JIM – Chapitre 36 : Visite pas tout à fait guidée

Auteur : Vhail
Check : Kama-chan


Chers lecteurs et lectrices, je vous propose un petit concours. Il consiste à créer un personnage que je pourrai utiliser dans la suite de JIM. Il y a peu de règles pour ce concours, mais les voici :

                 – écrire l’histoire du personnage pour que son passé soit connu.
– décrire les capacités qu’il ou elle possède, si capacités il y a.
– une description générale (âge, description physique, etc)
– s’il s’agit d’un mage multivers, vous ne pouvez pas le faire venir de la même Terre que Clément, mais il peut provenir d’une version alternative de la Terre (vous pouvez écrire à quel moment l’histoire a changé et comment elle a changé, si le cœur vous en dit).

Juste, sentez-vous libre de faire ce qu’il vous plaît. Pour participer, c’est simple. Soit vous m’envoyez votre fichier (word, pdf …) à l’adresse suivante : concoursjim@outlook.fr: , soit vous me l’envoyez en message privé sur discord. Le lien pour rejoindre le discord de la guilde étant sur le côté du chapitre. Je vous laisse deux semaines pour faire ça, c’est-à-dire jusqu’au 13/09/2017. Précisez votre pseudo lors de l’envoi du fichier, comme ça le jour où votre personnage apparaîtra dans l’histoire, je pourrais le notifier en note de l’auteur.

Bonne chance et bonne lecture.


Après avoir fait quelques pas dans le couloir, et alors qu’Etna était toujours dehors, Clément s’arrêta brusquement.

« J’ai fait une connerie là, non ? » Dit-il à voix haute pour lui-même.

[Faé, est-ce qu’il est possible que je vois les capacités que j’ai copiées avec ma magie multivers ?] Demanda-t-il, un tantinet inquiet.

[Affirmatif.]

[Montre-le moi, alors.]

À sa demande, une sorte de fenêtre apparut dans son esprit, affichant une liste des capacités qu’il avait copiées. En tête de liste se trouvait la Magie des Dix, suivie de sa connaissance des langues et du savoir informatique. Les capacités étaient classées de la plus anciennement copiée à la plus récente.

Tout en bas se trouvait une rubrique portant le nom de Phylorène, avec plusieurs entrées annexes à la suite. Juste en dessous de la capacité à se transformer en Phylorène, il remarqua ce qu’il craignait, la capacité {Longévité des Phylorènes}.

[Je peux avoir des détails dessus ?] Demanda-t-il une nouvelle fois.

Sans un mot, son assistante afficha une sorte de boîte de dialogue, comme dans les jeux vidéo.

{Longévité des Phylorènes : permet au possesseur de vivre aussi longtemps qu’un Phylorène, soit environ 50 milles ans. Immunise aussi contre une grande majorité de maladies terriennes.}

Clément referma la fenêtre, soupira et donna un coup de poing magistral dans le mur à sa droite, le lézardant sur une bonne trentaine de centimètres.

« Un problème ? » Demanda Etna, qui l’avait rejoint une fois remise de sa surprise.

« Je suis un gros con. Je n’ai pas fait gaffe en copiant tes capacités et j’ai tout copié. »

« Et alors ? Où est le problème ? »

« Le problème ? J’ai aussi copié ta longévité. » dit-il énervé.

Etna resta une fraction de seconde silencieuse, puis éclata de rire.

« Bwahahahahahah. Toi qui disais que tu ne voulais pas devenir immortel parce que c’était chiant et que les gens que tu connaissais allaient mourir avant, tu t’en es sacrément rapproché. »

« Merci d’enfoncer le clou, c’est agréable. »

« Ah nan, mais c’est vraiment trop drôle. Monsieur fait des grands discours et se fait avoir par sa propre magie. » Continua-t-elle, hilare.

