Concernant ma Réincarnation en Slime 20 : Vers le Renouveau du Village

Traducteur : Yoyri
Adapt : Soreyawari
Check : MissX


Fightooo~ Motivation up !
Bonne lecture~


 

On est enfin arrivé au village gobelin. On l’a quitté il y a seulement deux semaines, mais je me sens un peu nostalgique. Enfin, plutôt que d’appeler ça un village, c’est juste un carré entouré de clôtures… Avant notre voyage, il n’y avait que quelques tentes.

Le centre du village est représenté par le feu de camp ; je remarque une grande marmite placée là. Rôtir ! C’était la seule méthode de cuisson qu’ils connaissaient avant ! Il semble qu’ils se soient améliorés. Quel progrès impressionnant.

Cette marmite là-bas… En l’observant de près, au vu de son apparence elle semble faite à partir d’une coquille d’un Ōkame (grosse tortue). Jusqu’à quel point ont-ils élargi leur territoire de chasse… ? Enfin, il semble qu’ils n’aient pas été attaqués par d’autres monstres, je suis soulagé.

Au moment où nous entrons dans le village, les hobgobelins nous remarquent. Nous sommes accueillis par des cris de joie. Malheureusement, je ne leur ai pas ramené de souvenirs.

Enfin, apparemment il y a beaucoup de fourrures et autres matériaux récupérés sur des monstres qu’ils ont chassés, je suis sûr que les nains peuvent en faire des vêtements dès maintenant ! Un jour, j’aimerais que les gobelins puissent les faire par eux-mêmes.

Maintenant, présentons les nains. J’essaie de trouver Rigurudo afin qu’il rassemble tout le monde. Ça n’est plus nécessaire vu que Rigurudo arrive en courant. Mais il a l’air préoccupé. Que s’est-il passé ? J’essaie de trouver une réponse à ma question.

« Bienvenue ! Je suis désolé, je n’ai pas pu vous saluer plus tôt quand vous êtes rentrés, mais Rimuru-sama nous avons des invités… »

Même fatigué, il s’est quand même senti obligé à venir me saluer, je m’en sens désolé. Invités…? Quelqu’un que je connais ? Peu importe, les nains se sont-ils dispersés dans le village ? Il semble qu’ils aient commencé à inspecter les environs. L’équipement que j’ai acheté est rangé dans une tente vacante.

Je laisse Riguru s’occuper des nains, et suis mené jusqu’au lieu où les invités attendent. Rigurudo me guide vers une grande tente. Qui est-ce ?

Bon, quand je les verrai, je le saurai. En pensant ainsi, j’entre. Je suis surpris quand j’aperçois ce qui se trouve sous la tente. Il y a plusieurs Gobelins. Certains bien habillés et accompagnés de plusieurs autres.

Des chefs, et leur escortes ? Pourquoi ne portent-ils aucune arme ? Bien que je n’y vois aucun inconvénient. Alors que je suis perplexe, les gobelins se mettent soudainement en dogeza ! (nda : à genoux, incliné les mains au sol, et le front sur les mains~)

« « « Nous vous saluons, Ô Puissant ! S’il vous plaît, pouvez-vous écouter notre humble requête !!! » » »

Ils parlent tous en même temps.
Puissant ? C’est exagéré mais ils parlent de moi.
Je les observe, leur façon de parler d’un ton sérieux, leur regards graves, je connais ces yeux.
Qu’attendent-ils de moi ? Je réfléchis à tout cela.

« Fumu, je vous écoute. »

Je décide d’écouter leur histoire. Puis,

« Ah ! Nous vous remercions infiniment ! Voici notre requête, nous voudrions vous demander de pouvoir vous servir !!! »

L’un d’eux répond en tant que représentant. Tous les autres hochent de la tête en accord. Ils demandent les yeux pleins d’espoir.

« « « S’il vous plaît, prenez soin de nous !!! » » »

Ils supplient ardemment. Honnêtement, je pense que c’est ennuyant. Actuellement, c’est l’heure de la renaissance du village ! Je n’ai pas de temps à vous consacrer, les gars ! Bien que je veux dire le contraire, le problème est que le village est trop peu peuplé.

