Konjiki no Wordmaster 25 : Les Délicieuses Confiseries au Miel

Trad : Nekoyashiki-san
Adapt : Ilanor
Check : Miss X


Et voici la suite de votre repas servit sur un plateau accompagné d’une bonne lecture ! ^^
Et oui, ce n’est pas une hallucination, le chapitre 25 de KnW est là ! XD

Bonne lecture~

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


Hiiro et les autres revinrent au village, et demandèrent la fabrication de《Bonbons au Miel》 avec le 《Sirop de Miel》, et pendant ce temps ils passaient le temps comme ils le voulaient.

Arnold et Muir partirent tous les deux quelque part, ainsi Hiiro était seul et prévoyait de passer une bonne journée à ne rien faire. Il alla au jardin de fleurs près du village et se mit à lire.

Soit dit en passant, il avait emprunté le livre dans la maison de Max. Bien entendu, avec sa permission.

《Les Aventures de Tyn Cal Weikl》.

C’était ce qui était écrit sur la couverture. Quand à savoir si Hiro pouvait lire l’écriture de ce monde, c’était traduit en japonais quand ça entrait dans sa tête. D’après ce qu’il avait entendu à la guilde, l’écriture de ce monde était appelée 《Ranalyth》, et bien sûr ce n’était pas du japonais.

Pourtant, si on lui demandait pourquoi Hiiro pouvait lire les mots comme s’ils étaient écrits en japonais, il répondrait que c’était probablement une capacité obtenue en voyageant entre les mondes, la capacité de traduire automatiquement. En revanche, pour écrire, il était obligé d’apprendre normalement.

Pour dire la vérité, les quatre héros devaient suivre des cours de langue, mais Hiiro l’avait déjà apprise, donc il n’avait aucun problème pour l’écriture : il écrivait déjà exactement comme une personne de ce monde.

Il avait toujours eu une bonne mémoire, spécialement quand cela concernait les choses qui l’intéressaient. En particulier, il lui suffisait de lire une fois le contenu d’un livre pour ne pas l’oublier, et c’est en utilisant cette mémoire qu’il avait appris l’écriture de ce monde.

(C’est… l’histoire d’un héros, pas vrai ?)

Sur la couverture, on avait représenté un jeune homme armé d’une épée.

(Ah, quelque soit le monde, il y a des gens qui écrivent ce genre d’histoire. Voyons voir, le nom de l’auteur est… Marquis Note Bleue)

Il n’en avait jamais entendu parler, et il tourna la page en se disant que c’était normal.

L’histoire avait une trame plutôt classique. Chaque pays proclamant son autorité, et insistant sur le fait qu’ils étaient les meilleurs au monde. Au début, ça commençait par des discussions, et ça escaladait jusqu’à la guerre.

Les nations se battirent les unes avec les autres, et les gens en subirent les conséquences. Le monde devint vraiment un monde de douleur. À ce moment là, un jeune homme mécontent face à cette situation s’éleva, et avec ses amis ayant le même état d’esprit, ils partirent pour arrêter la guerre.

(C’est un bon sens de la justice, cependant, même s’il est douloureux, le monde ne sera pas détruit si facilement.)

En ce qui concerne le héros, il est loué, mais un jour, on l’assassine.

(… Quoi ? Le personnage principal meurt ?)

En plus, il avait été tué par le roi du pays qui avait fait appel au héros. À la fin, le héros fut exécuté, accusé d’avoir tué la fille du roi. Bien entendu, le héros était innocent. Cependant, une fois les pays sauvés de la guerre, le roi jalousa le prestige du héros qui était devenu le symbole de paix et l’assassina.

Et en plus, cela avait semé la confusion, et de ce doute, une nouvelle guerre commença, ramenant le monde à son état précédent.

(Eh bien, c’est une fin pathétique. Le héros n’a même pas été récompensé.)

Mais son aventure n’était pas encore finie.

(Qu’est-ce que vous voulez dire par pas fini !)

Il avait encore des choses à accomplir. Ainsi, il avait encore cette mission au moment de sa mort. En conséquence, il ressuscita pour apporter la paix au monde.
(Il est tenace pour aller jusque là…)

Le héros cherchait une méthode pour ramener le monde dans une état de paix. Pendant son voyage, il découvrit une certaine magie. Son pouvoir était absolu et pouvait contrôler le monde à volonté.

