Concernant ma Réincarnation en Slime 19 : Retour au Village

Traducteur : Yoyri
Adapt : Soreyawari
Check : MissX


Bijour~ Slime 19 aujourd’hui 😉


Nous sommes rejoints par Riguru et les autres à l’entrée de la forêt.
Un total de cinq jours ont été consacrés au voyage.
Mais, cela reste cohérent avec mon estimation.
Bien que nous ayons rencontré de nombreux problèmes le long du chemin, le but principal du voyage a été atteint !

En passant, je n’ai pas vu de guilde d’aventuriers dans cette ville ; dommage, je voulais jeter un coup d’œil à l’Association Libre.
Je voulais voir si certains de leurs membres sont des “Passe-Mondes”… Mais je doute qu’il y en ait.

Aussi, l’incident dans le Royaume Nain m’a malheureusement empêché de poursuivre les recherches sur l’artisanat et l’armurerie… enfin, on n’y peut rien.
Mais, je suis satisfait de mes nouveaux camarades !
Et, nous avons gagné 20 pièces d’or. On a tapé dans l’or… littéralement.

J’ai présenté le groupe de Kaijin à Riguru et aux autres, et ils ont échangé des salutations.
Puisqu’ils vont travailler ensemble à partir de maintenant, je veux qu’ils s’entendent bien.
Maintenant que j’y pense, les nains semblent moins enclins à la discrimination.
Peut-être est-ce dû au fait qu’ils sont, eux aussi, une race à moitié magique.

Enfin, il y a eu un problème au début de notre retour vers le village.
Ranga agitait sa queue joyeusement autour de moi. Cependant, quand je lui ai dit de porter deux des trois frères, son expression joyeuse est rapidement devenue sombre, et il a fait un pas en arrière.
Puis, tout en regardant le duo, il a ajouté : « C’est un problème si on laisse ces deux idiots ici ? »
Avec un regard submergé par l’intention de les avaler entiers ! Ce qui, évidemment, a terrifié les nains.

Pour commencer, quand ils ont vu Ranga pour la première fois,
[[[ Geeeh !!! C’est… quoi ça…]]]
Voici à quel point ils étaient surpris.
Était-ce le début d’un de leurs spectacles ?
Je ne saisis pas vraiment, mais peut-être y avait-il une blague à comprendre.

[Att… Attends, Ranga ! J’ai juste l’intention d’imiter le Loup Noir pour vérifier ses compétences. C’est pourquoi je veux te confier les deux nains !]

Suite à mes mots, il se redressa comme au garde à vous, et,
[Entendu, mon seigneur !!!]
Et il consentit ainsi.

Kaijin et le frère aîné Garm sont sur mon dos. Le deuxième frère Dold et le plus jeune Mildo sont sur celui de Ranga.
Afin d’assurer leur sécurité, je les attache à Ranga avec [Toile Collante].
Après tout, dans un monde sans moto, voyager à 80 km/h doit certainement être une expérience terrifiante.
J’ignore s’il est possible de courir aussi vite, et je n’en ai pas l’intention…

Ensuite, c’est mon tour.
Imitation : Croc de Loup du Tonnerre Noir.
Alors que l’imitation prend fin, je me transforme.

[Incroyable !!! Comme on pouvait s’y attendre du Maître !!!]
[Fu ha ha ! Quoi qu’il en soit ! Travaille dur pour évoluer dans cette forme !]
Je réponds aux compliments de Ranga.
[Oui ! Je m’efforcerai de répondre à vos attentes !]

Avec un nouveau but à l’esprit, les yeux de Ranga scintillent.
Les autres Crocs de Loup du Tonnerre sont tout aussi excités.
Que tout le monde soit motivé est sûrement une bonne chose.

Puis, je jette un coup d’oeil au groupe de Kaijin.

De la mousse sort de leur bouche… Ils se sont évanouis ?
Ce vieil homme… Mais qu’est-ce qu’ils font… ?

