Concernant ma Réincarnation en Slime 31 : Réunion d’urgence

Traducteur : Llaurence
Adapt : Yurane
Check : MissX


Après que le débile soit parti, voilà ce qu’on a fait.

À ce moment-là, Souei est rentré de sa reconnaissance.

Juste à temps.

J’ai décidé de rassembler tout le monde pour faire une réunion.

Les Hobgobelins présents étaient Rigurdo, Rigur, Rugurdo, Regurdo, Rogurdo et Ririna.

Kaijin représentait les nains.

Benimaru, Hakurou, Shion et Souei représentaient les ogres.

Puis il y avait moi.

Ça faisait en tout 12 « personnes ». Les membres principaux actuels. Kaijin représentait aussi les départements de la construction et de la manufacture.

Le département de la production était supervisé par Ririna.

Le gouvernement avait Rigurdo en haut, et trois chefs pour les branches judiciaire, législative, et exécutive.
Cependant ce département n’est pas encore bien établi…
Mais ce sera pour une prochaine fois.

Le département de la guerre par Benimaru et Hakurou.

Le département d’espionnage par Souei.

Le département de la défense par Rigur.

Pour le moment, la ville n’a que six département actifs.

Enfin, je dis « actifs » mais ils ne le sont que de nom, mais je vais les développer progressivement. Pour le moment, personne n’est en besoin crucial de nourriture.
Le département de la défense régule aussi la chasse, donc ce secteur devrait aller bien.

Maintenant que j’y pense, Rigur prend bien les choses en main. Il est l’un de ces héros méconnus, n’est-ce pas.

Franchement, j’ai placé Benimaru dans le département de la guerre même s’il ne connaît rien à ce domaine à part le nombre de soldats.
En même temps, je viens à peine de le nommer au poste, alors c’est un peu normal.

Ririna est prometteuse. Après avoir obtenu une plantation de patates, elle a réussi à bien les cultiver.
Avec de courts cycles de récolte et leur haute valeur nutritive, elles vont augmenter nos réserves de nourriture.
Dans le futur, quand on échangera avec les humains, on obtiendra plein de graines différentes .

Les départements de construction et de manufacture sont aux mains de Kaijin.
Il est spécialiste en forge, mais après l’arrivée de Kurobee, il s’est converti dans le management.
Kaijin a l’air complètement séparé de son domaine d’expertise. Cependant, il fait totalement confiance à Kurobee.

Selon Kaijin, ils sont encore occupés à faire la forge, mais une fois que ça se sera calmé, il se dévouera à la production.
Pourvu que leurs affaires se calment.

Shion a pour charge de m’assister ? J’ai un peu envie de reréfléchir à ça, mais pour l’instant, qu’importe où je la place, je suis toujours inquiet.
Faudra voir ce que ça donne.

Et à propos de Souei.

Il est bizarre.

Je sais que j’ai fait de lui un ninja, mais il prend ça trop au sérieux.
Il peut faire apparaître des clones de toutes les directions.
Même si leurs capacités ne sont pas élevées, ils n’ont pas de restriction de mouvement.
En plus, il peut en déployer six sans gêne.
Et quand je dis que leurs capacités diminuent, je ne parle que de leur vigueur (PV) et leur mana (MP), qui deviennent 10% de l’original. Leurs mouvements et leur puissance d’attaque restent inchangés.

C’est une compétence supérieure à la mienne.

En fait, tous les ogres sont bizarres.

Souei est comme je l’ai déjà décrit précédemment.

Shuna s’est spécialisée en analyse, et a acquis la compétence [Analytique].
Nos compétences sont en gros pareilles, la différence est qu’elle n’a pas besoin de manger la cible, elle peut analyser avec sa seule vue.

Kurobee a acquis la compétence unique [Chercheur]. Cette compétence est très semblable à la mienne.
Pour quelqu’un qui se spécialise en production, c’est une compétence très utile.

Hakurou a une perception accélérée d’un facteur mille, donc je ne le vois pas perdre une bataille.

