvement m’a fait pensé à un film d’horreur , alors remettons ce problème à plus tard.

« Demandons la permission à la mère quand elle sera réveillée.
– Master, je demande la permission de stimuler le réveil de la mère.
– Non, ne la réveille pas avant qu’elle ne le fasse naturellement.
– … Oui, Master. »

Nana consent avec un regard un peu triste, mais quand elle regarde le bébé, elle s’assoit, serrant ses genoux, et met son menton sur ses genoux tout en regardant le bébé avec extase.
Arisa n’est pas là, elle est avec Lulu sur le siège du cocher. Il semble qu’elle ne veut pas être près de Toruma et de son odeur de sueur.
Pochi et Tama semblent aussi intéressées par le bébé, mais elles ne s’en approchent pas. Elles ont toutes les deux l’air assez sombre, sont-elles mal à l’aise avec les bébés ?
J’ai essayé de leur demander ce qui n’allait pas, mais j’ai juste eu pour réponse « Ce n’est rien, nodesu. »
Ça n’a pas l’air d’être rien, ça, alors j’irai leur parler après le repas. Avoir le ventre plein améliore l’humeur et allège les soucis.

Pochi et Tama qui avaient l’air déprimées plus tôt s’élancent avec motivation une fois que nous sommes arrivés au campement en disant “Nous allons chasser des grosses proies aujourd’hui, nodesu”. Veulent-elles attirer l’attention du bébé ?

Arisa et Mia vont ramasser du bois pour le feu.

« Arisa, la longue baguette ne va-t-elle pas te gêner durant la collecte du petit bois ?
– Je veux tester une nouvelle magie, il est difficile de lancer un nouveau sort avec une petite baguette, tu sais.
– Ah, enfin ? Quel genre de magie as-tu décidé d’apprendre ?
– Je ne me suis toujours pas fixée. J’ai réduit ma sélection à trois magies, et je veux d’abord les essayer avant de choisir. Vu qu’il y a une zone déserte au-delà de cette falaise, je ne mettrai pas le feu à la forêt même si je me foire, n’est-ce pas ?
– C’est bon.
– Même si ça brûle, Mia l’éteindra, qu’elle a dit.
– Laisse-moi faire.
– Attention à ne pas impliquer Pochi et Tama.
– Ok.
– Nn. »

Je donne la permission tout en me sentant épuisé face à l’inexpressive Mia qui a fait un signe de ‘V comme victoire’. (nda : V) Non, elle n’est pas inexpressive, ses joues sont un peu rouges, elle doit se sentir un peu embarrassée.
Je crois qu’elle se soucie encore du test de magie d’eau qu’elle a fait hier, son échec avait provoqué l’inondation du camp.

Aujourd’hui, la préparation du repas est laissée à Lulu et Nana, de mon côté, je vais enseigner à Liza comment prendre soin des chevaux. D’après ce que j’ai lu dans un manga ou un magazine, on peut établir plus facilement un lien avec le cheval si on le brosse après l’avoir chevauché. Je pense aussi que Liza devrait apprendre l’équitation afin de dissuader les voleurs.

« Liza, tu t’en sors avec l’équitation ?
– Oui, dans ma ville natale, j’avais fait quelque chose de semblable avec une monture appelée Rhinocéropotame. »
(ndt : En japonais, la créature s’appelle Kaba Sai. ‘Kaba’ = hippopotame ‘Sai’ = rhinocéros J’ai rien trouvé de crédible / nda : rhinopotame ? ^^)

Je peux plus ou moins imaginer la créature d’après le nom subtil. Mais ne nous attardons pas là-dessus.
J’attache les chevaux à un arbre à proximité et leur donne des céréales et de la paille. Les trois chevaux mangent avec appétit. Ça n’a pas l’air d’être à cause de la faim vu qu’ils ne sont pas vraiment maigres. Ça doit être à cause du fourrage.

Comme nous avons obtenu plus de chevaux, je pense en profiter pour les utiliser.

J’ai pensé à mettre plus de chevaux pour tirer le chariot, mais je m’inquiète pour le système de suspension si ce chariot d’occasion roulait plus vite. L’essieu risque de se casser à cause du mauvais état de la route. J’ai aussi pensé à fabriquer un système de suspension, mais je n’ai rien pour fabriquer un ressort de grande taille alors j’ai abandonné.

