Arca – Chapitre 8 : Derrière les ténèbres

Auteur : Shinoera
Check: []


Que dire ? Bah, justement je sais pas… J’espère juste que contrairement à moi vous n’êtes pas malade 🙂


I – 8 – « Derrière les ténèbres »

Seule Teeli s’était réveillée suite à cet appel. Elle avait l’air d’être à moitié zombifiée à cause du sommeil, et peinait à se déplacer vers les autres, pour les réveiller. Shem, lui, ne réfléchit même pas, il prit juste un bout de bois assez large et robuste utilisé pour le feu, et commença à le jeter au sol. Il arrêta presque immédiatement son mouvement.

« Merde ! Pas une bonne idée de laisser la toile par terre, Sylvia… »

La seule chose qui lui passa par l’esprit fut de foncer vers la masse noire, avec le bâton enflammé dans la main droite. Il courra quelques mètres à l’intérieur de la grotte malgré le plafond qui était atrocement bas. Arrivé juste devant le nuisible qui bougeait très légèrement, comme soufflé par le vent, Shem donna un coup de toutes ses forces vers la tête de la chose.

« Allez ! Faut que ça le touche ! »

Mais cela ne fit rien. Le bâton passa juste à travers elle, ou plutôt, comme-ci à cause du feu sur le bâton, toutes les particules de son crâne s’était éparpillés tout autour d’elle, comme une sorte de nuée d’insectes, pour ensuite revenir précipitamment reformer sa tête.
Une fois son crâne entièrement reconstitué, la masse sombre s’avança doucement vers Shem, puis d’un mouvement brusque lui prit le bras avec lequel il tenait le bois enflammé. Shem se retrouva contre un des murs de la grotte, le bâton tomba au sol avec un bruit sourd et la flamme s’éteignit.

« Putain de… où sont ses yeux ?!! »

Shem chercha les yeux du monstre avec sa main gauche, mais celle-ci s’enfonçait juste dans l’ombre, comme si tout simplement, la chose qui était là, devant lui, n’était pas matérielle et n’était juste que de l’air .
Le sourire de l’ombre, était maintenant bien plus visible et était presque horrifique tant il était tordu, la noirceur de son corps accentuait encore plus cette horreur.
La seule chose qui put contraster avec son corps, était ce fameux sourire.
Shem ne voyait pas ces yeux, mais il était sûr d’une chose, le nuisible en face de lui le fixait.
La deuxième main du nuisible alla directement vers son cou, et celui-ci commença à l’étrangler.

— AAAaaggh-lâche… moi !

Un bruit aigu fendit l’air et vint couper le silence qui régnait. La main du nuisible qui tenait Shem tomba lourdement au sol et s’évapora. La masse sombre garda son sourire et se retourna vers Sylvia qui avait apparemment utilisé la magie.
Il commença à s’avancer, mais il se prit une boule de lumière en plein tête, celle-ci s’évapora dès la fraction de seconde qui suivit. L’abomination marcha un peu avant de tomber au sol comme une plume. Son corps commença à « couler » comme une flaque, cependant, seul le sourire restait encore là, comme une lumière qui s’éteignait doucement, puis lui aussi finit par disparaître.
Shem était pétrifié, son échine ne lui permettait plus aucun mouvement, il tomba juste lourdement sur son fessier, adossé à la paroi rocheuse. Grimm vint tout de suite à côté de lui.

— Hey ! Tu es blessé ?!
— Aaah… euh… je… non, désolé juste un peu chamboulé.
— C’est pas grave, merci à toi de nous avoir défendus !
— Pas de quoi. la phrase de Shem était ponctuée d’un léger sourire.
« Peut-être vont-il me faire un peu plus confiance maintenant ? »

Myriam semblait un peu embêtée, Livia était en train de discuter avec elle, mais le bruit des braises empêchait clairement d’entendre leurs conversations. Teeli et Grimm, eux aussi semblaient discuter, et cette fois-ci, ils discutaient sérieusement. Du gammalaya, et de ces fameuses « Ombres écarlates ». Sylvia était la seule à s’être un peu écartée du groupe, n’ayant probablement aucune envie de s’immiscer dans leurs conversations. Tout comme Shem.
Le jeune homme se leva avec difficulté et se tapa la tête sur une petite stalactite qui débutait pile à la jonction du plafond et de la paroi. Après s’être frotté la tête et avoir regardé le plafond pour être sûr qu’il ne se fera pas mal en avançant, il alla s’asseoir à côté de Sylvia.