Bon tant pis.
Il est temps que mon entraînement quotidien serve ! J’utilise [Fil Collant] sur mon dos. Je manipule lentement le fil pour attacher le groupe de Kaijin… et, réussite ! Comme ça, nous pouvons continuer à porter le groupe de Kaijin même s’ils sont évanouis. Et ainsi, nous partons.
Soit dit en passant, je pense que c’est une bonne chose que le groupe de Kaijin se soit évanoui. Si nous n’y allons pas progressivement, à une vitesse de 100 km/h, ils pourraient s’évanouir pendant l’accélération initiale…
Les deux frères sur le dos de Ranga, Mildo et Dold, cependant, semblent bien le supporter… oubliez ça. C’est la fameuse compétence de “l’évanouissement les yeux ouverts”, hein …
Je vous présente mes condoléances.

Le voyage de retour se passe bien, principalement parce que les nains se sont évanouis.
Il est probablement mieux pour eux de perdre connaissance que de se mordre la langue.
En fait, mettez-vous à leur place — ne serait-il pas désagréable de se réveiller devant une autre expérience terrifiante ?
Au lieu de cela, n’est-il pas préférable de les laisser dormir avec ces visages heureux?
Enfin, je les réveillerai pour le repas.
Je sais, je suis une mauvaise personne (lol).

Maintenant que j’y pense…
[Oi, Riguru! As-tu réussi à invoquer ton loup noir?]
[Bien que cela m’apporte une grande honte… Aucun progrès n’a été fait.]

Fumu.
Même Riguru n’y arrive pas.
Les autres gobelins sont eux-aussi frustrés ; les loups, également.
Donc Gobuta uniquement ?

[Donc seul Gobuta a réussi ?]
[Quoi! Gobuta, c’est vrai ?]
[Oui ! Je l’ai appelé et il est venu !]

À ces mots, les yeux des autres gobelins et des loups noirs se mettent à briller de détermination.
[Mais c’est impossible. Gobuta est du genre à faire l’aller-retour jusqu’au Royaume des Nains à pied !]
En y repensant, il a raison !
On pourrait penser que ce n’est qu’un imbécile ! Mais, je suppose qu’il est du genre à y arriver quand c’est important.

Enfin, Gobuta est un imbécile, mais cela ne veut pas dire qu’il est incompétent.
En y réfléchissant, il a fait un voyage de quatre mois seul et à pied, tout en devant trouver sa nourriture ; s’il était faible, je doute qu’il aurait pu le faire.
Et ainsi, dans mon esprit, mon estime de Gobuta est montée. Enfin, tôt ou tard elle baissera à nouveau… !

Quand vient la nuit, nous nous arrêtons pour une pause.
Je ne suis pas du tout fatigué, mais les autres en ont besoin.

Pendant que les autres se reposent, je vais essayer quelques compétences.
Les capacités physiques du Croc de Loup du Tonnerre Noir sont vraiment élevées.
Je peux sentir la puissance jaillir.
Quand je frappe le sol du pied avec légèreté, je me retrouve instantanément dans les airs, et galope dans le ciel.
Grâce à ma vitesse de réaction, je peux probablement faire ressortir tout son potentiel.

Pour commencer, la plupart de mes combats à ce jour se sont terminés par “[Lame d’eau] !” et l’ennemi se retrouvait décapité.
Puisque la force et l’agilité sont des éléments importants dans un combat, c’est un assez bon développement.
Assez pour dire que je suis satisfait des capacité de combat du Croc de Loup du Tonnerre Noir.

D’après ce que j’ai imité avec [Grand Sage], en imitant le loup noir, je peux instantanément tuer le serpent noir. Sans compétence spéciale.
J’ai reçu une explication sur les rangs dans la ville. Le Lézard était de rang B-. Grâce à la capacité de simulation du [Grand Sage], on peut jauger approximativement le rang des autres monstres. Le serpent noir n’atteindra jamais le rang A, mais étant capable de vaincre dix mille-pattes, on pourrait le classer comme A- …

De même, un Croc de Loup du Tonnerre Noir normal (non imité) est plus fort qu’un serpent noir, mais un combat contre dix d’entre eux serait impossible …

Non, attendez… il y a ce sinistre [Éclair Noir]… Mon instinct crie que c’est dangereux.
Et pourtant, je redeviens un slime, et l’essaye.

