Alezander’s Extended Universe, Issue #39

Auteur : TheLordGio
Check: Miss X



TheLordGio“Yo ! Un nouveau chapitre de Alezander’s cool ! Non ? Bon pas grave, on y arrive la rencontre avec les antagonistes de cet acte.
J’ai pas grands chose à dire alors Bonne lecture et merci à Miss X pour le check. Elle fait toujours du super boulot, elle est sur plein de projets donc pensez toujours à la remercier. »


“Je…”

“Toutes sortes de gens disent la vérité : les sots, les enfants et les ivrognes !”

“Serpentard, au début tes petits proverbes embellissez cette journée, mais là, ce proverbe me répugne terriblement. Que connais-tu de la vérité, vil serpent, ta langue fourchue ne mérite même pas que tu en parles. Penses-tu que je t’ai engagé pour me parler de la sorte ? Tiens ta longue langue de serpent répugnante bien sagement dans ta bouche  et laisse-moi parler…”

“…crois…”

“Ecoute Brahman, ton éloquence arrogante m’insupporte, vil serpent hein ? Ton père ne t’a pas appris à respecter tes aînés ? Sais-tu quel est mon âge ? Toutes ces histoires qu’on raconte sur moi ? Si je suis ici c’est parce qu’on a un projet commun, restons professionnel.”

“…qu’ils…”

“Hm… Tu as amplement raison Serpentard, mon éducation ne me permet pas de te parler de la sorte, pourras-tu accepter mes excuses ?”

“…arrivent.”

“Une bonne confession vaut mieux qu’une mauvaise excuse… Brahman, je crois qu’ils arrivent.”

Elle, magnifique, portant une robe blanche en dentelle fantasmagorique. Ses longs cheveux noires bougeaient au vol en volant comme s’ils avaient une volonté propre, une menotte cassée, rouillée était accrochée à sa cheville droite. La vue de son regard inexpressif, lui donnait un air de marionnette vivante, une magnifique poupée sans âme, sans saveur.

Elle arriva sur le toit du perdu dans la nuit, flottant en direction des trois étranges individus qui discutaient précédemment. Trois ombres, cachées par la noirceur de la nuit, une de taille humaine, une autre un peu plus petite, le troisième individu mesurant plus de trois mètres.

Qui étaient-ils ? Que faisaient-ils ici ? Les questions s’accumulèrent autant que les nuages ténébreux entourant ce quartier maudit, perdu dans un Los Angeles malveillant, rempli de monstres venus d’autres planètes.

Alezander, c’était lui qu’ils attendaient, celui-ci était perdu dans ces pensées regardant la femme au cheveux noirs. Pour l’immortel, il n’y avait aucun doute, elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à Hilda, son premier vrai amour, cette femme du début des temps.

Pouvait-elle encore être en vie et si c’était vraiment le cas ne l’aurait-il pas croisé à un moment donné dans sa longue vie d’immortel ? Toutes ces questions s’accumulèrent dans la tête du lecteur, toujours plus de question et peu de réponse.

Dans la tête d’Alezander régnait la confusion, perdu dans ces pensées, répétant inlassablement “Hilda, Hilda, Hilda !” Ce mantra lui fit perdre la raison.

La femme devenait peu à peu translucide, faisant apparaître une boule au centre de son corps. Puis comme si de rien n’était, elle reprit forme normale puis elle se mit devant les trois silhouettes.

“Tu as une mauvaise mine mon cher ami !” dit l’une des trois silhouettes, c’était Serpentard.

Mais Alezander était toujours perdu dans ces pensées. L’arrivée soudaine du soleil donna une lueur orangeâtre aux nuages opaques, faisant apparaître le visage des trois individus.

Ils étaient tous les trois impeccablement habillés.  

Le premier en partant de la droite, était le plus petit. Son nom Serpentard Söze, un homme-serpent érudit ayant une peau écailleuse de couleur verte grisâtre, ses yeux jaunes perçants ainsi que ses cheveux noirs gominésgommés à l’arrière lui donnaient un visage inquiétant. La plupart du temps, il portait généralement des costumes italiens hors de prix.

