Vivre trois fois – Chapitre 7

Auteur : Starlight
Check : Yurane


Hey les gens ! Comme d’hab’ chapitre supplémentaire (avec du retard). Bonne lecture et à la semaine prochaine  ^^.


Trois semaines passèrent, et ce coup-ci Aidan participait aux quêtes avec ses compagnons. Non seulement, il devait travailler ses techniques de combat qui s’étaient avérées inutiles face à un squelette, mais aussi la coordination du groupe.
Au bout de cet entraînement, le groupe arrivait à se comprendre lors des combats, ce qui les facilitait grandement. Quant aux techniques de combat d’Aidan, il garda un style de précision, se servant de son sort d’accélération pour faciliter ses attaques.
Il arrivait désormais à parfaitement utiliser son sort, et cultivait de temps en temps pour récupérer son énergie, et à force de cultiver, il était sur le point de passer rang 1 Intermédiaire.

C’est une fois à la guilde qu’Aidan parla de son projet à Lisa et Ragna.

– Bon, maintenant qu’on se débrouille à peu près j’aimerais bouger. Aller à la capitale par exemple, les quêtes ici sont répétitives et pas très intéressantes. Combien coûterait des chevaux pour y aller ?

Aidan commençait à s’ennuyer dans cette ville.

– Louer des chevaux est cher. Cependant si nous pouvions trouver une missions d’escorte de caravane, alors non seulement nous pourrions avoir une carriole, mais en plus nous serions payés pour cela.

Ragna semblait avoir prévu la demande de son maître.

– D’accord, c’est effectivement un bon plan, je vais surveiller les quêtes ici, vous deux allez voir si des marchands comptent partir d’ici.

Aidan voulait partir le plus rapidement possible, il était impatient.

C’est après cinq jours d’attente interminable qu’un marchand déposa une requête, il voulait une escorte pour se rendre à la capitale.
Au cours de ces cinq jours, Aidan remarqua une routine de la guilde, les quêtes étaient publiées le lendemain de leur dépose au comptoir, tout le temps, à la même heure le matin. Il imaginait que toutes les guildes fonctionnaient de la même manière.
À peine la quête fut acceptée par la guilde qu’Aidan la pris. Il déposa l’annonce de celle-ci au comptoir.

La réceptionniste était plus familiale avec lui depuis son arrivée.

– C’était pour ça que tu trainais tous les matins au moment de l’ajout des nouvelles requêtes ?

– Ouaip ! répondit Aidan souriant. Je souhaite enregistrer mon groupe pour celle-là.

Elle nota son nom et celui de ses compagnons.

– De toute façon vous faites tout ensemble, c’est rare par ici de voir des groupes qui ne se séparent pas. Enfin bref, tu pourras t’enregistrer à la guilde de la capitale, tu ne reviendras pas je suppose ?

– C’est ça, je ne suis pas le premier à attendre ce genre de quêtes pour quitter la ville, hein ?

– Oui, d’habitude se sont les rangs D qui font ce genre de quêtes, mais beaucoup de monstres ont été éliminé ces trois dernières semaines, alors le niveau de la quête est seulement F.

Le regard de la réceptionniste accusait clairement le jeune homme de cette extermination.

Aidan évita le sujet, la remercia et partit avertir ses amies.

Ils retrouvèrent le marchand à la porte Ouest. C’était un vieil homme accompagné par son fils, ils étaient marchands de tissus. La capitale n’était pas leur destination finale, juste une étape, mais ils ne voulaient prendre aucun risque, d’où la demande d’escorte.
Ils furent soulagés en voyant trois aventuriers pour les accompagner, un seul n’aurait pas pu gérer les cas d’extrêmes urgences.

Une fois les présentations faites, ils se mirent en route. Aidan s’installa à l’arrière de la carriole et cultivait. Lisa et Ragna étaient sur le toit et surveillaient les alentours, et le marchand et son fils conduisaient.
La route était calme si ce n’est Lisa qui tirait une flèche de temps en temps sur des gobelins un peu trop curieux. Elle avait été rejointe par son maître qui avait échangé de place avec Ragna car elle devait aussi s’entraîner. C’est au bout de deux jours de route que Lisa conclut quelque chose.

– Maître, je pense que je peux ressentir le mana, à chaque fois que quelque chose s’approche. Je le sens venir, et quand je regarde là où j’ai senti le danger, il y est, je n’ai presque pas besoin de viser.

– C’est une bonne chose, ça épargnera à Ragna d’être constamment sur ses gardes. Parle-lui en quand elle aura fini de cultiver.

C’était une bonne nouvelle pour Aidan. De ce qu’il en avait compris, cette aptitude servait basiquement de radar à danger, peut-être était-ce grâce à cela que Lisa avait pu tuer l’araignée au-dessus de lui dans la grotte avant même qu’il ne dégaine.

Globalement la route était calme, presque ennuyeuse. Aidan essaya de ressentir les ennemis comme Lisa, mais cette dernière réagissait sans même qu’il ne sache qu’un ennemi était présent.
Le seul moment du voyage qui semblait intéressant aux yeux d’Aidan fut lorsqu’ils croisèrent deux hommes, armés d’une épée et d’une lance. Les deux individus ne semblaient pas vraiment amicaux. Ils jugeaient Aidan et Lisa, en portant une attention particulière à celle-ci. Aidan était tendu, prêt à dégainer à tout moment. Ce regard ne lui plaisait pas, et il voulait tester ses techniques face à des humains.
Cette intention était facilement lisible dans ses yeux, et les deux hommes étaient eux aussi tendus.
Ragna qui sentait que quelque chose se tramait à l’extérieur, sortit de sa culture et sauta de la carriole, ce qui gênait visiblement les deux étrangers. Une archère et un épéiste n’étaient pas un trop grand danger, mais ajouter une mage à cette équipe semblait leur déplaire.
Ils décidèrent de relâcher leur attention et de repartir d’où ils venaient, le combat étant trop risqué.

