EGA 2.SS06 — Le Dîner d’un certain Roi Démon


Traducteur : Ethan Nakamura


Voici le chapitre tant attendu, il m’aura donné un peu de mal… J’ai ajouté quelques ndt pour rendre plus « vivant » le chapitre. Donc donnez moi des retours à ce sujet, si c’est mal apprécié, je pourrai toujours l’éditer. Dans ce chapitre, l’histoire se passe autre part que le donjon ou la théocratie. Donc nouveau décor… Sûr ce, profitez !


À l’heure actuelle, quatre filles vivent dans le Manoir de la Rose Noire. 
Anri, le seigneur du lieu, Tena, la femme de ménage en chef, Lili, ressemblant à une sœur cadette et aidant aux tâches ménagères malgré son âge, et enfin Léonora, un parasite. 
Parmi ces quatre-là, Anri, Tena et Lili sont des résidents permanents contrairement à Léonora qui ne réside que temporairement. 
En tant que fille du Roi Démon et héritière du trône, une fois son moratoire achevé, elle retournerait sur le territoire de la race des démons 
Toutefois, il n’y a pas de date fixe pour la fin de son voyage, mais elle ne peut pas continuer pour toujours.

Elle-même a posé les conditions de retour comme « obtenir une sorte de mérite ». 
Et objectivement, elle a déjà accompli cela.

Elle avait contribué à l’établissement d’un pays voisin et entretenait des liens étroits avec ses personnalités. De plus, cette nation voisine a rasé des terres de la nation ennemie, Fortera, et a été construite comme zone tampon. De plus, le commerce avec la race humaine, auparavant jugé impossible, était désormais possible grâce à cette nouvelle nation. 
Elle avait acquis suffisamment de mérite en tant qu’héritière du trône. 
En conséquence, on peut dire que le message qu’elle a reçu est normal.

« Vous retournez dans votre pays ?
— Ouais, ils commencent à me presser. »

Au dîner, Léonora informe Anri et les autres des demandes de sa mère patrie.

« C’est assez soudain. 
— Non, ce n’est pas tout à fait vrai. Ils l’ont implicitement évoqué auparavant. J’avais décidé de laisser ça tranquille jusqu’à ce qu’ils le disent carrément, mais comme je pouvais m’y attendre, je ne pourrai probablement pas rester ici plus longtemps cette fois-ci.
— Je vois… »

Parce que Léonora admet elle-même qu’elle veut toujours rester ici, elle rougit un peu d’embarras.

« Alors, quand partiras-tu, Léonora-san ?
— Voyons voir. Je prévois de partir demain.
— Dem-, demain, tu dis ?
— Ouais. Nous sommes plutôt loin du territoire de la race des démons après tout. »

La réponse de Léonora a choqué Tena. Certes, cela semblait assez soudain. Mais comme Léonora l’a dit, il faut plusieurs jours pour se rendre sur le territoire de la race démoniaque. En plus de cela, il faut encore compter plusieurs jours entre la frontière et le château du roi démon. À cause de cela, il est logique de partir le plus tôt possible.

« Et alors, il y a une chose que je veux vous demander … Vous ne voulez pas venir avec moi visiter le territoire des démons ? 
— ? Nous ? 
— Ouais. Je vous invite en tant qu’ami. Naturellement, comme vous êtes des personnalités de marque, vous serez divertis en tant qu’invités de l’État. »

Actuellement, Anri n’a aucun pouvoir officiel dans la Sainte Théocratie d’Anri, mais compte tenu de ses relations, il n’est pas nécessairement faux de l’appeler une personnalité de marque. 
Mais si c’était vraiment le cas, ils auraient dû envoyer une demande par l’intermédiaire de la Sainte Théocratie d’Anri.
En vérité, c’est Léonora qui invite simplement une amie chez elle.

Léonora Romariel… En tant qu’héritière du Trône du Roi Démon, elle avait toujours été sans amis.

◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Le lendemain, Anri et Léonora visitèrent le temple de Dieu du Mal. 
Léonora avait prévu d’inviter Anri, Tena et Lili, mais Lili étant encore trop jeune et que le long voyage ne lui serait pas bénéfique, Tena a été obligée de rester pour s’occuper d’elle, et à la fin, seule Anri est partie.

