Newsletter n°19 (août 2017)

Salut tout le monde~!

Comme vous le savez, ça fait maintenant trois Newsletters sorties chaque premier du mois et des chapitres traduits chaque semaine ! ^^ (NM (NotesdelaMaid) : Quelle efficacité ! On s’impressionne nous-mêmes vous savez !) (Neko : l’italique c’est la Maid comme vous l’avez compris)
Nous accueillons même un nouveau traducteur avec son projet tout droit venu d’un autre site ! Mais aussi un nouveau check ! Accueillons comme il se doit, JetonS et Saulot ! o/ (NM : Yeay ! Moins de boulot !)

Avant toute chose, je rappelle que nous avons un serveur Discord, donc si vous voulez venir échanger avec nous ou simplement d’autres lecteurs, n’hésitez pas à y faire un tour : https://discord.gg/PCP2W96

Comme toujours, commençons par un tour de l’équipe :

Soreyawari -> Sore / Wari
SamiHuunter -> Sami
Nekoyashiki-san -> Neko(-senpai)
[ ] -> … (NM : Ca c’est moi, hein)
Keyleth -> Fenrir (†)
Kairos -> Weaver (†)
Ilanor -> Faust
Endgel -> Yuki
Nightgale -> Nile
Sinei -> Doll
MissX -> Lucy
Vhail -> Styx
Teldryn -> … (†)
Harken -> … (†)
Llaurence -> …
Hina-sama -> …
JetonS -> …
Saulot -> …
(NM : Les jolis crucifixs c’est pour dire qu’on a pas ou peu de nouvelles :c )

Et sur ce, on enchaîne directement le PoPro (ou le Point sur les Projets) :


Le Popro (soit le moment où on se rend compte que les Mythes peuvent devenir réalité…) :

Après un magnifique mois bleu, nous avons passé un gentil mois plus tranquille (NM : En gros on a rien foutu…) mais toujours actif avec notamment l’arrivée d’un nouveau projet ! ^^

Comme toujours, si vous lisez le Japonais, le Chinois ou le Coréen, ou si vous voulez vous lancer dans la traduction d’anglais, rejoignez-nous !

  • Death March continue son bonhomme de chemin, le volume 6 est toujours en cours (chap 24/34), plus que dix chapitres avant la fin du volume ! (NM : Applaudissez !)

  • Réincarné en Oeuf de Dragon, un chapitre sauvage est apparu à la poursuite du précédent, mais le reste est toujours au gré de la motivation de Sami. On abandonne pas ! (NM : Contrairement à Samii c:)

  • The New Gate, est en chantier et devrait arriver dans le mois… mais on ne sait pas quand exactement alors ne me bombardez pas de questions. (Neko(-senpai) : je gère d’autres projets et IRL en même temps mais ça avance)
  • Galactic Dark Net se rapproche doucement du chapitre 60 et surtout d’une grande bataille ! Attendez-vous à des nouvelles d’ici la fin de la semaine si nos adapts survivent ! (en fait un car Sore voyage)
  • Dragon Maken War continue avec motivation !
  • Concernant ma Réincarnation en Slime, notre slime est toujours là, même s’il n’a pas beaucoup fait parlé de lui dernièrement.
  • Konjiki no Wordmaster a un peu ralenti mais n’a pas disparu (Neko(-senpai) : tout cela reprend au plus tard d’ici une semaine)
  • Kuzu to Kinka no Qualidea, en arrêt officiel. †
  • Evil God Average, Fenrir disparu, Faust lorgne dessus… †
  • Les inquiétudes de Tilea… Tu nous manques mon loup… †

Quelques promesses ou annonces apparaîtront sur le chat de Discord, et si vous voulez savoir quand le prochain chapitre sortira, c’est là qu’il faudra demander.

Et je m’arrête là pour le Popro.

Si vous vous sentez l’âme d’un écrivain les portes de notre section oeuvres originales sont grandes ouvertes et celles de la trad aussi, n’oubliez pas ! Vous pourrez échanger avec nos auteurs, ceux qui sortent ce mois-ci, mais aussi d’autres qui préfèrent attendre plus tard~ (NM : Et d’autres qui ont des soucis de temps/motivations *sifflote*)

Place aux petits mots de l’équipe !

