Soul Olympia: Chapitre 11: Retour

Auteur : Griffpm
Check : [ ]


Salut tout le monde !!! Petit chapitre cette semaine avec un peu de retard comme toujours.
S’il vous plait donnez moi des commentaires sur ce que je devrais améliorer.

Bonne lecture!


Au Sud du continent d’Asgard, se trouvait une zone où le sable s’étendait à perte de vue, et où en son centre une gigantesque fissure creusait le sol et dévoilait une vallée à la végétation luxurieuse.

Au milieu de l’herbe haute et de la mer d’arbre, le cœur aqueux qui nourrissait la vie de cet endroit, abritait en son sein un petit plan de terre surmonté d’un disque noir.

La surface obscure, peu importe les éléments qui venaient à sa rencontre, demeurait imperturbable.

Soudainement, des voix s’élevaient des ténèbres.

“S’il-te-plait reste encore un peu, rien qu’un peu”

“Non, pourquoi est-ce que je resterais encore une seconde de plus avec un incapable comme toi !”

“Mais ce n’est pas de ma faute ! On avait prévu que cela te prendrait encore 3 ans avant d’arriver et encore 5 autres années pour atteindre ton niveau de puissance actuel.”

“Et au final, tous les guerriers supposément puissants que tu as rassemblés dans cette arène n’ont tenu qu’un mois et Adès et les autres rois des enfers sont en train de dormir sans pouvoir être réveillé, tout ça parce qu’ils pensent que je ne pourrais les affronter que dans 8 ans.
Je n’arrive pas à croire que tu croyais aussi peu en moi !”

“Ce n’est pas ça, c’était la meilleur estimation que l’on pouvait faire. Ton talent est unique, jamais personne n’a atteint un tel niveau en aussi peu de temps.”

“Arrête avec tes excuses, tu as toujours été comme ça, un génie pour les choses triviales mais un incompétent lorsque que c’est important.
Pourquoi est-ce que maman a épousé un type comme toi !”

“On a été obligé par tes grand par-non c’est pas ça ! Pourquoi est-ce que tu pars aussitôt ?
Ta mère est tellement heureuse que tu sois là.”

“Ne la compare pas à toi, elle au moins elle connait les priorités.”

“Mais tu n’es resté que deux ans, on a été séparé pendant plus de 10 ans je te rappelle.
Je ne t’ai pas vu grandir, voir son enfant grandir est la plus grande joie des parents.”

“Si tu avais été suffisamment fort pour empêcher Sinei de vous tuer, tu aurais pu avoir cette joie, maudit ton inutilité et disparaît de ma vue”

BOUM

ARGH
Une explosion se fit entendre et s’accompagna d’un cri de douleur.
La surface noire se mit à onduler, comme la surface d’un point d’eau auquel on aurait jeté un caillou, et un jeune homme traversa les ténèbres pour atterrir au bord de l’îlot.

Ce garçon, avait l’air pleinement adulte, était vêtu d’habit simple de couleur noire et laissait ses longs cheveux de même couleur valser au gré du vent.
Sa peau blanche, plus que la normale, reflétait la lumière du soleil et contrastait avec sa tenue.

“Enfin le soleil…ça faisait longtemps.” se réjouit-il en baignant dans la lumière.

“Deux ans, hein… je ferais peut-être mieux de me reposer un peu…non, je dois continuer ainsi et pousser plus loin encore.
Hum…Je pense qu’une petite visite au mont Olympe s’impose, si j’y vais au pas de course j’en aurais pour un mois…balade en forêt et camping, ce sera un bon moyen pour me reposer tout en continuant l’entraînement.
Hum…direction plein Nord.”

Et il commença à se déplacer en courant sur l’eau du lac.

************************************************************************************************************
Dans une large pièce éclairée par le soleil vert passant à travers le plafond vitré, se trouvait une femme qui jouait de la harpe.
Ses doigts fins faisaient vibrer les cordes qui réalisaient une douce mélodie et soudain, la seule porte s’ouvrit brusquement pour laisser entrer un homme.

“Ara, si tu es là, c’est qu’il est déjà parti, non ?” demanda la femme d’une voix calme.

“Parti ? Comment peux-tu appeler ca partir ? Il m’a frappé avec une explosion en plein visage et n’a pas dit au revoir.” se plaignait l’homme et prenant place sur un fauteuil en face de la femme

“N’était-ce pas pour te montrer son amour ?” répliqua-t elle d’une voix amusée.

“J’aimerais alors qu’il me le montre d’une façon moins violente.”s’énerva-t-il

“N’est-ce pas parce que tu es trop collant?” Expliqua-t-elle enfin

“Trop collant? Je te rappelle qu’il a maintenant dix-huit ans et que nous n’avons vécu que huit ans avec lui, et encore, ses deux dernières années il n’a fait que s’entraîner et c’est tout juste si on le voyait une fois par mois.”

“Il est grand maintenant, tu ne peux pas exiger qu’il reste avec nous. N’as tu pas vu à quel point il est devenu mature ?”

“C’est vrai ! Je reconnais là ton fils.”

“Ara, c’est le tien aussi. Même s’il est vrai qu’il ne tient pas beaucoup de toi si ce n’est pour son apparence.
Je me demande combien de femmes vont tomber dans ses bras.
Dommage qu’il n’aura jamais l’occasion de fonder une famille.
Tout ce que nous pouvons faire c’est de croire en lui et qu’il arrivera à rester lui même le moment venu.”, se demanda-t-elle avec tristesse.

“N’aurions nous pas dû le lui dire ? C’est de son passé et de son avenir-non de l’avenir du monde que sa réussite dépend.”,questionna-t-il la voix pleine de remords

“Non, il apprendra la vérité le jour venu et s’il réussit à surmonter cela alors ses chances de réussites augmenteront.”

“Mais quand même, je me sens coupable, il croit que devenir fort va lui permettre de vaincre Sinei mais…”

“Je sais, mais le lui dire maintenant c’est détruire ses chances de réussite. Nous ne pouvons qu’avoir confiance en lui.
Et puis Mélissa pourrait sans doute l’aider.”

“Tu penses ? Elle ne se souvient de rien pourtant, Sinei a bien dû faire attention à ne pas la réveiller.”

“J’en suis sûr.”

“Vraiment ? Pourtant-”

“C’est bon, la déesse loli, Nisei, saura quoi faire une fois le moment venu.
Nous pouvons avoir confiance, car après tout, elle adore notre fils et ne le laissera pas se faire consumer par ce monstre.”

“Haaaa, Après tout ce sont tes enfants, tu les connait mieux que quiconque, même que moi qui suis leur père.”

“Mais il est vrai que ce sera très difficile, et même s’il réussit, nous pourrions ne jamais les revoir !”

“Aaaaah, nous sommes vraiment de mauvais parents.” soupira-t-il.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Soul Olympia: Chapitre 11: Retour

    1. Hé! l’inspiration sa se trouve pas a tous les coin de rue sinon ça fait longtemps que j’aurais perdu du poids. Et puis le 12 et 13 sont prêt faut juste que je termine le 14 et après sa devrais repartir.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s