« Hey, Anri … Est-ce que nous montons sérieusement dans ce truc ? »
— C’est plus rapide de cette manière.
— Oui, bien sûr, mais … mais, tu sais … »

Les deux sont au Temple du Dieu du Mal pour prendre leur moyen de transport. 
Aller à pied ou en calèche pour un aller-retour comme les gens normaux prendrait presque un mois, mais maintenant que Tena et Lili restaient au domaine de la Rose Noire, Anri ne voulait pas voyager pendant autant de temps. Alors, elle avait choisi la méthode la plus rapide pour y arriver. Et elle peut trouver cette méthode ici.

Pourtant, lorsque Léonora eut entendu sa voix, elle fit un visage exprimant la désapprobation la plus totale. 
Elle leur avait qu’elles partaient aujourd’hui, mais elle n’a jamais dit comment. Après tout, elle ne l’a découvert que maintenant. 
Quand Anri lui dit qu’elles y arriveraient en un jour, elle pensa négligemment que ce serait par magie de téléportation ou un truc similaire. Toutefois, cet optimisme s’est retourné contre elle. En y réfléchissant bien, il n’y avait aucune chance qu’un humain puisse avoir un tel pouvoir. 
Aussi, il n’y avait plus de communication établie avec son pays, il était malgré tout encore possible d’envoyer un communiqué d’urgence pour les prévenir à temps. Alors que Léonora se demandait si elle devait le faire ou non, il était déjà trop tard.

Après avoir abandonné, Léonora soupira et murmura son faible espoir.

« Ce serait bien si cela ne provoquait pas de tumulte à la maison, mais … » (ndt : Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que c’est un faux espoir)

◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Territoire de la race des démons, Château du Roi Démon

Au plus profond du territoire de la race des démons se trouvait un château. Il appartenait au Roi Démon qui régnait au sein de la race des démons et servait aussi de quartier général suprême. 
Bien que la guerre entre les démons et les humains se poursuive depuis longtemps, toutes les batailles se sont déroulées près des frontières et aucun humain n’avait été capable de percer jusqu’au château. Malgré cela, sa sécurité ne présentait aucun signe de négligence. 
De nombreuses couches de réseaux de sécurité protégeaient le château et, si jamais une armée ennemie était repérée, les forces démoniaques étaient prêtes à les intercepter à tout instant.

Un jour, un message urgent parvint au château depuis l’un des « réseaux » le plus proche du territoire de la race humaine.

« Votre Majesté ! Messages urgents !
— Comme c’est bruyant. Que se passe-t-il ? »

Eligor Romariel, le Roi Démon en fonction, était dans son bureau quand un garde est soudainement entré.

« Il y a un peine un instant, nous avons reçu des messages d’une des forteresses frontalières ! Selon elle, un dragon gargantuesque se dirige droit sur nous !
— Un dragon, vous dites ?
— Oui, Monsieur ! Un sinistre dragon noir foncé.

Le rapport fit taire le Roi Démon, qui était apparemment se rappelait d’un souvenir. Mais avant qu’il puisse organiser ses pensées, une question du garde le dispersa.

« Que devons-nous faire, Sire ?
— S’il navigue dans le ciel, nos filets de sécurité ne nous serons d’aucune utilité. Demandez aux troupes de se rassembler dans la direction du dragon ! Rassemblez également Renarve, Vikuto et Ijido. Je vais personnellement venir. »

En jetant un coup d’œil au garde qui se dépêche de partir, le Roi Démon commence à préparer son équipement.

 

Au moment où le Roi Démon est apparu dans le quadrant est du château, les gardes avaient déjà fini de se préparer. (ndt : quadrant, quart de cercle, on peut imaginer que le château à donc une forme ronde)
Des troupes tenant des boucliers se tenaient sur le sol et formaient l’avant-garde pour s’opposer aux attaques aériennes du dragon, tandis que les troupes de magiciens se tenaient entre les murs du château. Les troupes de première ligne devaient servir de leurre et les mages devaient concentrer leurs attaques pendant que le dragon était distrait. 
Bien qu’ils soient soudainement rassemblés ici, les soldats ne montraient aucun signe de panique et s’organisaient calmement. Leurs actions reflétaient l’état de préparation et le niveau d’entraînement des soldats de la race des démons. 
Et ceux qui les commandent sont les quatre rois célestes qui sont les proches aides de camp du Roi Démon.