(NM : A nouuuuuuuuus !)



Soreyawari :

Part en voyage~



SamiHuunter :

Urgh, j’ai pas grand chose à dire, des fois je trad DE, peut-être que je vais reprendre EGA si Key est toujours débordé par son boulot, PeMI18 va arriver en retard puisque j’ai pas encore écrit la deuxième partie… euuuuh, c’est tout je crois x’)

Ah si, y’a des petits projets communautaires qui prennent formes sur le discord, je pense qu’on les publiera quand ils seront bouclés x’)



Neko sur le pont ! ^^
Après un mois bleu comme les océans du Sud nous voilà dans des eaux plus grises. Mais rassurez-vous ! Votre équipage est toujours fidèle au poste ! Nous avons d’ailleurs récupéré un matelot d’un autre navire qui a décidé de rejoindre notre beau bateau.
Maintenant, place à nos fantaisies ! Pour le moins… infernales.

C’est quand même bien les enfers ! Il fait chaud toute l’année, Vhail nous fournit des démons gratuits en nous disant qu’on peut en faire ce que l’on en veut, soit-disant qu’ils lui cassaient les pieds et qu’il est content de s’en débarrasser. Depuis que ces petits démons sont là, l’entretien de la barrière est beaucoup plus simple ! ^^

L’autre avantage notable est qu’IRL a du mal à accéder aux enfers, et puis, j’ai entendu dire qu’une fois ils avaient essayés de s’y imposer… un fiasco total. Les démons les ont accueillis si chaleureusement qu’ils ne sont plus jamais revenus. Il faut dire que se prendre dans la tronche tous les seigneurs des enfers et leurs armées dès l’entrée refroidit un peu les ardeurs.

Pourquoi nous on a pas eu le droit à ce genre d’accueil ?
C’est simple. De un, on a débarqué d’emblée avec une forteresse volante. De deux, on a l’intendant et la proprio de la plupart des terrains du secteur… sans oublier qu’elle a fait quelques carnages dans le secteur et leur fout la trouille. Pareil pour l’intendant, ils ont pas envie de mourir ou de perdre leur boulot après tout !

« Aaahh~ ce thé est délicieux ! Félicitations à la personne qui l’a fait !

– C-c-c-c’est tr-trop d’honneur que vous nous faites cher client ! C’est le moins que nous puissions faire pour un membre des Chasseurs de Mythes !

– Meurs ! Exorciste ! AAAAAAAAH ! »

Alors qu’un serveur suant à grosses gouttes s’étalait en politesses, un n-ième démon me saute dessus pour me tuer et fini taillé en pièces par un de mes chat-shikigami et réduit en cendres par le cercle de protection autour de moi.
Quelle nostalgie… on ne m’avait pas appelé exorciste depuis des années. Ce démon comme les précédents me rappelait vaguement quelque chose d’ailleurs. Je dois les avoir exorcisé par le passé et ils m’en veulent du coup ? Sacrément rancuniers ces démons dites donc !

« Un thé délicieux, un coin tranquille… c’est le paradis ! »

Je me demande quand est-ce que Vhail pourra venir avec ses cookies pour en profiter avec moi ?

Et c’est sur ces pensées qu’un autre jour paisible se termina en enfers, avec des cris de désespoir de Satan qui se faisait encore plumer par Miss X au poker en bruit de fond.

Profitez bien de vos vacances et de vos lectures ce mois aussi ! ^^

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san

PS : Avec un peu de chance, un The New Gate devrait apparaître dans le mois. ^^



[ ] :

Bonsoir bonsoir, votre maid préférée est là, mais pressée par le temps ! Alors sans plus attendre parce que Vhail et Sinei spamment sur Discord voici la recette du mois !

Nous sommes en août, alors nous allons nous pencher sur la réalisation de délicieux sablés au nougat ! Comment ça il y a pas de rimes avec “août” ?

*réfléchit*

Ouais mais, prenez nougat, dites-le en verlan, ça fait ganout… J’espère que vous serez satisfait avec ça, j’ai rien trouvé d’autre et l’heure tourne ! Alors place à la recette !!!

