Dungeon Defense – Volume 3 Prologue

Traducteur : JetonS

Adapt : ———
Check : ———


Salut à tous ! Voici le prologue du Volume 3 ! En espérant vous qu’il vous plaise


 

ddillus


Prologue


 

La parole est le pouvoir.

.

Dire que la vie est un pari n’était pas une déclaration sans fondement.

Etre bon à la guerre, c’était être bon aux jeux d’argent. Si le général refusait de sacrifier la vie de certains soldats, la guerre ne serait rien de plus qu’un enfer dans lequel des centaines de milliers de vie étaient perdues. Barbatos croyait fermement que traverser cet enfer vivant d’un esprit sobre était impossible.

« Au-dessus du bâtard assidu se trouve le bâtard insensible, et au-dessus du bâtard insensible se trouve le bâtard fou. Je te le dis, si tu veux gagner une guerre, tu dois apprendre à devenir un bâtard démentiel. »

Les mots de Barbatos étaient accompagnés d’une touche de joie.

Le rire et la cruauté se mélangeaient sur son visage. J’étais incapable de dire si elle riait ainsi pour me montrer son amusement, ou pour me montrer sa brutalité. Ce visage ambigu était surement un signe de sa folie.

Je faisais souvent l’amour avec Barbatos. Et pourtant, aucun sentiment amoureux n’avait éclos dans notre relation. Je la comprenais, mais je n’arrivais pas à sonder son être. Barbatos était une chienne assidue, une chienne insensible, et une chienne folle. Et pour Barbatos, j’étais un bâtard fainéant, un bâtard vif, et un bâtard psychotique. Nos préférences au lit coïncidaient étrangement. Cette relation entre une chienne folle et un bâtard psychotique avait un rare sentiment d’équilibre.

.

– Je vous en prie, épargnez-nous.

– Si ce n’est cet humble homme, au moins la fille de celui-ci.

– Je vous servirai pour le restant de ma vie, s’il vous plait, pardonnez-moi.

.

Barbatos sourit au groupe de prisonniers sous nos yeux. Elle préparait cette guerre depuis le début de l’automne. La vie des habitants, en temps de guerre, n’était que des jetons de casino dont se servait Barbatos pour parier cruellement. Les prisonniers ignoraient que la guerre était imminente. Pour eux, le sourire de Barbatos était une preuve de sa violence insensée.

« Faites ce que bon vous semble. Pourquoi me demander de vous épargner ? Si vous voulez vivre, vivez. Si vous voulez mourir, mourez. »

« Mmh. »

J’hochai de la tête. Le langage parlé par les humains et le langage parlé par Barbatos étaient différents. Je leur servais d’interprète pour communiquer. Le seul Seigneur Démon à savoir parler le langage des humains était moi.

« Elle vous dit de mourir sans faire de bruit. »

Les prisonniers se prosternèrent au sol immédiatement.

.

– Nous sommes idiots, nous ne comprenons pas.

– Veuillez nous dicter notre conduite.

.

« Oi, regarde-les. »

Barbatos gloussa de rire. Les soldats démons autour de nous ricanèrent à leur tour.

« Dantalian. Que disent-ils ? »

« Ils ont dit que tes putains de mots sont trop vagues, et que tu dois simplifier leur sens pour que la compréhension soit plus facile. »

« Iyaa, quel tas de merde. S’ils vivent tant mieux, et s’ils meurent tant pis. Pourquoi dois-je m’en occuper ? »

Je lui fis signe de que j’avais compris.

Je traduisis les mots exacts aux prisonniers.

« Celle dame a dit que vous êtes un tas de merde. »

.

– Oh seigneur, pardonnez-nous !

– Epargnez-nous votre colère !

.

Les larmes des prisonniers coulèrent à flot tandis que les démons ricanèrent de nouveau. Les pleurs des humains étaient réprimés et agités, tandis que les rires des démons étaient graves et dispersés. Le son des gémissements et des rires était tumultueux, ce qui rendit la prononciation difficile et bégayante. Les mots étaient enveloppés par le rire et mangés par les pleurs. C’était difficile de les comprendre, j’improvisai la traduction comme je le pus.

Si Barbatos demandait.