Cependant, son corps fut perdu dans le processus, et il devint juste une existence, et ne pouvait utiliser cette magie. Ainsi, il décida d’attendre. Un jour, une personne le trouvera, et à ce moment, le héros reviendra à la vie, et ramènera la paix. Mais avant cela, cependant, le pays entier serait écrasé.

(Oy, ce Héros abandonne rapidement.)

Il éliminera toutes les nations aux mauvais idéaux. Alors, le monde pourra être en paix. Un monde dans lequel il pourra partir à l’aventure librement.

Ainsi, le héros continua d’attendre. Il attendit, attendit, et attendit encore.

Croyant qu’un rayon d’espoir viendra un jour, il continua à attendre.

Le nom de cet homme était Tyn Cal Weikl. Le nom du héros qui attend.

(Cet homme est définitivement félé. Mais bon, les responsables sont les nations, non, le monde.)

Hiiro ferma le livre d’un coup.

« Ce n’est pas quelque chose à devenir, un héros. Je ne veux certainement pas le devenir. »

Le livre n’offrait pas une fin heureuse au Héros. Bien que la vie réelle puisse prendre toute sorte de tournant, une histoire est une histoire. La fiction est juste une fabrication.

Même si le héros amène la paix, il a de nombreux ennemis. Quand il y a une guerre, il y a des gens qui en bénéficient. Ici, il y a même des gens qui souhaitent combattre. Et au milieu de tout cela, un jeune héros tentait d’imposer ses idéaux égoïstes de justice à tout le monde.

« La liberté est le mieux. Ne te force pas à travailler. Juste suivre le mouvement est le mieux. »

Tout en murmurant cela, Hiiro ferma les yeux.

Il y avait le 《Sirop Frit》, 《Tarte au miel》, et la《Trinité》, et aussi le 《Jus de Miel》 !

Max avait disposé les《Confiseries au Miel》sur le bureau et les montrait à Hiro. Il n’y avait que des friandises qu’il n’avait jamais vues. Muir les regardait toutes avec délectation.

Comme on pouvait s’y attendre d’une petite fille. Arnold déglutit en regardant les confiseries au miel, qui brillent comme des joyaux.

Miom.

« Pourquoi est-ce que tu es déjà en train de manger !? »

Hiiro commença à manger, et peu après, Arnold le rejoignit. Il réalisa que ses protestations seraient inutiles, donc il commença à manger afin de ne pas perdre face Hiiro.

Le《Sirop Frit》 était quelque chose comme du miel frit dans l’huile. Il avait une texture terriblement nouvelle, ça passait plutôt pas mal.

La《Tarte au Miel》était une tarte inventée par les Bearnt, bien recouverte de miel. Il semblerait que ce soit la préférée de Muir.

La《Trinité》 était quelque chose similaire à une pizza, avec trois types de miels différents, 《Le Miel Bleu》, le 《Miel Rouge》, et le 《Miel Blanc》, et recouverte de différents fruits. On dirait que c’est la préférée d’Arnold.

La 《Perle de Miel》 était une bonne touche finale. C’est une boule blanche avec du miel à l’intérieur, et quand on croquait dedans, elle révélait sa vraie saveur. Elle combine le goût léger du gâteau avec l’arôme puissant du miel mélangé avec de la confiture à l’intérieur. C’était la préférée de Hiiro. (Ndt : Comme l’a dit un certain programmeur dans un autre monde, les japonais sont des gourmands ! ^^ La nourriture… slurp)

Quand les trois compagnons eurent le ventre plein, Max leur demanda ce qu’ils comptaient faire à partir de maintenant.

« Bon, on était venu ici pour le miel, et comme tu peux le voir, on l’a obtenu. »

Hiiro ouvrit le sac, montrant la bouteille de miel à l’intérieur.

