Maître des âmes 50 : Deuxième demi-finale

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


ʕ •ᴥ• ʔ

Enjoy.


Après l’annonce de l’arbitre, les deux garçons se mirent aussitôt en position de combat.

Fang restait prudent vis-à-vis de cet adversaire. Il avait pu observer quelques uns de ces précédents affrontements et celui-ci les avait tous remportés sans difficulté. Même s’il n’avait pas encore vu de quoi il était réellement capable, son instinct lui disait que Guin était certainement plus fort que Paki et Myk.

« Amènes-toi ! » S’exclama soudainement Guin, apparemment impatient d’en découdre.

« Si c’est si gentiment demandé », répliqua Fang.

Il s’élança alors en direction de son adversaire et débuta par un coup de pied pour le jauger. Guin esquiva facilement l’attaque puis, avec un grand sourire aux lèvres, répliqua sans attendre.

Bam !

Fang para la frappe sans broncher. Il ressentit un léger engourdissement sur son bras. C’était la première fois qu’il avait eu cette sensation en se protégeant durant le tournoi. Comme il s’y attendait, Guin était l’adversaire le plus fort qu’il ait rencontré depuis le début de la compétition.

Bam ! Bam ! Bam !

Après un bref échange de coups, les deux combattants prirent leur distance après avoir fini de sonder leur adversaire. Ils ne se quittaient pas du regard, restant à l’affût du moindre mouvement de l’autre.

« Neuvième niveau du stade humain ! Ce combat devient de plus en plus intéressant. »

C’était l’évaluation de Fang après ce premier assaut. Même si Guin avait probablement atteint ce niveau au moyen de pilules, c’était un exploit en soi que d’avoir dépassé le 8ème niveau à son âge.

Si on ne prenait en compte que le niveau, parmi la jeune génération de Mura, Sung était en tête avec son 10ème niveau, suivi de Fang qui était au 9ème. Quant à Guin, il serait placé en troisième position, vu qu’il était lui aussi au 9ème niveau. Le fait que celui-ci n’ait pas atteint ce niveau naturellement le plaçait en dessous de Fang.

« Si seulement j’avais eu un peu plus de temps… Enfin, on n’y peut rien. »

Fang laissa échapper un faible soupir en y repensant. Au bout de son entraînement, il n’avait pu atteindre que le 9ème niveau du stade humain. De plus, il n’était qu’à deux doigts de passer au niveau suivant.

Si les gens savaient qu’il se lamentait pour être seulement passé du 8ème niveau au 9ème en moins d’un mois, ils en auraient sûrement la nausée. Son but était d’arriver au 10ème niveau avant que le tournoi ne commence. S’il avait eu ne serait-ce qu’un jour ou deux de plus, il aurait peut-être pu y arriver. Malheureusement, la vie n’était pas aussi simple.

« Tu es vraiment fort… comme les rumeurs le disaient ! À part maître Sung, je n’ai pas eu d’adversaire à ma taille depuis un bon moment », s’exclama Guin, toujours souriant.

Fang se contenta également de sourire sans rien répondre. Il avait eu cette impression pendant leur premier échange, mais Guin était en quelque sorte… un peu différent des autres membres du groupe.

Il ne voyait pas de malice ou de mauvaises intentions dans le regard de Guin, juste un désir ardent de combattre. Si les circonstances avaient été différentes, ils auraient même pu devenir amis. C’était ce qu’il pensait en tout cas.

« Je suppose que chacun a ses raisons. Ce n’est pas parce qu’il fait partie du groupe de Sung que ça en fait forcément quelqu’un de mauvais. »

Après avoir réalisé ce fait, Fang pressentit que ce combat allait être beaucoup plus agréable s’il n’y avait aucun mauvais sentiment en jeu. Comme si celui-ci avait perçu ses pensées, Guin se précipita alors de manière enthousiaste pour aller une nouvelle fois à la rencontre de son adversaire.

Bam ! Bam ! Bam !

Les coups pleuvaient les uns après les autres. Maintenant qu’ils avaient finis de se jauger, les deux garçons ne se retenaient plus. Chacune de leurs frappes avaient maintenant redoublé d’intensité.

Bam !

« Hé… »

Fang venait de frapper Guin en plein visage. Malgré le coup reçu, celui-ci conserva son sourire et il envoya alors son pied droit dans l’estomac de Fang en réponse.

Bam !

« Ha ha. »

Tout en rigolant, Fang ne concèda pas le moindre pas en arrière non plus. Comme si reculer sous les frappes de son adversaire signifiait la défaite, les deux combattants s’obstinaient à rester au corps-à-corps sans montrer aucune envie de battre en retraite.

« Fang ! »

« Guin ! »

« Fang ! »

« Guin ! »

L’intensité de l’affrontement avait conquis le coeur du public. Sous les encouragements effrénés de la foule, les deux garçons poursuivirent leur lutte incessante.