Le résultat,
Pika~tsu ! ……… Chudo—n !!!

Fufufu…
Ma cible d’essai, un gros rocher sur la rive, est réduit en poussière.
Ainsi, je décide que je ne dois absolument plus jamais utiliser cette compétence !

Et donc,
Je n’y suis pour rien ! Un éclair vient de frapper là sans raison !
On va dire ça.

Il y avait une autre compétence du même genre, celle du serpent noir [Souffle Toxique]. Je vais aussi sceller son usage. Au moins jusqu’à pouvoir correctement régler la puissance.

Surtout qu’il utilise beaucoup de mana. Et s’il n’est pas contrôlé avec soin, il y a une grande probabilité de toucher un allié.
Autrement dit, plus que sa puissance, sa portée est aussi phénoménale… !
Autour du rocher, une zone d’environ 20 mètres a été transformée en verre par la température …

Riguru et les autres se sont précipités pour demander s’il s’était passé quelque chose.
[Waaaaaouu ! Un éclair est tombé juste devant moi ! Comme c’est surprenant !]

C’est ce que je leur ai dit.

Il semble que l’éclair a perturbé leur repos, me faisant me sentir coupable.
Dorénavant, toute expérience dangereuse devra être effectuée dans un lieu secret.

Enfin, j’ai les données.
La simulation dans mon cerveau reprend.

Avec [Éclair Noir], même si ce n’est pas ma version de celui-ci, le loup noir peut probablement gagner contre dix serpents noirs.
Ainsi, les Crocs de Loup du Tonnerre Noir ont une puissance supérieure à celle d’un rang A.
Des monstres de rang A peuvent dévaster seuls une petite ville et ont donc un niveau de “Catastrophe”.
Par conséquent, je devrais m’abstenir d’imiter le loup noir près d’une ville.

Et ainsi, ma recherche se poursuit jusqu’à l’aube…

………
…..

Le lendemain matin.
Les nains se réveillent, leurs visages encore pâles.
Est-ce qu’ils vont bien ?

[Ça va, les gars ?]
[A, aa…, Où sommes-nous ?]

Alors que leurs pensées s’éclaircissent, ils sont déroutés en raison du paysage inconnu autour d’eux.
Je leur explique immédiatement que nous nous dirigeons vers le village des gobelins.

[Que dites-vous ?! Pour effectuer un voyage de deux mois comme celui-ci, nous avons besoin de nous procurer un chariot et de la nourriture dans un des villages aux alentours !!!]

Eh bien, il est bien trop tard pour être surpris.
Que leur dire… ignorons-les.
En y réfléchissant, il est difficile pour une personne normale d’imaginer la distance que nous avons déjà parcourue.

Nous ne sommes pas pressés.
Alors, je prends le temps d’expliquer notre situation aux nains.
Quant à Riguru et les autres, ils s’occupent de la nourriture.

Les Gobelins ne cuisinent que d’une façon – ils rôtissent.
Pour l’instant ça va. Je n’ai pas de papilles, après tout !
Cependant, quand j’en aurai obtenu, je les forcerai à apprendre de bonnes technique de cuisine.

Les gobelins peuvent-ils s’habituer à une vie civilisée ?
Que ce soit possible ou non, je l’ignore. Mais, j’ai bien l’intention d’essayer différentes idées.
Ce serait embêtant qu’ils ne puissent pas cuisiner correctement !

Pendant que nous mangeons notre petit-déjeuner, nous parlons des plans pour l’avenir.
Je leur explique que nous devrions arriver au village dans deux jours.

[Impossi… !]

Les nains ne sont pas convaincus.

Puis nous reprenons notre route.
Sur le chemin, nous discutons à l’aide de [Transmission de la Pensée]. Les nains peuvent aussi l’utiliser, ce qui nous épargne des ennuis. [Transmission de la Pensée] est une amélioration par rapport à la télépathie de base, car c’est une compétence plus puissante, permettant un plus grand réseau, pouvant être utilisée pendant d’autres manœuvres, et ayant une portée d’environ un kilomètre.