— Yo ! Merci de m’avoir aidé.
— Hé ? Pourquoi ? répondit la petite.
— C’est bien toi, qui as utilisé… euh…
« Ça pourrait être quoi comme magie ? … L’air je pense, mais ça pourrait être l’eau aussi… »

Sylvia semblait se questionner intérieurement sur ce que à quoi pensait Shem, en même temps qu’elle faisait cela, elle penchait légèrement la tête, en se rongeant l’ongle du pouce de la main droite. Shem le vit, mais ne fit aucun commentaire à haute voix.

« On dirait un tic. C’en est presque mignon. »
— Oui, donc, c’est bien toi qui m’as aidé en utilisant la magie de l’air ? continua t-il.
— Ouais ! T’as vu ma maîtrise !? Tout le monde me dit que c’est rare pour quelqu’un d’aussi jeune que moi !
« Elle a l’air d’être emballée par le sujet de conversation ! »
— Ahah ! le rire de Shem sortit naturellement contrairement à tous les autres précédents. Il s’en surprit lui-même.
— Oooh, il est beau ton rire en fait, héhé !
— Merci à toi, jeune maîtresse de l’air !
— Sinon, Shé, pourquoi le monstre noir a disparu ? demanda Sylvia en essayant de se recoiffer.
— Shé ?
— Hmm hmm. C’ton surnom !
— Aaaah, ça me va. Sinon, pour l’autre machin qui m’a attaqué…

Shem regarda les autres discuter, en même temps qu’il continuait de parler. Le bruit du feu camouflait à moitié leurs voix, et le vent, lui, s’était remis à souffler, créant de petits sifflements.

— Quand j’ai voulu la frapper, j’ai eu l’impression de taper dans du vide. Comme si la bestiole n’était pas faite de chair comme toi et moi. expliqua t-il.

Sylvia écoutait attentivement, les yeux grands ouverts en étant allongée sur le ventre, les coudes posés sur le sol, et les mains sur ses joues, tout en balançant ses jambes d’avant en arrière. Comme quand on lit un livre allongé sur son lit.

— Et pourtant quand elle m’a saisi, le poignet, puis le cou, j’ai très bien senti que ce « monstre noir » était fait de quelque chose de solide. On aurait dit que ses mains étaient uniquement faites d’os, rien de ce… nuisible lâchait de la chaleur… À part sa bouche…
— Effrayant. ce seul mot, pourtant anodin, montrait qu’elle était complètement plongée dans ce que racontait Shem. À cause de ce monstre, je ne vais pas pouvoir dormir…
— Tu n’as qu’à demander à ta sœur si tu peux dormir près d’elle-
— Je ne peux pas, tu travailles avec elle. le coupa Sylvia. Myriam est tout aussi gentille… mais… elle fait peur.
— Ah bon ?
— Quand elle dort, elle dit des choses bizarres… dit-elle en baissant la tête et en ayant le regard fuyant.
— Comme quoi-
— Shem, tu saignes de la tête. le coupa Livia qui était apparu de nul part.

Livia était assise juste à côté de Shem. À sa droite, alors que Sylvia était à sa gauche. Elle était arrivée tellement discrètement que Shem sursauta.

— Ah ! Euh… je saigne ?
— Yep, un peu au-dessus du front, là.

Elle lui toucha la tête à l’endroit où il semblait saigner. Shem toucha lui aussi sa tête, avec sa main gauche.

« Foutue stalactite ! »
— Comment tu t’es fait ça ?
— Je me suis fait agresser par un caillou.
— Ta nonchalance est sans limites ! s’exclama Livia en ayant un regard charmeur. Allez, rigole un peu, et ait plus d’entrain, on dirait que t’es une loque humaine. Allez répète après moi ! « Je ne suis pas une loque !! »
— …

Elle lui secoua le bras dans tous les sens, pendant qu’elle continuait à hurler, « Je ne suis pas une loque ! ».

« Mon Dieu… cette fille est… envahissante… »
— Allez !
— Je ne suis pas une loque !! s’écrièrent Livia suivit de Shem, avec… beaucoup d’entrain.
— Je ne suis pas une loque !! Sylvia finit aussi par rejoindre le chant.
— Je ne suis pas une loque !!
— Je ne suis pas une loque !!

Ils se regardèrent tous les trois, et pour la deuxième fois, Shem eut un sourire naturel.

— WO ! Quel joli sourire ! s’écria Livia avec une expression de surprise sur le visage.
— T’as vu ?! demanda Sylvia avec un grand sourire.
— Alors voilà ton vrai sourire. Eheh, je m’en rappellerai.
— Ouais, ouais… répondit Shem avec voix embêté.
— Vous pouvez tous venir s’il vous plaît ? Teeli parla assez fort pour que même Myriam, qui était la plus loin puisse l’entendre avec les nombreux bruits ambiants.