« L’avant-garde, comment se passe la mise en place de la formation avec vos boucliers !
— Ils sont prêts, Renarve-sama !
— L’unité de mage, je suppose qu’elle est prête ?
— Oui sir, tout le monde est présent ! »

Le Chevalier Féroce de la Tempête (Renarve) commandait la ligne de front, tandis que le Général Glaceur de Sang (Vikuto) était en charge l’arrière-garde. D’autre part, le Démon de la Terre d’Adamantite (Ijido) utilisait la magie terrestre pour former un mur de protection devant la ligne de front pour servir de leurre.

« Comment va ton mur ?
— Ouais, je suis prêt sur ce côté. »

Ijido répondit à Vikuto avec un sourire narquois. 
Après cela, le roi démon est venu.

« Avez-vous tous fini les préparatifs ?
— Oui, nous sommes tous prêts. « 

Le Roi Démon répondit par un signe de tête avant de lever les yeux vers le ciel à l’est. Renarve, Vikuto et Ijido aussi avaient les yeux rivés sur le ciel.

« Selon nos estimations les plus récentes, il peut maintenant arriver à tout moment.
— Sérieusement, sur le jour du retour de notre princesse…
— En parlant de ça, elle part pour le château aujourd’hui, n’est-ce pas ?
— Effectivement. Nous avons reçu son message hier soir.
— ………
— Votre Majesté ? Est-ce que quelque chose ne va pas ?
— Non, seulement, j’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose d’important et pourtant … »

Une fois encore, le Roi Démon tomba dans ses pensées tout comme il l’avait fait lorsque le soldat s’était tu. Mais encore une fois, quelque chose l’interrompit. Cette fois cependant, ce quelque chose était aussi la réponse à ses questions.

« !? Nous avons un contact visuel !

Renarve aperçut la masse noire qui approchait et avertit les troupes.
— Est-ce que c’est ça ? … Hm ?
— C’est … Ne me dites pas …
Ce dragon !?
— Hahh ? Bon sang, vous êtes certain les gars ? »

Parce que le Roi Démon, Renarve et Vikuto étaient tous familier avec lui, ils ont immédiatement compris la situation. C’était le dragon noir qu’ils avaient jadis combattu dans le donjon connu sous le nom de « Terre Sainte du Dieu du Mal ». Et s’ils prenaient en compte le retour à la maison de Léonora, il était facile de deviner ce qui se passait. 
De l’autre côté, Ijido était paniqué de n’avoir aucune idée de ce qui se passait.

« Renarve-sama, Vikuto-sama, donnez-nous s’il vous plaît l’ordre d’attaquer !
— Att-, attend un instant ! N’attaque pas !
— Hein ?
— Monter ce dragon, c’est… » (ndt : de la folie ?)

L’ombre noire s’est approchée avec une rapidité incroyable, et en un rien de temps, d’un point en une silhouette massive, elle a rapidement écrasé la fierté d’Ijido en atterrissant avec un « Boom » sur son mur. 
Les soldats de la ligne de front ont formé à la hâte un arc de cercle devant le dragon, mais, leurs supérieurs n’ayant donné aucun ordre d’attaque, se tenaient là confus. 
Cependant, cette confusion a été effacé avec la prochaine ligne de Vikuto.

« ── Princesse Léonora ! »

Comme pour répondre à son cri, une fille se rendit visible depuis l’angle mort sur le dos du Dragon Noir. Mais contrairement aux mots de Vikuto, cette fille n’était pas Léonora.

Naturellement, tout le monde avait regardé le Dragon Noir. 
Et à cause de cela, vous pourriez appeler cette scène de naturel lorsque tout le monde se tourne pour regarder la fille. 
Le Roi Démon, Renarve, Vikuto, Ijido, tout le monde, sans exception, regarda la jeune fille. Ou plutôt, ils ont été forcés de la voir.

Des cheveux noir brillant et une robe avec des roses noires envoûtantes. Une armure légère sur sa poitrine et des traits nobles sur son visage. Pourtant, ce qui faisait le plus d’impression était ses yeux. Ces yeux noirs et glacés, si inquiétants qu’ils provoquaient des hallucinations, dominaient maintenant tout le monde sur place et saisissaient leur cœur de terreur. 
C’est parce que ces troupes étaient les élites de leur race qu’elles sentaient si profondément son pouvoir. Le Roi Démon avait toujours été la plus forte existence dans leurs cœurs. Le mastodonte émettait un incroyable sentiment de pression. Et pourtant, le désespoir provoqué par les yeux de la jeune fille le dépassa facilement.

