Konjiki no Wordmaster Chapitre 26: La Réunion au Pays des Bêtes

Trad : Nekoyashiki-san
Adapt : Ilanor
Check : Miss X


Et oui ! Vous ne rêvez pas ! ^^ J’ai repris le service actif ! XD
Et pour votre plus grand bonheur je l’espère, voici votre KnW que je vais reprendre pour quelques temps ! 😉

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


« Papa !
– Je t’ai dit de m’appeler Père.
– S’il-vous-plait, oubliez ça pour le moment et écoutez ce que j’ai à dire ! »
La personne ayant cette conversation était un homme avec un visage de lion sérieux et était en fait le roi du【Royaume des Bêtes Passion】, Leowald King.

Et la personne l’appelant papa était sa fille par le sang, la princesse Kuclear.

Bien que son père arbore une majestueuse crinière et une aura intimidante, Kuclear était différente. Elle avait la même chevelure couleur noisette, mais qu’elle avait coupé courte, une magnifique coiffure.

Même si elle avait le regard plutôt acéré, elle avait un joli visage que tout le monde aimait, et peut-être était-ce dû à l’influence de sa mère Blansa.

Elle était actuellement à l’intérieur de l’《Arbre Roi》, questionnant son père. Le sujet de leur conversation…

« Hé, pourquoi m’interdit-on de partir en guerre ?
– Je l’ai dit encore et encore, mais tu es toujours trop jeune. Tu n’as même pas encore réussi à apprendre l’art du《Binding》, pas vrai ?
– Uuh, c’est vrai, mais… »

Elle détourna le regard aux mots de son père.

« Bientôt, nous commencerons les préparatifs pour la guerre. Nous nous engagerons dans de véritables bains de sang, et la mort se déchaînera dans nos rangs.
– M-mais je suis tout de même la princesse de ce royaume ! Est-ce que tu attends de moi que je reste ici tandis que tout le monde part combattre ?
– Exactement.
– Papa !
– Je n’ai pas l’intention de perdre, mais juste au cas où, il faut qu’une personne de sang royal reste à l’arrière.
– Est-ce que ça veut dire que tu emporteras avec toi tous mes frères ?
– Exactement.
– Ku… »

Kuclear afficha un visage résigné tandis qu’elle serrait les dents. Elle ne pouvait contredire le raisonnement de son père. Si tous ceux de sang royal partaient au combat et mouraient, alors le pays sombrerait dans le chaos.

C’est pourquoi Kuclear devait rester derrière tandis que ses frères partaient en guerre. Elle pouvait comprendre que cela soit pour le bien de son pays, mais elle était toujours insatisfaite face à cela.

« J-je ne peux pas accepter ça ! Nous avons toujours Mimir avec nous ! Cette enfant peut…
– Qu’est-ce que tu attends d’une fillette de 9 ans ?
– Uu… mais… »

Mimir était la petite sœur de Kuclear. Évidemment, elle était aussi de sang royal, mais elle était trop jeune pour qu’on lui confie le pays. Aussi, elle avait aussi un autre problème.

« Même si elle est de mon sang, Mimir est dans une situation difficile, n’est-ce pas ?
– C-c’est vrai, mais… Cette enfant est vraiment intelligente. Même plus que moi. » (ndt : Saviez-vous que Mimir est le nom de la source de la sagesse dans la mythologie nordique à laquelle Odin alla boire en échange d’un œil ? ^^ )

Leowald sortit de son rôle de roi un instant, et mit sa main sur l’épaule de Kuclear.

« Tu as déjà plus de 18 ans. Tu pense plus à ce pays que je ne le fais.
– Papa…
– Et c’est pour cela, que tes frères et moi pouvons partir au combat sans inquiétude.
– …
– Je n’ai aucune intention de mourir. Je tuerai tous les『Evila』, et continuerai avec les『Humas』. Nous rembourserons nos vieilles dettes, et prendrons possession du pays. »

Leowald fixa Kuclear du regard.

« Mais même moi… »

Kuclear sentait la chaleur émanant de son épaule. Elle comprenait que c’était le père qui parlait.

« Tu es ma fille. La fille du 『Roi des Bêtes』. Tu as beau être jeune, je suis sûr que tu deviendras une puissante femme-bête.
– Papa…
– C’est pourquoi, en notre absence, veille sur ce pays. »

Tout en disant cela, Leowald acquiesça, et quitta la pièce sans attendre la réponse de sa fille. Kuclear, laissée derrière, regardait ses propres mains en se lamentant sur son manque de pouvoir.

« Si seulement j’avais plus de pouvoir… Si seulement j’étais aussi forte que mes frères… »

Elle voulait combattre. Elle voulait protéger son peuple, son pays et la race des『Gabranth』. Mais elle avait réalisé qu’elle n’en avait pas le pouvoir. Kuclear regardait le dos de son père, se murmurant à elle-même à quel point il avait l’air distant.