« Donc, vous allez bientôt partir ?
– Ouais.
– Où comptez-vous aller ?
– La Cité de Passion.
-【La Capitale des Bêtes, Passion】, hein ? C’est loin. »

En effet, la capitale était plutôt distante. Il faudrait environ une semaine à pied. (nda : bah, ils ont changé de continent, donc une semaine de marche… c’est rien pour eux…)

« Et bien, ce n’est pas la peine de se presser, allons-y tranquillement.
– Oh, vraiment ? Alors aujourd’hui nous allons faire la fête jusqu’à nous écrouler !
– Ouais ! »

Arnold et Max faisaient s’entrechoquer leurs épaules avec entrain, tandis que Muir les regardait, sans trop savoir quoi faire.

(La Cité de Passion, hein. J’ai hâte de voir quel genre d’endroit c’est.)

Hiiro regardait le ciel à travers la fenêtre.

【La Capitale des Bêtes, Passion】. C’est là où vit le roi des『Gabranth』. Elle avait été construite autour d’un grand arbre, au coeur d’une forêt. Ou plutôt, vous pouviez dire que c’était la forêt.

Toutes les maisons étaient faites d’arbres. C’était véritablement un Royaume en harmonie avec la nature.

Pendant ce temps là, au coeur de ce pays, un jeune homme se tenait sur une branche du grand arbre et observait la ville. À ce moment, il entendit une voix venant d’en-dessous.

« Hé, ne grimpe pas aussi haut !
Descends en vitesse ! »

Il y avait deux hommes en armure qui regardaient vers là.

« Sh, ils m’ont trouvé. »

De mauvaise grâce, le jeune homme sauta de la branche sur laquelle il était, surprenant les hommes.

« Il a sauté !
– E-est-ce qu’il va bien ? »

Ils s’inquiétaient pour rien. Le jeune homme atterrit de façon sensationnelle sur une branche… ou pas.

Crac !

Il y eut un bruit cassant, et le jeune homme s’écrasa dans un buisson. Les deux hommes se précipitèrent vers lui.

« Oy, est-ce que vous allez bien !? »

Tout en se frottant la tête, le jeune homme sourit.

« Désolé ! Mais je vais bien.
– B-bien. C’est rassurant. Ça ne va pas, tu ne peux pas grimper aussi haut ! »

L’un des homme tendit sa main. Le jeune homme la prit pour s’aider à se lever.

« Désolé, je voulais juste voir l’arbre qui est tant chéri par les gens de ce pays. »

Et ce disant, il regarda le large arbre par en-dessous.

« En effet. Le premier Roi Jingwald vit cet arbre, et en fit le centre de son pays, on peut l’appeler l’Arbre du Commencement.
– Ouais, c’est la première fois que je vois l’Arbre du Commencement, Aragorn.
– Maintenant que j’y pense, vous ne m’avez pas l’air familier. D’où venez-vous ?
– Vraiment, vraiment~ loin à l’est d’ici.
– Est…【Kalent】alors ?
– Encore plus loin.
– Qu’est-ce qu’il y a après ça ? Ah, es-tu d’un village nouvellement établi ou quelque chose du genre ?
– Eh bien, quelque chose comme ça. »

Le jeunot montra ses deux canines blanches tandis qu’il riait aux éclats.

« Mais gamin, comment es-tu arrivé à grimper jusque là ? »

L’homme regarda l’arbre qui les dominaient pendant qu’il demandait.

« Comment ? J’ai sauté.
– Sauté… Bon je peux voir d’après tes oreilles que tu est de la tribu des 『Lapins-garous』. Je suppose que je peux me contenter de cette explication. »

Sur les cheveux du jeunot, qui était aussi verts que les feuilles des arbres, se trouvaient de longues oreilles qui s’agitaient d’avant en arrière.

« Oy, c’est l’heure du changement de poste.
– Ah, c’est déjà l’heure ? Gamin, ne fais rien de trop dangereux.
– Merci pour l’avertissement. »

Et après avoir dit cela, les deux gardes partirent. Le jeune regarda l’arbre géant une fois de plus.

« C’est cool. La cité semble vraiment grandir autour de lui. »

Il enfila une tunique marron, et commença à s’éloigner. Tandis qu’il s’éloignait, il regarda l’autre arbre. La demeure du roi des Bêtes, l’Arbre Roi.

« Je suppose qu’il est temps pour moi de me mettre au travail. »

Et le jeune homme disparut dans une rafale de vent.

 

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

3 commentaires sur “Konjiki no Wordmaster 25 : Les Délicieuses Confiseries au Miel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s