Arca — Chapitre 11 : Mur d’ombres

Auteur : Shinoera
Check: [ ] & MissX


Salutations ! Après une longue absence, me revoici 🙂 J’espère que votre rentrée se passe bien, que vous n’êtes pas pris d’un rhume, d’une pneumonie ou d’une diarrhée trop violente, car ça pourrait être embêtant.
Perso, je suis pas mal pris ces temps-ci par pleins de trucs, mais je vais recommencer à publier avec un rythme normal !
Je vous souhaite une bonne lecture ! Sur ce, à plus ! 😀


 

I – 11 – « Mur d’ombres »

Tout le monde se leva, sauf Shem qui ne savait pas ce qui l’attendait, la peur se lisait sur son visage, les cris qu’il entendait formaient une sorte de chant dissonant qui lui perçait les tympans. Et aux vues du nombre de cris qu’il pouvait discerner, ces « Ombres écarlates » devaient être au moins une cinquantaine si ce n’est plus.
Avec du courage, il réussit à se lever bien que ses mains et ses jambes tremblaient. Le groupe entier sortit de la grotte, en regardant tout autour d’eux. On pouvait apercevoir… des corps sombres se mouvoir assez loin des flammes, elles bougeaient avec une grande vivacité.
Livia était en train de faire au milieu des quatre torches, un cercle runique.

— Ve-Ryan, prononça Myriam.

Les torches autour d’eux se mirent à s’enflammer avec une grande ardeur, elles éclairaient maintenant jusqu’à la forêt, laissant apparaître des dizaines et des dizaines de masses sombres, translucides et épaisses, se rapprochant de plus en plus.

— Ils sont plus nombreux que ce que j’avais prévu… Teeli parla assez fort, pour qu’on l’entende à travers les cris.
— Attaquer de front risque d’être dangereux, mais on garde le même plan, on ne change rien, compris ?! ordonna Grimm.

Tout le monde répondit « Compris », et quelques secondes après ça, un dôme transparent vint se mettre tout autour d’eux. Livia prit la parole.

— La barrière est levée.

Shem sortit son arc sans attendre, et décocha une flèche vers un nuisible qui semblait un peu moins agressif que les autres, il se la prit en plein dans la tête, son corps noir tomba doucement au sol comme une plume, mais contrairement à ce que pensait Shem, celui-ci ne poussa pas les autres. Son corps traversa les corps des autres « Ombres écarlates ». Le trou que Shem créa, fut presque immédiatement pris par Teeli, qui sortit sa rapière et commença à donner des coups dans tous les sens d’une manière subtile, on reconnaissait là une escrimeuse hors pair. Elle était suivie de Grimm qui, de ces deux dagues, tournoyait sur lui-même. Les actions de ces deux là combinés, étaient parfaites, les nuisibles tombaient un par un, comme de vulgaires perdrix que Shem aurait abattues de son arc.

— Derrière nous, ça a l’air de pas mal s’agiter. commenta Myriam.
— Si tu veux attaquer, vas-y ! Je te couvre ! répondit Shem, un peu affolé.

Malgré sa phrase remplie de détermination, ses mains tremblaient. Malheureusement, le peu de flèches qu’il avait, le forçait à être extrêmement précis, et de bien choisir quelle cible abattre.
Myriam se concentra sur quelque chose d’interminable, puis un des deux feux sacrés disposés sur les flambeaux s’embrasa comme si de l’alcool avait été versé dessus. La flamme de ce flambeau s’envola dans les airs, en éclairant bien plus qu’avant, faisait fuir une petite partie des nuisibles. Elle fit s’abattre le feu sur les « Ombres écarlates », les bestioles lâchaient des cris à glacer le sang, et Shem fut surpris que ces choses ressentent la douleur.
Livia était toujours concentrée au maximum sur la barrière, posée à sa droite. Sylvia commença une technique.