Le Roi Démon et ses adjoints ne firent pas exception. Laissant Ijido de côté, tous les autres membres savaient que cette fille allait venir et ils étaient au courant sur les yeux mystiques de la fille grâce à Léonora. Mais même s’ils le savaient, ils se sont trouvés incapables de réprimer l’horreur instinctive ressentie par leurs corps.

Compte tenu des circonstances, tous les faibles d’esprit se seraient immédiatement affolés. Le fait qu’ils n’y ai pas un soldat de moins méritait des éloges. 
Mais la force de leur cœur les a permis de tenir. Leur esprit leur disait de ne pas courir, contrairement à leur instinct qui leur disait de fuir. L’enchainement contradictoires nés de cette situation épuisèrent leurs esprits.

Et finalement, incapables de supporter plus longtemps la terreur, tous prirent naturellement la même pose. C’était une pose où ils posaient leurs mains et leurs genoux sur le sol et baissaient la tête à la même hauteur que ceux-ci ; la posture pour exprimer les plus grandes excuses, transmise depuis les temps anciens.

« O-, Oi, Anri !? T’as oublié de mettre ton masque !
— ……… Ah. »

Les Yeux Mystiques d’Autorité Malfaisante d’Anri a pleinement démontré le pouvoir « moyen » qui était même capable de forcer un Roi Démon à se tenir en dogeza. (ndt : Anri voulait devenir une fille normale pour rappel, enfin c’est raté vous savez ^^)

◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Les choses commencèrent avec quelques problèmes, mais Anri a finalement mis son masque et le festival de dogeza pris fin. 
Les troupes rassemblées se sont dispersées, et les deux filles furent invitées à entrer dans le château et, comme prévu à l’origine, elles ont dîné avec le Roi Démon. Les participants étaient Anri, le Roi Démon Eligor, Léonora et les Généraux Célestes Renarve et Vikuto.

 

 

À ce moment, Ijido s’occupe de réparer les terres qui sont dévasté à l’est. (ndt : On se demande à cause de qui…)

 

« Fumu, il semble que tant que l’on ne les regarde pas directement, les yeux n’ont aucun effet.
— J’ai mis un masque, donc tout va bien maintenant. »

Tout en buvant la soupe prévue par le menu, le Roi Démon discute avec Anri. Parce que son masque couvre seulement les yeux, elle n’a aucun problème à manger le repas. Le masque est un objet extraordinaire, conçu de telle sorte que même si les choses étaient invisibles, elle pouvait les voir clairement de l’intérieur de son masque. 
Parce que ses Yeux Mystiques ne présentaient qu’un effet lors des contacts visuels, tant qu’elle porte ce masque, personne ne se prosternerait subitement et ni ne s’enfuirait.

« Quand vous portez ce masque, vous semblez être comme une fille normale.
— Je suis normal. (ndt : permettez-moi d’en douter)
— Huh. Alors, un VIP de la Théocratie qui connaît tous les Dieux en plus d’être le Dieu du Mal, c’est ce que vous appelleriez une fille normale, hein. »

Ainsi, le dîner se poursuivit paisiblement alors que le Roi Démon et Anri savouraient leur conversation.

 

Actuellement, le Dragon Noir Vardneel avait commencé à aider Ijido à réparer le terrain. Faisant usage de son énorme corps, il se laissait s’écraser sur le sol pour le durcir.

 

« En parlant de ça, il y a quelque chose pour lequel je dois te remercier.
— Remerciement pour ?
— Umu. Il s’agit de ma fille, Léonora.
— Pèr- ! Votre Majesté !? »

Léonora dînait tranquillement sur le côté quand elle paniqua sur le sujet qui s’était soudainement orienté vers elle.

« Je n’ai pas pu faire en sorte que Léonora ait des amis. Même si j’ordonnais à quelqu’un de faire cela, ce ne serait qu’une obligation. On peut difficilement appeler ça un véritable ami.
— Père…
— Je voulais te remercier d’être devenue son amie.
— Ce n’est pas quelque chose que l’on peut me remercier. Je suis celle qui avait demandé.
— Hé, c’était comme ça. »

La Princesse Démone, le Roi Démon et la fille qui était autrefois le Dieu du Mal. 
Chacune d’elles avait des positions uniques dans le monde, mais à ce moment, il ne s’agissait que d’une fille, avec son père et son amie qui étaient venus dîner.