Shion, sans surprise, a reçu [Force herculéenne EX] et [Force physique EX].
En plus, elle a aussi acquis la compétence spéciale [Frénésie] qu’elle ne doit surtout pas utiliser. Il ne faut en aucun cas la mettre en colère.

Enfin, Benimaru. Il a fallu que cet enfoiré apprenne la compétence [Éclair noir]. Sérieusement ! Il ne faut absolument pas qu’il tombe dans les mains ennemies.
Je pense que je vais devoir réfléchir à des contre-mesures.

De toute façon, on dirait qu’ils ont hérité de mes compétences et ont complété leur évolution.

Bon, commençons la conférence.

« D’abord, écoutons le rapport. »

À mon ordre, Souei commence son rapport.

Tout le monde écoute attentivement.

Il avait envoyé six clones pour récupérer des infos.

Les villages gobelins
L’état des marais
L’état de l’armée orc

Il a apparemment envoyé deux clones à chaque endroit.

D’abord, les villages gobelins ont décidé de rejoindre le chef du raid des hommes-lézard Gabil.

Sûrement le lézard de la dernière fois.
Décider de servir cet imbécile, ils ont de drôles d’idées. Ceux qui n’ont pas voulu le joindre se sont éparpillés.

Il y avait aussi ceux qui ont fui vers les pays humains, mais ils vont sûrement finir comme cibles à exterminer.

Tant que les gobelins restent dans la forêt, les humains les laissent tranquilles, mais s’ils envahissent leurs territoires, ils montreront sûrement leurs crocs.
Et tant que je ne connais pas la force des humains, je peux supposer qu’ils vont lancer une chasse rapidement.
Et alors les gobelins devront vivre dans l’ombre. Leur futur semble sombre.

En continuant sur le sujet, j’ai aussi écouté le rapport sur Gabil.
Il a réussi à rassembler 7000 guerriers gobelins.
Une armée décente.

Comme ils l’ont fait avec nous, ils ont utilisé les orcs comme appâts pour conclure des négociations. Au moins ils n’ont pas rien dans leur tête.
Cependant, ils leur ont pris leur réserve de nourriture, donc même s’ils survivent aux orcs, certains vont sûrement mourir de faim.

Mais on ne fera rien pour ça.
Telle était la décision de leurs chefs de clans, qui ont décidé que ce sort était toujours mieux que de se faire dévorer par les orcs.

Nous ne sommes quand même pas une ONG.

On vient de s’installer dans la ville, l’abandonner maintenant ne serait pas marrant.
Si nous laissons les orcs envahir la forêt jusque-là, son écosystème s’effondrera sûrement.
C’est pourquoi on doit les arrêter au marais.

Maintenant, à propos du marais.

Là-bas, le chef des hommes-lézards a commencé à rassembler des troupes, et a préparé une armée de dix mille hommes.

Vivant des poissons du lac, ils sont en abondance de nourriture.
En plus, pour se préparer à n’importe quelle attaque, ils se sont barricadés dans leur labyrinthe naturel.
Mais est-ce qu’ils devraient vraiment avoir peur des orcs ?

Écoutons maintenant le côté orc.

L’armée orc compte 200 000 soldats.

« Hein ? 200 000 !? » laissais-je échapper sans le vouloir.

Quand ils avaient attaqué les ogres, ils n’étaient que dix mille…

« Donc ceux qui ont attaqué notre village n’étaient qu’une simple division ?

– C’est ça. Après avoir enquêté c’est devenu très clair. Leur armée est composée de 200 000 guerriers ! Venant du sud, ils ont pris une route relativement large et se dirigent vers les marais. »

Hum. Je ne connais pas encore très bien la géographie.

« Souei, tu n’as pas une carte ?

– Que voulez-vous dire par « carte » ?

– Hein ?

– ??? »

Qu’est-ce qu’il vient de dire ?

Il y a donc si peu de personnes qui savent ce qu’est une carte…
Kaijin le savait. Il savait ce que c’était mais n’en avait aucune.

On dirait que ce monde traite les cartes comme des secrets militaires.

Le grand-père de Hakurou avait dessiné la carte des environs du village sur un bout de bois.

Ne pas avoir de papier fait mal.