— Myriam, pousse-toi, je vais tenter une nouvelle… Euh… Technique…

La petite erreur dans la phrase fit sourire Shem, puis son attention fut capturée par ce que faisait Sylvia, elle créait des sortes de nuages longs de plusieurs mètres, et très fins. Elle les fit monter dans les airs probablement par le biais de la pensée, où ils se mirent à tournoyer sur eux-mêmes à trois mètres du sol environ, faisant le même bruit et le même vent que produit un hélicoptère au décollage.
Elle jeta ses deux bras en avant avec quelques secondes d’écart, et les nuages fins qu’elle avait créés suivirent ses mouvements, puis s’abattirent sur les nuisibles, les découpant assez vite pour que l’on ne comprenne plus ce qu’il se passe. Leurs corps s’envolaient en de multiples petits morceaux noirâtres se dissipant dans l’air. Les nuages tournoyants continuèrent leur dérive, découpant sur leur passage des arbres, ainsi qu’un rocher. Ils finirent par se dissiper d’eux-mêmes à une cinquantaine de mètres.

— Une petite… technique hein ? ricana Shem.

Le sort de Sylvia avait laissé un grand trou où il n’y avait plus rien, Myriam en profita pour y jeter une mare de feu pour empêcher les nuisibles de s’y remettre. Leur nombre ne semblait qu’augmenter au fur et à mesure, les deux bourrins les tuaient à coups d’épée et de dagues, mais une fois dissipés dans l’air, c’est comme si deux autres réapparaissaient.
Les « Ombres écarlates » avaient une manière dérangeante de se déplacer. On aurait dit que leurs mouvements étaient saccadés, comme s’il y avait un arrêt sur image, puis une fois qu’on clignait des yeux, ils avaient changé de place. Leurs jambes ne semblaient même pas toucher le sol, et on n’arrivait pas à savoir s’ils marchaient ou flottaient. Chaque mouvement aussi minime soit-il était accompagné d’un bruit, comme celui d’une vieille télé qu’on aurait mise sur un mauvais canal, or, ces bruits ne sortaient pas d’une télé, mais de ce qui leur servait de bouche.
Leurs nombres, leurs déplacements, leurs cris ; on aurait dit une danse macabre. Shem sentit un frisson traverser tout son corps. De la simple peur.

— Je tire où en priorité ?!! demanda Shem débordé.
— Concentre-toi sur ta flèche, inspire un bon coup et oublie tout ce qu’il y a autour de toi, d’accord ? commença Livia calmement.
« Oui, bien sûr, excuse moi, c’est tellement facile… »
— Oui … Mais euh…
— Chut ! Fais-le, c’est tout.
— …

Shem s’exécuta, mais le vide dans sa tête mit du temps à s’installer, entre les cris, le bruit des feux, Grimm et Teeli qui tuaient sans distinction, cela prit du temps. Peut-être une minute.

— Ça a l’air d’être bon. Maintenant, imagine que cette flèche est le prolongement de ton bras, et que tu vas le lancer sur une cible en particulier, du genre… euh… hum… quelqu’un que t’aimes pas.
— OK, et ?
— Une fois que c’est fait, attends de sentir comme une vibration dans ton bras et décoche ta flèche.

Shem encore une fois fit ce qu’il lui avait été dit de faire. Aussi stupide que cela puisse paraître, imaginer qu’une flèche soit le prolongement de son propre bras n’était pas si simple qu’il y paraissait. À force de laisser son bras en l’air avec la corde de l’arc tendue, son bras droit tremblait. Malheureusement, il ne fit pas la différence entre tremblement et vibration. Il lâcha la flèche qui fonça vers un nuisible, celle-ci atterrit en plein milieu de sa tête, et tomba au sol, mais rien de particulier ne se passa..
Il dût une seconde fois essayer, mais il fit la même erreur.
Grimm et Teeli commençaient à s’essouffler et durent revenir dans le cercle runique. Le nombre de nuisibles devenant trop conséquent, Myriam choisit d’avoir recours à une technique appelée :

— Ve-Ria.