« Pourtant j’ai fait attention, en copiant les magies angéliques et démoniaques d’Alice, à ne copier que ces magies et pas le reste. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas fait attention cette fois et ça m’énerve. »

« Ah, au moins maintenant j’ai le temps de réfléchir à comment te faire payer mon état actuel. »

« Dépêche-toi quand même, je n’ai pas l’intention de rester immortel trop longtemps. »

« Remarque, c’est une bonne vengeance, je pourrais t’embêter pendant plus longtemps comme ça. »

Clément s’enfonça plus avant dans le temple de Xivar, sans répondre à cette dernière pique. Etna le suivit en laissant échapper de petits rires étouffés de temps à autre, l’agaçant au plus haut point.

Le tunnel descendait en pente douce et était de plus en plus sombre.

[Le seul avantage à cette connerie, c’est que je peux voir dans le noir maintenant. Tout copier, quel con je fais.] Songea Clément, alors que ses yeux s’étaient adaptés d’eux-même à la luminosité changeante.

Les murs étaient en pierres lisses et, ponctuellement, un repose torche vide était scellé dedans. À la fin du tunnel, ils débouchèrent sur une pièce de taille moyenne, elle aussi entièrement vide, sans aucun signe d’un autre endroit pour continuer leur chemin.

« Il doit forcément y avoir un accès quelque part. Le temple ne peut pas être limité uniquement à ça. » Dit Clément en tournant sur lui-même pour balayer la pièce des yeux.

« Ou alors, il a déjà été pillé il y a bien longtemps. » Suggéra Etna.

« Et elle est où, la poussière ? Et les toiles d’araignées ? Et la végétation qui reprend ses droits ? »

« C’est vrai que c’est un peu trop propre pour un endroit abandonné. »

« Enfin je dis ça, mais ça me semble aussi bien petit pour être un lieu de culte, et il n’y a pas d’autel ni rien qui fait penser à une quelconque religion, là. »

« Et je sens l’odeur du sang. » Dit Etna, qui s’était rapprochée du mur du fond de la pièce. « Tu ne le sens pas ? Étant donné que tu as copié mes capacités, tu devrais être en mesure de le sentir toi aussi. »

« Elles ne sont pas activées en permanences, les capacités que je copie, sinon je deviendrais vite fou. » expliqua-t-il en l’activant tout de même.

Il fut aussitôt assailli par une multitude d’odeurs différentes, dont celle très marquée et caractéristique du sang. Il suivit l’odeur et, comme Etna, finit devant le mur du fond de la pièce.

« Il doit y avoir un passage derrière, mais encore faut-il trouver le mécanisme qui l’ouvre. » Dit Clément, en commençant à chercher aux alentours.

Etna ne lui laissa pas le temps de finir ses recherches, et frappa le mur en face d’elle de toutes ses forces, le faisant exploser vers l’intérieur et la suite du chemin.

« Ou alors on fait ça comme des bourrins. » Soupira Clément.

« Elle est ouverte ou pas, ta porte ? » Demanda la Phylorène en agitant la main pour chasser la poussière que son coup d’éclat avait créée.

« Oui c’est sûr, mais enfin bon, s’il restait des gens en vie à l’intérieur, au moins ils sont au courant de notre arrivée. »

« Parce que tu sais faire les choses discrètement ? Je n’avais pas l’impression que ce soit ton fort. »

Préférant ne pas se lancer dans un débat long et pénible avec Etna, Clément passa à côté d’elle et entra par l’ouverture qu’elle venait de percer. Dès qu’il eut fait deux pas à l’intérieur, les lumières vissées dans le plafond, sur toute la longueur du couloir, s’allumèrent automatiquement. Couloir entièrement blanc réfléchissant fortement la lumière des lampes.

La seule trace de couleur provenait du cadavre appuyé contre le mur, à deux mètres de l’entrée. Un Xénorien en blouse blanche avec une plaie béante à l’abdomen. Des traces de mains sanglantes situées à intervalles réguliers sur les murs du couloir montraient qu’il avait cherché à fuir quelque chose. Les sens de Clément et d’Etna se mirent plus encore en alerte.