*voit Vhail et Sinei se rapprocher avec un air menaçant, tandis que Neko-senpai observe la scène de loin*

Préparation
TEMPS TOTAL : 22 MIN
Cuisson : 12 min

  1. Préchauffer four à 150°C (ouais faut un four, désolé aux étudiants c: )(Neko : j’avais un four moi pourtant ? ^^).
  2. Travailler le beurre en crème avec le sucre, y ajouter l’œuf, bien mélanger. (Attention ! On ne parle pas ici de faire les devoirs de mathématiques que Mme Bignou vous a donné pour le lendemain ! Euuuh, il faut euuuuh, bah travailler le beurre… Cherchez sur google hein, je ne suis qu’une maid c: )
  3. Ajouter la farine et mélanger. (La farine… Pas dans le nez… On fait pas des batailles de farine hein… Parce que qui va nettoyer après, hein ? Les sablés ?)
  4. Couper le nougat en petit dés et l’ajouter à la préparation. (Alors oui, je l’ai pas dit mais faut du nougat… (Vous me direz moi j’aime pas ça le nougat (Pourquoi j’ai pris cette recette ? (Jvais même pas pouvoir demander les réalisations vu que j’aime pas ça…))))
  5. Faire des petits tas bien espacés sur une plaque de cuisson. (Sortez votre skill, votre sceau, retroussez vos manches, poussez un cri de guerre viril et faites le plus beau pâté de nougat !)
  6. Cuire pendant 12-15 min jusqu’à ce que les bords commencent à dorer. (et avant que les sablés et votre appart/maison prennent feu c: ).

Et voilà ! De quoi réaliser de “délicieux” sablés aux ganout, comme disent les plus grandes racailles de la guilde IRL ! Le mois prochain, j’essaierai de convier un invité au hasard à cette NL et nous discuterons cuisine ! (Neko : o/ )

*zieute Vhail et Sinei*

Bisous ! Portez-vous bien ! Mangez comme des pooooooooooorcs et ne regrettez rien !

Maidement vôtre,
La maid.

Bah ouais toujours, pas de cliffhanger comme avec Vhail ici hein. Non pas que j’ai pas le talent pour hein…

*entend Vhail tousser*

HÉ ! CA VEUT DIRE QUOI CA ?



Keyleth a disparu de la circulation… Pas pour trop longtemps on l’espère~



Kairos n’est pas présent pour cette NL~



Ilanor :

Bon, faisons le point :
– Il faut que je m’occupe de mon sadique préféré. (DMW)
– Neko s’est fatigué, plus de KnW.
– J’ai envie de jouer un peu avec une certaine déesse maléfique standard.
– Et enfin, je vais faire jouer quelques ombres avec un pauvre innocent.

Mais, au fait…

Il n’est plus là ?
Il est parti ?
Tiens, il a emmené Kathysse.
Et si j’allais voir ce cher maître des enfers ?
Peut-être que…
S’il n’a plus de laisse…
Je pourrais m’amuser un peu ~

L’homme s’en alla dans une faille en chantonnant.

“Promenons nous, dans les bois, tant qu’le loup, n’y est pas ~”



Endgel est brièvement apparu



Nightgale :

Un jour, en traînant dans la bibliothèque de la guilde, un petit carnet attira mon attention. Ma curiosité l’emporta et je l’ouvris pour en lire son contenu.

Il était là. Il était toujours là.
Telle une silhouette floue. Telle une ombre furtive.
Au fil du temps, sa présence est devenue de plus en plus éblouissante. Comme le soleil qui se lève avant d’atteindre le zénith.
D’abord un regard. Puis un sourire.
Quelques paroles. Et enfin une conversation.
Mon coeur s’emballait. Mais mon esprit était déchiré.
Entre lui qui était à mes côtés et toi qui m’attirait.
On se côtoyait. Jour après jour. Semaine après semaine.
Quand finalement, tout a fini par éclater.
Dans les rues j’ai déambulé, j’étais désemparé, mais j’ai fini par me relever.
Un sourire aux lèvres, le coeur plus léger, j’ai repris mon train-train quotidien.
Poursuivant mon chemin, à la recherche d’un bonheur, qui pourrait ne pas être si lointain.

Un songe d’été.

« … »

Je remis ensuite délicatement le carnet là où il était.