Les quatre flambeaux éclairèrent d’un coup, au moins trois fois plus qu’avant, et une grande sphère de flamme entoura la première sphère de protection installée par Livia. Les flammes entourèrent tout autour d’eux dans un rayon d’une dizaine de mètres. Myriam dit quelque chose en chuchotant, suite à quoi, les flammes engloutirent tout à l’intérieur de la sphère, hormis l’équipe grâce à la première sphère de protection. Puis elle dit de nouveau quelque chose, et la sphère de feu explosa, carbonisant tous les nuisibles à proximité.
Shem décocha une flèche sans réfléchir sur le premier nuisible qui s’approcha. Malgré le feu qui restait encore au sol, un nombre incalculable de ces ombres folles revinrent. La neige au sol était complètement fondue, et l’herbe qui était encore en vie il y a quelques minutes avait laissé place à une terre nue.
Les flammes éclairaient bien moins qu’avant, laissant les nuisibles se rapprocher considérablement de la seule barrière de protection qui subsistait. Puis un son, doux et calme vint aux oreilles de Shem.
Sylvia avait pris sa flûte et en jouait sereinement, cela semblait calmer les nuisibles, puis dans cette douce musique, elle accéléra le tempo, ce qui perturba tout le monde, donnant à la musique un air bien plus stressant.

— Bouchez-vous les oreilles, ça pourrait vous percer les tympans, dit la petite avec une légère peur sur le visage.

Tout le monde s’exécuta, puis elle continua à jouer de son instrument, les « Ombres écarlates » se mirent à crier en chœur, ce qui vrilla les tympans de tout monde, bien que chacun ait les oreilles bouchées.
Puis certaines des ombres folles commencèrent à s’agiter dans tous les sens comme prises de douleur. Leurs têtes explosèrent comme des millier de confettis. Shem fut choqué et impressionné, et enleva ses doigts des oreilles pour parler.

— Sylvia, t’es huit fois plus efficace que moi !
— Ah ça ouais… Je ne te le fais pas dire, rigola Teeli.
— Gnagnagna.

Grimm ricana un peu et se concentra.

— Myriam, viens, je vais te donner un peu de Verum.
— Bien, Monsieur, elle se mit devant lui, en inclinant un peu la tête, tandis que la main droite de Grimm était au niveau de sa poitrine.
« La donation de Verum doit surement se faire par le cœur. »

Shem voulut dire quelque chose, mais avant qu’il ne le puisse, une main noire et squelettique le saisit fermement par l’épaule, et le tira en arrière. Shem fit face à un nuisible à l’allure d’un squelette dont les yeux étaient rouges et les pupilles blanches, il n’avait pas de bouche, et semblait avoir un nombre excessif de côtes, ce qui ne correspondait pas à un humain. Celui-ci avait l’air de principalement ramper, puisqu’il était au sol, et avait une jambe trois fois plus grande que l’autre. La taille de ses bras était complètement inhumaine. Peut-être deux mètres.
Shem essaya de se débattre pour enlever l’emprise du nuisible, mais celui-ci resserra sa poigne. Il entendit sa clavicule casser sous la pression, la douleur le fit tressaillir et il tomba à genoux.
Le nuisible qui lui écrasait l’épaule, s’approcha un peu de lui, et parmi les nombreux bruits de vieille télévision que Shem arrivait à distinguer, il entendit clairement une « Faute ». Le mot était prononcé avec une sorte de petit cri, comme si le nuisible souffrait de dire ce mot. Puis la main qui écrasait l’épaule de Shem disparut en tombant au sol.
Teeli était juste à côté de Shem, et planta sa rapière dans la tête du nuisible qui essayait de se lever, pour attaquer à son tour. Grimm n’était pas loin derrière, et essayait de faire le ménage.
Elle le releva, et regarda assez rapidement son épaule.

— Il t’as bien eu celui-là.
— Ouais désolé.