Au début du combat, l’écart n’était pas très flagrant. Bien que les deux combattants soient au même niveau, la différence entre quelqu’un qui en était arrivé là à l’aide de pilules et quelqu’un qui n’avait utilisé aucun artifice finit lentement par faire basculer la situation.

Après seulement quelques minutes, le nombre de coups atteignant leur cible penchait désormais en faveur de Fang. Malgré la ténacité de Guin, celui-ci n’eut plus d’autre choix que de se porter finalement sur la défensive.

Bam !

Le coup de Fang fit reculer une fois de plus son adversaire. Guin esquiva alors tant bien que mal sur le côté avant que la frappe suivante n’arrive.

« Huff… huff… »

Les deux garçons étaient essoufflés. Cependant, il était clair pour tout le monde que Fang s’en sortait à meilleur compte. Toutefois, malgré la situation précaire dans laquelle il se trouvait, Guin conservait toujours un air confiant sur son visage. Tout en essayant de reprendre son souffle, il exprimait son admiration à son adversaire.

« Fang, tu es vraiment un redoutable combattant. J’aimerais continuer encore un peu, mais il semblerait que j’approche de ma limite. Il est temps d’en finir ! » Déclara-t-il avec une lueur étincelante dans les yeux.

« Amènes-toi alors », répondit simplement Fang.

Fang ne relâcha pas son attention. Il était parfaitement concentré. Guin était désavantagé et il le savait parfaitement. S’il continuait ainsi, sa défaite était assurée. Les deux garçons en étaient alors arrivés à la même conclusion.

« La prochaine attaque… sera la dernière ! »

Guin posa sa main gauche sur son poing droit et y concentra son énergie. Fang reconnaissait naturellement cette posture. C’était le signe distinctif pour l’arcane offensif du [point du géant].

« Il prépare son arcane sans même chercher à le dissimuler ? À quoi pense-t-il ? »

Fang était perplexe. Il était plus rapide que Guin, ce qui signifiait que celui-ci avait peu de chance de l’atteindre s’il préparait son attaque de façon aussi évidente.

Faisant partie du groupe de Sung, Guin devait sûrement être au courant pour ses [huit pas de l’ombre]. La logique voudrait que celui-ci utilise son arcane au milieu d’une combinaison pour augmenter les chances de toucher sa cible.

Cependant, ça ne rendait Fang que plus prudent. Il savait que Guin était un combattant expérimenté et qu’il était également loin d’être bête. Mais malgré sa méfiance, l’action de son adversaire réussit quand même à le prendre au dépourvu.

« Le [poing du géant] ! » S’exclama Guin.

À la grande surprise de Fang, Guin dirigea son arcane… droit vers le sol !

Boom !

Le ring se fissura sous l’impact de l’arcane. Le sol se déroba alors sous ses pieds et Fang perdit momentanément l’équilibre.

« Je t’ai eu ! »

Guin s’élança en avant tout en criant ses mots. Fang constata avec stupéfaction que son adversaire avait déjà préparé un second [poing du géant]. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il réalisa la stratégie de son adversaire.

« C’est pas bon ! Je ne vais pas pouvoir l’éviter ! »

Le premier [poing du géant] avait pour objectif de le déséquilibrer. Sans un appui ferme, non seulement il ne pouvait pas utiliser les [huit pas de l’ombre] correctement, mais même esquiver normalement se révélait plus difficile.

Sans compter l’effet de surprise créé par cette tactique imprévisible, il ne fallait que l’espace d’une seconde pour que Fang reprenne ses appuis. Malheureusement, cette unique seconde était largement suffisante pour que quelqu’un du niveau de Guin puisse en profiter. Ce n’était pas le genre à rater une telle opportunité !

Fang considéra un bref instant l’idée d’encaisser la frappe, mais il avait grandement sous-estimé l’ingéniosité de son adversaire. En effet, sans s’en être aperçu, il se tenait au bord du ring.

Il ne croyait pas que ce soit un hasard. Guin avait manipulé le combat de façon à le positionner à cet emplacement précis. Il n’y avait pas d’autre explication ! Guin l’avait privé d’un moyen pour s’échapper. De plus, dans le cas où il chercherait à se défendre, il était certain que l’impact le projetterait hors du terrain, scellant ainsi sa défaite.

« Ce garçon a parfaitement anticipé le déroulement du combat et a préparé sa stratégie avec soin. Impressionnant. »

Même Shen, qui restait habituellement silencieux quand Fang se battait pour ne pas le déranger, ne put s’empêcher de prononcer des éloges.

