Konjiki no Wordmaster 24 : Récolte de miel

Trad : Harken Eliwood
Adapt : Ilanor
Check : Miss X


Qui l’eut cru, deux chapitres de KnW d’affilée… Chapitre à lire uniquement l’estomac plein, sous peine de grondements tonitruants. Même s’il y a pire plus loin… :p Sur ce, bonne lecture !


« Et ? Pourquoi je dois être habillé comme ça ? »

Hiiro n’était pas dans sa robe rouge habituelle. Il portait des vêtements de travail blancs et épais qui le couvraient de la tête aux pieds, avec un filet couvrant son visage. Il portait même des gants de cuir épais.

Cette tenue est censée être ce qu’il faut porter pour récolter du miel, n’est-ce pas ?

« Hé vieil homme. Le miel ici est bien produit par des abeilles ?
– Abeilles ? Je ne comprends pas de quoi tu parles, mais le miel ici est produit par des Honey Bees. »

Ce sont aussi des abeilles, Hiiro aurait-il voulu dire, mais avant, il voulait s’assurer de quelque chose.

« Vieil homme, tu n’as pas dit que le miel était produit par les 『Bearnt』 ?
– Ah ? J’ai dit un truc de ce genre ?
– Tu l’as clairement dit ! Que tu puisses oublier tes propres mots, tu es devenu sénile en plus d’être pervers ?
– Ça faisait longtemps que tu n’avais pas dit ça, enfoiré ! Qui est un pervers ?
– Ga ha ha ! C’est pas le miel lui-même que l’on fait, mais des « Confiseries au miel ». »

C’est ce que répondit Max qui était habillé de la même manière qu’Hiiro. Il devait probablement y aller aussi.

« Hmm ? Je crois qu’il y avait un objet de récupération de PM appelé le 《Bonbon au Miel》. C’est un de vos produits ?
– Ouais, ça se fait en mélangeant le miel avec des fleurs 《Iris Blanc》. On les produit sélectivement et on contrôle le flux de production dans le monde.
– Je vois. Et ? Pourquoi je dois être habillé comme ça ?
– Ben, pour récolter le miel, évidemment.
– Te fous pas de moi, pervers déviant.
– Il a encore changé mon nom ! J’aime pas ce changement !
– Dans tous les cas, j’irai pas ! »

Sur ces mots, Hiiro jeta ses gants par terre.

« T’en fais pas. Les Honey Bees ne sont pas là à cette heure-ci. Y aura pas de danger. Viens.
– Dis ça dès le début… Tu croyais que j’allais dire ça, vieil homme ? Montre-moi que tu es prêt à te faire piquer à plusieurs reprises pour récolter du miel pour moi, ton seigneur.
– Gununununu ! Pourquoi je devrais le faire pour toi ? Et depuis quand tu es mon seigneur ?
– C’était une blague.
– Je sais, mais ça m’énerve quand même ! »

Voyant la querelle des deux hommes, Max demanda à Muir.

« Ils sont toujours comme ça, ces deux-là ?
– Euh… À peu près.
– Je vois… »

Hiiro jeta les vêtements de travail et remit sa robe rouge, apparemment bien décidé à ne pas y aller. En voyant cela, Arnold commença à sourire.

« Oy oy. Tu en es sûr, Hiiro ?
– Ah ?
– Oui, je pourrais infiltrer le nid des Honey Bees, prendre leur miel et revenir pour te – laisser le manger. Le goût devrait rester assez bon.
– Qu’est-ce que tu veux dire ?
– Mais est-ce que tu sais quand est-ce que le goût du miel des Honey Bees, le 《Sirop de Miel》, est au sommet du délice ?
– …
– C’est juste après l’avoir sorti de sa ruche. »

Face à ces mots, l’index d’Hiiro tiqua légèrement.

« Il y a encore plus, regarde-ça. » dit-il avant de sortir un biscuit de son sac.

« C’est un biscuit fait par les 『Bearnt』. Tu le trempe dans le 《Sirop de Miel》 à la seconde où tu l’obtiens et… Ah ~ quel goût paradisiaque.
– …
– Quel dommage, mais puisque tu ne viens pas, tu n’auras que du 《Sirop de Miel》 de qualité inférieure. Et pendant ce temps, nous allons nous régaler avec les produits de première qualité… Qu’est-ce que ? »
.
Hiiro avait subitement disparu. Arnold fouilla tous les recoins pour le trouver avant de faire face à une personne en tenue complète d’apiculteur.