En tout cas, un bout de bois en main, on va devoir inscrire la carte des alentours de notre ville.
Avec la carte dans ma tête et le savoir de Rigur, on fait enregistrer l’information à Hakurou.
De cette manière, en utilisant tout notre savoir, on a créé une carte à peu près décente.

Avant même de parler du point principal de la réunion, deux heures ont été gaspillées sur la création de la carte.

Puis on prend une petite pause.

Je n’en ai pas besoin, mais les gobelins sûrement.

Shuna apporta un plateau de nourriture.
La suivant, un groupe de filles arrive avec plus de plateaux.

Je me suis changé en enfant.

Peut-être que le reste n’est pas nécessaire mais les repas sont importants. Puisque je me suis changé, je goûterais bien quelques plats.
… tant qu’ils ne sont pas faits par Shion, bien sûr.

Depuis que je me suis habitué à me transformer en humain, j’ai réussi à me changer en ajoutant les vêtements. A force d’entraînement, je peux le faire comme je l’imagine.

Un festin se tient devant moi.
Et pour une raison que j’ignore, Shuna s’est assise juste à côté de moi. Au cas où, je dois vérifier…

L’apparence est normale, mais comment c’est à l’intérieur ? Ça manque clairement d’épices, on dirait qu’un tas d’épices ont été poêlées ensembles…
Qui a donc cuisiné cela ? Je sens comme un regard d’un côté sur moi.

Gloups. Je deviens nerveux.

« Mangeons ! »

Bien que je dise cela, personne ne bouge.

On dirait que si je ne mange pas en premier, personne n’entamera la nourriture. J’espérais que quelqu’un mangerait enfin, mais je dois bien me préparer.

Tout va bien, ce n’est pas Shion qui a fait ça !

Cependant, je regrette un peu de m’être changé en une forme qui a le goût.

Avec ces pensées, je m’approche de la nourriture. Mais sans baguettes, puisqu’on avait que des cuillères.

Je lève une cuillerée de soupe à ma bouche, je prends une gorgée… c’était délicieux.

« Délicieux !!! »

Au moment où je l’ai dit, tout le monde a bougé.

Mais, euh… les gars, comment pouvez-vous regarder votre seigneur manger du poison !

Même si ce n’est pas du poison en soi…

Et je suis aussi résistant à la plupart des poisons…

Cependant j’aimerais que les autres soient un peu plus attentionnés.

Il y a des chances que Shuna ait tiré au préalable quelques ficelles…

En entendant mon compliment, le visage de Shuna s’est illuminé d’un sourire.

Elle a pris mon assiette et a insisté pour me nourrir à la cuillère.

Elle a l’air un peu contente et embarrassée.

Même si je suis un adulte, mon cœur est resté celui d’un enfant. J’ai l’apparence d’une petite fille. Même si je la laisse me nourrir, ça ne devrait pas poser de problème.

Un rire de victoire s’échappe de Shuna alors qu’elle jette un regard à Shion.
On aurait dit que les yeux de Shion se remplissaient de larmes de frustration, mais son expression s’est rapidement changée en surprise après avoir goûté le plat.

C’est vrai, Shuna. Tu as vraiment besoin de perfectionner ta cuisine.

Mettre des choses bizarres dans la nourriture des autres ne te passerait même pas par la tête !

Même sans assaisonnement, tu es capable de ramener le goût des ingrédients si bien.

Mais Benimaru n’était-il pas goûteur de beaucoup de plats avant cela ? Je ne pouvais pas le savoir.

Shuna a probablement des talents en cuisine. Avec sa compétence 『analyste』, elle doit ajuster le goût à la perfection.

Ce n’est pas un gâchis de compétence, c’est la bonne façon de l’utiliser.

Au moins, j’ai pu savourer de la bonne nourriture depuis longtemps.

Avec la fin du repas, vient la fin de notre pause.

On a passé un très bon moment.
Mais maintenant on va devoir parler affaire.

« L’objet qui explique clairement les alentours est appelé une carte. En la gardant en vue, continuons le rapport. »

Après avoir dit ça, tout le monde s’est approché de la carte.