 

Pendant ce temps, la coopération d’Ijido et de Vardneel avait permis de restaurer les terres de l’Est.

 

Il convient de noter que, même si le masque d’Anri est le meilleur moyen de sceller ses Yeux Mystiques, rien n’est gratuit. En échange de l’effet puissant de son enchantement, il est également venu avec une malédiction. 
Contrairement aux malédictions du Dieu Maléfique Pervers, ou aux vêtements noirs du Dieu du Mal, qui empêchait de pouvoir les enlever, le masque noir pour cacher ses yeux avait l’effet ennuyeux de desceller les limites de ses émotions. En fait, il était difficile de contrôler ses sentiments. Le résultat de ce défaut est qu’elle blabla de toutes sortes de choses qu’elle ne ferait pas normalement.

« Je suis tellement contente d’avoir rencontré Léonora. Je veux qu’elle reste à mes côtés pour toujours.
— A-, Anri !?
— Muu… Est-ce que ça ne va pas un peu loin ? Léonora est l’héritière du trône, elle doit donc s’exercer, mais… »

Ainsi, bien que vous ne ressentiez rien à dire de telles choses alors vous aviez le masque, au moment où vous le retiriez, vous seriez agressé d’un sentiment de honte. 
Il était prévu que Anri passe la nuit au château, mais ce soir-là, elle finirait par se tordre sur son lit pendant un bon moment.

 

En se moment, Ijido et Vardneel ont commencé à boire joyeusement ensemble.

 

« Umm, est-ce que je peux poser une question ?
— Quelle coïncidence, Renarve. Moi aussi j’avais quelque chose à demander…

En observant une pause dans la conversation, Renarve et Vikuto, auparavant silencieux, ont soudainement pris la parole.

« Mn ? Quel est le problème, vous deux ? 

Les deux regardèrent la poitrine de Léonora.

« Qu-, Qu’est-ce que vous avez avec vous deux ? »

Comme ils la regardaient si ouvertement, elle se couvrit la poitrine par réflexe avec le truc sur ses genoux. Mais ce qu’ils regardaient n’était pas ses seins généreux, mais ce qu’elle avait l’habitude d’utiliser pour les couvrir. 

« Pourquoi tenez-vous cette poupée depuis que vous êtes arrivé ici ?
— Hein !? Donc c’était ça ! Je la porte tout le temps récemment, alors j’ai oublié d’en parler ! T-, tu as tort… Ce n’est pas par choix ! Il y a des circonstances impérieuses derrière ça !

Ce qu’ils regardaient était la poupée qu’elle avait dans les mains pour se cacher sa poitrine. Depuis son retour, elle la portait toujours avec elle, si naturellement que tous les passants l’avaient remarqué. Cependant, du fait de son statut, il n’était pas possible pour eux de lui poser des questions.
Pour être plus précis, la poupée qu’elle porte est le symbole de la capture de la bataille de trois Divinité, la poupée maudite Tena. Depuis qu’elle l’a touché négligemment, Anri a laissé la malédiction à titre de punition. Parce qu’elle l’a oubliée et qu’elle a quitté le temple, il était plus difficile pour elle de rencontrer la Anri divine et ainsi le sort ne fut jamais levé.

« Fumu, je ne vous dis pas de trouver plus de passe-temps, mais … est-ce une femme de votre goût ?
— Vous vous trompez ! Tu as tort, père !

Peu importe à qui vous le demandez, la poupée Tena maudite est effrayante, et peu importe comment, elle ne peut pas être considérée comme ressemblant à une petite fille.

« Léonora l’aime tellement qu’elle ne peut plus s’en séparer.
— Fumu, je comprends … Mais bon, je ne suis pas assez grossier pour commenter le goût et le passé de ma fille.
— J’ai dit que c’était faux… ! Ou plutôt, Anri ! C’est ta faute à 90%, non !?

Les rumeurs sur la Princesse des Démons portant une poupée se sont ensuite rapidement propagées sur les terres des démons et, à ce stade, il était déjà impossible de supprimer ces rumeurs. 
Et c’est ainsi que la légende de la poupée de la princesse commença.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “EGA 2.SS06 — Le Dîner d’un certain Roi Démon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s