Au deuxième sprint, les nains s’accrochent à notre dos sans s’évanouir. On dirait qu’ils se sont bien préparés à l’avance. Puisque la pression du vent les force à garder les yeux fermés, je fabrique une fine membrane avec mon fil pour protéger leurs yeux. Étonnamment, ça marche.
Je peux enfin le manipuler dans une certaine mesure simplement par la pensée.
Cela devient possible une fois un peu plus habitué à manipuler l’essence magique.

En m’avançant sur la route, je demande aux nains de nous enseigner un peu de sens commun.
Tandis que le nain parle, les gobelins écoutent avec enthousiasme.
Puis, nous ajoutons nos connaissances à ce que nous entendons, et la conversation devient très vivante. Je suis soulagé qu’ils apprennent à se connaître les uns les autres. À ce rythme-là, ils vont très bien s’intégrer dans le village.

Nains et Gobelins, ils ont la même origine.
Les Nains mi-fées aux longues vies. Les Gobelins mi-démons aux courtes vies. La différence ne réside que dans leur évolution. Mais pour les Gobelins plutôt qu’une évolution, ne serait-ce pas plutôt une dégénération ?
En d’autres termes, on peut dire que le gobelin est la version monstre du nain. Le gobelin peut évoluer vers le hobgoblin, mais après l’évolution, il semble que sa durée de vie s’allonge !
Enfin, ce n’est pas que cela, mais c’est une des différences entre la race des démons et celle des fées.
Même parmi les autres races mi-fées, les nains sont plus proches des monstres que des elfes. Peut-être est-ce là la raison pour laquelle ils peuvent cohabiter sans problème avec les autres une fois qu’ils s’y sont habitués.

Me rappelant soudain de quelque chose, je décide de poser la question,

[Kaijin, je sais qu’il est déjà trop tard pour demander, mais ça ira ? Dire ce genre de choses au roi Nain, ne l’admirez-vous pas?]
[Oh ça. Évidemment que je l’admire ! Il n’y a pas un seul nain qui ne l’admire pas. Qui n’admirerait pas un roi héros qui semble sorti tout droit d’un conte de fées ?]

Évidemment.
Les héros de contes de fées ne sont là que dans les histoires avant d’aller se coucher.
Cependant, ce héros est vivant et en bonne santé, soutenant et protégeant son peuple comme leur Roi.
C’est donc exactement comme il le dit : tout le monde le respecte et l’admire ; et, tout le monde veut sûrement être utile à un tel Roi…

Ai-je la détermination pour faire de même ?
Je suis devenu le maître des gobelins par hasard. Mais, comment procéder à partir de maintenant ?
Tout ira bien. Aucun doute là dessus !
C’est le genre de “moi” que je voudrais devenir.

[Hé, Kaijin. Pourquoi as-tu décidé de me suivre ? En y repensant, n’aurait-il pas été bien mieux pour toi de retourner au service du Roi?

En entendant cette question, Kaijin répond ainsi.

[Gahahahaha! Étonnement, Danna fait preuve de beaucoup de tact ! (ndt : peut signifier maître, mais je l’ai laissé en romaji) Pourquoi ? Parce que cela semblait intéressant ! C’est ce que mon instinct m’a dit. Ce gars peut tout faire ! Et c’est pour ça. Ne pensez-vous pas que c’est une bonne raison ?]

Une bonne raison… hein ?
Aucun doute là-dessus.

[Fumu. Tu as intérêt à ne pas te plaindre plus tard. Je suis connu pour faire travailler dur mes subordonnés, tu sais ?]

Quoi qu’il en soit, quand il y a quelque chose que je ne peux pas faire, je veux que les autres m’aident ; je veux pouvoir compter sur les autres. Mais, s’ils ont besoin de mon aide, je les soutiendrai jusqu’au bout.
Même si c’est difficile, c’est ce que je désire vraiment au fond de moi.

[Je sais.]

Je hoche la tête, satisfait de sa réponse.

Deux jours plus tard, nous arrivons au village.
Notre objectif est atteint : nous sommes rentrés au village !

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 19 : Retour au Village

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s