« Est-ce qu’au sein de l’empire, vous manquez de provision ? »

Je traduirais par.

« Elle vous demande ce que vous mangez tous les jours parce que votre bouille est tellement sale qu’on dirait des clochards. »

Et pour la question.

« J’ai entendu dire que dans le pays voisin, le prince héritier et la 3ème princesse impériale se battent hardiment pour déterminer le prochain empereur. Est-ce que leur confrontation a un quelconque impact sur vous, les citoyens ? »

Je la traduisais ainsi.

« Ils disent que le prince héritier, qui a forniqué avec ses deux petites sœurs et qui les a ensuite tuées, veut forniquer avec sa troisième petite sœur. Qu’en pensez-vous ? »

La communication était bonne.

Ce n’était pas une blague.

De toute façon, Barbatos avait l’intention de tuer tous les prisonniers. Elle taquinait les prisonniers pour s’amuser. C’était plus humain de préparer leur esprit à leur mort prochaine plutôt que de nourrir de faux espoirs.

Si vous enleviez le rire et les pleurs qui étaient de la crasse attachée aux mots, la conversation se résumerait ainsi.

.

– Mourez.

– Nous souhaitons vivre.

– Mourez quand même.

– Nous souhaitons quand même vivre.

.

C’était la version simplifiée.

C’était le résumé de la conversation.

De temps à autres, alors que je prétendais être un interprète, je leur posais des questions aléatoires.

« Quel est ton nom ? »

« As-tu une dernière volonté ? »

« Préparez-vous à mourir. »

Puis, les paysans, ayant compris que la mort approchait à grand pas, sanglotèrent.

Peu après, Barbatos fut ennuyée par son nouveau passe-temps et mit fin à la vie des prisonniers. Les têtes décapitées tombèrent sur le sol et roulèrent vers différentes directions. Toutes les têtes avaient la bouche grande ouverte, comme si certains mots étaient restés coincés sur les lèvres.

.

– ……

– ……

.

Je fixai les bouches ouvertes du regard. C’était sombre. Tellement sombre que le fond était invisible.

Derrière la langue se trouvait le portail de l’enfer …… ce fut ce qui me vint à l’esprit.

Barbatos avait dit que pour éviter de plonger le monde dans l’enfer, il était nécessaire de sacrifier la vie de certains. Tout le monde, que ce soit Seigneur Démon, empereurs, démons, ou humains, vivait leur vie avec l’enfer derrière la langue. Ma conviction était que …… ce qui importait n’était pas d’avaler cet enfer ou pas …… Ce qui importait était si les gens réussissaient à recracher cet enfer. Certains avaient réussi tandis que d’autres avaient ingurgité cet enfer dans leur estomac.

« Dantalian. Je pense que nous avons tués plus ou moins mille humains maintenant ? »

« Qui sait. C’est le 22ème village de jachère que nous brulons, on devrait être aux alentours de ce que tu as dit. »

Barbatos leva les yeux d’un regard vide.

Elle murmura.

« Ce n’est pas assez …… Brûlons en quelques-uns de plus. Si nous nous retenons dans notre massacre, beaucoup des nôtres périront.

dd8

(TL Note : Vous voyez ce que je vous disais au volume précédent ? Le héros est un vrai salopard qui ne cligne pas des paupières même si du sang gicle sur son visage. Mis à part sa cruauté, Dantalian a un don pour la traduction, je pense que je vais prendre exemple sur lui pour le prochain chapitre :p )

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


Je n’ai pas de check, donc si jamais vous remarquez des fautes d’orthographes, n’hésitez pas à me le signaler dans l’espace commentaire ! Merci !

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !


Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Dungeon Defense – Volume 3 Prologue

  1. Bon, je suis à nouveau perdu. Je ne comprend plus la situation actuel. Elle l’a sous son contrôle ou il fait semblant ? Elle est où la succube ? Comment ça ce fait qu’on passe de sa caverne à plusieurs villages de massacré ?

    PS : J’ai raté un chapitre ou quoi ?!

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai plutôt l’impression que l’auteur aime nous perdre en début de tome.

      Concrètement j’imagine qu’ils sont partenaires suite aux événements du tome précédent et qu’ils massacrent allègrement des humains pour leurs plans qui nous seront révélés plus tard …

      Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s