Quoiqu’il en soit, j’ai prédit qu’il y aura des guerres de territoire aux alentours, je pense que ce serait normal de les accepter dans le groupe.
Bien que je sois un peu inquiet à ce propos, si cela arrive, je les exterminerai tous: je n’accepte pas la trahison.
Pour mener des monstres, les idées irréalistes ne seront qu’un obstacle. Chaque chose se doit d’être menée avec la tête froide.
Afin de renforcer ma résolution, qui est d’accepter ces gars à mes côtés, je me rassure à nouveau.

Une fois que ces gars me trahiront, je les tuerai… ! Mais maintenant que j’y pense, comment puis-je si facilement penser à tuer quelqu’un ?!
Je me surprends. Enfin, il est préférable de s’en inquiéter plus tard.

Au fait, il semblerait que ces gars soient seulement des représentants, combien sont-ils ? En y réfléchissant, je dois tous leur trouver un nom seul.
Je pousse un soupir… Chaque gobelin rentre à son village pour rapporter la nouvelle.

Enfin bon, j’écoutais l’histoire des représentants restants.
En l’entendant, je résumais son contenu…
D’abord, l’élément qui commença à perturber l’ordre dans la forêt : Pendant l’attaque du clan des Crocs de Loups, le village de Rigurudo et d’autres furent abandonnés, la raison était qu’ils ne pouvaient pas se permettre de fournir des guerriers.

La race des Orcs, la race des Hommes-Lézards, et la race des Ogres !
Ce sont quelques-uns des monstres possédant de l’intelligence dans cette forêt. Ils ont commencé à bouger dans le but de dominer la forêt.

Jusqu’à maintenant, il y avait bien quelques altercations, mais il existait un accord tacite donc cela ne déclenchait pas d’affrontements armés. Cependant, maintenant cela semble être une réponse au fait que le seigneur de la forêt ne soit plus là. Pour l’instant, ils semblent avancer pour régler leurs vieilles rancunes.

Habituellement, les Monstres ont pour instinct de montrer leur force.
Donc, pour se libérer de tout cette rancoeur accumulée, chaque race se prépare à se mettre en marche.
La race des Gobelins est faible, elle n’existe que pour se faire piétiner par les autres.

Chacun des chefs gobelins était en panique.
Dans cet état, ils auraient été détruits simplement en étant impliqué dans un combat.
Lors de la réunion des chefs, ils ont tenu des discussions tous les jours, mais ils ne sont pas très futés.
Les discussions se sont toutes terminées sans avancement…

Pendant ce temps-là, on leur a rapporté la nouvelle de l’attaque du clan des Crocs de Loups, pas très loin d’eux. Ainsi, le village de Rigurudo fut abandonné par les autres.

Cependant… Au moment où les stocks de nourriture devenaient inquiétants, une mauvaise nouvelle est arrivée. Le rapport disait qu’une nouvelle menace dans la forêt était apparue ! La rumeur parlait de bêtes noires et de leurs cavaliers.
Les cavaliers parcouraient la forêt comme s’ils étaient sur une plaine, ils chassaient des monstres puissants dans la forêt.
Quand ils ont reçu le rapport, ils étaient tous stupéfiés. Qui étaient ces cavaliers ?

Apparemment, cela ressemblait à ça pour les gobelins… En réponse de ce rapport, les opinions furent partagées. Le premier camp clamait que, à tout moment, ces cavaliers viendraient les prendre sous leur protection. Le second camp clamait que c’était trop suspect ! Il devait y avoir un piège !

Ceux qui disaient que c’était un piège : “il n’y a aucune raison pour laquelle on pourrait vouloir nous tendre un piège !” n’écoutaient pas lorsque les autres essayaient de les persuader.
De plus, même si ce n’est pas un piège, nous ne sommes pas obligés d’accepter.
Sans intelligence seule reste la tristesse, personne n’arrivait à avoir le mot de la fin.
Donc, ils ont choisi quelqu’un comme représentant pour demander refuge. Ils m’ont dit que c’est la raison pour laquelle ils sont venus jusqu’ici.