Une réunion avait lieu dans l’《Arbre Roi》. Prenant place à la table ronde, le roi Leowald dirigea son regard vers les personnes devant lui.

« Tout le monde, le moment est venu. »

À ces mots, les yeux des gens à l’écoute se remplirent d’assurance.

« Pendant longtemps, nous avons subi un traitement injuste. Les『Evila』faisaient ce qu’ils voulaient sur nos terres, et les『Humas』nous faisaient esclaves. Même maintenant, nombre de nos frères souffrent. »

Tout le monde acquiesça fermement.

« Nous avons enfin obtenu le pouvoir. Nous, à qui l’on avait pas donné la magie et qui avions perdu les capacités de notre race avons gagné le plus fort des art du《Binding》! Il est à présent l’heure de montrer les crocs, et de les montrer à ceux qui nous regardent de haut ! Et nous leur apprendrons ! Les Hommes-bêtes sont des existences qui s’élèveront au-dessus des cieux !
– Ouais ! »

De puissantes approbations résonnèrent. Leowald souriait en voyant à quel point ses subordonnés étaient dignes de confiance.

« Tout d’abord nous devons faire une déclaration de guerre ! Nous sommes différents de ces『Evila』qui vivent par la tromperie et la trahison. Nous nous battrons avec équité en regardant nos adversaires dans les yeux. Et nous gagnerons ! Telle est la fierté du peuple des『Gabranth』!
– Ouais !
– Après que nous aurons déclaré la guerre, nous marcherons sur les terres ennemies. Bien entendu, nous y rencontrerons les『Evila』… Chassez-les sans hésitation. »

Toutes les personnes présentes affichaient un sourire féroce. Ils possédaient vraiment le sang de bêtes. Leurs instincts bestiaux, leur envie de combattre, étaient inhumains.

« Leglos, as-tu fini d’écrire la déclaration de guerre officielle ?
– Oui, je l’ai écrite exactement comme vous me l’aviez demandé, père.
– Bien. »

Leglos était le fils aîné de Leowald. D’après ses vassaux, il n’était pas si loin derrière son père en termes de force, popularité et majesté.

« Une fois que tu l’auras envoyée, j’irai régler mes comptes avec les『Evila』. »

La personne disant cela était le second fils, Lenion. Son visage ressemblait plus à celui de sa mère, c’est à dire qu’il ressemblait à Kuclear.

« Compris, mais ne baisse pas ta garde. En recevant notre déclaration de guerre, ils vont aussi réunir leurs forces à la frontière. »

C’était vraiment aussi un Homme-bête : ses yeux contenaient une profonde soif de sang.

« Tout le monde a compris ? C’est la guerre ! Nous nous devons de gagner et de rentrer chez nous. Ceci est un combat que nous ne pouvons nous permettre de perdre ! Montrez tous votre fierté d’Homme-bêtes en marchant vers la bataille ! Nous visons l’éradication !
– Ouais !
– Nous commencerons notre avancée dans une semaine à compter d’aujourd’hui. Des batailles acharnées nous attendent. Que chacun retourne chez soi, et prévienne sa famille. »

Chacun acquiesça.

« D’ici là, nous rassemblerons nos forces. »

Juste au-dessus de la salle dans laquelle Leowald tenait sa réunion, un jeunot solitaire était agenouillé, le visage perturbé.

« Ah, c’est devenu plutôt sérieux. »

Il semblait qu’il avait entendu le contenu de la réunion. Ses oreilles s’agitaient tandis qu’il commençait à réfléchir.

« Je n’ai jamais pensé que les choses iraient aussi vite. Que devrais-je faire ? »

Il se grattait le visage alors qu’il réfléchissait au futur. Ses oreilles s’agitèrent une fois encore.

« …Ok, rien qui sorte de l’ordinaire ici. »

Un Homme-bête qui ressemblait à un soldat s’approchait de la zone, mais il ne trouva personne là. Le jeunot avait prestement quitté le coin.
Et quand la zone fut dégagée…

« C’est pas passé loin. Si je m’étais fait attrapé, on aurait pas eu de quoi rire, dood. »

Dit-il alors qu’il retournait tranquillement à l’endroit où il était auparavant. Il avait sauté pour attraper une branche en hauteur de l’arbre quand il avait senti le soldat s’approcher.

C’était l’《Arbre Roi》. Il avait des milliers et des milliers de branches ridiculement épaisses s’étendant dans toutes les directions. Et taillés dans celles-ci se trouvaient diverses salles et passages.

« Pour le moment, je suppose que je devrais transmettre l’information. »

Il regarda la ville en contre-bas devant l’arbre avec une expression solennelle.

« C’était si paisible, et pourtant ils se démènent pour tout gâcher. »

Le jeunot regarda vers les cieux en s’immergeant dans ses sentiments.

 

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

4 commentaires sur “Konjiki no Wordmaster Chapitre 26: La Réunion au Pays des Bêtes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s