Tout le monde se rapprocha de Teeli, et de Grimm, qui n’avait pas bougé depuis qu’ils avaient commencé à parler.

— OK. Je laisse Grimm vous expliquer.

Grimm s’avança de quelques centimètres, et prit la parole en commençant par se racler la gorge.

— Bien, on a décidé d’aller couper l’arbre immédiatement, même si l’on manque de sommeil, à six, ça peut très vite être fini. Le gammalaya doit avoir plusieurs siècles. expliqua t-il. Quand ces arbres sont jeunes, ils ne sont pas capables d’appeler et d’attirer si facilement de si gros nuisibles. De plus, si cette « Ombre écarlate » a réussi à passer à travers les feux sacrés, ça veut dire qu’ils étaient tellement nombreux, que Myriam n’a pas pu faire la différence entre eux et l’air ambiant.
— Hum… excusez-moi Monsieur, mais, il va être compliqué d’aller jusqu’au gammalaya, il se trouve en dehors du champ d’action de mes feux.
— Oui, effectivement. Mais si toi, et Sylvia vous vous concentrez sur une seule et en gardant le reste des flambeaux allumés, ça serait bon ? demanda Grimm en étant pensif.
— Probablement, mais la flamme n’aurait pas un grand effet contre un « Jasmin ». continua Myriam qui clignait frénétiquement des yeux.
— Ça m’étonnerait de trouver un si gros nuisible dans le coin. répliqua Teeli en se rongeant l’ongle de l’index.
— Oui, mais nous ne sommes jamais trop prudents, je pense.

Une pause coupa la discussion, Livia prit la parole après s’être levée.

— Tout est prêt, j’ai pris toutes les haches et les autres choses dont nous avons besoin. On peut y aller, j’ai aussi pris une ration de nourriture pour chaque personne.
« C’est une kunoichi cette fille ! »

Tout le monde prit les affaires dont ils avaient besoin et se dirigèrent vers la sortie sauf Shem, qui lui était parti dans le fond de la grotte chercher quelque chose.

— Shé, tu fais quoi ?

Sylvia et Grimm s’étaient retournés pour voir ce qu’il faisait. Myriam, Livia et Teeli, continuèrent à avancer sans lui prêter attention.

— Rien, rien. Je prends juste mon sac, je n’aime pas laisser mes affaires sans surveillance.
— Ce fameux bouquin hein ? demanda Grimm en se grattant la tête. Le Liber machin-truc ?
— Le Liber Vitae, oui c’est ça.
— Il est important pour toi ! Ça se voit.
— Hmm… Oui, disons que je dois le garder à tout prix.
— Voilà qui pique ma curiosité ! avoua Grimm en se frottant les mains. Pourquoi à tout prix ?
— Je dirais que… c’est pour mon… but personnel. expliqua Shem en baissant les yeux comme pour se souvenir d’un temps maintenant lointain.

Grimm sembla réfléchir à l’idée que Shem ait un but dans la vie, puis son visage fut traversé par un éclair de questionnement qui éblouit son visage.

— Quand on t’a vu pour la première fois, tout sur toi était trempé, et pourtant le livre que tu m’as montré n’a aucune trace de détérioration due à l’eau, c’est… bizarre ?
« Donc le Liber Vitae n’était pas mouillé… cela dit, si il croit pouvoir me faire passer un interrogatoire de manière amicale, il se trompe. »

Shem réfléchit deux secondes, puis il sourit naturellement, en ouvrant et en fouillant dans son sac, tout en commençant à avancer vers l’extérieur de la grotte pour tous les rejoindre. Une fois arrivé à proximité de Grimm et Sylvia, il sortit une sorte de feuille blanche transparente arquée vers l’intérieur, qui faisait un petit bruit de froissement quand le vent soufflait dessus.

— Chez moi, on appelle ça un sac plastique ! Puisque l’eau ne peut pas passer à travers, j’avais mis le livre dedans pour le protéger.
— Je n’ai jamais vu ce genre de sac.

Sylvia arracha des mains de Shem le sac et le retourna dans tous les sens pour l’examiner, en lâchant des petits bruits de concentrations en même temps. Puis elle le lui redonna avec un mouvement brusque. Shem le reprit et le rangea, puis il posa son sac à dos au sol.