« La vie n’est facile pour personne. »

Je continuai alors ma route en me demandant quels autres secrets cet endroit pouvait encore bien contenir.



Sinei :

Salut à tous !

J’ai peut-être trouvé une idée d’œuvre originale, mais en attendant d’avoir quelque chose de cohérent avec quelques chapitres d’avance, voici une NL inspirée par de la musique :

Dans l’immense salle du trône, le chevalier vaincu était à genoux, la tête baissée. Autour de lui s’alignaient de nombreux soldats en armure lourde, tenant chacun une lance dans la main droite et un grand bouclier dans la main gauche. Leur armure, qui couvrait tout leur corps, brillait sous la lumière filtrée par les vitraux. C’est d’en haut de l’escalier colossal que le roi dans son trône, entouré de deux gardes à l’armure blanche, s’adressait au chevalier.

Le roi, ou plutôt le tyran, tonna d’une voix puissante, le visage empreint d’une sévérité inédite :

« Alaneo Heimon ! Enfin tu es à mes pieds ! Ta folie t’a finalement perdu ! »

Le jeune chevalier ne bougeait pas d’un cil. L’humiliation qu’il ressentait était palpable, et même si l’on ne voyait rien de son visage, on pouvait sentir un tourbillon de colère se déchaîner en lui.

Le tyran continua :

« Ta petite rébellion aura durée bien trop longtemps, mais c’est fini maintenant. Faites-la entrer ! » Tonna-t-il, d’une voix toujours plus puissante.

De derrière le trône sortit de la pénombre une petite fille, pieds nus, vêtue d’une vieille et courte tunique en lambeaux. De longs cheveux blonds, que la saleté avait rendus rêches et ternes, tombaient pourtant avec une certaine grâce sur ses frêles épaules. Ses beaux yeux verts ne faisaient que fixer le sol devant elle, tandis que des marques de coups et des éraflures abîmaient son visage et ses jambes nues. La fragilité de la jeune fille, marchant gracieusement à côté du roi puissant paré de bijoux et de fourrures, créait un contraste à l’origine d’une scène d’une sublime noblesse.

Avec une voix plus faible, mais qui imposait toujours le respect, le tyran reprit :

« Ta haine est compréhensible, Alaneo. Mais sache que la force est tout en ce monde. Crois-tu que je ne sois pas un roi légitime ? Foutaises ! Ton père a perdu son trône parce-qu’il était faible, et si un jour je perds mon trône, ce sera car j’aurais trouvé plus fort que moi. Ce nouveau tyran sera alors plus à même que moi de gouverner ce pays. De gouverner ce peuple. »

Il marqua une petite pause avant de reprendre :

« Tu étais fort Alaneo. Très fort. Dommage que tu n’aies pas eu la jugeote de voir dans quel camp te ranger. »

Il reprit en se tournant vers la jeune fille :

« Vois-tu ? Cette très jolie fille Alaneo, ta petite sœur, fort gracieuse. Toute la beauté du monde ne lui ôtera pas sa faiblesse. Qui est aussi ta faiblesse, et elle t’a perdu aujourd’hui ».

Une voix s’éleva alors d’en bas des escaliers. Alaneo, toujours sans bouger, dit d’une voix calme :

« Vous avez promis. »

Et le roi lui répondit immédiatement.

« Oui. Et je n’ai qu’une parole. Libérez-la ! »

Un des chevaliers en armure blanche s’avança vers la prisonnière pour briser le lien qui entravait ses mains.

Le tyran, arborant toujours la même expression sévère, ordonna :

« Va. Pars. Tu es libre. »

Alors que la fille se mit en route sans bruits, le regard fixant le sol, des soldats s’approchaient d’Alaneo afin de l’emmener avec eux. Celui-ci se leva et marcha vers les escaliers accompagné de quatre soldats, les yeux fixant eux aussi le sol.

Alors qu’ils allaient se croiser au milieu des escaliers, les deux levèrent doucement la tête, et leurs yeux se croisèrent. Un simple regard avait suffi à tout dire. Les yeux bleus du chevalier disaient « Adieu ». Les yeux verts de la fille répondaient « Je te vengerai ». Mais surtout, tous deux murmuraient « Je t’aime ».