Si je pouvais fabriquer un outil magique reproduisant la magie de lévitation que j’ai vu dans la boutique de la fille du magasin de magie, notre capacité de transport augmenterait. Ce serait comme un moteur linéaire.
Les livres de Trazayuya parlaient d’outils magiques pouvant reproduire une magie similaire, mais comme il me fallait des installations de grande taille et un utilisateur de la magie de la nature, c’est infaisable. Il semble que le mécanisme de déplacement des blocs du dédale utilisait le même principe.

Au final, les trois chevaux sont devenus des montures. Si les filles-bêtes les chevauchent, on devrait pouvoir faire fuir les voleurs.

Tout d’abord, je décide d’essayer de fabriquer des harnais d’équitation. Heureusement, j’ai beaucoup de cuir, alors je les fabrique en utilisant la méthode de coupe et de couture écrite dans le manuel. J’ai également taillé du bois vu que les étriers ne se font pas uniquement avec du cuir. C’est facile à faire puisque j’ai un modèle.
Je l’ai terminé en 30 minutes, et je le mets sur le cheval pour vérifier l’ajustement. Ouaip, on dirait qu’il n’y a pas de problème.
Je devrais faire des harnais plus petits pour Pochi et Tama.

Alors que je retire le harnais, Nana m’appelle. Apparemment, Hayuna-san s’est réveillée.

« Merci beaucoup. Vous avez même utilisé une précieuse potion magique pour Toruma.
– Ça ne me dérange pas, il n’y a pas de substitut à la vie humaine, après tout. »

Même si c’était une potion magique, celle-ci était la moins chère à fabriquer, mais ne nous dérangeons pas à révéler cela.

Hayuna-san a retiré sa capuche durant les remerciements. C’est une femme aux cheveux blonds-roux. Elle est relativement belle, mais elle n’a pas l’air d’avoir 25 ans avec son regard enfantin. Pourtant, elle semble être une bonne mère lorsqu’on la voit caresser le bébé. Sa poitrine est plus importante que la norme, mais pas assez pour être appelée une « Kyonyuu », même si les courbes de sa taille sont plutôt agréables. Elle est de niveau 3, elle a la compétence [Nettoyage].

L’homme qui dort à côté d’elle, Toruma-shi, est un homme de 30 ans avec une impression peu fiable en raison de sa taille haute et mince. Ses cheveux sont brun clair, pas de barbe. Il est de niveau 4, il a la compétence [Social].

Pendant que j’ai une conversation amicale avec Hayuna-san, Arisa, assise à côté de moi me chuchote une question avec un visage anxieux. C’est probablement à cause de la présence d’Hayuna-san et de l’homme, mais elle porte sa capuche aujourd’hui. Si on regarde bien sous sa capuche, on pouvait voir des cheveux dorés. C’est probablement une perruque ou de la magie vu qu’elle n’est pas en train de traverser une phase d’éveil ou quelque chose dans le genre. (nda : Super saiyan ! XD)

« Tu ne t’intéresses pas aux femmes mariées, hein ?
– Non, l’adultère est sans avenir.
– C-c’est vrai, hein ! Tu comprends, hein. »

Je me tourne vers Hayuna-san vu qu’il est impoli de parler en privé.

« On dirait que vous étiez au milieu d’un voyage, où est-ce que vous alliez ?
– Oui, nous nous sommes enfuis pour nous marier, mais nous avons été pardonnés par la maison familiale de Toruma, alors nous retournions à la capitale du duché. »

Fuir pour se marier ? N’est-ce pas quelque chose que les gens voudraient cacher ?
Ah oui, ce Toruma-shi est un neveu du duc. Arisa a crié « Tempure, kita » en regardant cette personne. Heureusement que c’était quand Hayuna-san dormait. (nda : “tempure” est ici le mot template repris par les japonais pour les situations modèles, les stéréotypes que l’on rencontre dans les histoires ou les jeux comme la célèbre demoiselle en détresse ! ^^ )

« Ufufu, vous êtes plutôt intimes.
– Elles sont étrangement affectueuses, aujourd’hui. »

Hayuna-san sourit en nous regardant. Pour une raison que j’ignore, Arisa et Mia sont assises à mes côtés depuis quelques temps et s’appuient contre moi. Au début, c’était seulement Arisa, mais Mia s’est jointe à elle. Qu’est-ce que vous complotez, les filles ?