« Je le répète constamment mais dis ce genre de choses d’abord. Maintenant dépêchons-nous d’y aller, Kidnappeur de petites filles.
– Qui est un kidnappeur de petites filles, sale morveux ! »

Voyant la querelle des deux hommes, Max demanda à Muir.

« Ils sont toujours comme ça, ces deux-là ?
– Euh… À peu près.
– Je vois… »

Les deux personnes firent le même dialogue avant de rejoindre Hiiro.

––––

Hiiro, qui s’est laissé dominer par son appétit, se résolut à prendre quelques risques. Son visage était déformé par son désir de manger de la nourriture de qualité suprême alors qu’il fonçait vers le nid des Honey Bees.

Il était soulagé que le nid ne soit pas très loin, mais il regarda sa destination avec un visage consterné.

Devant lui se trouvait une grande… une énorme ruche, presque aussi grande qu’une maison.

« Oy, c’est pas un peu trop grand ?
– Hahaha, comment dire, en fait, c’est aussi ma première récolte de miel… C’est une vraie surprise. »

Max se mit à rire en voyant les deux hommes.

« C’est si surprenant ? Les Honey Bees ont à peu près la taille d’un bébé. Il faut bien que leur ruche fasse cette taille là.
– Ça me rappelle, les livres disaient que leurs longueurs faisaient environ 30 queues. »

Hiiro fouilla sa mémoire et se souvint de cette information. Soit dit en passant, la Queue était l’équivalent du centimètre dans ce monde, leur seule différence étant leur nom.

« Bon, on y va ? »

Sur ces mots, Max dirigea le groupe d’Hiiro vers l’autre côté de la ruche. Là-bas, ils découvrirent quelque chose ressemblant à une poignée.

Max posa son grand sac au sol et tira sur la poignée de toutes ses forces. Tel un tiroir, la section de la ruche sortit doucement.

À ce moment-là, l’air se remplit instantanément d’une incroyable odeur de miel. Hiiro et les autres déglutirent involontairement. Après avoir tiré près de la moitié du tiroir, Max s’arrêta.

« Hé, regardez ça. »

L’endroit que désignait Max était une série de crevasses cachées dans la ruche. La formation ressemblait à une planche de Sudoku avec les murs représentant le cadre.

Et à l’intérieur de ces crevasses, se trouvait une substance douce et spongieuse. Max la sortit et la pressa au-dessus d’une bouteille prise dans son sac.

Le miel en sortit, et commença à doucement remplir la bouteille.

« Hé, essayez, vous aussi. »

Sur ces mots, Hiiro et les autres s’emparèrent aussi de la substance spongieuse, et, la pressant, se mirent à récolter le miel.

(Je vois, c’est comme ça qu’ils le récoltent.)

Hiiro commença à étudier la substance tout en la compressant. Mais il finit rapidement par s’ennuyer et signifia à Arnold qu’il le laissait faire en lui posant la main sur l’épaule.

« Hé ! Tu vas mettre du miel sur mon épaule ! »

Hiiro s’éloigne sans lui dire que c’était déjà fait, puis il retira ses gants et sortit les biscuits de la poche d’Arnold.

« Oy, attends !
– C’est bon, contente-toi de faire ton boulot, le vieux.
– Je ne veux pas entendre ça de ta part ! »

Max haussa les épaules en réponse aux hurlements d’Arnold.

Hiiro trempa un biscuit dans le miel, un miel orange et très épais. L’odeur semblait aigre-douce.

Hiiro mit tout d’abord le miel directement dans sa bouche.

« N……..Ooh ! »

C’était encore plus doux que ce à quoi il s’attendait. On sentait en plus un peu d’acidité, sans doute à cause de la fermentation, et c’était vraiment un régal.

Puis Hiiro fourra le biscuit dans sa bouche.

« Ah, je vois, quel délice. »

C’était purement un régal. Ce genre de sucreries serait clairement populaire chez les femmes, mais comme les sucreries étaient aussi le péché mignon de Hiiro, il s’en régalait. Tous les biscuits furent engloutis avant qu’il ne le remarque.