« Je ne voulais pas l’utiliser. Mais si je ne peux ni esquiver, ni me protéger… Alors il ne me reste plus qu’à attaquer ! »

Fang l’avait dissimulé durant toute la compétition, mais la situation actuelle le força à révéler son atout ! Il concentra alors son énergie dans son poing droit, puis le lança à la rencontre de celui de Guin.

« Les [milles ondes terrestres] ! »

BAAAM !

Le choc des deux arcanes produisit alors le bruit le plus tonitruant depuis le début du combat. L’impact fut tellement violent qu’il faillit même renverser l’arbitre non loin de là. Pendant le bref instant où la foule se demandait lequel des deux allait bien pouvoir l’emporter, la réponse se fit connaître en moins d’un instant.

« AHHHH ! »

Avec un cri lancinant, Guin fut violemment projeté en arrière avant de s’écraser ensuite lourdement au sol. Tout le monde s’aperçut rapidement que son bras droit était entièrement ensanglanté et que l’os était même ressorti de manière visible.

Fang, quant à lui, se tenait toujours au même endroit. Après avoir déclenché son arcane et en voyant Guin au sol, il laissa finalement échapper un long soupir. Le résultat était plus qu’évident. Le match était décidé !

« Vainqueur, Fang ! » Hurla l’arbitre sans hésitation.

‘OOOHHH ! »

La réaction de la foule ne se fit pas attendre après que le verdict fut annoncé. Ils hurlèrent à tout rompre et applaudirent bruyamment les deux combattants pour les remercier du spectacle qu’ils venaient d’offrir.

« Huuurgh…. »

Guin se leva péniblement, le visage pâle. Il avança ensuite lentement en direction de Fang. Une fois à proximité, il lui tendit son bras encore valide.

« C’était un beau combat. Je sais que je ne devrais pas dire ça mais… Bonne chance pour la finale. Méfie-toi, maître Sung est prêt à tout pour en finir avec toi. »

Fang ne s’attendait pas à de telles paroles. Il fut étonné un court instant puis serra chaleureusement la main de son adversaire.

« Merci, j’ai beaucoup appris de notre combat. Et désolé… pour ton bras. »

Il se sentait un peu coupable. C’était une situation d’urgence et il n’avait pas eu le loisir de se retenir. Il n’avait pas l’intention d’infliger une telle blessure à Guin.

« Ne t’en fais pas pour ça ! Ce sont les risques habituels pour un combattant. Avec quelques pilules, il ne faudra pas longtemps avant que mon bras ne soit de nouveau en état », dit Guin avec un faible sourire.

Il quitta ensuite le terrain pour se faire soigner sous les acclamations du public qui ne s’étaient toujours pas calmées. Fang ne put s’empêcher de ressentir de l’admiration pour son adversaire tandis qu’il voyait sa silhouette s’éloigner doucement.

« C’est quelqu’un de bien », pensait Fang.

Il alla ensuite rejoindre la zone d’attente après ce combat intense. Une fois arrivé, Meimei qui avait fini d’être traitée entretemps, l’accueillit aussitôt.

« Félicitations pour ta victoire ! » Dit-elle avec un large sourire.

Elle semblait si enthousiaste qu’on avait l’impression que c’était elle qui avait gagné.

« Merci », répondit simplement Fang.

Il fit ensuite traiter les blessures qu’il avait subies lors de son dernier affrontement. Les dommages qu’il avait reçus étaient minimes et le traitement ne dura donc pas longtemps. Après s’être assuré qu’il n’y avait aucun problème avec sa condition physique, Fang prit quelques instants pour discuter avec Meimei.

« Candidat Fang, si vous voulez bien m’excuser un moment. »

Une des personnes supervisant le tournoi interrompit Fang quelques minutes plus tard pour lui expliquer la marche à suivre.

« La finale aura lieu d’ici une heure. Pour faire preuve d’impartialité, le candidat Sung n’a pas été autorisé à méditer après son dernier combat. Vous avez maintenant tous les deux une heure pour méditer, ou bien passer le temps de la façon dont vous le souhaitez. Nous vous demandons toutefois de ne pas quitter cette zone sous peine de disqualification immédiate. »

Une fois son explication finie, Fang fut laissé à son sort. Il se tourna ensuite vers Meimei.

« Tu n’as pas besoin de me le dire. Il faut que tu sois au meilleur de ta forme », dit-elle avant même qu’il n’ait eu le temps de prononcer le moindre mot.

« Merci. »

Il alla ensuite s’isoler dans un coin pour méditer. Il devait récupérer l’énergie consommée lors de son dernier combat et ainsi augmenter ses chances, même de façon infime, de l’emporter.

« Sung… L’heure est enfin venue ! »

Fang ferma alors ses yeux. Il devait se concentrer pour se préparer au combat difficile qui allait bientôt suivre.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Maître des âmes 50 : Deuxième demi-finale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s