Je comprends mieux.
Bon, c’était une bonne histoire de menu fretin. Néanmoins, même si les gobelins sont petits, faibles et manquent d’intelligence, personne ne voudra les aider.
D’une manière ou d’une autre, je décide d’accepter leur requête.
Mais seulement pour ceux d’accord pour venir jusqu’ici.
Je dis cela aux représentants des gobelins et à mes mots, ils repartent vers leurs villages respectifs.

Pour l’instant, on a un problème. J’y pense après avoir regardé les gobelins qui sont venus. Ce n’est pas… un petit peu trop ? Dans l’espace du village, il n’y a pas beaucoup de logements. Ou plutôt, pourquoi je dois être inquiet pour une telle chose ?

Pendant quelques jours, plusieurs haches furent fabriquées, on utilisa les nouvelles haches pour couper des arbres, le bois récolté allait être traité, et plus tard serait utilisé pour construire les maisons. Je laisse Kaijin s’occuper des tâches liées aux bois. Les trois frères nains traitent soigneusement la fourrure pour fabriquer des vêtements pour les hobgobelins. Ils regardent comme d’habitude les femmes (Goburina) avec des yeux perçant (ndt : ils mattent des hobgobelines quand même ^^). Ça serait bien s’ils finissaient rapidement !

Au moment où je leur dis de s’activer dans leurs travaux, des gobelins arrivent. Des quatre clans sont venues environ 500 personnes. Les autres, ceux contre l’idée ont décidé de rester dans leurs villages. Ils ont décidé de venir ici. Mais pour l’instant, les travaux ne sont pas encore finis. C’est ce à quoi je réfléchis, puis je vérifie sur ma carte mentale.

Je cherche un lieu approprié, proche d’une source d’eau afin d’y commencer des cultures. Je me rends donc à l’endroit le plus proche qui correspond à mes conditions… C’est aux alentours de la grotte d’où je suis sorti.

Fumu. J’appelle Rigurudo et lui demande un rapport sur cette zone.

« Autour d’ici se trouve une zone de non-agression. Car contrairement à la forêt, dans la grotte, c’est un nid de monstres puissants…
– Ah, il n’y aura pas de problème. J’habitais là.
– Qu- ! Est-ce vrai ???
– Et bien, en fait, j’y suis né donc ça ira, il n’y a aucun problème.
– … Comme on pouvait s’y attendre de vous, degozaimasu na. Moi, Rigurudo, je vous admire vraiment. »

Est-ce vraiment si étonnant ? Je suis juste né dans cette grotte, pourquoi est-il si impressionné par cela ? Bon, du moment qu’il est satisfait.

Immédiatement, je vais parler avec le plus jeune des trois frères — Mildo qui a des connaissances en architecture. Mildo et moi nous concertons sur diverses choses.

Je transmets à Mildo tout le savoir sur la construction qu’il me reste de ma vie précédente.
La technologie actuelle de ce monde, au final, son niveau est respectable lorsque la magie y est mêlée. Pour améliorer mes connaissances, je prévois de jauger et enquêter dans la région.

Je veux construire un genre d’installation de traitement des excréments, ce qui est indispensable pour les gobelins et les nains mais ne l’est pas forcément pour les loups noirs.

Quoi qu’il en soit, on pourrait construire un réseau d’égouts, ou faire fermenter les excréments afin d‘obtenir un bon engrais.
Mais pour ce qui est de l’hygiène, si l’on fait preuve de bon sens, cela pourrait facilement devenir une source de maladie infectieuse. C’est ce que me répond Mildo.

Mais les monstres comme les gobelins peuvent-ils tomber malades ? Je pensais que non mais il semble normal pour eux de subir les épidémies. C’est le destin des monstres faibles. Bon, si l’hygiène est mauvaise, il est certain qu’ils tomberont malade…

Pour ce qui est des gobelins, le nombre de naissance étant bien supérieur au nombre de morts grâce à leur fort taux de fertilité, il leur est possible de maintenir leur nombre. Cependant en évoluant, il semblerait que le taux de fertilité a diminué.

En échange de cela, il s’avérerait que leur durée de vie se soit allongée. Mildo est bien informé. Bien qu’il ne connaisse pas grand chose sur le traitement des excréments. J’ai pu confirmer qu’il n’y avait que quelques « Passe-Mondes » dans ce monde.