Mais à cet instant, il était vêtu d’un smoking gris foncé, d’une chemise blanche ainsi que d’une cravate avec pour motif un mur de brique. Avec un petit chiffon à carreau, il nettoyait lentement ses lunettes rondes en cul de bouteille.

Le second, celui de gauche était un immense personnage grotesque, une baleine humanoïde nommait Lee Monstro. Il porte un chic smoking bleu foncé ridiculement trop petit pour lui, mais il ne fallait pas prendre l’énorme cétacé à la légère car il avait une rangée de dents acérées logées dans sa bouche. Son élocution était lente.

Le troisième, celui du milieu était le chef du groupe, l’aimant qui maintenait leurs projets belliqueux. Brahman Scar DeLarge, c’était lui, ses cheveux mi-courts noirs, son costume noir bien taillé et son sourire forcé détonnaient à la vue des deux autres personnes.

La dernière personne était la femme aux cheveux noirs, elle avait pour nom de code, Maya Sadako.

“Quetzalcoatl que fais-tu ici psychopathe ?” Derrière Alezander apparurent Vé et Fang. L’homme lézard parla en direction de Serpentard. Il n’avait pas entendu ce nom depuis très longtemps, depuis beaucoup trop longtemps.

“Tiens tiens mais voilà ce bon vieux Vé !” répondit l’homme serpent.

“Ferme-la !” cracha Vé.

“C’est un langage inapproprié homme-lézard, bien heureux que tu ne sois que le dernier de ton espèce…”

“Comment oses-tu ?” cria Vé en s’énervant, Fang l’attrape à l’épaule. Il tenta de se calmer et vit le visage de l’immortel.

“Alezander ?”

Mais que se passait-il ? Vé ne saisissait pas pour le moment. Il regarda attentivement les autres personnes aux côtés de Serpentard. La géante baleine commença à parler :

“Qu’est-ce que…”

Continuant son voyage, il tomba sur le fantôme de Hilda. Vé comprit aussitôt. Comment pouvait-elle être ici ? Par quelle magie se trouvait-elle présente ici, sur le toit d’un bâtiment miteux, perdu dans les ruelles déshumanisées de Los Angeles.

“Tu…”

“Hilda ? C’est impossible” L’homme-lézard se rapproche d’Alezander et lui murmura : “Ressaisis-toi Alezander, ce n’est pas la première fois que tu rencontres une femme qui ressemble à Hilda !”

Mais il restait toujours là, immobile.

“Fais…”

Barbara arriva à son tour sur le toit, la scène était étrange. Une rencontre au sommet, l’annonce précédente de M. la rendait confuse, elle aussi.

“Là…”

Lee Monstro, cet énorme cétacé ridiculement grand en smoking trois pièces finissait enfin sa phrase, la lenteur verbale rendit la scène comique sur le moment. Mais le dernier mot qu’il prononça rajouta une autre couche d’interrogation, son dernier mot étant :

“Fang ?”

Fang, avait le regarde vide, le combat précédent avait affaibli ses batteries. Regardant au sol, il leva lentement sa tête.

En voyant la baleine géante, il se réveilla instantanément. “Lee, que fais-tu ici ?”

“Ne posez plus de questions à notre cher coéquipier.” Commença Brahman en ajustant sa cravate. “Vous n’êtes pas ici pour ça. Nous savons que pour le moment plein d’interrogations ridicules se bousculent dans vos petites têtes. Mais chaque chose en son temps…”

Une silhouette longiligne sauta en direction de Serpentard, l’homme serpent ricana. C’était le Slender man qui venait d’arriver.

“Je… n’ai… ri… en… lou…pé ?” demanda Slender à Brahman.

Celui-ci fit non de la tête.

Le saut de la créature fut suivie de l’arrivée de Bill Mulder par une échelle posée pile à l’endroit où elle devrait être pour que la réunification des deux équipes ait lieu au moment de la fin du chapitre.

Mulder tenta de remettre son épaule droite en place et vit les deux équipes chacune d’un côté du toit. À gauche, il vit son équipe, son épaule fit un bruit de craquement qui résonna aux alentours.

“Hé bien ! Vous en faites une sale tête…” dit Mulder en voyant les têtes déconfites de son équipe. “On dirait que vous avez vu des revenants ?”

“C’est le cas !” lui répondit Vé.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s