La conversation avec Hayuna-san se tourne vers la partie où ils ont été capturés par les voleurs. Apparemment, ils ont été capturés il y a 3 jours.

« Oui, je ne pensais pas que nous nous en sortirions vivants, le marchand qui conduisait le chariot a été tué et les 5 mercenaires que nous avions engagés comme escorte ont fui dès qu’ils ont vu les voleurs.
– C’est horrible. Même s’il y a beaucoup de voleurs dans le secteur, ils ne sont pas si forts.
– À ce moment-là nous avons maudit les mercenaires de nombreuses fois, les insultant de « traîtres », mais il était trop risqué d’affronter des dizaines d’adversaires… »

Normalement, on ne peut pas évaluer la force de son adversaire avant de l’affronter, alors je suppose qu’on ne pouvait rien y faire. Il est vraisemblable que vous perdiez contre des gens armés deux fois plus nombreux.

« Malgré cela, c’est bien que vous vous en soyez sortis sains et saufs.
– Oui, Toruma a utilisé un parchemin magique de protection.
– Hoo, incroyable. Quelle magie était-ce ?
– C’était vraiment incroyable, cette magie a fait apparaître un mur de lumière autour du chariot, les voleurs ne pouvaient pas s’approcher. »

Alors parmi les parchemins trouvés dans la cachette des voleurs, c’était le parchemin d’Abri que Toruma-shi a utilisé. Cela doit vouloir dire que le parchemin de Flèche à Distance que j’ai trouvé avec appartenait aussi à Toruma-shi. Même si je n’ai jamais eu l’intention de le rendre. Selon Arisa et Liza, les trésors obtenus durant l’extermination des voleurs sont partagés équitablement entre ceux qui ont participé. De plus, les chevaliers ont officiellement donné leur permission alors il n’y aura aucun problème.

« Vous ne vous êtes pas enfuis après avoir érigé le mur de lumière ?
– La magie nous empêchait de quitter cet endroit, nous n’avons rien fait d’autre que regarder les voleurs pendant environ 2 heures. »

Naturellement, cette situation lui a donné l’impression d’être plus morte que vivante. Durant ce supplice, ils ont fini par convaincre les voleurs « Vous pouvez obtenir une rançon » et ont ainsi assuré leur survie. Ils ont été forcés de jouer les otages lorsque les voleurs ont été attaqués par les chevaliers.

« Une rançon ?
– Oui, les parents de Toruma sont nobles, alors il a écrit une lettre demandant une rançon et l’a donnée aux voleurs avec sa carte d’identité. »

Je vois, alors le bagage ne contient que la carte d’identité d’Hayuna-san.

« Au fait, quand vous étiez prise en otage, vous ne pouviez pas demander aux chevaliers de vous sauver ?
– Les voleurs menaçaient de tuer notre fille si nous prononcions ne serait-ce qu’un mot. »

Cependant, je ne comprends pas pourquoi ils ont amené Toruma-shi avec eux. Ils auraient du laisser cela aux hommes délicats dans leur cachette. Bah, peu importe.
Durant cette conversation, Toruma-shi s’est réveillé.

« Ha-Hayuna !
– Toruma, tu es réveillé. Tout va bien à présent. Regarde, Mayuna aussi est en sécurité.
– Je suis si heureux, je suis si heureux, Hayuna, Mayuna. »

Je dois le dire, vous devriez réfléchir un peu plus au prénom de votre enfant.
Leur scène de réunion se poursuit jusqu’à ce que le bébé d’Hayuna-san se mette à pleurer.

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Death March 6-16 : Le Peuple du Territoire du Baron Muno (7)

  1. Lettre en trop signalé à subtil dans la phrase suivante :

    (ndt : En japonais, la créature s’appelle Kaba Sai. ‘Kaba’ = hippopotame ‘Sai’ = rhinocéros J’ai rien trouvé de crédible / nda : rhinopotame ? ^^)

    Je peux plus ou moins imaginer la créature d’après le nom subtil »e ». Mais ne nous attardons pas là-dessus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s