Un nuisible survolait le groupe, il avait des sortes de toutes petites ailes, à se demander comment celui-ci pouvait voler. Cette « Ombre écarlate » les regardait attentivement, ses yeux blancs, grand ouvert, avec de toutes petites pupilles noires, à la limite du visible, sa bouche fermée. Il n’avait pas l’air d’avoir envie d’attaquer comme s’il n’était là que comme spectateur. Shem tenta de lui décocher une flèche, que le nuisible évita sans même la regarder. Or, aucun des autres nuisibles n’avait essayé d’éviter une de ses flèches.
Le nuisible se retourna vers lui avec des mouvements ressemblant à ceux d’une marionnette, ses pupilles avaient grossi, comme si elles s’étaient dilatées. L’ombre écarlate s’arrêta de bouger dans une position horrible, les bras désarticulés, les jambes retournées. Elle fixa Shem plusieurs secondes.
Shem fut comme paralysé par les yeux qui le fixaient.
Le nuisible bougea d’un coup, et vola vers Shem, avec une telle rapidité, que personne ne put le distinguer. Et en un clin d’œil, la chose se retrouva devant lui. Shem sentit sa main frapper avec force sur son cou, et le nuisible traîna Shem sur plusieurs dizaines de mètres tout en volant.
L’ombre ailée le jeta assez fort pour qu’il continue son chemin sur une vingtaine de mètres, pour finir à la lisière de la forêt. L’ombre se posa au sol calmement, avec comme un… agacement… ou une sorte d’énervement sur son visage. Ses yeux étaient légèrement plissés, sa bouche un peu ouverte formait un début d’arc de cercle, et sa tête était un peu penchée vers la droite. Aucune des autres ombres ne les avait suivis.
La chose avança d’un pas et ouvrit la bouche comme pour parler, et un petit grésillement sortit de sa bouche. Il agita ses ailes.

— Crr … Est-crrre… ta frrraaaaute?

Le message… fut clair.
Shem fut complètement abasourdi par la question. Il recula de trois pas, son corps tremblait. Il s’écoula probablement une quinzaine de secondes.

« Putain… je fous quoi là moi !!? Je vais juste crever ! Faut que je me barre de là !! »

— T…t-ta frraaaaaaauuute?!

Shem fut traversé d’un frisson d’effroi. Les yeux du nuisible étaient redevenus complètement ronds, avec des pupilles rouges minuscules, sa bouche maintenant un peu plus ouverte, laissait apparaître des dents blanches en forme de pointe, comme si elles avaient été taillées. Il inclinait sa tête vers la droite encore plus qu’avant, et presque chaque seconde, sa tête revenait à la normale, puis d’un coup elle se réinclinait vers la droite. Son corps était brumeux et comme parcouru de petits soubresauts. Et le ton de sa voix était… comme plus pressé.

—Eeeh…. Euh… Comment ça… ma faute ? Je…

L’ombre essaya de dire quelques choses, mais sa réponse fut incompréhensible. Un mélange entre un gargouillis et un grésillement.
Shem commença à courir vers ses alliés, mais quelques choses à ses pieds lui saisit la jambe et l’empêcha d’avancer. Une main à six doigts sortait du sol, il força sur sa jambe pour se débarrasser de l’emprise de la chose, mais avant qu’il ne puisse faire une chose de plus, l’ombre ailée, lui prit la tête et la plaqua au sol enneigé. La main arrêta alors de le retenir.

— Crrr… Nous souffrrrroo-ooo-ns…

Shem ne pouvait plus bouger, il était comme paralysé par le nuisible. Il vit derrière lui, l’ombre écarlate qu’il lui avait saisi la jambe. Une sorte de grand homme, à deux têtes. Complètement horrifique et inhumain.

— Et no-ouus aussi-i, nous so-ommes nombreux.

Un peu plus loin à sa droite, Shem aperçut comme un océan noir qui s’approchait. En le voyant de plus près, grâce à la lumière que produisaient ses alliés, il aperçut comme une immense vague noire.

Comme un immense mur d’ombres.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “Arca — Chapitre 11 : Mur d’ombres

  1. Merci pour ton encouragement 🙂 Ça fait plaisir d’avoir un retour ! Les prochain chapitre arriveront prochainement, mais ces temps-ci je suis assez occupé ‘ _’ donc va falloir attendre un peu :/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s