C’est deux jours plus tard que, du haut de ses neuf ans, la jeune fille assista, sur une place de la capitale, à l’exécution publique de son grand frère, le cœur rongé par la rancœur.

A dans un mois,
Sinei



MissX :

Hey, MissX au rapport,

les troupes d’IRL ont tendu des embuscades à plusieurs de nos membres et certains sont encore portés disparus, d’autres sont rentrés gravement blessés à la guilde et auront besoin de soins et de beaucoup de repos pendant un moment.

Du coup, on est en sous-effectif, et malheureusement pour vous, lecteurs adorés (et surtout affamés), on n’avance plus vraiment. On a bien ressorti les esclaves de la cave, capturé quelques démons, Neko-senpai a invoqué quelques héros mais même avec tout ça, il semblerait que nous allons bientôt mettre la clé sous la porte et retourner vagabonder à travers les mondes…

Donc ! Si vous voulez les récits des aventures de nos héros, il va falloir aider. Ceci est un appel à témoins : nous recherchons un loup dévoreur de monde du nom de Fenrir, l’envie de travailler de Faust et si possible un ou deux esclaves capables d’adapter.

Sur ce, je retourne m’enterrer sous des parchemins.
Ja ne~



Vhail :

« Où est-ce que nous sommes ? »

La voix de Kathysse résonna dans l’espace vide.

« Voir nos vrai patrons. » répondit Vhail.

Ils se trouvaient tous deux dans une bulle hermétiquement close qui descendait dans les profondeurs de l’océan Pacifique. Les eaux les entourant étaient noires et rien n’était visible à plus d’un mètre. De temps à autre, une créature des abysses croisait la route de la bulle et s’éloignait à toute vitesse comme apeurée.

« Et c’est quoi le but de cette visite ? »

« Déjà te présenter vu que tu es une nouvelle et ensuite, je dois avoir une discussion avec le boss au sujet de ce flemmard de Satan. »

La descente continua dans le silence et une lueur fut peu à peu visible au fond de l’océan, devenant de plus en plus intense. Un dôme transparent fut à portée de vue et leur bulle fusionna avec, les laissant au sec à l’intérieur. La route sur laquelle ils se trouvaient était pavée de pierres verdâtres recouvertes de mousse par les âges.

Au bout de cette route, une cité était visible, ces bâtiments s’élevant depuis le plancher océanique pour monter et frôler le sommet du dôme, plusieurs centaines de mètres au-dessus de leurs têtes.

« Bienvenu à R’lyeh. » dit Vhail en se dirigeant vers la cité.

La démone le suivi. Plus ils approchaient de la ville, plus le lieu devenait vivant. Ils croisaient de nombreuses personnes ressemblant à de poisson occupant les quartiers de la ville.

« Est-ce que c’est normal si j’ai mal à la tête et que les bâtiment prennent une forme étrange de temps à autre ? » demanda Kat.

« Architecture non-euclidienne, tu t’y fera vite et ça va passer. »

Pour Vhail, la cité ressemblait à une de ces cités de l’antiquité sur Terre mais pour Kathysse, les formes bougeaient et devenaient floues par moment.

A force de marcher, ils finirent par arriver devant le palais au centre de la ville. Ils entrèrent et commencèrent l’ascension des marches.

« Il y a quelque chose que je devrais faire en particulier devant eux ? »

« Non pas vraiment, on n’en aura pas pour longtemps de toute façon, et puis, s’ils sont chiants j’interviendrais. » dit Vhail.

Après 10 bonnes minutes d’ascension, ils parvinrent enfin au sommet des marches et se retrouvèrent devant une grande double porte de laquelle émanait de nombreux cris.

La suite le mois prochain.

Diaboliquement vôtre,
Vhail



Teldryn est invisible ?



Harken est peut-être quelque part~



Llaurence participe dans l’ombre…



Hina-sama n’est pas là pour la NewsLetter mais toujours présente pour les traductions ! 😉



JetonS prend ses marques



Saulot se fait discret



Voilà qui conclut cette Newsletter n°19 !

Merci d’avoir lu jusqu’au bout et on vous souhaite comme toujours une bonne lecture !

La Guilde des Chasseurs de Mythes : Soreyawari & Co

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s