Bien, je peux aussi transmettre l’image à tout le monde avec [Télépathie].

Souei a marqué l’armée orc avec un bâton de bois. Et j’ajoute en petit le nombre 200 000.

J’étais en train d’apprendre l’arithmétique de base aux gobelins, donc je ne sais pas s’ils vont tout comprendre.

Mais on ne peut rien y faire, on doit continuer la discussion.

L’itinéraire de l’invasion orc.

Il y a trois trajets menant au centre de la forêt de Jura que les orcs pourraient utiliser.

L’un passe par la Montagne Canaat longeant la rivière Ameld. Elle relie la forêt nord et la forêt sud.

Mais ce n’est pas une ligne droite, puisque la rivière coupe vers l’est sur le chemin.

Ils pourraient toujours faire traverser les soldats là où la rivière Ameld rejoint la rivière de l’Empire Oriental.

Cependant il n’y a pas de chemin qui pourrait supporter une grande armée depuis la position actuelle des orcs.
Donc ils ont sûrement décidé d’envahir le marais de l’ouest.

Cependant la forêt va freiner leur tentative d’aller au-delà de la rivière.

Selon Hakurou, il y a une communauté de Tréants dans la forêt, donc les éviter laisserait l’armée orc moins fatiguée.

Sur la route occidentale se trouvait le village ogre, mais son sort est maintenant bien connu.

Ils étaient une race de haut rang, mais trop peu en nombre. Ainsi les orcs ont décidé d’éviter la route avec les Tréants, qui étaient de même rang mais plus nombreux.

Puis après avoir éliminé les ogres, ils ont ouvert le chemin d’invasion aux marais et étaient en train de planifier leur formation.

« Mais en fait, comment ces 200 000 soldats sont-ils nourris ? Comment organisent-ils la nourriture ?

– J’ai mené l’enquête, répondit-il. Un groupe d’infanterie escorte des caravanes de nourriture. Cependant, ce n’est clairement pas suffisant… »

Après un moment d’hésitation, il ajouta :

« À mon humble avis, je pense qu’il y a eu des morts de faim qui ont servi de repas pour les autres… »

Que c’est répugnant.

Beurk… les orcs sont donc ce genre de race ?

« Ils ont beau être omnivores… Ils mangent bien de tout, mais ne vont-ils pas trop loin ?

– Non, je ne suis pas sûr de ça, répondit Souei. Cependant, il n’y a plus de corps après leur départ. Et notre village a aussi été nettoyé de long en large, sans aucune trace. »

Comprenant ce qu’il se passait,

« Il y a une compétence qui me vient à l’esprit, mais…

– [Seigneur Orc], c’est ça ? conclut Benimaru, sans attendre la réponse de Souei.

– Oui. Je ne l’ai pas vérifié, mais il y a une possibilité que le Seigneur Orc soit apparu. Tout du moins, j’ai vérifié la présence d’un cavalier Orc d’un grand niveau. C’est lui qui a dévasté mon village. »

Pour résumer, le seigneur orc est un monstre unique qui possède des capacités puissantes lui permettant de régner sur les orcs.
Il apparaît une fois tous les siècles, semant la violence à travers le monde, un horrible monstre.
Et il a l’air de posséder la compétence unique [Ceux Dont la Faim Ronge le Corps et l’ Âme].

Cette compétence, aussi conférée à ses subordonnés, leur permet de manger tout et n’importe quoi. Une compétence des plus effrayantes.

En premier lieu, il ne s’est pas passé beaucoup de temps depuis le dernier seigneur…
Mais maintenant il est déjà mature et son armée est prête. Comme il ne doit pas être très intelligent, il doit sûrement y avoir un seigneur démon qui a accéléré sa croissance.

En tout cas, le seigneur orc est une existence problématique.

Un tel casse-pieds aurait dû être traité il y a longtemps…

Mais je ne vais pas rager.

Tout en gardant à l’esprit la présence du seigneur orc, on continue la conférence.

On marque sur la carte les 10 000 hommes de l’armée des hommes-lézards avec des figurines en bois.

Derrière eux, 7 000 gobelins de l’armée de Gabil.