Ce monde possède une science unique qui lui est propre : l’Ingénierie de l’Essence. J’ai entendu dire que c’était mystérieux mais on ne m’a pas donné beaucoup d’explications à ce sujet.

Parce que peu de détails sont connus sur les diverses utilités des excréments, Mildo est surpris en m’écoutant. Ainsi, en conclusion de la réunion, Mildo a été nommé capitaine de l’équipe de construction. Je le laisse s’occuper de ce qui est sa spécialité.

Je donne ensuite l’ordre à Rigurudo d’assigner quelques personnes à Mildo, pour aller jeter un oeil à l’emplacement du projet. Ranga les accompagne aussi au cas où. Je ne pense pas que les monstres de la grotte vont sortir, mais c’est une possibilité. Si cela arrive, je suis sûr que Ranga peut s’en occuper. Ainsi, Mildo et les autres, l’équipe de construction part.

La tâche suivante : nommer. La pensée même est déprimante. Donner des noms un par un à 500 personnes. Un peu plus et je pense que j’aurais fini par utiliser l’interdit A B C D. Mais je n’aime pas faire les choses de façon bâclée.

Immédiatement, je commence à leur donner des noms. Une fois encore, je finis en mode activité faible après cela, mais j’ai été en mesure de nommer tout le monde. La fatigue est moins forte que la dernière fois ; cela reste quelque chose que l’on n’a pas envie de refaire.

Je convoque les chefs. Ils sont tous agenouillés devant moi, les chefs évolués. Dirigés par Rigurudo, se trouvent Rugurudo, Regurudo, Rogurudo. Évidemment, côte à côte. C’est Ra Ri Ru Re Ro. Par coïncidence, Ra est devenu Ranga.

Je pense qu’ils sont convenables, alors ça ira ! Personne ne s’y est opposé, je pense frénétiquement ! Oublions la question des noms. Je vais travailler très dur! C’est l’un des charmes d’un brave homme !

Celle qui reste est une femme. Il est possible de déterminer le sexe des Gobelins, mais il ne se manifeste pas dans leur apparence. Cependant, lorsqu’ils évoluent les différences sont reconnaissables. J’ai réfléchi à un nom féminin, comme Ririna. À l’avenir, je me demande si ce nom sera la base d’une autre liste de noms ?

Bien que cette idée ait traversé mon esprit, je décide de ne pas y faire attention. Ce n’est pas nécessaire pour le moment.

Quoi qu’il en soit, devant moi se trouvent les hobgoblins. Je me demande s’ils sont capables d’avoir une relation hiérarchique ? Tout le monde est ami, nous sommes tous égaux ! Ces choses sont impossibles dans la vraie vie. En particulier, pour les monstres qui mettent l’accent sur le pouvoir… Une chaîne de commandement claire est nécessaire. Je me décide.

« Écoutez, je vous donne ces positions ! »

C’est déclaré. Rigurudo est promu Roi Gobelin. Et les chefs restants deviennent des Seigneurs Gobelins. Autour de nous, tous les gobelins du village se prosternent, je déglutis face à un tel spectacle.

« « « Wa haa !!! Nous recevons humblement votre ordre !!! » » »

Avec ces mots comme signal, un tonnerre de joie retentit. Une nouvelle page d’histoire commence pour les gobelins.

Les outils d’artisanat ont été préparés par Kaijin. Les vêtements ont été produits sans relâche sous le commandement de Garm et Dold. Couper du bois a également fourni des terres inoccupées au village.

Le temps que tous les gobelins évoluent, la construction prévue du nouveau village a commencé une fois Mildo revenu de son investigation.

Tout avance bien. J’ai vérifié la zone de construction pour le nouveau village. Au vu de sa taille, on devrait plutôt appeler ça une ville qu’un village.

Notre nouveau foyer.

Après avoir confirmé tous les préparatifs et l’équipement, nous sommes tous partis. Vers le nouveau lieu, en avant. La première étape pour créer un nouveau pays !

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Précédent

Publicités

4 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 20 : Vers le Renouveau du Village

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s