Il sortit et enfila son bonnet qu’il avait rangé auparavant. Celui-ci était gris, et dessus sur une étiquette blanche située à l’arrière du bonnet était écrit, « De C ». Grimm vit les trois lettres écrites en petit et qui semblaient être cousues à la main, mais il ne dit rien, ne voulant probablement pas être indiscret, ou pour ne pas éveiller de soupçon.

— Allez, allons-y. Heureusement que les feux nous protègent ! après un bref silence il reprit, Elles ne nous ont même pas attendues…
— Quelles bandes d’horribles femmes ! ironisa Shem en mettant son bonnet bien droit.

Sylvia pouffa, puis ils partirent tous trois en direction du gammalaya, pour rejoindre les trois autres déjà arrivées. Les feux et les lignes au sol ne semblaient protégés de rien, aucune autre présence que l’équipe ne semblait être là. Aucun nuisible.

— Vous êtes lents ! Allez on se bouge !! cria Teeli.
— Oui madame la matriarche. répondit Grimm avec un sourire provocateur.
— Ghhh… Fffff ! Dites quand vous êtes prêt.
— Moi c’est bon. affirma Shem.
— Pareil ! Yay !! répondit la petite.
— Parfait.

Grimm déposa un sac d’équipement de survie, et il prit directement une hache sans traîner, et concentra autour de lui, des boules de lumière de différentes teintes et valeurs, principalement verte/blanche et bleue/blanche, qui semblait être de la magie. Les boules lumineuses se répartirent dans un rayon d’environ vingt mètres formant une sorte d’ovale autour du gammalaya. Puis elles tombèrent au sol de la même manière que la neige tombe quand il n’y a pas de vent.

— Voilà ! Normalement tout le monde devrait être revigoré maintenant ! dit Grimm avec un ton enjoué.
« Oh… C’est comme si la joie et la bonne humeur de Grimm entraient en moi… »
— Trop bien ! s’exclama Sylvia. C’est comme si j’étais connectée à Grigri !
— Ton humeur est toujours comme ça Grimm ? demanda Livia.
— Merci de vos réflexions intelligentes.
— Grimm ! s’écria Shem.
— Euh… Oui ?…
— Avec ce sort tu transmets ta force, ton humeur, et ton courage ?
— Et bah c’est pas exactement ça, ce pouvoir s’appelle « Ma-hi », il permet de transmettre tous les atouts de la personne qui l’utilise dans un petit rayon, et en gros, dans ce rayon, je peux tout vous transmettre, comme le Verum par exemple, je peux vous en donner. expliqua Grimm en regardant bizarrement Shem.
— TROP FORT !
— Wôw. Ton sort fonctionne bien Grimm, il arrive même à avoir de l’effet sur Shem ! J’en suis impressionnée ! continua Livia en train de retenir un rire.
— Faut vraiment que j’apprenne la magie, et l’écriture du pays, et les différents métiers, ainsi que toutes les informations sur les pays du continent ; c’est l’Amasis c’est ça le continent, hein ? Oui, c’est ça. Merci. Je commence par où ? Le Sud me paraît être une bonne idée—

Toute l’équipe regardait Shem avec insistance, en éprouvant une certaine stupeur et une sorte de choc.

— Ton sort fait peur Grimm. commença Teeli en remettant ses cheveux en arrière.
— Vraiment efficace ! continua Sylvia qui rigolait.
— Hmmm… Dépêchons-nous hein… lança Grimm. Héhé. Allez, Shem, on coupe l’arbre maintenant.
— Hein ? Ah ! Euh… Oui ! Désolé.

Shem ainsi que tous les autres hormis Sylvia et Myriam qui entretenaient le feu sacré, avaient pris une hache, et avaient commencé à les abattre sur le tronc.
Sur les quelques mètres qu’il faisait au début, il ne faisait plus qu’une soixantaine de centimètres avant que celui-ci ne tombe à cause de son propre poids.
Les heures passèrent et la Lune cachée derrière quelques nuages réussissait à éclairer toute la taïga. Le peu de vent qu’il y avait faisait bouger les feuilles des arbres, et créait un bruit reposant, presque comme une berceuse.
Les feuilles brillantes du gammalaya, s’étaient flétries à cause de la coupe du tronc, de la sève translucide coulait, mais personne n’y prêtait attention.
Puis, l’arbre tomba avec des bruits de casse, de feuilles qui se frottent, et un léger tremblement du sol juste après que l’arbre soit tombé.
Shem n’eut pas le temps de bien voir, mais juste après que le tronc ait chuté, il vit deux grands yeux blancs, les fixant derrière les ténèbres.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s