On voit maintenant ce qui est anormal à propos de l’armée orc…

Mais, plus important encore :

« Si les choses restent dans cet état, le QG de ces stupides lézards tomberait en une seule attaque, n’est-ce pas ? »

C’est vrai, il y a l’ambassadeur des hommes-lézards nommé Gabil.

Ce gars se prépare à attaquer la forteresse des hommes-lézards alors qu’ils sont occupés à combattre les orcs. Le peu d’hommes-lézards seront essoufflés et tomberont comme des allumettes.

Voilà comment les gobelins sont magnifiquement positionnés.

Cependant, il n’a pas de raison d’attaquer ses semblables.

Je me fais juste du soucis pour rien à cause de l’endroit où il a arrêté ses troupes.

Cependant…

« Hum… C’est donc cela, hocha Hakurou, un feu étrange brûlant dans ses yeux. »

Cependant, même s’ils voulaient prendre d’assaut le QG, ils se feraient piétiner par les orcs.

Je réfléchis trop, n’est-ce pas ?

« Désolé, je me prends la tête pour rien, je suis un amateur après tout. »

Je pensais continuer la conversation après ces mots, mais…

« Non, ce que vous dites est probable. Je ne trouve pas d’autre raison justifiant cette position.

– Ce gars est débile de toute façon. Il veut sûrement remplacer le chef actuel. »

Telle était l’opinion des deux membres du département de la guerre.

Je veux dire, je sais que c’est un idiot… mais à ce point ?

« Cependant dans ce cas, l’arrêter serait sûrement la meilleure idée. »

Voilà la conclusion de notre discussion.

Maintenant, comment arrêter Gabil ?

« J’aimerais établir une alliance avec les hommes-lézards en bonne et due forme. On est peu, mais on ne devrait pas les abandonner », ajouta Hakurou .

Tout le monde acquiesça.

J’étais aussi d’accord.

« Enfin… former une alliance est bien et tout, mais on est beaucoup trop peu nombreux là. Ne va-t-on pas juste être utilisés ? » essayais-je d’exprimer mon inquiétude.

Les ogres se croisèrent du regard.

« Maître Rimuru, n’ayez crainte ! répondit Hakurou. Chacun d’entre nous est capable de décimer dix mille ennemis, ne nous sous-estimez pas ! »

« Ils lisent trop de mangas… Pas moyen pour eux d’en combattre dix mille chacun ! pensais-je » mais…

« Maître Rimuru, je veux aller négocier directement avec le chef des hommes-lézards, demanda Souei. Me le permettez-vous ? »

Qu’il est confiant ! Bah, je vais le laisser faire.

Avec la carte, on a fait quelques prédictions, ce qui nous a un peu soulagé.

J’ai décidé d’envoyer Souei.

« Très bien ! Dans ce cas, je t’ordonne de parler avec le chef des hommes-lézards. Demande un traitement égal ! dis-je, en envoyant Souei.

– Ay ! À votre service ! » répondit-il en disparaissant dans son ombre.

Il est rapide, on dirait qu’il est déjà parti.

« Les autres, avec ce qu’on a dit en tête, continuez les préparations ! »

Ces mots conclurent la réunion.

En un sens, on a décidé de la prochaine action.
Si on peut former une alliance ce serait bien, sinon on repensera à la question le moment venu.

Il n’y a pas besoin de trop réfléchir là-dessus. Mieux vaut faire ce que l’on peut.

Et c’est ainsi qu’on continua nos préparations, tout en attendant que la prochaine pièce sur le plateau bouge.

Tout de même, un seigneur orc, hein ? S’il y en a vraiment un, ça va sûrement être un combat fatigant.

Penser au futur m’a plongé dans une certaine mélancolie.

 

Chapitre précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 31 : Réunion d’urgence

  1. Merci pour ce chapitre.

    Il à mit en place de gouvernement de technocrates qui ne connait pas le papier 🙂

    Un s oublié dans la phrase suivante : Sûrement le lézard de la dernière fois.
    Décider de servir cet imbécile, il(s) ont de drôles d’idées. Ceux qui n’ont pas voulu le joindre se sont éparpillés.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s