« Oyyyyy ! Tu as tout mangé tout seul !?
– Oui.
– ‘Oui’ rien du tout ! C’est une trop grosse surprise ! Ça confirme encore une fois que t’es un bâtard incorrigible !
– Ce qui est fait est fait. Quel homme pointilleux.
– Et comment te faire fermer ta grande bouche ? »

La force exercée sur l’éponge s’accrut.

« Ga ha ha ! Des biscuits, j’en ai encore plein. T’en fais pas.
– Je vois. Beau travail.
– T’as encore envie de manger !
– Ne sous-estime pas mon pouvoir.
– Qu-
– Mon estomac… Il grogne encore.
– Je vais te TUUEEEEERRRR !!!! »

Après moult événements, ils finirent de remplir toutes les bouteilles avec le miel, refermèrent la ruche puis décidèrent de manger sur place.

« Oh ! Quel régal ! Comme attendu de la part du 《Sirop de Miel》. »

Arnold joignit ses mains sous le coup de l’émotion.

« La ferme. Ne sois pas aussi bruyant pendant un repas.
– Nu… kuh… ce sale… morveux… »

Arnold se sentait embarrassé de s’être soudainement emporté, mais se l’entendre dire directement l’énervait.

« Ga ha ha ! Arnold ne s’est pas fait rater ! »

Max mangeait des biscuits tout en riant joyeusement.

« NomNomNomNomNomNomNom »

Muir mangeait ses biscuits avec tout son cœur… ou alors elle les grignotait ?
L’expression d’Arnold s’adoucit en la voyant

« Haa~ Pourquoi dois-tu être si mignonne ?
– T’es flippant.
– Qu’est-ce que t’as dit !
– Laisse-moi corriger ma phrase. Tu es dégoûtant.
– C’est pareil !
– Ga ha ha !
– NomNomNom. »

Alors que les quatre personnes mangeaient joyeusement (?), ils entendirent un bourdonnement.

« Oh, la dame est de retour. »

Une immense nuée d’abeilles couvrit le ciel. La taille de chaque Honey Bee ne pouvait pas être comparée à celle d’une abeille normale.

« Oy oy, la ruche n’est pas un peu trop petite pour un tel nombre ?
C’est pas la seule. On a un total de six ruches.
Je vois, ça devrait être possible. »

Soudain, une énorme Honey Bee fonça sur eux. Hiiro et Arnold adoptèrent immédiatement une posture de combat, mais…

(Tch, je n’ai pas pris mon épée avec moi.)

Arnold était dans le même cas. Il se plaça alors devant Muir, et Hiiro se prépara à dessiner un mot, mais Max se leva lentement, et en riant en plus.

« Hé, encore merci pour votre merveilleux miel. »

L’abeille se précipita vers le haut et le bas, comme si elle lui répondait en riant.

« On va bientôt construire une nouvelle ruche, alors j’espère que vous l’aimerez. »

Haut, Bas, Haut, Bas (ndt : C’est quoi ça, un combo de jeu de combat ?)

Après cette courte interaction, l’abeille retourna dans l’essaim.
Il semblait qu’en échange d’une partie du miel des Honey Bee, les 『Bearnt』 leur construisaient de solides ruches. Cet accord semblait exister depuis fort longtemps. Soit dit en passant, la grande Honey Bee qui s’était arrêtée un peu plus tôt était la Reine.

« Attends un peu, alors on n’a pas besoin de porter ça ? »

Les deux personnes à côté de Max acquiescèrent à la remarque d’Hiiro.

« Euh, c’est pas que ça n’a pas de sens.
– Qu’est-ce que tu veux dire ?
– Cette zone est remplie de petits insectes. Surtout après avoir fait sortir du miel… »

Soudain, un essaim de petits insectes surgit et se jetta sur le groupe.

(C-c’est dégoûtant !)

Les insectes se mirent à grimper sur leurs corps. Muir perdit connaissance en ayant l’impression que la fin du monde était arrivée, Arnold, qui la prit dans ses bras, et même Hiiro priaient les dieux pour que ce supplice se termine.

« Vu qu’on a mangé ici, il va y avoir un vrai banquet d’insectes. Qu’est-ce qu’on fait ?
– On court !
– Je vois. »

Les quatre personnes s’enfuirent à toutes jambes.

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

5 commentaires sur “Konjiki no Wordmaster 24 : Récolte de miel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s