« Je sens qu’on va droit vers des ennuis. » Dit Etna.

« En même temps, visiter un endroit planqué dans un ancien temple au milieu d’une forêt infestée de bêtes féroces et dans laquelle personne n’ose s’aventurer, c’est sûr que ça amène des ennuis. Ils n’ont pas construit ça pour jouer à la marelle. » Rétorqua Clément, sarcastique.

« Tu sais que les gens vont finir par te détester à force que tu fasses du sarcasme et de l’ironie à tout bout de champs. »

« Et bien, qu’ils me détestent. Rien à foutre. »

Ils commencèrent tous deux à avancer prudemment dans le couloir.

« Vu l’état du type, je dirais que ce qu’il s’est passé ici ne date pas d’il y a plus de deux ou trois jours. » Dit Etna en étant attentive au moindre bruit suspect.

Le couloir continuait sur plusieurs dizaines de mètres et ils finirent par déboucher sur une salle circulaire occupée par un énorme appareil en forme de cloche en son centre. Des bureaux, sur lesquels étaient disposés des ordinateurs, étaient reliés entre eux et faisaient tout le tour de la salle contre ses murs.

D’innombrables câbles aux dimensions variées parcouraient le sol et reliaient la cloche aux ordinateurs, ou alors disparaissaient dans les murs vers des destinations inconnues. Clément estima que la cloche devait faire une trentaine de mètres de diamètres et ils ne pouvaient pas voir l’autre côté de la salle où les menait la traînée de sang.

La cloche possédait de nombreuses vitres et ce qui ressemblait à des poignées pour ouvrir des trappes en son sein. En s’approchant, ils découvrirent que derrière chaque vitre se tenait un embryon d’animal.

« C’est une couveuse. » Constata Etna.

« En effet. Je me demande ce qu’ils pouvaient bien mener comme expériences ici. » Dit Clément, alors qu’ils faisaient le tour de la cloche. La scène qu’ils découvrirent de l’autre côté était un véritable carnage. Un charnier de corps réduits en bouillie informe et une mare de sang séché recouvrant le sol.
« Dans un sens, le pauvre type de tout à l’heure a eu de la chance de ne pas finir dans cet état. » Dit platement Clément.

« C’est tout ce que ça te fait de voir autant de cadavres ? » Demanda Etna.

« Tu sais combien de tes potes j’ai abattus dans la cour de l’académie ? »

« J’ai pas tenu le compte et de toute façon, c’était des mercenaires que j’avais engagé pour ça. Mais bon, c’est quand même légèrement plus gore là. Tu ne les as pas étripés à ce que je sache. »

« Non, effectivement. »

Sans un mot de plus, il se dirigea vers un des ordinateurs et commença à fouiller dedans.

« Tu cherches quoi ? »

« Ce qu’ils faisaient ici et apparemment, ils cherchaient à créer des hybrides entre les différentes créatures de cette forêt. » Il marqua une pause. « C’est de là qu’elle venait, cette chimère ? » Dit-il pour lui-même.

« Et pourquoi ils faisaient des recherches là-dessus ? Je suppose que ce n’est pas marqué. »

« Effectivement. Mais je viens de trouver un plan du lieu, c’est plutôt basique en fait. »

Etna s’approcha pour examiner le plan qui était affiché sur l’écran. À l’opposé du couloir par lequel ils étaient arrivés, un autre partait. Il se divisait en deux au bout de quelques mètres. À droite se trouvait la plus grande salle du complexe, si l’échelle avait été respectée sur le plan. Par le chemin de gauche se trouvait plusieurs pièces bien plus petites.

Ils s’y rendirent et découvrirent qu’il s’agissait des quartiers de vie des scientifiques du lieu. En ouvrant les portes une à une, ils finirent par trouver la salle où était stockée la mémoire centrale des ordinateurs de la base. Les fichiers étaient tous entreposés sur un seul disque dur, de la taille d’un sandwich jambon-beurre, que Clément s’empressa de récupérer et de ranger dans sa poche.