Les marchands et le groupe d’aventurier relâchèrent aussitôt la pression. Un combat contre des bandits pouvait être dangereux pour n’importe qui. Aidan était déçu, il n’y avait pas eu de combat et il n’avait pas pu tester ses techniques.

Et enfin, après une semaine, ils arrivèrent à la capitale. Celle-ci était construite sur un flanc de montagne, et semblait être séparée en plusieurs étages : en bas les quartiers pauvres, au-dessus, plus proche du château, les quartiers nobles, et construit sur le flanc de montagne, au sommet de la ville, un énorme château très décoré.

Le marchand les interpella :

– Bienvenu à Elantiel ! La capitale impériale.

Une fois les murailles passées, le marchand remercia le groupe et leur donna leur prime, puis les aventuriers se dirigèrent vers la guilde. Ragna qui avait atteint le rang 1 Intermédiaire se sépara du groupe pour acheter de nouveaux sorts. Aidan et Lisa, quant à eux, allèrent à la guilde située à la lisière du quartier noble.
Une fois à l’intérieur, ils furent surpris. La guilde était beaucoup plus luxueuse que celle de Masik. Le bâtiment était beaucoup plus grand et était réparti sur deux étages, les murs étaient lisses et décorés, le comptoir était bien plus grand et avait trois réceptionnistes, le panneau d’affichage qui n’était qu’une simple planche de bois délabrée à Masik était ici une planche de bois bien entretenue et entourée d’un cadre décoré.

Aidan alla enregistrer son groupe au comptoir pour avoir accès aux missions et Lisa se dirigea vers le panneau des missions. On pouvait voir que celui-ci était noyé sous le nombre de requêtes, des missions d’exterminations variées, des missions d’escorte, de livraison, de recherche d’ingrédients, ou d’exploration de donjons mais ce qui surpris Lisa c’était le niveau des quêtes : la plus basse était rang D et la plus haute était rang B.

– Wouaw, il y a tellement de quêtes ici ! Comparé à Masik, il y a beaucoup plus de diversité, ça va être bien ici.

Aidan venait de la rejoindre.

Effectivement, nous pourrons beaucoup progresser grâce à toutes ces quêtes.

Elle se souvint qu’à Masik, une quête de rang D était très recherchée, impossible d’en avoir une sans se battre, alors qu’ici c’était la norme.

Aidan continua :

– Prend une quête de rang D, on la fera pour se faire aux monstres d’ici. J’ai demandé pas mal de renseignements. Déjà, on n’a pas accès au deuxième étage, il est réservé aux rangs S ainsi qu’au personnel de la guilde. J’ai aussi eu l’emplacement de l’auberge et de quelques magasins utiles, et surtout, une carte des alentours. Visiblement on peut vite se perdre si on perd de vue la ville au cours d’une mission.

Lisa pris une mission d’extermination de kobold, c’était des créatures à mi-chemin entre les gobelins et les sauriens, cela faisait deux mois qu’elle faisait des quêtes d’exterminations, elle était donc confiante.

Une fois que Ragna eu rejoint le groupe, ils partirent pour la quête. Elle se situait au Sud-Ouest de la ville, à une demi-journée de marche. Ils durent quitter un chemin pour accéder à l’entrée d’une forêt désignée comme le lieu de la quête.
Le groupe se mit sur ses gardes, apparemment les kobolds vivaient dans la forêt pas trop loin d’une rivière et d’une légère colline. Cet endroit fut très facile à trouver : les créatures avaient monté un camp et allumé un feu.

Aidan et son groupe s’était caché dans un buisson sur la colline et comptait le nombre d’ennemis.

– Il y a 12… 13… 15 kobolds, j’en vois 6 monter la garde, comment on les aborde ?

C’est Lisa qui émit un plan :

– Il y a un bon point de vue en haut de cet arbre. De là, je pourrais en tuer plusieurs sans trop de problème. Maître je vous conseille de les attaquer depuis la colline, ils ne vous verront pas venir avec les arbres. Ragna tu pourras utiliser tes sorts pour les empêcher de fuir ?

Tous semblaient d’accord avec ce plan, ils se mirent en place et attendirent qu’Aidan lance son attaque. Il était en position au sommet de la colline qui surplombait le campement kobold. Il attendait que l’une des créatures se rapproche, tout en essayant de rester le plus calme possible, bien qu’il ait trouvé son style de combat, il se trouvait trop impulsif dans son rythme.
À peine eu-t-il fini de se calmer qu’un ennemi arriva à sa portée. Il bondit et lui trancha la gorge, et continua sa course avec son sort d’accélération. Il eut le temps d’en tuer deux autres avant que le reste du camp ne se rendent compte qu’ils étaient attaqués.
Tous se jetèrent sur cet assaillant, ce qui ne dérangera pas Aidan qui esquivait les attaques maladroites des créatures. Cependant plus de créatures arrivèrent, plus il eut du mal à les éviter. Lisa qui était postée dans un arbre non loin de là, se mit à tirer des flèches en boucle : une flèche, un mort, et ce, dans le but de soulager son maître de la quantité de kobold à gérer.
Voyant cela, plusieurs créatures se rendirent compte que fuir était surement une bonne solution, ce qu’elles tentèrent, mais à peine atteignirent-elles l’autre bout du camp que plusieurs boules de feu vinrent exploser sur eux.

Il ne fallut que quelques minutes pour entièrement vider le camp de ses occupants.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “Vivre trois fois – Chapitre 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s