Ils poursuivirent leur exploration par le chemin de droite et arrivèrent dans la plus grande salle. Aussitôt qu’ils eurent ouvert la porte, un concert de cris retentit à leurs oreilles. La salle était remplie de cages de tailles diverses renfermant nombres d’animaux.

En parcourant les allées, ils finirent par tomber sur une grande porte métallique, portant l’inscription ‘Sortie’ en Xénorien, et un trou béant en plein milieu.

« C’est par là qu’ils faisaient sortir leurs créations. » Dit Clément.

« Et ce qui a fait le carnage dans l’autre salle l’a trouvée et s’est enfui. »

« Il me semble que ça donne sur une grotte de l’autre côté, mais je ne vois pas très bien. »

« C’est ce qu’il me semble aussi. À mon humble avis, ils ont rasé tout ce qu’il y avait de religieux ici pour faire de la place pour leurs installations. »

« C’est bien dommage. »

« Garde espoir, il reste peut-être des vestiges dans cette salle. » Dit Etna sur un ton moqueur.

« Quelle salle ? »

« Celle derrière cette porte. » Répondit-elle en pointant un endroit dans le dos de Clément.

Il se retourna et vit effectivement une porte dans le mur derrière lui.

« Il n’y avait pas d’autre salle que celle-ci sur le plan. »

« Ah oui, c’est vrai. »

Tous deux s’en approchèrent et Etna appuya sur la poignée, ouvrant doucement la porte. Alors qu’elle s’ouvrait, tous les animaux enfermés, présents dans la pièce, se turent en même temps, plongeant la salle dans un silence de mort.

Derrière la porte se trouvait un escalier métallique qui descendait plus profondément encore dans le sol, éclairé uniquement par des lumières rouges le long de la descente.

« Voilà qui est étrange. » Constata Etna, en passant devant et en commençant à s’enfoncer dans les profondeurs de la terre.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

14 commentaires sur “JIM – Chapitre 36 : Visite pas tout à fait guidée

  1. Le mec rage car il peut vivre plus longtemps XD il peut pas acquérir une résistance contre l’ennuye ? Car je pense qu’il va faire d’autre connerie et vivre encore plus longtemps XD

    J'aime

    1. Bah il rage pour le moment, mais c’est possible que ça lui passe ^^ et pour les autres conneries, c’est probable. Enfin là, c’est plus une connerie de ma part, j’avais fait gaffe la première fois mais c’est quand j’ai fini d’écrire le 35 que je m’en suis rendu compte, donc j’assume. XD

      J'aime

  2. bip…

    communication en provenance d’un lieu inconnue


    clic

    yo!

    sa roule?

    je me suit débrouillé pour trouvé un moyen de communication, c’est un petite peu faible mai bon.

    hum
    un concoure hum je vait trouvé un truc pour le plaisir personnage entonnant.

    une question vhail?

    tu accepte les tentacule? (le dit avec des yeux plein d’étoiles)

    PS: je suit dans le placard ^^

    J'aime

    1. J’ai dit faites ce que vous voulez. Donc techniquement oui c’est valide. Et de concours, ça à que le nom parce que il n’y a que l’utilisation du perso à gagner et je pense pas en refuser beaucoup suivant le nombre de participants.

      J'aime

  3. C’est donc ça le fameux concours O_O
    Je vais participer mais je vais faire un truc trop nul pour être retenue ^^
    Techniquement il n’est pas immortelle, juste il peut vivre trop longtemps s’il se fait pas buter ou évite les suicide.
    Imagine qu’il apprend une compétence pour partager ses passif ou qu’il se fasse emprisonner pendant 45 000ans, il lui en reste 5ans qui le fera passer pour un dieu s’il continue a devenir plus fort et il pourrait revenir dans le passer pour continuer son aventure en laissant son lui du passer rester en prison.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s